Le match face à l’Apoël :

Ne croyez pas que l’homme mystérieux se complaît dans une forme de routine ataraxique ou nonchalante à ne faire qu’une acad’ sur deux. Non plus qu’il vous méprise, lecteurs, bien que la plupart d’entre vous ne fussent point nobles. En réalité, il y a toujours une raison qui m’empêche de faire le boulot, et il arrive même qu’elle soit bonne.

Pour ce qui est de la ligue des champions, outre le fait que le match était joué d’avance, votre serviteur a bien cru péter un câble face à l’impossibilité de conserver un streaming correct pendant tout le match. Résultat, j’ai raté presque 30 minutes de match et vu le reste par à-coup, avec des commentaires en sarrasin. Mais cela ne m’empêche pas de vous en parler maintenant puisque de toutes façons il ne s’est rien passé avant les 20 dernières minutes du match, moment où Nicosie a cédé à la fatigue. Pour vous donner une idée, moi qui aime bien prendre plein de notes pendant le match ne suis pas parvenu à noircir une page complète là où je suis à deux en moyenne d’habitude. Et il y a aussi le fait que j’aurais pu m’endormir si les aléas du streaming ne m’avaient pas tenu éveillé.

 

Le geste défensif de Benzema et les buts :

32′ : Cristiano s’amuse et lance Sahin à gauche qui centre fort à ras de terre devant les buts. Benzema parvient à sauver l’Apoël de l’ouverture du score en sortant la balle au dessus des cages à moins d’un mètre de la ligne de but. N’importe quel autre défenseur Chypriote aurait marqué contre son camp sur une telle action.

Jusqu’à la 73éme minute, le match est aussi passionnant qu’un film avant-gardiste sur Zidane.

73′ : Sur une action initiée par Marcelo, Kaka centre de la gauche pour la tête de Benzema qui surpasse son défenseur et marque. 0-1.

81′ : Marcelo pénètre la surface, résiste à la faute d’un défenseur et se déchire pour remettre le ballon en retrait avant qu’il ne sorte. Kaka seul aux 6 mètres n’a plus qu’à mettre le plat du pied. 0-2

89′ : Décalé à droite par CR7, Ozil entre dans la surface et offre une passe décisive soyeuse de l’extérieur du pied à Benzema qui cette fois ne parvient pas à la mettre au dessus. 0-3.

Ne cherchez pas les actions de l’Apoël, il n’y en eu point.

 

Le bilan :

Avec 70% de possession de balle, le Real aurait dû tuer le match beaucoup plus tôt mais les joueurs n’étaient pas très concernés apparemment.

Bien qu’il ne boxe pas dans la même catégorie, Ronaldo n’a pas pris la mesure des Chypriotes. Higuain était aux abonnés absent, Coentrao a encore une fois prouvé qu’il n’avait rien à envier à Arbeloa sur son coté en étant nul de bout en bout.

Sahin a profité de sa titularisation pour faire bonne figure mais il a fallu attendre les entrées combinées de Marcelo et Kaka (1 passe déc’, 1 but, et puis s’en va) pour que la situation se dénoue enfin. Le Brésilien en particulier à su faire ce dont Coentrao est incapable : apporter le surnombre et mettre la panique dans la défense adverse par ses courses incessantes et imprévisibles. Sa passe décisive est une merveille d’abnégation. Auteur d’un raté à la Régis en première période, Benzema s’est largement rattrapé en seconde, après avoir retrouvé l’axe à la sortie d’Higuain, en marquant un doublé. Ozil sauve son match sur une passe décisive pour Karim tout simplement magnifique.

Coté Nicosien, le gardien et l’attaquant Ailton ont fait très bonne impression, le Brésilien ne va rester longtemps sur son île.

C’est le 29éme quart de finale de Champions league de l’histoire du Real qui en a remporté déjà 23, un record évidemment. Avec la victoire à Nicosie, les blancs obtiennent leur 200éme victoire dans la compétition (devant le Bayern : 141, Barcelone : 133, Manchester : 132 et Milan : 119) en 344 matchs, ce qui fait encore deux records de plus. Enfin le Real conserve son record d’invincibilité en déplacement puisque l’équipe n’a plus perdu à l’extérieur depuis deux ans, pas moins.

Je ne sais même pas si ça vaut le coup de jouer le match retour.

 

Avant-match :

Ah Pampelune ! Ses taureaux, son chemin de Compostelle, son peuple de Navarre longtemps tiraillé entre la douce France et la très Chrétienne Castille. Mais surtout la bataille de Roncevaux, preuve irréfutable que ces gens sont infâmes !

Voilà une ville qui sait accueillir, les joueurs du Real ont pu le constater très rapidement puisque le match tombe pile au moment de « La Carpa », sorte de grande fête de village transformée par le temps en Spring Break débile pour étudiants bourrés et Erasmus en mal d’aventures locales. Or, l’homme mystérieux conspue les jeunes, surtout lorsqu’ils gênent le sommeil de ses héros la veille d’une épique bataille. Vous l’aurez compris, le Real va faire face à une ambiance de feu avant et pendant le match. Après, ça devrait être plus calme en principe, mais sait on jamais. Pampelune reste une équipe difficile à manœuvrer à domicile où elle n’a perdu que deux fois cette saison.

La consigne est donc claire pour CharleMou : gaffes à ton arrière-garde !

 

Je profite de cet avant-match pour faire un point « gossip » :

  • Tout va bien entre José et Iker, n’en déplaise aux mauvaises langues.
  • Cristiano aime José et même pas en secret puisqu’il l’a dit : « Selon moi, c’est le meilleur. Si on veut être un grand entraîneur, il faut avoir gagné des titres dans des championnats différents, et lui, il l’a fait. Beaucoup sont considérés actuellement comme les meilleurs, mais ils n’ont gagné que dans un seul pays ».
  • José, lui, aime tout le monde, même les arbitres.
  • Cristiano restera au Real l’année prochaine, même si son amoureux s’en va.
  • Karim est au top en ce moment, rayonnant à Madrid, indispensable en EdF, il a même fait des jongles pour les Enfoirés et profité de l’occasion pour attraper une chanteuse anorexique. Ça faisait beaucoup, donc Karim a décidé d’assigner sa cousine et sa tante en justice parce qu’il ne veut pas payer tout seul la pension de sa grand-mère mourante, 1500 euros à peu près. Good move ! Avec des revenus qui plafonnent à 700,000 euros nets par mois, pubs non comprises, il y a peu de chance que Benz’ ne passe pas pour un gros connard.

 

Les équipes en face l’une de l’autre :

On commence par l’équipe de Mendilibar parce que j’aurais bien du mal à vous en parler dans le détail de toute façon. L’équipe joue en 4-2-3-1, comme les Madridistes, avec Raul Garcia en 10 et Nekouman et Puñal devant la défense qui en avait pris 7 à l’aller. Ils ont aussi Nino devant, mais c’est pas un surnom donc il n’est pas exclu qu’il marque celui-là.

Fernandez – Damia, Flaño, Sergio, Roversio – Puñal, Nekouman – Loe, R.Garcia, Cejudo – Nino.

 

Du très classique à Madrid sauf deux choses : Khedira est malade et Granero le remplace, c’est Albiol qui prend la place de Pepe toujours suspendu, Varane est sur le banc. Benzema est à nouveau aligné à droite avec Higuain en pointe. Ozil est de retour de suspension et DiMaria retrouve le banc en attendant d’être parfaitement remis.

Casillas – Arbeloa, Albiol, Ramos, Marcelo – Granero, Xabi – Benzema, Ozil, Ronaldo – Higuain.

 

Le match en lui-même :

6′ : première action pour le Real. CR7 s’amuse sur son coté, accélère et centre de la gauche. Benzema d’une volée magistrale qui termine dans la lucarne opposée. Un bijou qui en rappel un autre. 0-1.

10′ : Contre. Cris profite des appels pour rentrer sur son pied droit et frapper fort à quelques millimètres de la barre de Fernandez.

13′ : Nino s’extirpe du marquage dans la surface d’Iker mais parvient à tirer directement en touche. Finalement il y a bien du Torres en lui.

19′ : Ronaldo est crocheté dans la surface suite à un bon contrôle orienté mais l’arbitre reste impassible.

27′ : CR frappe sur le gardien, il est intenable.

29′ : Casillas se permet une tête plongeante en dehors de sa surface un peu hasardeuse mais ça fonctionne et sur l’action qui suit Cristiano centre à ras de terre pour Ozil qui écrase complétement sa frappe dans les 6 mètres De toutes façons il préfère faire des passes.

34′ : Le Crist ne peut couper un bon centre d’Higuain mais Ozil récupère et frappe fort dans l’angle fermé. Fernandez est vigilant. Essaie la passe la prochaine fois Mesut.

36′ : Ronaldo, toujours, récupère le ballon à 30 mètres, contrôle, et laisse parler la magie d’une frappe puissante et limpide qui ramone la lucarne de Fernandez. Le Portugais montre ostensiblement sa cuisse, qui n’a rien à envier à celle de Jupiter puisqu’elle crache également la foudre et les éclairs. Un bijou qui en rappel un autre. 0-2.

40′ : A la suite d’un joli une-deux avec Ozil, Granero trouve Higuain en profondeur. Pas hors jeu, Gonzalo va au duel et marque d’une louche impeccable par dessus le gardien. 0-3.

 

Mi-temps.

48′ : Sur un bon centre venu de la droite, Nino parvient à marquer de la tête. 1-3. J’en profite pour offrir aux adversaires du Real ce petit didacticiel intitulé « comment marquer contre le Real sans se compliquer la vie ? » (c’est mon coté maso qui parle) : Combiner sur le coté gauche de la défense Madrilène et profiter de l’absence quasi-certaine de Marcelo pour centrer tranquillement au deuxième poteau vers votre joueur qui a la chance de profiter du marquage d’Arbeloa. Marquer.

51′ : Xabi joue long pour Ozil qui décale Higuain en pivot. Pipita dans la course dribble le gardien et s’apprête à marquer mais CR7 le tacle au dernier moment. Normalement c’est penalty mais sous prétexte que les deux joueurs ont le même maillot l’arbitre, qui lui a la même passion, ne bouge pas. Sur ce coup Cris a tout faux, il veut tellement marquer qu’il vient gêner son comparse qui avait fait tout le boulot et n’avait plus qu’à finaliser. Et en plus il râle

55′ : Raul Garcia oblige Casillas à se coucher.

61′ : Sur un contre rondement mené, Higuain rate son centre alors que Marcelo attendait le ballon en position de buteur, sacré Marcelo.

69′: Coup Franc pour l’inévitable CR7 à l’entrée de la surface de réparation suite à une faute toute pourrave qu’il a lui même provoqué. Mais cette faute coûte cher à Osasuna puisque le tir de Cristiano est dévié par un défenseur et trompe bêtement Fernandez. 1-4. En 39 tentatives, c’est le premier but sur CF pour Jupiter et il est moche. Il faut laisser faire Xabi maintenant.

70′ : Higuain lance Ozil seul face à Fernandez. Échaudé par ses précédentes tentatives, l’Allemand tente de trouver une passe pour Ronaldo mais il ne l’appuie pas suffisamment. Mauvais choix, encore.

74′ : En hommage à Bernard Mendy, Arbeloa centre.

76′ : CR7 explose encore une fois à gauche et centre parfaitement pour Higuain qui marque à bout portant de la tête sans être gêné le moins du monde par la défense d’Osasuna. 1-5.

José fait entrer Coentrao pour fermer la boutique, DiMaria pour qu’il retrouve quelques sensations avec comme consigne de ne pas se blesser et Varane pour le voir un peu au milieu.

88′ : CR trouve Coentrao en bonne position mais l’autre Portugais se prend littéralement les pieds dans le tapis.

90′ : Entré en cours de jeu, Lamah prend deux jaunes consécutifs pour contestations et mots doux.

Fin du match.

 

Les notes so far :

Casillas (3/5) : Il s’est couché une fois, s’est incliné une fois, fait un match correct une fois pour sa 450ème apparition en Liga.

Marcelo (3/5) : Pas grand chose à dire dans ce match typique du Brésilien, le 200ème pour le Real. Il a parfois manqué en défense, mais il aurait pu marquer sur un centre d’Higuain. Son troisième poumon fait du bien à l’équipe.

Ramos (3/5) : Un match tranquille et maîtrisé, sans éclat.

Albiol (3/5) : Rarement titulaire, Raul s’est attaché à jouer la sécurité avant tout en envoyant systématiquement le ballon dans les tribunes. C’est pas beau mais au moins ça évite les mauvaises relances. Reste qu’à ce niveau là, Varane va le bouffer tout cru.

Arbeloa (non noté pour cause de « trop c’est trop », ou -1,000) : Outre le fait qu’il se fait prendre de la tête par un mec d’1m69 qu’il est incapable de marquer sur le but d’Osasuna, il parvient à être nul dans un match où l’équipe se ballade de bout en bout. Et c’est pas la première fois. Je propose de l’intégrer de manière définitive au onze anal pour l’ensemble de son œuvre.

Xabi (3/5) : Sérénité défensive et précision chirurgicale des passes, un match de plus dans la vie de Xabi Alonso.

Granero (3/5) : Sa belle passe décisive pour Higuain ne suffit pas à illuminer un match solide mais quelconque, ponctué de petits coups vicieux. Autant revoir Sahin, c’est plus intéressant.

Ronaldo (5/5) : Son premier but vaut 5 à lui tout seul. Ses deux passes décisives superbes, son second but et l’humiliation constante qu’il a fait subir à Roversio le mènent à 6. Moins 1 pour avoir empêché Gonzalo de mettre un triplé mérité sous prétexte qu’il veut battre Messi, son propre record de buts, etc… Avec 37 buts, il est déjà devant la Pulga et pas loin de son propre record à 8 journées de la fin alors pas de pression.

Ozil (3/5) : Son influence sur le jeu ne se dément pas mais aujourd’hui elle fut indirecte. Une suite de choix hasardeux le prive du 4/5.

Benzema (4/5) : Son premier but vaut 5 à lui tout seul. Néanmoins c’eût été injuste de lui mettre 5 alors que Ronaldo ou Higuain ont été encore plus forts ce soir. Partie remise Karim. Ça fait maintenant plusieurs fois qu’il est aligné à droite de l’attaque et on peut dire qu’il s’en sort plutôt très bien. Laurent Blanc devrait y réfléchir en l’absence de vrai spécialiste du poste une triplette Ribéry, Benzema, Giroud (ou Rémy) a de la gueule à mon humble avis. Problème : n’est pas Mourinho qui veut, et le Lyonnais n’est peut être pas très chaud pour laisser son poste de prédilection au premier Montpelliérain venu.

Higuain (5/5) : Privé de triplé par Ronaldo, il a été dans presque tous les bons coups sur ce match avec deux buts de pur goleador et de nombreuses passes déterminantes. Peu HJ et très actif, donc dans un bon jour.

 

Les Remplaçants :

Pas de note pour Varane et DiMaria entrés pour la forme mais un commentaire sur Coentrao qui en tombant dès qu’il tente de frapper ou faire une passe prouve une fois de plus qu’il a le potentiel pour concurrencer Arbeloa sur le coté gauche, juste mauvais.

1,500 victoires pour le grand Real Madrid en Liga, ça se fête, c’est d’ailleurs ce que j’ai fait samedi soir lors d’un Rallye mondain qui avait la bonne idée de faire open bar, d’où le retard. Sinon vous pouvez noter que Madrid a déjà marqué 100 buts cette saison en Liga alors qu’il reste 8 journées à disputer. 14 Joueurs ont scoré mais la triplette Ronaldo, Higuain, Benzema compte à elle seule 74 buts cette saison. Ozil est l’anomalie avec seulement 1 but, mais on lui pardonne parce qu’il explose les compteurs en passes décisives.

 

Mercredi retour de Champions à la maison avant de jouer une vrai équipe, Valence, le week-end prochain à Bernabeu toujours. six points à tenir, six.

 

Pas de mystère, voici les images.

 

L’homme mystérieux est désormais sur Facebook et il accepte tout les amis même les gueux, les communs, les ordinaires, les bélîtres et les républicains.

8 thoughts on “La Meringue académie note Osasuna-Real (1-5)

  1. C’est quoi ce lien vers des images sans mystère où il faut créer un compte?? Foutage de gueule…

  2. toujours aussi snob, dis moi t’es riche mais tu peux pas te payer un abonnement pour mater les match comme il faut? saleté d’aristocrate

  3. N’utilisez pas de mots compliqués comme « ataraxique », vous allez faire fuire les lecteurs égarés de footmercato.
    Par contre avec « gros connard » vous allez en piquer à Sofoot, l’éditeur, cet éphèbe, sera content.

  4. tant que Benzema plantera des buts comme celui-là, personne causera de ses emmerdes avec sa tante

  5. Sinon, j’ai essayé de mettre la même frappe que Ronaldo. Alors ma chaussure est partie loin, mais le ballon lui a plus suivi une trajectoire de coup-franc teddy bertinesque (la balle toute moche qui rebondit plein de fois) avec la puissance d’une frappe d’Eric Carrière.

  6. @Abe: Si je dispose effectivement d’un patrimoine familial à faire pâlir d’envie le Roi des Belges, je suis en réalité fauché comme les blés et en conflit ouvert avec l’État et ses sbires desquels je me cache.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.