L’Aiacciu Académie note Caen-Ajaccio (0-0)

Avec des conseils santé et des hommages qu’ils sont émouvants.

Le match en sept points :

  • F.C.Barcelone-Real Madrid à Michel D’Ornano, c’est bizarre non ? Ah non merde, c’est Caen-Ajaccio.
  • Olivier Pantaloni prend des risques et ça paye. Reconduire deux attaquants à l’extérieur est un pari audacieux. Si seulement, on avait pu faire cela plus tôt dans la saison…
  • « Bulot a mis des chaussures oranges pour pas qu’on le confond ». Guy Roux, la France profonde.
  • La chanson ‘Désolé’ de la Sexion d’Assaut qui tourne dans les enceintes du stade à la mi-temps. Désolé pour le niveau de jeu plutôt.
  • Frau qui loupe son pénalty. Gêné par son nez sans doute.
  • Le match nul est une bonne opération pour l’A.C.A, qui aurait pu l’emporter avec un peu plus de réalisme.
  • Alexis Thébaux a été très performant. Tout le contraire de la Justice française.

 

Annutazioni :

Ochoa 3/5 : El mejor portero de Francia, de Europa, del mundo, de la planeta, de la galaxia, de la vìa làctea. Ce moment hispanique est gracieusement offert aux nombreux lecteurs mexicains de Horsjeu.net. Il plonge mieux dans ses cages qu’Eva Joly dans ses escaliers. Sauvé à deux reprises par les moments, Memo a la baraka en plus d’avoir le talent.

Tiberi 3/5 : Replacé latéral gauche en l’absence de Bouhours, Tiberi a fait le travail. Sereinement. Tranquillement. Comme l’aurait fait Doc Gynéco quoi.

Medjani 3/5 : Moise de la défense. A son approche, les joueurs adverses s’écartent (ou tombent). Concède un penalty, heureusement sans conséquences.

Poulard 3/5 : Comme le bon vin, il se bonifie avec l’âge. Putain, vivement qu’il ait 92 ans. Mais entre-temps, il aura eu le temps de remporter six ballons d’or. Si, si.

Diawara 3/5 : Toujours présent offensivement et défensivement, Fouss’ ne déçoit jamais. Il a mangé Bulot tout cru. Sans mayonnaise.

Pierazzi 3/5 : Une citation dit : « Le comble du Corse ? – Mettre les cendres du défunt dans un sablier pour le voir enfin travailler. » JB, lui, n’attend pas d’être mort pour travailler. Au contraire, s’il continue comme cela, il se tuera à la tâche. Travailleur infatigable, si en France on suivait le slogan ‘Travailler plus pour gagner plus’, il serait multi-milliardaire.

Mostefa 3/5 : De plus en plus important dans le collectif ajaccien. Il cumule les postes : récupérateur et premier passeur. Par ailleurs, il a reçu son treizième carton jaune de la saison. C’est le joueur le plus sanctionné de Ligue 1. Il pourrait participer à TopChef et à Masterchef tellement ses couteaux sont aiguisés.

Cavalli 4/5 : 1 point pour sa vivacité, 1 point pour avoir tenté d’apporter le danger, 1 point pour ses dribbles, 1 point pour ses passes, 1 point pour son occasion, 1 point pour son aisance balle aux pieds, 1 point pour ses coups de pied arrêtés, 1 point pour sa roublardise. Huit points divisés par deux parce qu’il est petit = 4 points.

André 3/5 : Sérieux, appliqué et impliqué. C’est tout ce que l’on demande à un joueur pro. Si je ne partageais pas ma vie avec Alizée, Benjamin André serait ma muse.

Ilan 2/5 : Olivier Pantaloni songerait fortement à lui greffer une touche R2 dans le dos pour qu’enfin il puisse accélérer.

Eduardo 2/5 : Si la saison de Ligue 1 est une série télé, alors il a loupé un épisode. Il aurait pu être le héros s’il n’avait pas manqué deux ou trois face à face contre Thébaux.

 

I rimpiazzanti :

Sammaritano, 70ème, NN : a fait une bonne entrée.

Lasne, 92ème, NN : A joué aussi longtemps que dure un épisode de Bref. En plus, il est beaucoup moins drôle.

 

D’ailleurs :

  • Bastia s’est imposé sur le score de 3-2 face à Laval, club de l’ancien acéiste Julien Viale. Les buts bastiais sont signés Suarez (X2) et Maoulida, sur trois coups de tête. L’avance du SCB sur le quatrième se porte à 12 points.
  • Suite à sa victoire 1 à 0 contre Fréjus-Saint-Raphaël, le buteur Nicolas Verdier et ses coéquipiers remontent sur le podium, à la troisième place. A huit journées de la fin, le suspense est à son comble. Mais le Perfettu mise sur une montée. Vous pariez combien ?
  • Le C.A.Bastia fait honneur au football corse en étant premier du groupe A de CFA. 4 clubs dans les trois premières divisions, qui dit mieux ?
  • Une petite pensée au président Orsoni dont l’état de santé se dégrade. A croire que faire une grève de la faim n’est pas la meilleure chose pour l’organisme.

 

L’académie est merdique, ne m’en voulez pas, nooooon ne me tuez pas :

« Qual’ hè u nemicu toiu ? Quellu di l’arte toiu ! » / « Qui est ton ennemi ? Celui qui fait ton métier ! »

 

«  Aio…Aio…Andemi tutt’o stadiu . A mé…A té. Ché un matchu disputatu a d’a juca A.C.A. Ma l’arbitru qualli sera ?

Gridemi e via l’A.C.A »

Basgi,

Perfettu Erignacci.

4 thoughts on “L’Aiacciu Académie note Caen-Ajaccio (0-0)

  1. Et une touche tir aussi pour Ilan, c’est fou à l’ACA on veut toujours renter avec le ballon dans le but !!!!

  2. « Le C.A.Bastia fait honneur au football corse en étant premier du groupe A de CFA. 4 clubs dans les trois premières divisions, qui dit mieux ? »

    En Bretagne on en a 5… Et si Vannes monte, ça sera rien que dans les deux premières divisions! Et toc!

  3. Ah merde, je croyais pas que les bretons me lisait. Je suis eu. C’est beau quand même les deux régions à tendances indépendantistes qui fint la nique au reste de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.