La Paris académie note Lens-PSG

Denis Michelot a oublié qu’il y avait des gens du NPDC sur horsjeu.net…

Mon bon PSG était de sortie ce dimanche, il se déplaçait chez les petites pleureuses lensoises. L’affiche du dimanche, AK a fait venir Sammy Traoré pour faire plaisir à Canal + et Laurent Paganelli et animer le banc. Ce match avait pour objectif de répondre à certaines questions que se posent les supporters parisiens : Est-ce qu’Edel va assurer comme gardien cette saison ? Armand peut-il défendre dans l’axe ? le duo Hoarau-Erding va-t-il enfin faire des étincelles ? Mais qui a piqué le sac à Tiéné ? Si un couple lensois divorce, est-ce qu’ils restent frère et soeur ? … Tant de questions à élucider, mais malheureusement peu de réponses sur le terrain.

Malgré une possession de balle à l’avantage du PSG en première période, c’est bien Lens qui a dominé et s’est créé les occasions les plus dangereuses. La possession de balle à l’avantage des parisiens, ils se sont montrés très maladroits et mal organisés sur le terrain. Les lensois, quant à eux, n’avaient qu’à attendre qu’un parisien se prenne les pieds dans le tapis pour organiser ses contre-attaques. Les deux équipes se sont quittées à la mi-temps sur le score de 0 à 0, c’est alors que le peuple lensois a pu entonné son hymne, les supporters parisiens ont tenté de suivre à leur manière avec un texte adapté par votre serviteur, Denis Michelot pour le copyright :

Au nord … c’étaient les corons
La bière … ça c’est leur boisson
Ils font … l’amour aux p’tits garçons
Leurs pères … c’est aussi leurs tontons

La prestation des parisiens n’a pas fait l’unanimité dans le stade Bollaert, une histoire de banderole encore mal digérée …

Après une gueulante d’AK dans les vestiaires, les joueurs parisiens ont élevé leur niveau de jeu en seconde période, ce qui a équilibré la partie jusqu’à ce but gag. Sammy Traoré, sur le banc, a d’ailleurs été très impressionné par le geste technique de Yahia Toto (désolé) et a déclaré « la prochaine fois que je suis sur le terrain, je tente la même ! », AK l’a fusillé du regard et le grand benêt s’est vite caché derrière le chroniqueur de terrain de Canal plus. Ce fait de jeu a permis à Paris de prendre l’emprise sur le match malgré un petit regain de fierté coté lensois qui ont tenté plusieurs assauts maladroits sur le but parisien. Les lensois ont ensuite baissé les bras et ont permis à Paris d’enfoncer le clou à la 93ème suite à une série de ratés et d’actions gâchées par la grande asperge créole.

On a bien failli revivre un match « typique » du PSG, avec une ouverture du score sur un malentendu, plusieurs possibilités de faire le break mais incapable de concrétiser la moindre de ces occasions. Au final, Paris a enfin mis son deuxième but, les larmes coulaient à flot sur le visage rubicond des petites blondinets lensois : « tout est bien qui fini bien ».


A. Edel
(3/5) : Une bonne prestation dans son ensemble, des parades décisives, cependant il doit son invincibilité ce soir surtout à la maladresse lensoise. Il nous a aussi fait vibrer … de peur, sur certaines de ses sorties un peu trop hâtives, peut-être s’est-il senti pousser des ailes. Le fait est qu’il a encore été invincible hier, tremblez gardiens français, Lloris et cie … car Ambroise attend de nouveaux papiers, ceux qui lui donneront la nationalité française avec le nom d’Emile Mouffard inscrit dessus, si ça c’est pas du scoop.

C. Jallet
(2/5) : Boukari et Bédimo lui ont mis la misère lors de la première période, le point positif pour le petit chauve c’est qu’il figurera dans le DVD des plus belles actions du RC Lens cette saison. Sinon, en seconde période il a apporté quelques solutions dans son
couloir en attaque et a fait des bons centres.

S. Armand
(3/5) : Petit à petit, Armand arrive à faire son nid en défense centrale. Pas d’interventions franches et quelques fois dépassé, mais il a quand même apporté une certaine sérénité au sein de la défense. Son expérience a fait la différence, une prestation
franchement pas dégueulasse.

M. Sakho (4/5) : Solide en défense, de bonnes relances. Il s’est pris un carton jaune très rapidement, dans les 20 premières minutes de jeu mais cela n’a pas altéré son jeu. Il a fait de très bonnes interventions, c’est ce Mamadou là qu’apprécie le président Blanc.

S. Tiéné
(2/5) : Si le jeu lensois penchait à droite en première période, ce n’est pas pour rien. Timide en attaque et des centres peu inspirés, il a relevé son niveau de jeu pour la deuxième mi-temps mais purée qu’il est fébrile en défense.

C. Makélélé
(4/5) : Un carton jaune, au bout de 5 minutes de jeu, a un peu bridé son jeu. Mais pépé Maké a encore montré qui était le boss du milieu. Il criera plus tard, nu sous la douche en face de ses coéquipiers, sa troisième jambe touchant le sol : « Alors c’est qui le
patron ??? ».

C. Chantôme
(2/5) : Le stagiaire live a fait le minimum, il est resté dans le milieu de terrain parisien, il a assuré la conservation de la balle, il a perdu peu de ballon. Mais il n’a pris aucun risque et n’a rien apporté sur le plan offensif. Une prestation timorée donc, il faut muscler ton jeu Clément !

L. Giuly
(2/5) : La « trotinette atomique », selon Grégoire Margotton, devait avoir des champignons ce soir. Il a souvent raté son premier geste, dommage car derrière lui c’était Jallet et donc en se faisant contrer cela donnait une action dangereuse pour les lensois. Ce qu’on peut noter cependant, c’est qu’il descendait aider le petit chauve en défense et qu’il était impliqué dans ses interventions, mais cela ne fait pas tout.

Nénê (4/5) : Pas exceptionnel dans ce match, il a quand même été à l’origine du csc lensois qui ressemblait plus à un but gag qu’à un but « pas de chance ».  La prestation de Nénê s’est nettement améliorée lors de la 93ème minute, avec un éclair de génie : un une deux avec Peguy The Slut, certes au sein d’une défense lensoises apathique, et le geste technique parfait pour piquer le ballon face à Runje venu à sa rencontre.

M. Erding
(1/5) : Tout comme ses coéquipiers, les spectateurs ont cherché Moot-Moot sur le terrain. Il a couru, couru, couru … souvent dans le vide. Et lorsqu’il a le ballon pour mener une contre-attaque, vous pouvez être sûrs qu’il fera le mauvais choix ou le mauvais geste. En ce moment, le Turc est vraiment dans une mauvaise passe tout comme son compère en attaque.

G. Hoarau
(1/5) : Des frappes de poussin, des têtes non cadrées, et sinon rien … ah si, un joli drop à la 63ème, mais l’arbitre n’a pas accepté les 3 points, dommage. Une prestation à la hauteur de ses blagues.

Les remplaçants ?

on s’en fout un peu, de toute façon on ne les note pas … Clément a remplacé le farfadet Giuly à la 75ème, pour amener un peu de sang frais et solidifier le milieu parisien face aux assauts lensois. Peguy the Slut a remplacé Hoarau à la 80ème, pas grand chose à part une passe décisive pour Nénê, un une deux initialisé par le Brésilien, Peguy jouant le rôle du plot qui lui a rendu la balle.

Allez quelques images :

12 thoughts on “La Paris académie note Lens-PSG

  1. Je pense qu’Erding a besoin d’un rétroviseur. Le mec lance sa course avant de savoir où le ballon atterrira. Comme le disait J. Mimi, attention, attention, attention…

    Chantome il été insupportable à jouer derrière encore et encore.

    Vivement que Sessegnon revienne!!

  2. Vos articles sont toujours aussi drôles! j adore! Merci pour ces 10 minutes de rigolade! :)

  3. Que Sessegnon revienne, l’intermittent du spectacle ? Et bah, il y en a qui ne doute de rien ! Sinon la belle doublette en attaque me faisait saliver (de jalousie, faut avouer) et finalement heureusement que Nenê est là, c’est l’affaire de ce mercato pour l’instant. Bel article, merci !

  4. Je dirais enfin une Panama cadémie. Dieu existe. Jolie première , en même temps, le terrain était propice aux bonnes blagues.

  5. Il y a des mecs en retard ici, ce n’est pas la première de Denis.

    Vous n’êtes donc pas si fidèles ? Même Moké vient voir ce qui se passe chez Denis le collier. Pourtant c’est le PSG…

  6. Désolé Moké, c’est que je ne lis pas les académies des petites équipes.
    Mais cette année, PSG est devant l’OM et ça se fête, non?

  7. Je reconnais qu’après vérifications,j’ai raté celle du 20 septembre, je vous pris de m’en excuser, cela dit, je reconnais que je ne lis pas toutes les académies, et, que , celle que j’ai raté a due sauter d’une page, n’espérant plus, je n’ai pas chercher plus loin que le bout de ma souris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.