La Louve Académie note Roma-Lecce (2-1)

4

Fabio Labello n’est pas le cousin de Romain Delbello

La louve académie a ramassé plein de petits cailloux pour pouvoir les compter très lentement et les balancer à la gueule de ses lecteurs. Aux amateurs…

Je suis pas bien sûr du lieu ou de l’heure mais j’avais nettoyé des joints bien noirs avec mes mains bien blanches. Sans doute, la perte de l’habitude. Ou la proximité d’un match de dimanche soir. Faut dire, Lecce, c’est le sud. Pas de doute, car la victoire est là.
2-1. Le temps s’en va, s’en vient. Au creux de quels reins, je n’en sais rien. J’y verrais sans doute plus clair dans quelques temps. Udinese, Naples, Juve, Fiorentina. Les restes feront dates à n’en pas douter: du capitol à la roche tarpéienne, la gloire…

Mais laissons nous bercer par une respiration. A défaut d’inspiration…

Et vlan, les cailloux pleuvent de l’horloge.

Roma, Roma, ti amo. Sono pazzo. E te, la fiama del cuore invincibile.

Le Stek (2/5): Une fois, dans un cimétière de Toledo sur Meuse, j’ai vu une épitaphe sur une tombe blanche qui disait : Sans commentaire. Je me suis dit que c’est 100 fois plus que ce que les scribes du XXIII ème siècle retiendront de la performance du portier viande.

Rosi (1/5): Vous souvenez du sandwich au thon posé sur la table de nuit dans les films porno? Non. Rosi, c’est même pas ça. C’est juste l’ombre de la feuille de salade qui jaunit quand l’actrice hennit.

Kjaer (1/5): Il gonfle la case recrue merdique. Peu de boulot, mais mal fait, une haleine de hipster et la Lazio… Enfin, je me comprends. En plus j’ai croisé une dindonne qui court après les blonds aux yeux bleus dans son genre. Et ben, avec moi, elle a préféré coucher les yeux fermés et montre en main.

Heinze (3/5): Que des bonnes nouvelles cette semaine: Burdisso qui se pète, l’association socialiste-éolien, la réception faiblissime des pouilleux, et sortie du nouveau shampooing schwarzkopf. Tout a oeuvré à une mise en valeur, temporaire certes, mais en ces temps de crise, comme me dit mon daron quand je decide de démissionner de ma bonne situation de cadre très supérieur pour une carrière méphitique à horsjeu.net: ce qui est pris n’est plus à prendre.

Taddéi (4/5): Cher rare lecteur au gland mal dégrossi, ne retourne pas voir ta dulcinée. Elle se maquille pour ressembler au far breton, celui qui a rougi de la performance de l’uru-khai à coupe au bol. Surprenant tout au long de la partie, il a appuyé et distillé. Répudiant son opposant par sa passe decisive et son serre-tête du tiers-état.

De Rossi (4/5): Halte. Qui va là? Ta belle-soeur. Tu es seule? Non, j’ai aussi ma bite et mon couteau. Bon, tu l’ouvres ce pont-levis? Attends, je demande à Danelino. Tic-tac, tic-tac. Ouais, c’est bon, il a dit. Vas-y, ramène ton couteau.

Pjanic (3/5): Premier but pour le bichon bosnien. En voilà, une bonne nouvelle, mon petit. Mais oui, t’es mignon. Mais oui, t’as un beau poil. Mais oui, Richard Cocciante mérite un prix nobel de physique. Mais oui, c’est quand même dur le metier de footballeur avec tous ces gros messieurs à grosses jantes. Mais oui, tu vas faire mieux. De toute façon, t’as intérêt sinon c’est pan-pan cucul par l’auguste membre n°2.

Gago (4/5): Enfin, fichtre, couille de parpaing, tu nous en devais une depuis le début. Au delà du cagot, le but, pas la dindonne, gros match tout simplement. Bon, en face, j’ai cru voir trainer des quiches sans lorraine à râper. A voir dans la montée de la poutre de pontault-combault quand les mariés ne seront plus en quête de noces. Bonne ou mauvaise recrue? Tic-tac.

Lamela (1/5): Peu de glose pour cause de manque de gloss. Fabio voit quand même un détail: la bouchée de balle. Alors il attend en mastiquant le levant. Tic-tac: rut ou jute?

Osvaldo ( 0 ou 5 à vous de voir/5): S’il n’y a que 2 à 1 à la fin du match, il en porte le dossard et le cuissard. Va pourtant jusqu’à 5 pour son but annulé à tort. Cher service video, si vous arrivez à metre vos si doux doigts dessus…

Bojan (000/5): Le prix Sepp Blatter de la semaine est accordé à la couille de Bojan Senior. Pour son office au service d’un monde plus juste et moins ignorant de la nullité. Ce match a été l’occasion d’un veritable festival de junior, qui j’en suis sûr, trouvera les grâces de notre service video sans foi ni loi dans son office de justicier du bon gout carolingien. Heureusement, l’horloge a rencontré la dindonne, les deux en perruques blondes.

Les tic-tac tardifs:

Totti (mmmmm/5): mmmmmmm

Greco (Sans peine/5): A pris part au vernissage mais a paumé sa carte d’identité dans un mausolé du limousin.

Non, personne vérifiera que tu es rentré/non/sur 100/llll/)ejdnej///////

Le desperado:

Match plutôt tranquille pour Louise-henri. De toute façon, l’horrloge est redevenue toute dure et risque de m’arracher les poils si je ne prends pas ce train qui se présente devant moi.

La musique 

Je crois que Fabio est sur facebook mais après il voit pas trop ce que vous iriez y foutre sur sa page vu qu’il s’y passe rien.

Il baccio di dietro

Fabio Labello vous offre avec quelques images.

4 thoughts on “La Louve Académie note Roma-Lecce (2-1)

  1. ah ben c bien de gagner un peu quand meme
    par contre la serie de match a venir fait vraiment peur

  2. Je suis définitivement fan des suggestions musicales en fin d’acad, c’est toujours grandiose.

    Moins fan du niveau de la Roma par contre, c’est franchement dommage, l’équipe aurait pu faire un malheur sur Football Manager, mais on se rend compte qu’en vrai, c’est beaucoup plus laborieux. Après sait-on jamais sur les prochains moi.

    Mais si jamais, votre De Rossi là, comme il doit s’ennuyer un peu, je connais des mecs en Angleterre qui en auraient un grand besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.