La LOSC Académie note Rennes-Lille et Lille-Auxerre (2-2)

Double dose pour le Sergent Garcia

Et plutôt deux fois qu’une. Et plutôt deux fois qu’une.

.

Du streaming qui foire toutes les cinq minutes :
A scénario de merde, streaming de merde. Les conditions n’étaient pas du tout optimales pour rédiger une acad’ : pas de possibilité de faire un compte-rendu correct et surtout une démobilisation à cause du résultat. Le Sergent a préféré s’introduire des madeleines dans le rectum plutôt qu’écrire un texte complet sur ce match. Du coup, il vous livre une académie de poche de Rennes-Lille en guise d’introduction à cette vraie académie, qui cette-fois sera consistante.

.

RENNES – LILLE (25ème journée)

La compo :

Lille : Landreau | Digne – Cetto – Chedjou – Debuchy | Mavuba – Gueye – Pedretti | Hazard – Cole – Roux.

Rennes : Costil | Théophile-Catherine – Apam – Kana-Biyik – Danzé | M’Vila – Pajot – Féret – Pitroipa – Kembo-Ekoko | Erdinç.

.

Le match en quicky :

1′ – 20′ : Deux fois dix minutes de totale domination rennaise, mais soit les attaquants rennais n’arrivent pas à être adroits, soit Landreau nous sort sa panoplie et les tirs des rouge et noir.

36′ et 37′ : Première faute d’Apam et carton jaune. Dans la minute qui suit, le Nigérian ne trouve rien de mieux à faire que de refaire une faute grossière sous les yeux de l’arbitre. Deuxième carton jaune, retour aux vestiaires. Pas vraiment violent, mais foutrement stupide.

39′ : Le coup franc amené par l’exclusion est tiré par Hazard, qui dépose le ballon sur la tête de Chedjou. Frappe de l’arrière du crâne alors que la sortie de Costil est hésitante : 1-0

45′ – 87′ : Deux occasions énormes pour Rennes, dont une vendangée par M’Vila tel un Bakari des grands soirs. Lille n’arrive pas à marquer malgré de nombreuses opportunités, le réalisme fuit et l’individualisme colle aux basques de certains joueurs, notamment les entrants.

90′ : Kana-Biyik envoie une longue passe vers Erding dans la surface. Power Man, irréprochable jusque-là, lâche étrangement son marquage alors que le Turc semble à proximité et aisément rattrapable. Chedjou assiste à la finition plutôt facile de Mevlüt face à Landreau qui lui comptait sur son défenseur… 1-1

90’+4 : Deux points de perdus. Un match nul à Rennes n’est intrinsèquement pas un mauvais résultat, mais la victoire était vraiment à portée de main (11 contre 10, bordel !). Petit goût de défaite qui rappelle la mousse au chocolat du patron.

.

Les Ch’tis :

Landreau (4/5) : à son meilleur niveau sur ce match. Sa première mi-temps est digne du onze mondial, et même au poste de meneur de jeu : il est le joueur lillois qui a touché le plus de ballons, avec Chedjou, son partenaire de une-deux préféré (ça a bien fait chier le public rennais). S’il en avait eu une, sa foufoune aurait explosé à la 90ème minute sur le but d’Erding.

Chedjou (4/5) : j’aurais aimé lui mettre moins rien que pour toute la haine que j’ai déversée sur lui à la fin du match. Mais objectivement, hormis son erreur de marquage sur le but son match est énorme : impérial face aux attaquants bretons et sûr dans ses passes, il s’offre le luxe de marquer. What else ? Et bien une saute de concentration.

Cetto (3/5) : un peu à la rue sur les premières offensives rennaises, et Balmont sait qu’elles ont duré longtemps ces premières minutes. Mais il a su faire le dos rond pour reprendre désormais le rythme qu’on lui connait.

Debuchy (3/5) : son équipe n’a pas pris 4 buts. Prends-ça, Anthony Réveillère.

Digne (2/5) : Lucas n’est encore qu’une promesse. Pour défendre face à Sochaux et Boudebouz, il y a du monde. Mais quand il s’agit de marquer Pitroipa c’est tout de suite plus difficile. Il s’est fait violer toute la première mi-temps (par Ekoko et Danzé, il y en avait partout), et j’ai même eu peur qu’il se fasse expulser puisqu’à chaque fois qu’il voulait réussir à arrêter son vis-à-vis, c’était synonyme de faute d’antijeu. Meilleur en seconde période quand il fallait attaquer. Doit bosser son placement défensif.

Mavuba (3/5) : lui, il ne perd pas en Bretagne. Prends-ça, Alou Diarra.

Pedretti (3/5) : dans la lignée de ses deux derniers matches. Pas de passe décisive cette fois par contre.

> Remplacé par Bruno (non noté) qui a encore eu le droit à 30 secondes de temps de jeu. Super…

Gueye (2/5) : entame compliquée comme toute l’équipe. La supériorité numérique l’a logiquement rendu plus présent devant, mais que ce soit en coupe face à des amateurs ou en Ligue 1 contre une équipe réduite à dix, il ne me convainc toujours pas. Balmont, Balmont, Balmont reviens, Balmont reviens parmi les tiens…

Cole (2/5) : c’était son tour, suivant la règle des matches pairs/impairs. J’ai beaucoup aimé son activité. J’ai moins aimé son manque d’opportunités.

> Remplacé par Payet (0/5). Je ne sais pas par où commencer, alors je vous retranscris ça pêle-mêle : dribble en solitaire ; ne sert pas l’attaquant clairement démarqué (même si c’est Jelen) pour s’empaler sur la défense ; sert ses coéquipiers à contre-temps quand il se décide à lâcher son jouet ; enlève un ballon très dangereux à Cetto à la dernière minute. Mettre 10 millions d’euros, sur Dimitri Payet : ça c’est vraiment PD.

Hazard (2/5) : bouge ton cul. Heureusement que ton coup franc est décisif, parce que toi tu l’es plus balle au pied.

Roux (2/5) : il l’a concédé lui-même : il aurait dû en mettre une au fond. Bon ça se voyait qu’il commençait à être fatigué après la série de trois matches.

> Remplacé par Jelen (1/5) : bon ça se voyait qu’il était tout pourri.

.

Pour les images, rendez-vous ici (dans un parking vers 4h du matin de préférence).

_______________________________________

.

LILLE – AUXERRE (26ème journée)

L’avant-môtch :
Enfin de retour à Villeneuve d’Ascq après un mois à sillonner la France. Bilan : 7 points sur 9 en trois déplacements consécutifs, ce qui est bien mais pas top (au regard du déroulement du match à Rennes). Nolan Roux est d’accord avec le Sergent : il a trouvé décevant de ne pas prendre les 9 points, et espère qu’on ne paumera plus des matches aussi bêtement (c’est méconnaître notre propension comique cela dit). En tout cas, bel état d’esprit.
Le LOSC reçoit l’AJA, un club qui va mal. Et pas seulement parce que l’effectif compte Dennis Oliech et Roy Contout, puisque les Auxerrois sont avant-derniers du classement, et bien en difficulté à l’extérieur où ils n’ont pas gagné cette saison (seule Nice est dans la même galère).

.

Les « petits gars d’Auxerre » :
Les Bourguignons ont beau encaisser beaucoup de buts, Sorin n’en reste pas moins un bon gardien. La défense devant lui est la même que depuis plusieurs saisons (Hengbart, Grichting, Dudka) à l’exception du jeune Boly. Au milieu, deux vieux de la vieille (Cissé et Kapo, l’adulte prodige) sont accompagnés de Ndinga, de Beau-Georges Mandjeck gracieusement prêté par René, et de l’espoir Segbefia. Enfin, en pointe, Oliech sera seul. Ses qualités sont indéniables (vitesse, puissance – il rentre dans les quotas) mais ce n’est pas un tueur de l’Yonne.

.

La compo :
Balmont ressucite et impose ses mains sur la moustache de Tulio. Ce dernier, baigné d’une aura de lumière, se lève, et marche. Miracle, il est opérationnel pour ce match. Bon par contre il faudrait plus qu’un prodige pour que Basa revienne dans le groupe (on a essayé de sacrifier Rozehnal ? non ? personne ne veut de l’offrande ?). Béria est touché et absent, tout comme Rodelin qui en plus est rigolo. Solution de l’équation, selon Rudi :

.

Le match en DDD (direct différé décalé) :

0′ : Même Canal+ envoie Balmont en équipe de France. Comme un symbole.

1′ : Extérieur du pied magnifique de Balmont. Quel dieu !

5′ : Tacle rageur de Balmont. Quel éphèbe !

9′ : Passe acrobatique en aile-de-pigeon de Cole, très classe, qui lance Roux face à Sorin mais l’attaquant lillois est hors-jeu.

13′ : Splendide orientation du jeu de Balmont – quel seigneur – pour Debuchy dont le centre est contré.

17′ : Balmont glisse alors qu’il a le ballon dans le pied. Le ballon arrive quand même à destination de Debuchy. Quel talent.

18′ : Magnifique combinaison : centre en retrait de Debuchy, Roux s’efface, Cole reprend du plat du pied, c’est cadré mais Sorin capte.

21′ : Landreau se fait chier, il part à la pêche sur un ballon en profondeur. C’était moche.

27′ : En puissance, Oliech file vers le but. Cetto en profite pour placer une obstruction flagrante mais ne prend qu’un carton jaune. Landreau repousse d’une manchette dégueulasse le coup-franc de Dudka.

34′ : Coup-franc excentré à gauche tiré par Hazard. La trajectoire est dangereuse, il suffit d’une déviation pour surprendre Sorin. Finalement, Balmont tel Moïse écarte tous les joueurs, coéquipiers comme adversaires, et le ballon franchit la ligne sans être effleuré . 1-0

37′ : Tous les joueurs de l’AJA sont dans leurs trente derniers mètres.

Le631hommagedeFournierFernandez

Le 6 – 3 – 1, l’hommage de Laurent Fournier à Jean Fernandez.

41′ : Oliech vs. Cetto, deuxième reprise. Même situation que tout à l’heure, mais cette fois Cetto, dépassé, tacle le Kényan par derrière. Une horreur de faute qui lui vaut un carton rouge direct. Il aurait dû être expulsé deux fois.

45′ : La double peine, expulsion de Cetto et entrée de Rozehnal. La pauvre victime, c’est JC, qui était supervisé pour l’équipe d’Angleterre…

Mi-temps : le(s) streaming(s) merde(nt) à nouveau, le Sergent suppute une conspiration.

« C’est vous qui m’avez traité de connasse ?
– Mais non. »

56′ : Beau-Georges Mandjeck prend un carton jaune pour une vilaine faute.

57′ : Doudou « le lent » Cissé prend un carton jaune pour une vilaine faute.

62′ : Hazard s’amuse dans la surface avec les défenseurs auxerrois, combine avec Roux qui lui remet. Boly n’arrive pas à marquer le Belge et est obligé de commettre l’irréparable. Dans la surface de réparation (c’est drôle non ?). Pénalty.

63′ : Eden prend Sorin à contre-pied, signe le doublé et ça fait 2-0. On se dit que jusque-là, tout va bien.

66′ : La Bûche (internationale, les enfants !) réussit un grand pont sur Grichting ! Il gagne un corner.

67′ : Exclusion directe de Le Tallec, qui venait de rentrer. C’est plutôt mérité, il enfonce ses crampons sans retenue dans son ancien capitaine, Benoît Pedretti.

75′ : Les résultats des concurrents directs (Lyon, Marseille, Sainté, voire Montpellier) sont bénéfiques au LOSC. Bonne opération donc. A moins que…

80′ : Oliech est servi en position de hors-jeu (qu’on ne me sorte pas qu’elle est limite, c’est flagrant, la moitié de son corps est en situation illicite), déboule sur le côté droit et centre en retrait. Sahar, lui aussi rentré en cours de mi-temps, marque dans le but vide. 2-1

81′ : Debuchy n’était pas loin de sauver sur sa ligne, mais ce qui inquiète, c’est l’attitude de Landreau, qui part à la rencontre d’Oliech avant qu’il ne centre, laissant son but ouvert…

Landreauauxerre

Merde.

82′ : Énième imprécision défensive de Chedjou dans cette seconde période, il laisse presque partir Oliech seul, qui manque son contrôle.

83′ : Bon tacle de Rozehnal – WTF – qui envoie un ballon dangereux en corner.

84′ : Corner, ça sent le but, but. 2-2

85′ : Après ce but d’Hengbart, Tulio retrouve les pelouses et remplace Balmont, écoeuré par le manque de concentration de ses partenaires.

86′ : Bon coup franc de Hazard, mais sa frappe passe de peu à côté du but de Sorin.

90’+4, fin de match : HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

http://assets0.ordienetworks.com/images/GifGuide/michael_scott/The-Office-gifs-the-office-14948948-240-196.gif

Epilogue : 62% du temps avec le ballon, et 24 fautes bourguignonnes (contre 9 pour Lille). Pfffff… nouveau match nul qui suinte la défaite. Rien à foutre des résultats des autres, on aurait pu grapiller 4 points de plus en deux matches.

.

Les Ch’tis :

Landreau (1/5) : Je vous résumé son match. Une sortie ridicule sur laquelle il se fait mal en dégageant ; une manchette savonneuse alors que le ballon est en plein sur lui et pas accompagné d’une puissance insurmontable ; un placement complètement indécent sur la pénétration d’Oliech dans la surface. Il ne peut rien faire sur le but d’Hengbart, et reste scotché sur sa ligne. En résumé, n’a pas bien fait le peu qu’il a eu à faire. Ses deux derniers matches à domicile (celui-ci et contre Bordeaux) auront été mauvais.

Chedjou (1/5) : Mais qu’est-ce que c’est que cette deuxième mi-temps ? Des relances complètement foirées, des choix délirants (couverture de balle jusqu’en sortie de but mais en fait non) avec en point d’orgue une remontée balle au pied à la Rami alors que son équipe était encore en infériorité numérique et ne menait que d’un but… Autant vous dire qu’Auxerre a pu récupérer facilement sur cette action.

Cetto (0/5) : Son premier match bien anal avec le LOSC. Deux viles fautes sur Oliech qui auraient dû lui valoir chacune un carton rouge, il n’en récolte pourtant qu’un seul pour la seconde (en plus d’un carton jaune pour la première). Tout cela accompli en 40 minutes, bien sûr. Je veux bien que l’attaquant auxerrois soit rapide, mais Mauro le placement c’est pas ça. Sera suspendu quelques matches pour méditer sa bêtise.

Digne (3/5) : Bien mieux que face à Rennes. Comme je l’avais déjà dit, il est bien plus à l’aise quand le LOSC a la possession. Pas trop d’erreurs en défense jusqu’en fin de match alors que toutes les attaques auxerroises sont passées dans son dos. Mais à seulement 18 ans, c’est fortiche.

Debuchy (4/5) : N’attendez pas un concert de louanges. Je me contenterai de dire que Mathieu est beau : Mathieu est beau, donc. Voilà.

Mavuba (4/5) : Le milieu auxerrois a été inexistant. Pendant ce temps, M’Vila n’est plus à l’aise en Bleu depuis des mois et Alou Diarra fait une roulette grotesque contre l’Allemagne.

Pedretti (2/5) : Moins en vue que quand Balmont ne joue pas. Il va falloir qu’il s’habitue à demander plus souvent le ballon, même s’il a pris conscience (cf. ses récentes interviews) que le jeu penchait à droite quand le divin chauve était aligné. Du déchet dans les passes, et quelques mauvais choix.

Balmont (He’s back/5) : Il a 623 Idrissa Gueye dans chaque orteil. Des amours de passes, d’orientation du jeu, des oracles, des prophéties, des clins d’oeil, des câlins…

> Remplacé par De Melo (non noté) qui aurait pu être utile dans les dernières minutes avec ses déviations, mais ça n’a pas été fructueux. Ne s’est pas blessé. Prends-ça, Abou Diaby.

Hazard (5/5) : On retrouve enfin le joueur qui créée des différences, après trois prestations ternes. Note maximale pour la blague pourrie avec la Belgique, l’animation du jeu et l’efficacité : balle au pied, bien présent et initiateur de combinaisons ; adroit sur coup de pieds arrêtés. Si seulement il était parvenu à marquer le dernier coup franc qu’il décroche (mais c’était compliqué)…

Cole (non noté) : Joe avait tellement bien commencé son match, avec quelques gestes de classe… et c’est lui qui a été sorti pour compenser les conneries de Cetto. So bad.

> Remplacé par Rozehnal (3/5), qui n’a pas été mauvais ni trop inquiété. Qu’il reste dans cet état d’esprit durant la suspension de Mauro.

Roux (2/5) : Peu d’occasions à se mettre sous la dent. Impliqué dans l’action débouchant sur le pénalty, et ça c’est bieng.

> Remplacé par Payet (non noté), qui a dû toucher 3 ou 4 ballons dans un rôle axial. Il a fait des passes.

.

Le Bonus du Sergent

Bonus poutou (oui, c’est facile)

« Je profite d’être en direct pour faire un gros bisou à Olivier. »

.

Le Sergent a beau avoir marre de se faire reprendre, il n’est pas rancunier et partage avec vous ces doux moments de football et de déconstipation. Et puis, il vous fait une bise anale, on n’est pas des boeufs.

Sergent Garcia.

6 thoughts on “La LOSC Académie note Rennes-Lille et Lille-Auxerre (2-2)

  1. Dèg dèg dèg dèg ! Rien de plus à ajouter malheureusement…

    Va ptêtre falloir donner sa chance à Vincent Enyeama bientôt.

  2. Nous sommes d’accord : sur le corner j’annonce devant mon écran « putain ces cons vont marquer maintenant », ça n’a pas manqué.

    Sur le premier but auxerrois, j’ai repensé à toutes les fois de la saison où Joe Cole s’est fait signalé hors jeu à tord et une larme a perlé sur ma joue.

    Mon début d’explication pour Chedjou c’est qu’il prend peur et perd ses moyens quand il vois la taille du tracteur que son acolyte à accroché au cul. M’est avis que Basa va aussi recevoir son bonus poutou quand il va revenir.

    J’ai par contre beaucoup aimé l’action entre LaBuche, Roux et Cole, que blondin laisse filer le ballon montre qu’il commence vraiment à se comprendre collectivement avec ses partenaires.

    Quand à la prestation auxeroise, j’en vomi encore de dégoût, carton jaune collectif pour anti-jeu.

  3. Je vais encore devoir être critique sur quelques points même si j’aime pas passer pour le méchant !

    Cetto ne mérite pas 2 cartons rouges faut arrêter de prendre pour vérité tout ce qui est asséné par les consultants de Canal (C’est aussi vrai pour ce qui sort de la bouches des membres de l’UMP, c’est même un parfait corollaire)
    La première faute de Cetto sur Oliech est bien moche mais Oliech s’écarte de façon manifeste de l’axe du but ! Donc quand on est arbitre, si on a bien appris le règlement et les lois du jeu, on sait que dans ce cas là il faut sortir le carton jaune et non le rouge !
    Qu’importe ce que peuvent dire Dugarry, Menès, Rouyer ou toute la clique !

    Bon sinon pour Balmont ça fait plaisir de le revoir mais il était sous Xanax notre pit-bull ! Toujours aussi bon dans l’orientation du jeu et la récupération mais un manque de hargne et de vivacité flagrant l’ont fait passer pour un banal joueur contre Auxerre !

    Et puis Cole, il est élégant … comme Rozenhal ! C’est à dire propre mais un peu lent et pas super efficace au final !

    Sinon, le LOSC c’est une équipe à déconseillé aux cardiaques dont la spécialité cette année et de ressusciter les morts (bon Ok c’est dur de ressusciter un vivant mais ça sonnait mieux comme ça)

  4. ça gagne pas contre des relégables et ça veux disputer le haut de tableau.alaa les clodos en rouge et blanc

  5. @Debuchix : Quitte à être comique jusqu’au bout, pourquoi pas ! C’est tout de même pas lui qui va empêcher l’équipe de se relâcher dès qu’un fait de jeu est à son avantage… Putain de laisser-aller.

    @Rodriguez59 : Oula, comprends-bien que quand je dis que Cetto mérite deux cartons rouges, c’est sa stupidité qui doit être sanctionnée. Il fait deux fois la même faute dans la même position. Loin de moins l’idée d’être d’accord avec Canal+ qui considère que la règle du dernier défenseur existe. Balmont revenait de blessure, soit. Mais même sur une jambe il reste le meilleur milieu axial de l’effectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.