La Paillade académie note Marseille-Montpellier (4-0)

7

Loulou la fraîche un peu cramé quand même.

Les choses avaient pourtant bien commencé au bar « le Gambetta » : Loulou s’était installé confortablement et avait commandé un chocolat chaud pour se réchauffer la truffe, le patron conciliant avait accepté de mettre foot+, et les poivreaux anti-marseillais avaient fait le déplacement. Loulou donc, malgré ses doutes quant à la capacité de ses protégés à ramener ne serait-ce qu’un point du Vélodrome, se frottait les pattes et risquait même un « de toute façon je m’en fais pas trop, avec Brandao devant… ». Les faits allaient bien vite lui donner raison quant aux aptitudes de Brandao, mais l’issue du match n’allaient pas être en faveur des Pailladins pour autant : les Olympiens faisaient le break très vite dans le match, et calmaient les ardeurs des Montpelliérains. Menés 2/0 à la mi-temps, ces derniers allaient tenter de revenir, et livrer une seconde période à leur avantage, mais s’en prendre deux de plus dans la musette malgré tout.

Loulou déchante et l’admet : les Olympiens sont des baltringues, mais l’OM a davantage le profil d’un futur  champion qu’un MHSC qui, de toute façon, n’a jamais eu d’autres prétentions à cette date que de jouer le maintien.

Les notes :

Jourdren (2/5) : Difficile de mettre la moyenne à un gardien qui va chercher quatre fois le ballon au fond des filets dans un même match. Mais Geoffrey, il faut le reconnaitre, ne pouvait pas grand-chose sur les buts marseillais, notamment sur la frappe vicieuse de Cheyrou, contrée à deux reprises avant de franchir la ligne de but. Loulou l’a toujours dit, le sport de Cheyrou, en fait, c’est le flipper.

Spahic (2/5) : Entre excès de sérénité et nervosité : on a perdu le Spahic « onze mondial ». Complètement floué sur le dernier but olympien, il a de plus été beaucoup moins bon qu’à l’accoutumée dans le jeu aérien. Un Emir loin d’être le roi du pétrole ce soir (merde, Loulou est mal barré, dans « Comité de vigilance médiatique », il y a « vigilance »…).

Yangambiwa (2/5) : Intermittent du spectacle : en première mi-temps c’était le retour de Zubar au Vélodrome, en deuxième mi-temps en revanche, on a retrouvé le Mapu des grands soirs. Enfin à peu près quoi…

Bocaly (2/5) : Que penser de sa prestation défensive ? La même chose que d’habitude…Mis en difficulté de manière flagrante quand la marionnette gominée Valbuena venait faire joujou avec Ayew, et déserteur –caravane au cul en seconde mi-temps, Garry n’a pas été à son avantage de ce côté-là, une fois de plus. Sinon, peuchère celui-là alors, il a tenté, mais en vain, de participer à la réduction du score des Pailladins, voire même de marquer lui-même, histoire de montrer à l’OM que le club a fait une connerie en décidant de le laisser partir. Raté…

Jeunechamp (non noté) : Quelle petite tarlouse celui-là, oh putain ! Il a joué vingt minutes, à peine plus qu’Azpilicueta, mais il a même pas été foutu de rameuter les sapeurs pompiers de Marseille ce branquignol ! Qu’il retourne jouer chez les baltringues nîmoises, et qu’il nous emmerde plus ! Au passage, on leur pisse à la raie à ceux-là aussi, té, les Nîmois, enfin les Nîmoises quoi (remplacé par El-Kaoutari).

Pitau (3/5) : Té, j’ai envie de lui mettre 3 à celui-là. Ok, le milieu de terrain montpelliérain a été malmené sur l’ensemble de la rencontre, mais lui au moins il en veut, il s’énerve, il gueule, il se sort les doigts du cul. Un capitaine couillu, Loulou le répète, et ne le dira jamais assez (remplacé par Stambouli).

Dernis (3/5) : Globalement aussi vif que d’habitude, il a adressé un caviar à Kabze en première-temps, un chef d’œuvre de passe en profondeur au timing parfait. Mais le Turc n’aime pas le caviar apparemment (remplacé par Belhanda).

Marveaux (1.5/5) : (la décimale a son importance, parce qu’elle signifie que Joris fait des progrès ! Si si, maintenant, il sait faire ses lacets tout seul, plus besoin d’appeler tonton René) Je crois que tout est dit…

Aït-Fana (2/5) : Il ressemble un peu à Özil quand même. Un peu…

Kabze (2/5) : Il a encore touché pas mal de ballons, et cherché d’intéressantes combinaisons, mais a été hélas d’une inefficacité totale devant le but. Un mousquetaire plutôt Portos que d’Artagnan quoi. Cela dit sans animosité aucune pour les Portugais (c’est « eux » qui ont fait le carrelage de la piscine de Loulou, la fameuse piscine qui se vide quand prend à Loulou la fantaisie de faire une bombe).

Giroud (4/5) : Bon ok, il n’a pas su trouver le chemin des filets, mais il a malgré tout livré une très bonne prestation. Il a bouffé les défenseurs Olympiens dans les airs et a été l’auteur de très bons enchaînements, à l’image de ce grand-pont frappe du gauche enchaînée en première mi-temps, qui aurait bien pu finir au fond.

Sont entrés en jeu :

El-Kaoutari : En deuxième mi-temps, le jeu côté Pailladins a largement penché àdroite, mais il n’empêche qu’El-Kaoutari a eu l’occasion de se mettre en valeur, davantage que Jeunechamp en tout cas…

Stambouli : Une prolongation de séjour Monsieur Stambouli ? Allez quoi, Marseille, votre fief…

Belhanda : Une relance foireuse qui amène le troisième but marseillais, nuancée par une belle frappe du gauche, hélas repoussée par Mandanda, imbattable ce soir.

Bonus :

Didier Deschamps : Effectivement, il ne ressemble plus à Bart Simpson, mais ça ne l’empêche pas d’avoir toujours une tête de con.

Les supporters Montpelliérains : Ils avaient fait le déplacement, et ils ont mis l’ambiance, même quand il y avait 3/0 pour les locaux. Chapeau.

Le résumé de la dernière journée de ligue 1 made in foot+ : Loulou confirme, les métaphores filées par le journaliste valaient leur pesant de cacahuètes…Le Comité a du pain sur la planche.

La bise méridionale, Loulou (sauf aux Nîmois, aux Marseillais, aux littéraires, aux Parisiens, aux Catalans, merde, ça commence à faire beaucoup là…).

7 thoughts on “La Paillade académie note Marseille-Montpellier (4-0)

  1. *El-Kaoutari : En deuxième mi-temps, le jeu côté Pailladins a largement penché A DROITE, mais il n’empêche qu’El-Kaoutari a eu l’occasion de se mettre en valeur, davantage que Jeunechamp en tout cas…

    Autant pour moi…quand on prend 4/0, on en vient à confondre la gauche et la droite, comme Éric Besson.

  2. En tout cas il lui ressemble vu depuis le Gambetta…Alors après est-ce que c’est vraiment le cas…

  3. Loulou a raison d’insister sur l’ambiance de la Paillade. Invraissemblable de se faire croquer à Dom’ par une poignée de furieux. Et on ose appeler un virage ‘Depé’ ? Il doit se les geler dans sa tombe.

  4. Espérons qu’en contrepartie de ce match malchanceux , c’est parti pour MHSC pour gagner 4 fois 1 à 0 , au total ça ferait à l’arrivée la surprise du Père Noël . On se contenterait de cette politique de gagne-petit qui irrite tant les grosses écuries , surtout si ce sont elles qui en font les frais ! Dommage en effet d’avoir raté l’entame du match , surtout après une si prometteuse action de Giroud – superbe mise dans le vent par un grand pont limpide en mouvement et une mine de 25 mètres qui frise la transversale – . Le match bascule ensuite sur un 2ème but où l’OM rafle la mise dans une partie de billard à 2 bandes ! Sur le 3ème on peut dire que le marquage de Valbuena est tout à fait inexistant et qu’il se résume à une balade tranquille sur la Canebière ! Le dernier nous fait juste admirer la pointe de vitesse de Remy qui grille la politesse à Mapou et Spahic imprudemment trop avancés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.