La Paillade Académie note Ajaccio-Montpellier (1-3)

21

Loulou les voit partout.

C’est toujours une satisfaction de gagner contre Nîmes. Mais qui dit Montpellier-Nîmes dit forcément aussi échauffourées dans les tribunes, tension sur le terrain, fumigènes, et expulsions. C’est le jeu ma pauvre Lucette !  C’est l’ « electrico » mon pauvre Grégoire !

Bravo, lequipe.fr.

Montpellier-Nîmes, c’est bien beau, mais les Crocos c’est plus ce que c’était : même Mirza leur plante des buts. Quelle idée aussi d’enchainer deux matchs en deux jours ? Encore une bonne idée de la ligue du côlon Thiriez, la ligue du cul. Sans faire abstraction du contexte donc, René Girard avait décidé de faire tourner l’effectif avant la réception samedi du PQSG. Ce qui explique notamment l’absence de Giroud et de Hilton au moment du coup d’envoi, tandis que Dernis purgeait un match de suspension. Camara en pointe comme ça, c’est terrifiant, mais dans les faits c’est Utaka, la « flèche nigériane » dixit les commentateurs de Foot+, qui a remplacé Giroud au poste, tandis que Camara retrouvait son côté gauche avant de permuter avec Cabella, et de permuter encore.

Au final, pari gagnant : Montpellier rattrape les points perdus à Brest. Encore une fois dominateurs et justement récompensés en première période, les Montpelliérains ont connu les mêmes difficultés qu’à Brest pour préserver leur avantage, mais y sont cette fois parvenus. On retiendra la supériorité technique des Pailladins, leur bonne organisation tactique dans les phases de jeu sans ballon, ainsi que la belle réaction des Nîmois en seconde période, toutefois mal récompensée.

Les notes :

Jourdren (3/5) : Il n’apprécie pas d’être piétiné par les Nîmois, surtout quand ils viennent de Sète. C’est bieng. Des arrêts déterminants en fin de match, mais quelques difficultés à juger les trajectoires des ballons profonds et aériens, et une air-sortie improbable en première mi-temps. Heureusement, Mapou était là.

Bedimo (2/5) : Absence de prises de risques et de débordements, comme un symbole de supporter montpelliérain en déplacement. Je déconne. Il s’est contenté de défendre avec fébrilité, ce qui dénote avec ses précédentes prestations.

El Kaoutari (0/5) : Nul. Trop lent et par conséquent trop souvent en retard, il compense par un engagement physique excessif, des raffuts de rugbyman, et des fautes grossières. Son deuxième carton jaune, malheureusement prévisible, a ajouté une difficulté dans la conservation du score.

Yanga-Mbiwa (5/5) : Les mêmes qualités qu’à l’accoutumée, sans les défauts. Son retour sur Delort en première mi-temps justifie à lui seul la note. Non, Delort n’est pas le père de Martine Aubry. Oui, Laurent Fournier est le sosie de Martine Aubry.

Bocaly (2/5) : Une première période correcte, et une deuxième plus délicate, avec de trop nombreux espaces laissés à l’adversaire. Toutefois meilleur qu’Azpilicueta.

Saihi (3/5) : « Certains m’appellent le nettoyeur mais j’opterais pour le fossoyeur, car j’aime remuer la merde ». Sans parler de son taux de passes réussies proche des 100%. Malheureusement coupable d’une erreur de marquage sur le but du Nîmois Mostefa (remplacé par Marveaux).

Estrada (4/5) : C’est le nouveau patron du milieu de terrain. Un gros volume de jeu, une intervention décisive sur Ilan, et la confirmation de son efficacité retrouvée sur CPA (remplacé par Stambouli).

Belhanda (3/5) : Un travail sans ballon appréciable, notamment en termes de pressing et de retours défensifs, mais un manque d’altruisme et de rapidité d’exécution en contre-attaque.

Cabella (4/5) : Prophète en son pays, il a été plus fort que Jésus sur ce coup là. Il n’aura pas besoin d’attendre une quelconque résurrection trois jours plus tard, face à Paris (remplacé par Hilton).

Camara (3/5) : Une passe décisive de toute beauté, qui permet à Utaka d’inscrire le troisième but de la rencontre. Et puis du Camara dans le texte, langage T9, art, litres, et ratures.

Utaka (4/5) : Une passe décisive, un but. Au-delà de ces statistiques, de très bons appels dans les espaces libérés par la défense nîmoise, une bonne conservation de balle, et des dribbles ravageurs. Seul hic : il gâche un deux contre un en optant pour l’option individuelle. Onaniste !

Sont entrés en jeu :

Hilton : Entrée logique après l’expulsion d’El Kaoutari. Une entrée qui a fait du bien.

Marveaux : Aucun ballon récupéré ou presque, mais bonne décision de René Girard alors que Saihi semblait fatigué.

Stambouli : Première apparition de la saison. A peine eu le temps de le localiser sur la pelouse.

Barème des notes :

– 1 = Catastrophique au point d’être remplacé avant l’heure de jeu par l’entraîneur.
– 2 = La faible performance du joueur a handicapé son équipe, obligée de compenser.
– 3 = Match « verre d’eau »…incolore, inodore, mais indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble. Le joueur a tenu son poste en professionnel.
– 4 = Passe décisive, but marqué, intervention défensive décisive, omniprésence du joueur dans sa zone d’expression. Il s’agit de signaler ce que le joueur a fait de plus que tenir son poste.
– 5 = Un 4 serait insuffisant tant le joueur fut déterminant.

La bise méridionale,

Loulou.

Loulou est toujours aussi généreux et vous refile les images contre les… les… enfin, demandez-lui.

21 thoughts on “La Paillade Académie note Ajaccio-Montpellier (1-3)

  1. J’ai trouvé les nîmois consternant en début de match. Les nîmois se sont pris une sacré volé en 1ère période, une rélle leçon d’efficacité. De plus, les nîmois ont montré des lacunes techniques et défensives affligeantes, bien que la seconde période fut mieux mené. Enfin, les nîmois ont voulu la jouer, et c’est normal, à la nîmoise, avant de perdre, à la nîmoise. Et toi gignaclinerthe, qu’as tu pensé des nîmois? Et toi Loulou, les nîmois, tu en penses quoi?(début de réponse obligatoire: les nîmois? Ben j’en pense…)

  2. Ah tu penses cela des nîmois. Je me doutais que tu pensais cela des nîmois. Tu sais, en fait, nous pensons tous ça des nîmois.

  3. Argh Loulou… Le Nîmois que je suis (né à Montpellier et par conséquent tricard à la fois à la Mosson et aux Costières, pauvre de moi) ne te pardonnera jamais de l’avoir comparé à un vulgaire corse… Comme si je comparais les Pailladins à de vulgaires bretons…

  4. Les nîmois? Soyez indulgent, Bénézet nous a grattifié d’un slalom magique, Butelle a couché avec la femme d’Estrada, Moukandjo a dépassé furtivement sa tête de l’entrée nord de l’enceinte, Niflore a chié dans un coin de la pelouse pendant les arrêts de jeu. Cavalli, maman et le chien prolongeaient le contrat.

  5. Merde, j’ai les Corses qui vont pas être contents d’être comparés à des Nîmois, et les Nîmois pas contents d’être comparés à des Corses…la boulette.

  6. J’avoue, j’ai ris en pensant à la tronche que tirerais Perfettu Erignacci en lisant ça :)

    Pas mal du tout ton truc, vivement la prochaine Aiacciu Académie!

    PS: En Nîmois, Montpelliérain ça se dit tarlouze, baltringue, ensuqué, encatané, branquignol, pignouf, empaffé, gniaou ou poubelleur (liste non exhaustive). Au choix.

    Bibise ;)

  7. C’est bien vrai ça! C’est quoi cette attaque soudaine sur les bretons? Le sud, c’est vraiment n’importe quoi.

  8. Le Perfettu est vraiment déçu de n’avoir pu noter ce match. Mais ne t’en fais pas Loulou, la vengeance est un plat qui se mange froid et s’il le faut j’attendrais jusqu’au match retour. Et Oxianor ne t’en fais pas, les nîmois continueront d’être mes boucs-émissaires préférés.

  9. C’est quoi cette invasion de galette-saucisse, z’ont plus de porcs à branler ?

    Restez chez vous l’été au lieu de venir souiller nos belles plages comme de vulgaires parigots…

    C’est pas parce que vous vivez dans une porcherie qu’il faut se croire obligé d’aller tout pourrir chez les autres.

    Non mais oh..

  10. Cette tension géographique vous est offert par Loulou la Fraiche.

    C’est quand même n’importe quoi ces nîmois…et ces bretons qu’on prend pour des sudistes…

  11. Dans ces cas là, il ne reste plus qu’à se donner la main pour enc… euh insulter le PSG

  12. Lancez ou relancez un troll, attendez quatre secondes -cinq maximum- et relevez votre ligne, qui pends au bout ? Rafael_Wunderbar.

    8)

  13. @ Loulou : la morale de la morale c’est que Nîmes est en national et Montpellier leader de Ligue 1. Et c’est dur. Mais notre vengeance sera terrible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.