Notice: Undefined index: mime-type in /home/jdvu3391/horsjeu.org/wp-content/plugins/ultimate-social-media-icons/ultimate_social_media_icons.php on line 256

La Meringue Académie note Real Madrid-Barcelone (1-2)

A la bourre, mais il a été humilié, un peu de clémence.

J’avais dit que je ferais une acad’ pour le clasico, j’avais dit que je la rendrais à l’heure, j’avais dit qu’elle serait chiadée. J’avais également préparé une intro toute pleine de chiffres et d’infos indispensables sur le Real, le tout avec le sourire, assis devant mon bureau Louis XVI. Autant vous le dire tout de suite, ceci n’est pas un avant match, j’ai jeté mes notes, mon papier parcheminé de Chine, direct dans l’âtre de la grande cheminée du salon. J’ai également balancé mon Mont-Blanc et enfin je me suis moi même précipité dans la cheminée. J’en suis sorti rapidement. Depuis qu’Isidor, mon majordome, m’a quitté pour rejoindre ce cafard de Rotschild à Megève, il n’y a plus personne pour allumer le feu. J’ai donc vu ce match, ce nouveau clasico inutile de coupe du Roi. Et c’est peu dire que je suis contrarié, dépité, fâché, grognon, inassouvi, insatisfait. Au moins. Non pas qu’on a encore perdu contre le Barça, on s’habitue à tout, mais parce qu’on a mal perdu. Effectivement, je n’ai pas peur d’inventer des concepts aussi innovateurs qu’improbables. Comme le footballologue est un génie, que mon collègue de la Blaugrana ne dit pas toujours que des bêtises et que ce match me rend malade, je ne vais pas m’étendre sur des considérations technico-tactiques super précises. J’étalerai mon fiel dans le résumé du match. On passe direct aux compos.

 

Les hommes, les vrais, un peu trop vrais même :

Le Barça, comme lors de chaque confrontations face à la Mouteam, démarre la rencontre en 4-3-3, avec possibilité de changement en 3-4-3 etc… mais vous le savez déjà. Sinon c’est l’équipe type avec Alexis devant et Puyol derrière.

Ce qui nous intéresse c’est les blancs et là je n’ai pas compris. Lors du précédent clasico, l’équipe s’était présentée dans son schéma habituel de championnat, sans complexe. Certes on avait perdu mais à l’époque j’avais dit que le match était sans doute plus serré que le score ne le laissait penser et que par ailleurs, j’avais apprécié pas mal de choses dans le jeu du Real. Et voilà que le Mou nous ressort son milieu à trois défensifs, agrémenté d’une défense plus bourrin tu meurs. Il paraît qu’on ne fait pas de complexe vis à vis de Barcelone…Ah ! Merci à Casillas de le préciser parce que j’avais comme un doute quand même. Mais foutredieu, on joue à domicile, dans une compétition dont on se fout comme de la toute dernière noce de la duchesse d’Albe (que je vous offre pour le plaisir). Alors porque ? Porque ?

Bon. Coentrao a enfin le droit de jouer à son poste, la mauvaise nouvelle, c’est qu’il ne doit pas être autorisé à passer le milieu de terrain, et qu’il va retourner sur le banc au prochain match. Reste qu’on est content de voir son nom sur l’écran plutôt que celui de Marcelo, auteur de prestations récentes calamiteuses et rarement en réussite face au FCB. Au centre, Ramos, normal, et Carvalho, un peu moins normal. L’âme damnée de Mourinho n’a plus joué au foot depuis… je m’en souviens plus tiens. Mais bon il a dû passer sous le bureau du patron et puis de toute façon il a de l’expérience et là encore je le préfère à Albiol. A droite, la surprise du chef, Altintop, auteur de quelques bouts de matchs encourageant mais jamais à ce poste inhabituel pour lui. Je vais pas gueuler là-dessus non plus parce que dans un match face au Barça, le volume de jeu de Lass’, ses retours décisifs et sa protection de balle nous serons plus utiles au milieu de terrain (j’avais écrit dans la dernière acad’ que je le trouvais plus utile à droite, je maintiens, mais c’est différent contre une équipe comme le Barça). De plus tout vaut mieux qu’Arbeloa, même la grand-mère d’Altintop. Pourquoi pas donc.

Le milieu de terrain à trois, avec Lass’ qui ratisse, Pepe qui désosse et Alonso en deuxième lame et premier relanceur. Ça n’annonce pas du grand football, et on a pas été déçu sur ce point.

L’attaque Benzema, Higuain, Ronaldo rappelle mes plus belles heures à Fifa 2000, quand je réunissais sans scrupule tous les meilleurs attaquants du monde dans mon équipe. Sauf que le Real n’est pas une fiction. Dans l’idée, Benz’ et Cris’ font des allers retours sur les cotés et Pipita reste à l’affût du moindre ballon qui traîne pour tirer en direction de Pinto. Une ligne d’attaque aussi alléchante, tout ça pour défendre du début à la fin, ça fait une sorte de fussoir.

 

L’effet du match :

3′ : Pepe arrache Messi. Le show est lancé.

4′ : Ronaldo redescend pour tacler Alves. Il a l’air bien décidé à se faire pardonner ses errances.

10′ : Contre-attaque. Benzema au centre du terrain lance Ronaldo sur la gauche qui dépose Pique d’un passement de jambe et frappe fort à ras-terre. Pinto, malheureux ou simplement mauvais, laisse filer entre ses jambes. 1-0, contre le cours du jeu cela dit mais à ce moment là je m’en tape et je fais le tour des douves du château en dansant.

13′ : Iniesta démonte Altintop et frappe mais Casillas se couche bien pour détourner.

15′ : Grand moment de flottement dans la défense. Sur une passe de Fabregas a priori sans danger, Sanchez prend le dessus sur les deux centraux dans la surface. Sa tête lobée échoue sur la transversale d’un Casillas ultra-battu.

17′ : Pepe est à terre et pleure, Pique prend un jaune. C’est le monde à l’envers. Le Portugais est prêt pour les Oscars en revanche. A noter qu’il s’est déjà pris un jaune, 10 écus qu’il finit pas le match.

24′ : Jamais je n’aurais pensé écrire ça mais Ronaldo est trop altruiste ! Sur un deux contre deux, il a du champ mais il veut trouver Benzema le plus rapidement possible pour le mettre dans les meilleures conditions. Sa passe est interceptée par Abidal, mauvais choix.

25′ : Frappe parfaitement placée de Messi sur la gauche dans l’angle fermé. Casillas a la main ferme. On va avoir besoin de lui.

27′ : Centre dangereux d’Iniesta. Il commence à faire très chaud dans la moitié des blancs.

29′ : Iniesta dévisse sévèrement sa frappe. On se fait plaisir comme on peut.

32′ : Énorme sortie de Casillas en tête plongeante hors de sa surface devant Cesc.

La fin de la mi-temps est acquise au Catalents mais il ne savent qu’en faire.

Mi-temps.

Bon départ du Real dans la mesure où l’équipe parvient bien à bloquer le jeu Barcelonais et se projette en contre avec succès, puisque 1-0. Par contre, on ne voit plus le ballon depuis le but, logique compte tenu de la tactique de départ du Mou. Problème, on va finir par céder, comme d’habitude.

48′ : Corner. Puyol part de loin et grille Pepe pour marquer d’une tête plongeante rageuse. Ce n’est pas la première fois que le fils de Crao vient à la rescousse de sa tribu. Si j’étais de mauvaise foi, je dirai que les nains sont obligés de s’en remettre aux coups de pieds arrêtés pour marquer. En tout cas ce but arrive très tôt. Espérons que les blancs retrouvent du jeu sinon on risque gros.

53′ : Messi/Pepe, deuxième round. Il n’y a pratiquement pas faute. Pratiquement.

54′: Louche de Fabregas pour Iniesta dans la surface qui reprend immédiatement de volée mais Ramos détourne tout juste sur le poteau d’Iker.

57′ : Petit numéro d’Altintop sur Iniesta. Centre pour la tête de Karim, le poteau s’interpose. Pinto n’y était toujours pas.

58′ : Jaune pour Coentrao suite à un plaquage cathédrale sur Messi.

Pepe se plaint d’une claque de Cesc.
Özil va montrer ses branchies pour Diarra (c’est con il était plutôt bon et Pepe risque le rouge à tout moment).
Callejon entre pour Higuain. On va donc voir Gonzalo dans ce match.

67′ : Bueno fête son entrée en décalquant Messi, le sport national ce soir. Pepe en profite pour aiguiser ses crampons sur la main de Léo. La mauvaise foi a ses limites, ce geste est juste ignoble, indigne, insupportable. Et ce même si j’esquisse un rictus sur le ralenti.

76′ : Messi est entouré de trois Madrilènes mais ça ne l’empêche pas de voir l’appel d’Abidal. Le nain place son ballon en profondeur et l’homme de foi contrôle de la poitrine et enchaîne d’un agréable extérieur du pied gauche qui finit au fond. Quelques secondes plus tard, je me trouvais sur un tabouret, une corde autour du cou, prêt à faire le grand saut. Je ne dois mon salut qu’à l’intervention d’une vielle amie (douze ans d’age quand même) dans les bras de laquelle j’allais me jeter vigoureusement. J’ai revisionné les images plus tard, sobre, c’est bien un but d’Abidal. 1-2

Entré de Granero pour Pepe. Apparemment je ne suis pas le seul à vouloir me suicider, le Mou aussi. Pepe sort sous les sifflets, mais pas sur carton rouge, un miracle.

Après ça je n’étais plus en état de voir ce qui se passait donc fin du match.

 

L’addition, salée :

Casillas (3/5) : Il a été plutôt bon et les buts ne sont pas pour lui, il n’a pas fait de miracle pour autant puisqu’on perd.

Coentrao (2/5) : 30 millions, vraiment ? Offensivement: rien. Défensivement : à peine mieux que Marcelo même s’il fait moins d’erreurs que le Brésilien globalement.

Ramos (4/5) : Encore une fois le seul à être vraiment au niveau en défense. La note paraît haute mais c’est l’attaque du Barça en face.

Carvalho (3/5) : Pour un retour, il aurait pu faire bien pire, on ne va donc pas lui jeter la pierre.

Altintop (3/5) : Là encore, la note peut sembler élevée mais il a été solide alors que ce n’est pas son poste. Il a bien tenu Iniesta notamment. On le préfère quand même à son poste, sur le banc.

Pepe (0/5) : Match plein. Le boucher Lusitanien a tout fait, des simulations, des fautes, des passes pourries, des marquages pas stricts, des gestes criminels. Tant qu’il était le meilleur sur le terrain je pouvais souffrir ses débordements systématiques mais là il était juste le plus mauvais. En défense centrale, c’est bien aussi.

Alonso (2/5) : Il n’a pas été transcendé par l’enjeu. Ça fait quelques matches qu’il n’y est plus, il a besoin de repos. Sinon, Cesc va lui piquer sa place en sélection. Sur le match, il s’est éteint rapidement après un début volontaire.

Diarra (3/5) : Le meilleur des trois défensifs, notamment en première période. Il a fait le boulot face à Busquets et Xavi avant de perdre en intensité avec la fatigue. Remplacé par Özil. Où va t il jouer au prochain match ?

Benzema (3/5) : Il fait un bon match ponctué d’une passe décisive et d’une tête sur le poteau. Malheureusement pour lui, il avait trop de boulot derrière pour vraiment s’exprimer. Il a quand même bien suivi les consignes de repli.

Higuain (non noté) : Il devait racler les ballons lâchés par les Catalans aux alentours de la surface. Les Catalans n’ont pas lâché de ballons. Du coup il a joué à cache-cache pendant tout le match, et il a gagné. S’il faut vraiment noter, c’est 0. Remplacé par Callejon.

Ronaldo (3/5) : Un but et un début de match plein de bonnes intentions et d’efforts défensifs. Sa capacité à se projeter vite vers l’avant était la clé du match Réalien compte tenu de la tactique mise en place. Il a joué son rôle sans rechigner avant de retomber dans ses travers au fur et à mesure que l’équipe sombrait. On ne peut pas trop lui en vouloir par ailleurs.

 

Remplaçants :

Tous non noté parce que tous inutiles, les changements tactiques n’ont eu aucun effet sur le match dominé sans partage par les nains. Ni Özil, ni Callejon, ni Granero n’ont été capables de faire la différence à aucun moment.

Mourinho (0/5) : Son coaching gagnant a sauvé l’équipe à de nombreuses reprises récemment. Face au Barça, il est de plus en plus impuissant et on sent bien que ça l’énerve un peu plus à chaque fois. Sauf qu’il fait n’importe quoi. Pourquoi vouloir faire jouer un Real en pleine réussite comme un vulgaire Inter de Milan, surtout dans un match à l’enjeu très relatif ? Pourquoi ne pas tenter de la jouer classique,sans pression, ne serait-ce que pour voir si le fossé est toujours infranchissable ? Je me faisait une joie de revoir un clasico parce que je trouvais que le Real avait encore progressé mais José a tout gâché, et en plus il a perdu.

Même si au final, on prend un but de moins qu’au dernier match, on a carrément sacrifié le jeu sur celui-ci, et jouer le nul à domicile en coupe, c’est laid. Retour la semaine prochaine avec sans doute une autre équipe du Real, et d’autres intentions, et peut être que je ne pleurerai pas à la fin du match une bouteille à la main, et peut être que je serai à l’heure, et peut être que l’ambiance sera meilleure… Ou pas.

Analement votre.

 

L’homme mystérieux.

Les images sont dans la Blaugrana Académie. Si vous vous en fichez, vous pouvez toujours voter pour les Francis Van Nobel.

7 thoughts on “La Meringue Académie note Real Madrid-Barcelone (1-2)

  1. Je veux pas te péter ton truc, mais les images du match que j’avais foutu dans l’Acad’ ont été supprimées. Ça doit être la faute d’Hadopi ou de PIPA j’en sais rien. En tout cas on a l’air con maintenant.

    Un pronostique pour la compo du match retour? La réserve? Un 5-4-1? Ou au contraire un inédit 3-3-4? Avec José je m’attends à tout.

    Bien bien l’Acad’ en tout cas. Mieux que la performance d’Higuain.

  2. Merci pour la duchesse, j’en ai recraché mon assiette de pâtes.

    Je déduis de cette belle acad que l’Homme Mystérieux doit payer l’ISF. C’est rare ici.

  3. Il me semble que Benzéma a joué tout le match dans l’axe avec de rare permutation avec Higuain , car durant son match le n°20 a joué ailiers droit ce qui à beaucoup aidé Altintop à défendre, bizarrement un milieu jouant latéral droit, le mou voulait mettre Ramos dans l’axe c’est pour ça qu’il a choisit Coentrao pour doubler le poste de Marcelo, mettre Diarra dans cette position « quasiment » de meneur de jeu pour un défensif , Carvalho qui n’a plus joué depuis … très longtemps, la prochaine fois le mou pourrait mettre Higuain dans les buts et Casillas devant ça pourrait marcher pendant que le Barça coure…Il y a des joueurs qui ne jouent pas et qui ont ras-le-bol comme certains supporters de leurs cituations pendant que le Réal boucher-simulator incarné par Pépé , symbole des nouveaux galactiques selon Pérez, à quand les prochaines élections ? Tiens De Jong en partance de Man.City pourrait faire une belle paire avec Pépé au Réal Mou. Oui!! Le Réal Madrid FC est mort pour le Réal Mou de Pérez et ZZ , Santiago Bernabeu meurt une deuxième fois en voyant ces bourreaux tuer son club.

  4. Pépé n’est même pas écarté contre l’atlétic , comme quoi au Réal celui qui décide c’est le mou, à quoi il sert le pérez l’homme des galactiques, ce réal n’est pas dans la même dimension que les autres clubs , bienvenue dans la ‘mou’ dimension.

  5. Et sinon, ce serait pas l’heure de dépuceler Varanne dans un clasico, histoire de lui faire goûter aux atrocités de la guerre ? Ca peut pas être pire que Carvalho ou Pepe de toute façon.

  6. Je te trouve bien indulgent sur Ricky Carvalho qui a ultra-mal joué le horsjeu sur le but d’Abidal. Sur un plan latéral, c’est particulièrement frappant.

Répondre à Michel Panini Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.