La Merlus Académie note Lorient-Toulouse (0-0)

Retour vers le futur pour Tristan Bourrepif.

Aaaah, le fameux match contre Toulouse à domicile. Chaque année, je l’attends avec impatience et appréhension. Avec impatience, car il y a toujours possibilité de leur coller une rouste, de les éloigner au classement et de faire un bond en avant, à condition de réussir à marquer un premier but. Avec appréhension, car selon toute vraisemblance, le match sera une purge et on risque de le perdre en contre. Ce que cette équipe toulousaine m’énerve, vous pouvez pas savoir ! Finalement, le match n’aura pas été si chiant, et on n’a échappé au but en contre que grâce à la maladresse de la nouvelle victime du schéma de jeu toulousain : le pauvre Umut Bulut. Bref, je pourrais copier coller l’académie du match de la saison dernière sans trop de remords, mais pour toi, lecteur exigeant d’Horsjeu.net, je me tuerai de nouveau à la tâche pour personnaliser ce texte à la sauce du match d’hier.

Et en ce samedi 22 octobre, les Merlus avaient décidé de rechausser les boîtes de conserves qu’ils avaient aux pieds la semaine précédente face à Rennes. Résultat, un déchet technique omniprésent (70% de passes réussies contre 83% de moyenne depuis le début de la saison) qui a gâché nombre d’opportunités.Un manque d’application et de concentration quelque peu énervant et frustrant, car il semblait y avoir la place pour marquer. Les Lorientais ont d’ailleurs tenté leur chance à plusieurs reprises, mais Ahamada a arrêté les frappes trop molles, et repoussé les frappes pas assez vicieuses. Il faut préciser que le match a été équilibré avec avantage breton jusqu’à la 68e minute et l’expulsion de Ninkov, dépassé par KMP, la partie s’étant alors transformé en un attaque-défense sur la cage toulousaine. Des offensives infructueuses, comme un symbole de votre académicien lors de certains matchs PES qui eurent raison de sa console Ker-Peusseupeu. Heureusement, je n’ai pas d’anneau pylorique.

 

Les notes :

Audard (4/5) : Le dernier défenseur c’est lui. Et comme il peut utiliser ses mains, ça donne une clean-sheet.

Pedrinho (4/5) : Je pense que c’est le meilleur match que j’ai vu de lui. Hélas, ses montées n’ont pas été récompensées.

Bourillon (3/5) : Quelques approximations qu’on lui connaît, mais vu que tout le monde en fait…

Ecuele-Manga (2/5) : -1 pour deux erreurs de concentration qui ont mis en péril la maison orange, cette couleur très belle qui est celle de nos maillots et de l’écharpe de Loïc Féry et on vous emmerde, finalement sans conséquence. Causées par sa suffisance, j’estime qu’elles éclipsent sa bonne prestation. Un rappel à l’ordre, quoi.

Mareque (4/5) : Je pense que c’est le meilleur match que j’ai vu de lui. Hélas, ses montées n’ont pas été récompensées.

Romao (3/5) : Son retour était attendu, car il est le joueur à « impact physique » du milieu de terrain merlu. Et c’est vrai qu’il fait le taf.

M’vuemba (2/5) : Il est celui qui symbolise le déchet technique à des moments inopportuns. Décevant comme le Kanye West/Jay Z cet été. Si si, il ressemble au premier.

Jouffre (3/5) : Les défenseurs adverses semblent commencer à comprendre comment fonctionne son crochet pour repiquer vers l’intérieur. Mais bon, il est toujours un élément perturbateur.

Monnet-Paquet (4/5) : Ayant pris conscience de la situation de Bordeaux, Kevin s’est repris afin d’éviter le transfert en Gironde. Des débordements, des centres, des tirs, une expulsion causée. Ouais, mais rien de décisif comme un symbole du score final.

Campbell/Emeghara (2/5) : J’attendais la titularisation de cette doublette depuis son entrée gagnante à Sochaux. Hélas, ils se sont encore beaucoup dépensés pour rien, et n’ont pas su être présents aux bons moments devant la cage toulousaine. Zéro tirs pour eux. Pourtant, ils sont capables de belles choses, comme en témoigne l’occasion de la 9e minute, où ils sont impliqués avant la frappe de KMP.

 

Les remplacements :

Emeghara par Autret (53e et NN) : Il avait à nouveau sa chance avec un temps de jeu significatif. Mais il n’a pas su l’exploiter. De peu.

Campbell par Sunu (72e et NN) : Il n’a pas réussi à être le héros de la soirée non plus.

M’vuemba par Coutadeur (79e et NN) : A un dixième de seconde d’être ce héros de la soirée. Pas de chance.

Le lien du match.

 

Tristan Bourrepif.

2 thoughts on “La Merlus Académie note Lorient-Toulouse (0-0)

  1. Eh ben mon pauvre mec, si je commente pas personne le fera. Et le plus beau c’est que j’avais pas l’intention de te faire un compliment…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.