La Louve Académie, présentation

Toujours taré le Fabio Labello.

La louve académie vous invite à une revue d’effectif de qualité, comme tout ce que fait Fabio Labello!

 

Présentation ligne par ligne:

 

La porte de derrière:

Cela ne peut être que mieux que Doni et Julio Sergio qui sont partis pour des horizons dont on se fout mais alors d’une force…

Donc on se retrouve avec trois gardiens à peu près potables et une hiérarchie bien établie en faveur du Stek hollandais. Cependant, au vu des branlées amicales et de l’élimination en Europa League, je suis pas non plus super serein dans mes pompes italiennes rutilantes.

 

Recrue:

Stekelenburg: Comme c’est la mode argentine à la Roma, on a pris un Stek. Titulaire à l’Ajax et chez les Oranges, je reste circonspect malgré des tablettes de chocolat et un look plus raccord avec la Via Condotti que celui de Lobont, que l’on taira par respect pour la défunte fashion week roumaine.

Titulaire : Stek

Point fort: avec Curci de retour de la Samp (comment çà la Samp est descendue? Ça alors et pourquoi donc? Vous croyez qu’il y a un lien? Et puis qui me parle?) et Lobont, ca fait un ensemble pas très bandant mais assez homogène si blessure du titulaire.

Point faible: la coupe de cheveux de Lobont a fait son apparition sur les listes des organisations terroristes de l’ONU.

 

La raie défensive:

Alors là, Fabio Labello met les pieds dans la panacotta direct. Ca va être le point faible de la squadra. Indice n°1: cette pré-saison, qui a été désigné comme la pire campagne d’amichevole, Europa League comprise, du plus loin de ma mémoire de beau gosse gominé. Certes beaucoup de blessés, des errements tactiques, de multiples changements, des recrues tardives, une nouvelle philosophie à digérer mais quand même. Mes boxers Dolce et Cabana vont être sirupeux cette saison. Indice n°2: Un seul nom: Heinze!!! Pourquoi tant de haine envers Fabio Labello? Il y a 5 ans j’aurais dit très bon coup mais là franchement les permanentes à mèche blonde ne sont plus à la mode même à Lecce. Indice n°3: La charnière centrale de cette saison va être la même que la saison dernière, Juan et Burdisso, mais la nouveauté ca va être le plan de jeu de Louise-Henri avec des latéraux très offensifs. Ca sent le sarclage tardif. Le Méxes aurait été plus à l’aise, j’en suis sur, avec sa relance plus propre et son placement un peu plus judicieux. Alors que là, je sens que ca va être à l’arrache. Il va me falloir tremper les lèvres sans retenue dans le chianti pour rattraper mon pote l’optimisme qui s’est barré depuis plusieurs semaines.

 

Recrues:

Kjaer: Heureusement qu’il est arrivé le Simon. Avec le Stek, il sera notre caution beau gosse nordique. Mais attention, il a quand même interêt à aller au charbon pour faire oublier l’odeur suspecte de l’échec qui émane de son short après son séjour chez les loups teutons. Allez, Fabio est quand même content: il est jeune et danois. Il devrait bien s’entendre avec Lobont. L’Europe, tout ça…

Angel: Lui, il m’a l’air d’avoir tout de suite saisi le projet du Guardiola de la réserve. Plutôt à l’aise offensivement, allant jusqu’à venir renifler les aisselles pubères du Bojan sur le côté gauche, il me semble une bonne affaire à partir du moment où il aura sniffer un bon coup de tactique made in Calcio. L’ange sera bien accueilli dans la ville éternelle.

Nego: tiens un canari ??? Pourquoi faire ? On va l’envoyer régler son compte à l’aigle laziale ??? Mouais, je demande à voir pour cet international des moins de 20 ans tricolore. A mon avis, il va rester dans sa cage gentiment avant un prêt à Vannes l’an prochain. Jurisprudence Ricardo Faty. Et d’ailleurs, où qu’il est lui ? Non, en fait, Fabio s’en fout.

Il y en a d’autres mais pas connus, pas vus.

Titulaires: Kjaer (oui plus central mais je suis prêt à tout pour pas voir Rosi, Cassetti et Cicinho sur le terrain ), Juan, Burdisso, Angel.

Point fort: Mmmh putain qu’est ce que je vais m’enquiller comme limoncello pour supporter la gabegie défensive que je prévois !!!!

Point faible: le côté droit.

 

La courroie centrale:

Là, Fabio abandonne la troisième personne et passe au « je » comme un symbole de proximité avec Benedetto, il nuovo Boss. Voilà, je le dis tout net: je suis content. Vraiment. La main sur mes lèvres toutes douces, j’envoie un baccio à Daniele de Rossi. Oui, il est resté. Oui, il va prolonger. Oui, il n’ira jamais ailleurs. Et City et Mancini, va f’enculo!

Si la sauce prend bien avec Gago, ils peuvent former la meilleurs paire de milieux défensifs du championnat. Avec le prospect Lamela, un Pjanic en confiance, ca peut péter dans la soie. Avec un paquet de seconds couteaux rompus aux joutes du calcio (tiens, oui, bonjour, tu es qui ? Stagiaire à l’équipe? Lache ce clavier!!!), comme Perrotta, Pizarro, Taddei, Simplicio, ca donne une certaine idée du confort.

 

Recrues:

Gago: A son humble avis, oui, Fabio peut l’être, humble, quand les femmes ne se déshabillent pas sur son passage (ça correspond généralement au moment où il va chier, et encore, il y en a une qui a voulu, mais stop, c’est une autre histoire), c’est la meilleure recrue s’il ne se blesse pas trop souvent. Il me semble complémentaire à De Rossi. Classieux, technique, dur sur l’homme, il peut mettre les romanisti in the pocket!

Lamela: il a déjà tout: gomina, coupe de cheveux, pantalon taille chiasse, sourire ultra frite…

Ah c’est le foot qui vous intéresse? Et ben, ça sent le pasteur. Non, non, pas le gus aux vaccins mais plutôt le nouveau saint-graal de la capitale des francesi.

Même profil, même dégaine, même origine bovine, il fait penser à « Pastore vlà le 42 » à son arrivée chez les roses de Sicile. Un prospect maigrichon de premier plan, malgré une dernière saison boueuse avec la relégation historique de River Plate et un championnat moins de 20 ans bouseux avec l’élimination prématurée de la piccola albiceleste. Grosse indulgence de ma part à prévoir.

Pjanic: Le recrue surprise de fin de mercato. Petit, léger, technique, il peut se fondre dans le projet de l’Espagnol ou manger sévère. Il sera malgré tout en concurrence avec Lamela dans un milieu à trois. J’ai bien peur que s’il se rate sur les opportunités qu’on lui offrira, sa confiance fragile et son charisme digne d’une foire aux endives slovaques ne l’envoie direct jouer aux billes avec Bojan les dimanches après-midi.

Il y en a d’autres mais pas vus, pas connus.

 

Titulaires: De Rossi- Gago – Lamela

Point fort: sur le papier, ca envoie de la demi-molle, gel compris.

Point faible: un banc populeux et encore meublé par des boulets comme Simplicio, l’homme-joue, Taddéi, deuxième organisation terroriste reconnu à l’ONU de la Roma, et Perrotta, ou le mystère de l’abat-jour dans le football.

 

L’attaque fashion week:

Si on se fie aux matchs précédents, l’état des lieux est flippant. Si on regarde la liste des avant-centres, c’est encourageant. Pourquoi? Perché Totti. Don’t touch, Louise-Henri, sinon tu vas dégager du banc avant la kanak parigo-qatari!!

Le reste n’est pas pas ridicule: Borriello, Osvaldo, Bojan. Pas des fuoriclassi à part Totti, mais un ensemble qui semble pas complètement ridicule. Non, en fait, dans cette ligne, c’est plus le mental qui semble poser problème. Entre les aigreurs impériales de Totti, la tête de con de Borriello et le charisme de poussin de Bojan, on est dubitatif sur les capacités de Louise-Henri à gérer le bordel.

Car, en cas de 4-5-1, ca fait du monde pour une place. Et c’est bien là le problème. Plus que les hommes, c’est le schéma qui est pour l’instant flou. 4-5-1, 4-3-3, 3-5-2, 0-0-11, on n’est pas très avancé.

 

Recrues:

Bojan: « la recrue » à ce qu’il paraît. Bon, moi je veux bien mais même en CE1 je galochais des sandwichs oeuf-thon plus virils que cette mignonne chica. Imaginez le tableau face aux Chiellini, Lucio, Cannavaro Fratello ou Thiago Silva. Même une sauce bolognaise me semble avoir plus d’impact. Déjà, dans le championnat espagnol, il n’a jamais su taper dans la chique assez fort pour faire trembler régulièrement les filets. Même si la concurrence était, je vous l’accorde, high level, je le dis sans pisser dans le violon : j’y crois pas du tout. Un futur inadapté au Calcio malgré la volonté de faire du club giallorosso le nouveau gentil FC Barcelone. En plus, un mec qui risque de se péter le fémur à chaque fois qu’il se mouche c’est moyen pour commencer à remplacer l’impérator Totti qui risque de continuer en seul avant-centre. Et puis il m’a donné envie de me refaire un sandwich oeuf-thon et ça c’est vraiment pas cool.

Osvaldo: un Italo-argentin qui a fait une seule bonne saison chez les Catalans, mais pas les bons, pas les gentils, et qui fait un retour onéreux dans le Calcio par la grande porte de l’AS Roma. Là, je dois être honnête. Je l’ai pas suivi quand il galérait dans les sous-clubs du Calcio. Je l’ai pas suivi à l’Espanyol Barcelone. Donc je sais pas trop quoi en dire. Et puis Fabio a les lèvres desséchées. Et puis la serveuse, elle vient de m’envoyer sa culotte. Fichtre, je dois finir vite fait, ne m’en voulez pas. Hein? Quoi? Comment ça, elle est allongée dans une mare de vomi, immobilisée par des menottes? Je vous permets pas!!! Et puis c’est pas les miennes de menottes. Où j’en étais??

 

Titulaires: Osvaldo – Totti – Bojan

Point fort: potentiel comique d’Okaka.

Point faible: potentiel footballistique d’Okaka.

 

L’entraineur :

Luis Enrique: Ben oui, c’est finalement la recrue qui a le plus de sens car lourde de sens. Complètement redondant et incorrect, mais Fabio Labello n’est pas à une incorrection près.

Bref, première recrue de l’ère Di Benedetto, l’ancien entraineur de la réserve du gentil club est symptomatique du virage radical opéré par la nouvelle équipe dirigeante. Partant du constat simple que le Barça est le meilleur club du monde de par ses individualités mais également de par son collectif outrageant, le nouveau board américain a choisi l’Espagnol pour transfuser clairement le patrimoine génétique catalan au sein de la maison romanista et d’un championnat pas particulièrement reconnu pour sa qualité de jeu aux petits oignons. Mais le calcio est avant tout tactique (oui, Fabio Labello manie à la perfection les clichés ) et le calcio est aussi ouvert à la nouveauté qu’un canasson mongol aux péages de l’A 13 un week-end du 14 juillet.

Pour preuve, on peut dire que les changements en cours ont été accueillis par les statues blondes aux yeux clairs, Totti et De Rosssi, assez fraichement. Si j’allais aux soirées bounga bounga de Silvio avec ma Fiat Punto de 1994 et mon larfeuille qui suinte le RSA, j’aurais eu plus de succès.

C’est pourquoi j’ai envie de vous dire: l’intronisation de Luis Enrique sent le pari très risqué. Ou le colon au sortir d’un dîner chez le pak-pak de la place Clichy.

Conclusion: Deux branlées aux laziali et leur caniche noir et la saison sera bonne!

Forza Roma,

Fabio Labello (putain mais pourquoi j’ai un singe sur l’épaule???)

5 thoughts on “La Louve Académie, présentation

  1. pour ma part, c’est de gago dont je doute des qualités et osvaldo c’est vrai que je l’ai jamais vu jouer ce mec (18 M€)

    après pour ce qui est du mercato, c’est pas folichon même si ils ont réussi à se débarrasser de boulets (doni, riise, voire méxès)la grosse grosse énorme erreur c’est d’avoir filé vucinic à un concurrent (au même prix finalement qu’osvaldo) on va le regretter c’est clair

    je sais pas comment ça va se passer demain, c’est l’inconnue … en plus la roma a l’habitude de chier ses débuts de saison et en plus la semaine prochaine c’est la juve qui se profile il me semble

    forza roma !!!!

  2. youpi une academie de ce si beaux club !!
    en effet tres deçu de la vente de vucinic.
    sinan ya du nouvo sur le soi disant nouveau stade que le nouvo proprio veut faire

  3. Bande de voleurs de Bosniaque. Je vous méprise vous et votre Totti.

    (Très bonne académie par contre, mais je déteste ce club c’est plus fort que moi, désolé.)

  4. Chouette une académie sur la Roma. Je la suivrai attentivement. J’aime les équipes qui jouent en rouge et qui ont des rivaux en bleu.
    Le recrutement est sympa. Un peu Football Manager dans l’esprit avec tout ces jeunes, mais quand même, c’est prometteur (bon ok cet aprem’ on va dire que c’était un rendez vous manqué…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.