La Paillade académie note Brest-Montpellier (0-0)

Loulou la fraîche s’est presque pas fait chier à regarder ces tarlouzes.

Après deux défaites de rang contre les deux Olympiques, Loulou, amaigri, blafard, pâle comme les fesses d’une Parisienne, attendait le réveil des Pailladins en terre bretonne. Mais il savait que cela ne serait pas chose aussi aisée qu’embobiner une Toulousaine en soirée après deux whisky-coca. Parce que Francis-Le Blé pardi, c’est une putain de place imprenable, aussi imprenable que Joris Marveaux (et même après deux, trois, quatre ou quarante whisky-coca). Du coup, ce match nul n’est pas pour décevoir Loulou, qui s’en accommode fort bien, en espérant que la Paillade mette un grand coup de pied au cul à Auxerre samedi prochain.

Les notes :

Jourdren (3/5) : Pas de but encaissé, ça lui change un peu à ce Gigondas bouchonné. Par contre il nous a fait de la cague parfois, notamment dans le jeu au pied. Un peu à la Mickael Landreau avec Nantes, en finale de la coupe de la ligue contre Sochaux (comparaison foireuse du jour, bonjour).

Yangambiwa (2/5) : Pas au sommet hier soir. Il en avait probablement rien à foutre de montrer sa classe à Francis-Le Blé, il attend le grand soir.

Dzodic (3/5) : +1 pour avoir mis Bocaly sur le banc. Comme ça, cet antimoine a pu faire des scoubidous pendant 90 minutes. Tarlouse…

Spahic (2/5) : Emir n’y est pas allé de main morte avec Nolan Roux, qui s’en est pris plein la gueule pendant 90 minutes : Loulou en a bavé dans son goitre. Le Bosnien nous a notamment gratifié d’un superbe coup de coude dans la tronche de son ami d’un soir, à l’intérieur de la surface. Mais l’arbitre n’y était pas, heureusement.

El-Kaoutari (3/5) : Moins casse-burnes et prétentieux qu’un Patrice Evra, mais pourtant pas auteur d’un match dégueu, Abdel a fait plaisir à Loulou, une fois n’est pas coutume.

Stambouli (2/5) : Si le nom n’était pas rigolo, eh ben putain, Loulou lui pisserait à la raie à ce petit merdousil.

Dernis (4/5) : Sans aucun doute le meilleur des Héraultais hier soir. Il était dans tous les bons coups, aussi vif et remuant qu’à l’accoutumée, et il aurait mérité d’inscrire un but (remplacé par Kabze).

Pitau (2/5) : A pris son indispensable biscotte, a désossé du Brestois. Mais vu que la Ligue 1 c’est pas encore un CAP Boucherie, ce fait d’arme ne lui vaudra pas la moyenne.

Aït-Fana (2/5) : L’idole du bar le Gambetta. Mais pas encore de Loulou. Encore trop minot de quartier dans l’esprit, dribbleur fou comme Gégé du Souras-bas (remplacé par Camara).

Belhanda (3/5) : Il est pas dégueulasse ce con, fatche ! Un peu comme les tripes à la mode de Caen.

Giroud (3/5) : Encore un bon match pour Giroud, mais encore un match sans marquer également. Mais bon, faut reconnaître que cette plante verte il joue pas qu’avec les pieds, mais aussi avec la tronche putain. Tout le contraire d’un Djibril Cissé quoi.

Sont entrés en jeu :

Kabze et Camara, histoire de nous prouver que René Girard avait bien fait de ne pas les titulariser.

Bonus :

Bocaly et Marveaux sur le banc en même temps, c’est trop beau…

Nolan Roux : Loulou compatit, mais la hanche en plastic de Georges Frêche n’est pas encore disponible sur le marché. Mais ça arrive bientôt, les petites mains asiates s’activent (le rêve de Georges).

7 thoughts on “La Paillade académie note Brest-Montpellier (0-0)

  1. Un grand coup de pied au cul d’Auxerre ça ferait redescendre les skills générale de la violence de l’équipe, le cul c’est pas assez douloureux.
    Sinon vous allez avoir le droit au retour de Bocaly, le temps que Spahic purge les 5matchs de suspension qu’il mérite… (et encore 5 c’est gentil).

    Bref match à oublier, tant il est anormal que Montpellier finisse à 11, que ses supporters sont des abrutis finis, et qu’une reprise de chaud cacao pendant 15min c’est un peu long.

    Rendez nous Sochaux, au moins ils jouent.

  2. Dommage que les loups se mettent à sortir du bois pour aller hurler avec la meute quand il s’agit de dézinguer Spahic. Bizarrement, on nous rabat moins les oreilles avec ses performances quand il ridiculise les attaquants adverses et étale sa classe.
    Quant aux supporters, s’il te plait, évite de m’irriter : je pourrais très bien le prendre comme une attaque personnelle si j’étais aussi casse-burne qu’un Jean-Michel Aulas. Et puis mieux vaut des supporters pas très fin que des supporters peu actifs et dont on n’entend jamais parler.
    De même que l’équipe a au moins le mérite de s’acquérir une renommée quand elle distribue les coups.

  3. Et puis les supporters du MHSC sont peut-être cons, mais au moins ils écrivent un peu mieux que des cochons.

  4. Pour Spahic je critique son geste pas le joueur en lui même qu’est probablement le meilleur à son poste du championnat.
    Faire une descente avant le match devant le stade pour chercher la castagne, je suis désolé de pas trouver ça très malin, mais si c’est normal selon toi alors mes excuses. Pour le chaud cacao j’ai juste été étonné de la longueur du chant, et rien à dire sur les supporters une fois en tribune…

  5. Toujours ce langue fleuri et chatoyant de notre belle contrée. J’aime.

    A plus mon gros Loulou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.