Avant-Match :

Mèch a mal aux cheveux, et un autre plan que vous raconter l’histoire de ce match, victoire impérative,bla bla, plus d’attaquants, milieu onze anal, Ochoa passoire, Elana dieu vivant, bla bla bla, passons aux choses sérieuses.

 

Ode à Richard

Toi qui a été tant sifflé,

Malgré quelques buts marqués.

Raillé pour ta nonchalance

Et parfois un manque de chance.

Avec la vivacité d’un morse,

Tu fais le bonheur des Corses.

Cantonné au bout du banc,

Alors que Brest n’a plus d’attaquant.

Toi l’international Guadeloupéen,

Un peu juste pour la ligue 1.

Remplacé par Eduardo,

Tu glandes à Ajaccio.

Ceci est une vidéo de Richard à vitesse réelle.

En espérant te voir sur le terrain ce soir, sache si tu me lis que les recherches associées à ton nom sur internet nous mène à Basile de Carvalho et Romain Poyet.

Le Match :

Le match commence très mal pour les Brestois qui sont rapidement acculés devant Elana, de nombreux corner, une passe foireuse de Daf et Cavalli qui s’illustre déjà.

Corner que l’on joue en zone, ce qui occupera Guy Roux tout le match bien qu’il l’avoue lui même une caméra lui gène la vue.

Ben Basat frappe directement sur Ochoa après un beau crochet à la 8e minute, et il faudra attendre ensuite le quart d’heure pour voir le Stade Brestois ressortir de son camp, pendant ce temps les Ajacciens ne sont pas très dangereux pour autant.

Grougi et Khaled se cherchent beaucoup, se trouvent peu, et perdent tous leurs duels à l’épaule, Mostefa profite de l’emmerdement global pour mettre quelques coups et jouer au caïd.

28e minute, Cavalli récupère la balle suite à une bourde de Coulibaly, il se promène dans la surface, cherchant à se remettre sur son pied gauche, il finira par un lob astucieux qui viendra lécher le poteau d’Elana.  Mèch et le Perfettu se disent qu’Alizée pourrait… Bart Vdvk est gourmand, il prendrait bien Nolwenn en prime.

30e, coup franc pour Brest suite à un bon pressing de Lesoimier qui contre Ochoa et une faute sur Ben Basat, Grougi s’en charge et sert Ben Basat au second poteau, qui la met au fond, il est malheureusement largement horsjeu(.net) Guy Roux l’avait vu. Pas le stagiaire live de l’équipe qui n’en parle pas un seul instant.

Daf simule, Medjani s’énerve, Mostefa met des coups, Coulibaly perd des ballons, Guidileye aussi, Lesoimier et Grougi ont disparus, André se montre enfin, Bouhours cavale et c’est la mi-temps.

Début de la seconde période, Khaled est fauché par André et se venge sur l’action suivante, la tension est palpable.

50e minute, corner pour Brest, pendant que Grougi se prépare, Pierazzi trouve qu’Ibrahimovic est quand même classe et met une petite claque à Coulibaly (pourquoi?) qui forcément s’énerve, ça part en bagarre, c’est le bordel, l’arbitre vient calmer les choses (avec du retard), discute avec Daf capitaine ce soir, et c’est le moment choisit par un abruti du public pour lancer un gobelet en plein dans la tronche d’Omar pour son 150e match en L1.

Comment peut-on être aussi con ? vous avez 2 heures [Mario Balotelli ne sera pas une réponse acceptée]

Ce geste idiot achèvera de tendre le match, les Corses ne pensant plus à jouer, alors qu’ils le faisaient plutôt bien, mais uniquement à contester toutes les décisions de Mr Cailleux, les Brestois n’essayant pas ou n’ayant pas les moyens de jouer de toute façon.

Eduardo joue le horsjeu, et bien, vu qu’il est constamment trouvé dans la position qui permet à l’assistant de lever son coude. Brest balance, le peu de ballons qui passent la ligne médiane sont perdus bêtement par Lesoimier, au duel par Khaled et Grougi. Ben Basat est bien surveillé par Medjani et Poulard.

Miracle, à l’heure de jeu des choses se passent.

  • 60e, André centre pour Tiberi, mais Elana est là, Baysse impeccable jusque là était ici complètement dépassé, il assure aussi une plus grosse part de travail que d’habitude, Khaled ne faisant jamais l’effort pour défendre.

  • 61e Lesoimier continue son festival et prend un jaune pour avoir empêcher les Corses de jouer vite un coup-franc.

  • 64e a contrario de Baysse, Daf réalise sa meilleure intervention du match en poussant une balle in extremis en corner devant un Diawara très offensif au vu de l’absence de travail que lui donne Lesoimier.

  • 67e Ewolo rentre à la place de Grougi, c’est bien on se met à l’abri d’un coup-franc bien tiré qui pourrait nous permettre d’empocher les trois points, faut pas déconner non plus.

  • Khaled est plus cuit qu’une merguez aux abords du stade.

  • 70e Eduardo pour une belle occasion, mais encore au delà des limites

Bon c’était trop en demander, il ne se passe plus rien pendant 10minutes, Coulibaly perd des balles, Mostefa met des coups, Cavalli a un peu disparu, André proteste, Daf est aux fraises.

Et voici la main (involontaire) de Lesoimier qui parachève sa soirée sur un long centre. Penalty.

Eduardo, Elana, Eduardo, ELANA ! Tiré trop proche sur la droite du portier, le ballon voit sa course arrêtée par le sauveur des Brestois.

Licka entre enfin à la place de Coulibaly qui a des crampes depuis 5minutes et n’était de toute façon pas très utile. Créant plusieurs fois le décalage au milieu des joueurs tous plus ou moins fatigués.

Khaled sort tout de même pour Poyet à la 87e, 15minutes après avoir rendu les armes.

Eduardo cherche à supprimer les derniers espoirs brestois en tentant de briser la cheville de Ben Basat sur un tacle mal maîtrisé où il touche  même le ballon.

90e, suite à une balle récupérée, Ben Basat s’enfonce dans le camp de l’ACA, se met sur son pied droit et frappe, mais Ochoa est vigilant et la sort, il y avait peut-être mieux à faire, décaler Lesoimier qui se retrouvait seul, mais la frappe était bien partie.

Fin du match après une nouvelle grosse faute de Mostefa qui prend enfin son carton.

Ajaccio ne méritait pas de gagner, et Brest ne méritait pas le match nul, au final c’est un 14e score de parité pour le Stade Brestois 29 depuis le début du championnat, on tremble du côté des Girondins.

Plus réactive que les Chinois, la boutique du Stade propose déjà de commémorer la 150e d’Omar en L1

Les Joueurs :

Elana 5/5 : Concentré tout le match, il se permet en plus d’arrêter le pénalty de cet ex-bouseux d’Eduardo. Roazh Takouer likes this.

Baysse 4/5 : Mis à part une absence qui aurait pu coûter cher il a sorti un gros match en se coltinant Tiberi et un Bouhours très offensif.

Zebina et Martial 3/5 : Un match plutôt tranquille pour la charnière centrale malgré la domination ajaccienne, la joie du plus ancien sur l’arrêt d’Elana fait plaisir à voir. Mario Balotelli Dislike Th… S’en fout, comme d’habitude.

Daf 1/5 : Comme quoi, c’est pas la faute d’Amara Traoré, il avait pas les joueurs.

Coulibaly 1/5 : Un point uniquement parce que j’ai bien mangé. Perd des ballons important, des crampes à la 70e, bon il était pas à son poste, si tant est qu’il ait un poste en pro.

Guidileye 3/5 : En guise d’encouragement, il a essayé de se projeter vers l’avant, à voir en association avec Culma si il ne retrouve pas l’infirmerie rapidement.

Khaled 3/5 : En guise d’encouragement aussi, intéressant parce qu’il tente de jouer dans le bon sens, parce qu’il est jeune, qu’il est arrivé blessé pour l’année prochaine et qu’il se retrouve titulaire pour un match compliqué, faudra quand même penser à prendre un peu de muscle à l’inter-saison et défendre un minimum.

Lesoimier 1/5 : Pour son retour au poste d’arrière droit, son pressing sur Ochoa, et parce que c’était langue de bœuf à midi, sinon as usual, nul à l’extérieur.

Grougi 1/5 : Avait deux récupérateurs derrière lui, s’est donc touché la nouille à la récup’ et n’en a pas profité pour rayonner offensivement. Tirer un Coup-franc sur un joueur clairement horsjeu ça ne sert à rien Bruno.

Ben Basat 2/5 : Maintenant qu’il est officiellement l’arme offensive du Stade Brestois n°1 il va falloir assumer, du combat, deux frappes sur le gardien, et peu de danger face aux terrifiants Medjani et Poulard.

Elana inspire les plus grands – Ici Michel Ange (qui manquait de marron)

Le Coach et les remplaçants :

Dupont 0/5 : Sortir Grougi pour Ewolo alors qu’il y a déjà deux récupérateurs, et personne pour tenir un peu le ballon, laisser Khaled sur le terrain alors qu’il est cuit, l’impression qu’il tirerait au sort ses changements et le moments des entrées ce serait pareil.

Ewolo (Grougi 67e) : Rentré pour fermer le jeu, il a su faire faute. Dupont devait être heureux.

Licka (Coulibaly 82e) : A provoqué, s’est fait faucher, avait l’air d’avoir envie.

Poyet (Khaled 87e) : Putain 3 changements, mais c’est la fête !

Les Adversaires :

Pantaloni a pas l’air très énervant ça change de Carteron, je l’ai pas entendu râler contrairement à ses joueurs qui perdent trop d’énergie à le faire et sortent du match. Mostefa est un enfoiré, Cavalli et André sont intéressants et mobiles, mais n’ont joué bien qu’en alternance sur ce match.

Et puis Richard n’est pas rentré.

Les Images vous sont offerte par les actualités sénégalaises très émues de l’agression d’Omar Daf.

Mèch Tuyot vous attends   ainsi que la Penn Ar Bed Académie.

4 thoughts on “La Penn Ar Bed Académie note Ajaccio-Brest (0-0)

  1. En tout cas le mec qui lance le gobelet, il vise aussi bien qu’il est con! Bonne acad cependant!

  2. Académie sympa à lire, il en faut du courage, de la patience et de la passion pour regarder un match aussi pourri dans son intégralité. L’épisode du verre de Coca aura eu le mérite de sortir les Corses de leur match, et il se pourrait qu’ils jouent à huis clos lors des prochaines rencontres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.