La Meringue académie note Saragosse-Real Madrid (0-6)

Diarrhée offensive ? Ok.

Et voilà la Liga reprend ses droits après une première journée gachée par la grève des joueurs. Le Real se rend à la Romareda pour y affronter Zaragoza. Une partie qui s’annonce largement dans les cordes Madrilènes et le Dudu s’attend à une bien belle branlée de la part des Merengues. Mais avant de parler du match, Dudu a un coup de gueule à passer et ce coup de gueule, c’est contre le Mourinho.
C’est un fait que l’on est obligé d’admettre, pour peu que l’on se targue d’être honnête : José est en train de dénaturer le plus grand club du Monde. Il ne s’agit plus en effet de défendre aveuglément le coach de la maison blanche, et de se rendre coupable d’un acte de mauvaise foi grossière ; il est aujourd’hui devenu impossible pour tout Madridista qui se respecte de soutenir le Mou contre vents et marées. Mourinho, depuis bientôt un an maintenant, n’a eu de cesse de véhiculer une image détestable du club, entre théorie du complot, impolitesses en conférence de presse, et mauvais comportement sur le bord de la pelouse. Autrefois, Barça et Real étaient les dignes protagonistes d’un des plus grands sommets du football européen ; aujourd’hui le Real a perdu de sa superbe et seuls les Blaugranas peuvent se flatter de côtoyer les étoiles. Alors peut-être que le Real progresse sous l’égide de Mourinho, mais cela aussi reste à prouver. De même que l’on peut remettre en cause un recrutement peu à même de résoudre les problèmes tactiques rencontrés par le Real la saison dernière. Qu’on se le dise, à Madrid, la défense est toujours aussi perméable ! Et il n’est donc pas de bon ton non plus pour Mourinho que de blâmer le grand Casillas, et de déclarer ainsi récemment qu’ « Iker n’est pas intouchable ». Il est évident que nul ne serait capable de composer avec les erreurs répétées de cette défense d’hétérosexuels sans commettre quelque couac… à bon entendeur, salut !

 

LE MATCH:

Il n’y a pas eu photo. Une première mi-temps à sens unique en faveur des Madrilènes, emmenaient par un virevoltant Benzema et un Özil comme on l’aime. Cette domination en première mi-temps fut récompensée par les buts de Ronaldo, après un travail de la paire Benz’ Özil, et Marcelo suite à un centre de Ramos. Sur cette mi temps, on peut voir que Carvalho est fébrile, Marcelo est comme d’hab’, Ramos pas terrible, Ronaldo un peu ridicule avec tous ses passements de jambes, que Xabi régule le jeu comme à son habitude, qu’Iker est au chômage technique et qu’Özil et Benzema sont étincelants. Zaragoza essaie de la jouer viril et commet beaucoup trop de fautes. Ils ne peuvent jouer les contres-attaques car ils sont trop brouillons et de ce fait le Real n’est pas inquiété durant les 45 premieres minutes. A noter la grande prestation de Roberto, le gardien de Zaragoza, sans qui le score aurait été plus lourd à la pause.
Le début de la seconde mi-temps voit encore les Madrilènes toujours dominer outrageusement le match et buter sur Roberto. Di Maria nous fait un hommage à Klose et compagnie, et Benzema loupe un face à face après un cadeau de la défense. Xabi trouve de loin le chemin des filets sur une balle repoussé de la défense et inscrit donc le troisième but madrilène. Le match est un long fleuve tranquille. Ronaldo pour le 4e sur un caviar de Di Maria. Kaka’ pour le 5e sur une belle action collective. Et Ronaldo de nouveau pour le 6e suite à une frappe de Kaka’ repoussé par Roberto. Score Final 0-6.

 

LES NOTES:

CASILLAS (RTT/5): R.A.S. pour el san Iker. Zéro opportunité adverse.

RAMOS (2/5): Il est toujours aussi con. Il commet bien trop souvent des fautes grossières. Son seul point fort, c’est les occasions qu’il se crée sur corner adverse et ses bonnes montées. T’es quand même defenseur avant tout mon coco.

MARCELO (3/5): Il marque, il récupère des ballons. Un bon match de sa part. Il ne peut avoir plus car le Dudu n’a pas oublié son mauvais geste au Nou Camp. Couillon.

PEPE (3/5): Il a beaucoup rattrapé les conneries défensives de Ramos et il s’est montré comme à son habitude viril mais ce fut cette fois dans les règles bien que sans saignements. Il anticipe beaucoup et plutôt bien, avec pas mal de jaillissements.

CARVALHO (2/5): Il se fait vieux et il est parfois quelque peu depassé par la vivacité adverse. Un peu comme un plot. La preuve en est avec son carton jaune. Et il croit qu’il peut déborder balle au pied sur une de ses montées.

XABI ALONSO (5/5): La classe incarnée. C’est le modèle de Plasil et de Zanetti, même si l’Interiste n’osera jamais l’avouer. Il régule le jeu à la perfection et ses ouvertures sont des bijous. Si en plus il marque, c’est parfait !

COENTRAO (4/5): Mais qu’est ce qu’il court ! Aussi bien pour défendre que pour attaquer. Ca change de l’autre portugaise. Il ne joue pas en véritable 6 et il ne cesse de déborder. Encore une idée à la con du Mou’ de le faire jouer là.

ÖZIL (5/5): Il ne lui manque qu’un but dans sa prestation. Il a distillé nombre de ballons en faveur de ses attaquants et il a joué avec classe. Et en plus il s’entend avec Benzema comme Loulou et Marcelin s’entendent. A suivre cette belle entente. Remplacé par Kaka’ (78e). J’ai écrit ‘entente’ ?

DI MARIA (3/5): Il a du mal à lâcher la balle, comme toujours. Il a bien fait l’effort défensif, et son jeu offensif laissait à désirer jusqu’à ce qu’il delivre un caviar à Ronaldo. Remplacé dans la foulée par Callejon (72e).

RONALDO (5/5): Une petite équipe, un match moyen de CR7 et ça fait un triplé au final. Toujours là au bon endroit pour la pousser au fond. Ca va l’encourager à jouer comme il l’a fait lors de ce match, c’est à dire à coup de gri-gris qui deviennent ridicules à force d’être effectués. Il ferait mieux de prendre exemple sur le but de Kaka’: le jeu à une touche de balle. C’est beau et ça marche !

BENZEMA (5/5): Un match à l’image d’Özil : il lui manque un but. Il a bien bougé sur tout le front de l’attaque, il s’est montré disponible et il a bien pressé les attaquants. Une grosse prestation du français. Les buts viendront s’il continue comme ça. Remplacé par Higuain (76e).

 

Remplaçants:

CALLEJON: Des promesses et beaucoup de gachis devant les cages. A suivre donc.

HIGUAIN: Comme un symbôle de crise du football espagnol, il n’avait ni les moyens de sa politique, ni la politique de ses moyens, et vice et versa.

KAKA’: Un but et une passe décisive. On a entrevu un joueur de foot de nouveau, mais ne nous emballons pas. A suivre donc.

 

BONUS: L’OEIL GALLEGO:

Tout au long de la saison, le Dudu vous fera le point sur la Liga Adelante et surtout sur les clubs gallegos, le Celta qui a echoué en barrages l’année dernière et le Depor fraichement relégué.
Ces deux clubs ont une grosse histoire, le Celta malgré ses 46 saisons en Liga, n’a aucun titre majeur mais a joué les premiers rôles à la fin des années 90. Habitué du haut de tableau et de la coup d’Europe, les Lensois se souviendront d’avoir croiser la route des joueurs de Vigo.
Le Depor est quand à lui connu de tous. 1 championnat, 2 copas del Rey, dont celle remporté contre le Real l’année du centenaire du club madrilène et qui est resté dans les mémoires. Voilà donc, deux monuments du foot espagnol, les deux grands clubs gallegos en Liga Adelante.
Les deux clubs gallegos ont bien commencés leur saison et c’est bieng.
Le Depor a battu le Recreativo Huelva au Riazor 1-0, assez difficilement tout de même et peut remercier son gardien Aranzubia. Le Depor a bénéficié du soutien du Riazor avec plus de 20.000 spectateurs. Le Depor qui a gardé l’ossature de l’année dernière (l’éternel Valeron, Aranzubia, Manuel Pablo, Guardado..) vise donc tout naturellement la remontée immédiate et ce départ est idéal pour lancer la saison. Colotto est le buteur, sur corner. Un Depor solide donc mais un jeu offensif qui reste à trouver. A voir pour la suite.
Le Celta n’a pas raté ses débuts à Murcia et a montré qu’il faudrait encore compter sur eux pour la montée en Liga. Les joueurs de Vigo fidèle à leur beau jeu ont dominés les Murcians 3-1 grâce à David Rodriguez et un doublé de De Lucas sur pénalty et avec un splendide coup franc. Le Celta qui a perdu son meneur, l’expérimenté Trashorras parti au Rayo et Michu parti aussi chez les banlieusards madrilènes et s’est renforcé avec nottamment l’arrivée du latéral Oier en prêt d’Osasuna. L’objectif est donc la montée en essayant de ne pas craquer en fin de saison comme cela s’est passé l’année dernière.
Pour la prochaine journée : duel de relégué entre le Depor et Herculès, et le Celta se rend à Huelva pour y affronter le Recreativo, en espérant qu’ils imitent les joueurs du Depor.

Le Dudu vous souhaite une bonne semaine, il s’en va profiter de vacances. Il sera tout de même de retour le week-end prochain. Rassurez vous. Le Real affrontera Getafe à Bernabeu.

Dudu est sur facebook tout comme la meringue academie. Dudu est également sur Twitter mais il ne pige pas tout.

Un bisou sur chaque fesse.
Dudu.

 

Dudu est gentille, il vous offre les images de ce match.

13 thoughts on “La Meringue académie note Saragosse-Real Madrid (0-6)

  1. C’est fou comme la liga s’affaiblit d’année en année…

    On se Scottish Leaguifie et c’est pas bon signe tout ça…

    Les duels Barça/Real vont finir par m’emmerder au plus au point.

    Heureusement qu’Adil est arrivéeeeee sans s’presserrrrr… parce qu’il risque bien d’être la seule attraction au milieu de ces tournantes en public.

  2. Super cet « oeil gallego » mon Dudu, esperons que les mangeurs de poulpe retrouverons l’elite au plus vite…

  3. Et moi de me mettre à rever d’un retour en grace de kaka, que l’on arrete de parler de trident offensif mais enfin de quatuor en remplacant cette chevre de dimaria. Ce dernier a quelques eclairs par moment et ne rechigne pas à defendre, mais il nous prouve que la taille de la boite cranienne peut parfois avoir un lien avec l’intelligence; et puis bon, city et le barca montrent que jouer sans veritables ailiers mais avec des mecs qui savent jouer simple permet de mettre des branlées. Enfin bon, je ne comprends toujours pas comment le mou a pu le préférer à silva et surtout, porque le psg, lyon ou l’om ont des meilleurs argentins que nous?

    Enfin bon, merci pour l’academie, tu es choux et beau comme un camion j’en suis convaincu, et merci xabi, ozil et la benz de montrer qu’il n’y pas que pastore et iniesta qui savent carresser les ballons.

    Amicalement.

  4. Ouais bon de là à comparer Benzema et Iniesta, faut pas pousser non plus. Attendez vos propres messies les gars, c’est pas encore pour aujourd’hui.

    Ouais.

    La liga part en couille, mais ça fait un petit moment que ça dure quand même, deux monolithes, deux trois équipes qui tiennent sur leurs jambes et le reste ou les restes c’est comme on veut.

    Enchaînements de buts même pas potables, dribbles trop faciles, accélérations un peu trop dévastatrices (et pourtant ça joue même pas à une touche)… Bon c’est vrai que contre le Barça et le Real y a pas que des equipazos faiblardes de Liga qui ont lécher les pissenlits par la racine. Okay.

    D’où vient le problème alors?

    1- Les défenses de Liga c’est du moins aussi solide que les selles d’un cancéreux en phase terminale?
    2- Le Barça et le Real c’est plus fort que toi?
    3- Pff toute façon on s’en fout le Barça va encore tout rafler donc débat inutile? (Et vous n’aurez pas tort…)
    4- …4?

    Bref, sérieux joli carton, attendons de voir le Real contre une vraie equipazo si il en existe encore (gardons sincère espoir) vraiment dans ce championnat pour jauger le derrière de la bête.

  5. La Liga n’au aucun intérêt en dehors des classicos. Je ne regarde jamais les autres matchs puisque c’est toujours branlées contre fessées.

  6. Il est bon de rappeler les pertes importantissimes de Zaragoza:

    -Gaby, le capitaine courage et sauveur de l’équipe l’année dernière, qui est retourné à l’Atlético.

    -Ander, ce merveilleux meneur parti chez lui, au pays Basque.

    Merci Dudu pour avoir dit un mot sur le Depor !!!
    Il manque un vrai neuf cependant, Riki était sympa il y a 4 ans, Lassad est un peu light bien que suffisant pour la segunda je pense…

    Enfin Trashorras va manquer au Celta ! J’avais pas mal d’espoir sur ce produit du barça…

  7. Excellent article, bien emmenait par l’auteur comme sont emmenaient les Madrilènes par Benz’Özil. Coquille bien pardonnable puisque le reste est juste impeccable.
    Mention spéciale pour l’objectivité d’un Meringué sur le sale coup que fait Mourinho à l’image de la maison blanche. Certains supporters se félicitent de la boucherie madrilène, affirmant que c’est bien mieux que de pleurnicher au moindre contact, et ça c’est vraiment pas rassurant.
    Dernier point justement, histoire qu’on ne me taxe pas de(en)Culé primaire: L’école des acteurs de cette journée elle est clairement pour Masche. Mais j’ai foi en l’oeil impitoyable du service Vidéo.

    Bon vent.

    Yas le Bens (Footix-buster s’il en est)

  8. le foot spanish devient naze quand on voit ce que fait pérez, le mou et zizou à Pedro Léon c’est lamentable . Mettre 5 à chouchou benz qui n’est appkliqué que sur un seul but et qui ne joue jamais vers devant c’est luccin version attaquant, il ne passe jamais en dribble !!! vive le Barça, Villaréal, Valence , Atlético et les autres le réal en 10 division

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.