La Raide Et Vile Academy note Manchester United-Sunderland (1-0)

Luke Seafer est possédé.

« I dont want to talk about it, im looking forward to the next 25 years! ».

Des mots signés Alex Ferguson, qui fêtait ce weekend ses 25 ans sur le banc de Manchester United, comme un symbole de l’âge de Luke Seafer (hasard ou réalité scientifique?). Et bien, vous permettez Seigneur Alex, mais moi j’aimerai en parler de ces 25 ans et vous dire tout simplement merci pour tout. Oh, cette phrase sonne comme une oraison funèbre, il n’en est pourtant rien, je suis sûr que vous avez encore quelques grands moments à nous faire vivre. Merci, ô vous le plus grand entraîneur que le Royaume-Uni ait compté. Merci pour avoir fait d’Eric, The King, ce que tout le monde avait raté avant vous. Merci pour David Beckham, pour Roy Keane, pour Ryan Giggs, pour Paul Scholes et tant d’autres. Merci pour ces titres en cascade et ce règne sans partage (ou presque) sur la Premier League, merci pour la finale de Ligue des Champions de 99 qui reste le match qui m’a sans doute fait le plus vibrer… Et qui a fait douter mon père de ma santé mentale sur le second but des Red Devils. Merci pour la finale de 2008, parce que battre Chelsea ça n’a pas de prix… Merci, merci d’avoir émerveillé le gamin que j’étais et le diable que je suis devenu.

 

Voilà, passée la minute sentimentale, place au match. Sir Alex fêtait donc son 25eme anniversaire à Old Trafford, face à Sunderland entraîné par l’ancien défenseur emblématique de la maison, Steve Bruce (oui comme un symbole) et donc le capitaine est aussi un ancien joueur de Man U, Wes Brown (toujours comme un symbole). Un quart de siècle, ça se fête et l’on voulait que le match soit à la hauteur de l’évènement, bien évidemment, en dépit du jeu brouillon que propose United depuis quelques semaines.

 

L’équipe :

La tactique en 4-1-3-2 inaugurée face à Galati en milieu de semaine est reconduite. Attendez… 4+1 = 5… 3+2= 5… 5×5 = 25!!!!! Nom de Satan! Les chiffres ont parlé!

Bref, donc, la tactique est reconduite mais puisque cette année un 11 de départ sans surprise est inenvisageable pour Sir Alex, voilà qu’il nous colle De Gea sur le banc et titularise Lindegaard. Sinon en défense on retrouve enfin la paire Ferdinand-Vidic tandis qu’en attaque le héros de la journée a décidé de faire confiance à la jeunesse avec une doublette Welbeck-Hernandez.

Le banc : De Gea / Fabio / Evans / Carrick / Diouf / Valencia / Berbatov

 

Le match :

On fêtait un anniversaire, mais d’une certaine façon, le match a été aussi gai qu’un enterrement. Baillements et clopes pour lutter contre l’agacement auront meublé le match de votre serviteur des enfers.
Que vous dire sur la première mi-temps ? Qu’il ne s’est rien passé du tout si ce n’est le but ? Ouais voilà, c’est ça. Et encore, le but survient sur un corner… La balle est déposée magnifiquement par Nani sur la tête de Welbeck cela dit (45e+1).

Que vous dire sur la deuxième mi-temps ? Qu’il ne s’est rien passé du tout et qu’en plus il n’y a pas eu de but ? Presque. Le match a été mauvais, mais en écartant le jeu, Man U a réussi à porter quelque peu le danger, en particulier à la 71eme où il faudra un Westwood en folie pour repousser la frappe de Rooney puis une tentative à bout portant d’Evra. Mais franchement, on s’est bien emmerdé aujourd’hui. Sunderland a haché le jeu en commettant énormément de fautes, Man U a continué à jouer brouillon et sans inspiration… Nani aura bien tenté de mettre un peu le feu avec la complicité de Jones, mais sans résultat. Les commentateurs anglais expliquaient que ce genre de victoires sales étaient souvent celles qui valaient chers en fin de saison, on va essayer de les croire un peu, mais à ce niveau là, on risque de voir City prendre vraiment le large à un moment ou à un autre

 

Les notes : Ce match était d’un tel ennui, il n’y a tellement rien à en dire qu’on va tenter une Chérif Ghemmour avec un « dis moi comment tu joues, je te dirai quel type de fêtard tu es à un anniversaire».

 

Les Diables :

Lindegaard (RTT/5) : T’as toujours un mec qui boit pas et qui s’emmerde. Lindegaard, c’est Sam.

Evra (3/5) : Dragueur looser, timide, il passe à deux doigt de conclure et c’est pas si souvent qu’il se retrouve dans cette situation… S’est bien amusé en ambiançant le côté gauche cela dit.

Vidic (3/5) : Valeur sûre derrière les platines, il n’a pas laissé Sunderland jouer sa playlist.

Ferdinand (3/5) : Le pote du DJ, qui en profite pour chopper les groupies au passage.

Jones (3/5) : On ne voit presque que lui, il enchaîne les vannes, les pas de danses aussi classes qu’hasardeux et s’il était pas là on passerait vraiment une moins bonne soirée.

Fletcher (3/5) : Il assure. Boit un peu pour se mettre chaud, mais n’exagère pas et vit sa soirée tranquille pépère. Remplacé par Fabio (92e).

Park Ji-Sung (2/5) : De corvée de remplissage de frigo et de saladiers de chips. Il court partout mais finalement on ne le voit presque pas et lui non plus ne voit pas la fête passer. Remplacé par Carrick, (82e).

Rooney (2/5) : Le mec qui sort d’une rupture difficile. L’alcool fait qu’il oublie un peu son spleen et et taquine un peu quand même. Mais il se ravise vite, il culpabilise et finalement, il plombe l’ambiance.

Nani (3/5) : Le connard en couple mais qui flirte quand même avec tout ce qui bouge et nique les plans dragues de tout le monde. Tant de facilité, ça émerveille autant que ça exaspère quand ça sert à rien. Cela dit sans lui on s’emmerderait pas mal aussi.

Welbeck (2/5) : Il arrive en soirée, verrouille sa cible, la choppe et s’en va.

Hernandez (1/5) : Le mec qui est torché au bout de 20 minutes et s’effondre dans un coin de la maison. Il tente bien un ou deux come-back dans la soirée, mais retourne vite se coucher.

 

Les Suppôts de Satan :

Berbatov, pour Welbeck 73e, (non noté) : Le gars trop cool pour avoir une seule soirée, donc il fait un passage, dit bonjour, boit un ou deux verres et se casse.

Carrick, pour Park Ji-Sung, 83e, (non noté) : « Mais il était là lui hier, je l’ai pas vu »

Fabio, pour Fletecher, 92e (non noté) : « Ah mais c’était hier la soirée ? »

 

Désolé.

Inferanal Kisses

 

Luke Seafer.

Luke Seafer est peut-être désolé, n’empêche qu’il nous file quand même les images…

14 thoughts on “La Raide Et Vile Academy note Manchester United-Sunderland (1-0)

  1. Je m’insurge, Loloblanc et Le roi des mouettes, ils viennent de cehz nous cong ! C’est a Peupellier qu’on a vu que c’était des grands. Bon après tes jambons et bouchers rouqins, c’est du terroir, mais rend Loulou ce qui provient de Loulou vil sacripan.

    Bon et sinon, il a pas un peu perdu la boule votre Soeur ? Chaque semaine des compos étranges et toujours plus invraisemblables… Et dans ses illuminations tactiques, je crois que celle-ci qui m’a fait le plus rigoler. Le 4-4-2 classique a semble-t’il disparu, soit, mais le remplacer par « ça » ? On dirait une compo « PES » ou l’ordi fait des compos invraisemblable, pas du tout équilibrée, voire ultra offensive. Genre la t’a 2 avants centes, 2 ailiers purs, un attaquant qu’on met milieu box-2-box. La encore, c’est vraiment limite puisqu’il y a Fletcher qui est défensif, mais la semaine dernière avec Anderson seul récupérateur, j’ai cru que j’allais m’étouffer. Le mec est quand même un milieu offensif a la base…

    Bon je m’arrête là, sinon le Père et le rouquin vont être jaloux que je squatte chez toi.

    Signe de croix, bise, amen.

  2. hop hop hop. Canto, c’est Man U, ce qu’il a fait avant n’est qu’anecdotique. Quant à Lolo blanc, je ne l’ai pas cité… Attends le 11 anal historique pour ça mouhahahaha.

    Et pour SIR Alex, il tente des choses, l’équipe coince en ce moment et contre des oppositions faiblardes genre Galati ou Sunderland, une compo très offensive, c’est une tentative pour avoir de l’animation. Bon, c’est pas encore couronné de succès, mais attendons un peu.

  3. Je pense pas qu’en ayant 5 mecs dans ce genre sur la même ligne (quasiment) apporte un semblant d’animation offensive…
    Je vois pas pourquoi il continuerait pas à utiliser son 4-4-2 classique, surtout qu’il a les joueurs a disposition pour.
    Et pas de blague sur Lolo, c’est le meilleur buteur de Montpellier (hé ouais) alors pouèt pouèt. Si tu l’anal-yse, je te dialyse.

  4. Je suis pas contre le 442 non plus mon cher Rafael au contraire, ça me paraît le plus pertinent et équilibré, mais j’attends de voir les pourquoi de ce revirement tactique et je n’ose admettre une quelconque défaillance mentale de la part de Sir Alex.

    Après, 5 joueurs sur la même ligne, ça me paraît un peu caricatural, c’est pas ça non plus, le problème c’est justement, que personne ne se trouve vraiment.

  5. Vous pouvez continuer sur ce système, je demande pas mieux. Mais attention Robert, tu vas au devants de grosses déconvenues Robert !

  6. J’ai vraiment adoré tes notes mention spéciale à Park,Nani et Evra. Sinon le match était assez ennuyeux comme tu l’as souligné mais est ce que t’en sais plus sur la titularisation de Lindegard? Merci d’avance pour ta réponse et continue comme ça t’as une des meilleures nouvelles académies.

  7. Avant tout, merci beaucoup Pius.

    Pour ce qui est de la titularisation de Lindegaard hélas, je ne peux te donner une réponse claire. Je crois simplement que Sir Alex fait tourner à l’occasion histoire que le danois ne s’endorme pas. Il l’a fait jouer contre Norwich et en Ligue des Champions (Benfica) à l’occasion déjà cette saison.
    Je ne pense pas que De Gea soit remis en question, mais plus qu’il s’agisse d’avoir un deuxième gardien à peu près dans le bain en cas de coup dur.

  8. Merci pour ta réponse le cas du gardien m’intéresse car je trouve pas De Gea énorme comme gardien et j’ai un peu peur que la succession de Van Der Sar soit aussi dur que celle de Schmeichel.

  9. On est passé d’un gardien ultra expérimenté et incontournable à un petit jeune, il est vrai. En fait j’aurai rêvé d’un Lloris à Man U… Après pour « un gosse » de 21 ans, je trouve que De Gea s’en sort pas si mal. Après tout, si l’on excepte la catastrophe City, il a toujours été solide et c’est allé en s’améliorant au fur et à mesure des matchs. Personnellement j’ai envie d’y croire.

  10. @Luke : Super ! Tu nous fait digérer un autre match très moyen (Roland Courbis likes this) pour ne pas dire pire, rien qu’avec tes notes.
    Je suis plutôt d’accord avec toi sur le fait que Lindegaard, il joue un peu pour ne pas rouiller.
    Cependant, moi j’étais plutôt pour Akinfeev ou Adler, même si je ne vais pas dire que Lloris est mauvais. Et je reste dans l’expectative pour De Gea.
    Et c’est quand tu veux pour les onze modial et anal, j’attends que ça!!! A moins que tu ne retardes les choses parce que tu sens venir les débats enflammés.
    Pour ce qui est de la compo, comme tu dis, Sir Alex tente de trouver quelque chose pour faire repartir toute l’équipe. Mais ça revient à ce que l’on disait dernièrement, on peut jouer en losange mais pas avec Fletcher en seul récupérateur.

    @Rafael : Tu as beau avoir en avatar la photo d’un joueur que j’adule et que je rêverais de voir arriver chez les Red Devils, je ne peux pas être d’accord avec toi. Si tu considères que Ferguson a perdu la tête maintenant, je me demande ce qu’on peut penser du fait qu’il n’a pas aligné la même compo pendant des lustres. Je pense que c’est plutôt une histoire de forme mentale. (Et physique, mais à un degré moindre)

  11. Merci Guilé.

    Pour ce qui est des 11, j’espère pouvoir profiter de la trêve internationale pour les soumettre au chef redac’. J’avoue quand même que c’est pas si facile à faire, il y a beaucoup de prétendants au 11 mondial et c’est difficile de faire un vrai gros 11 tout en analité.

  12. C’est vrai que les postulants au onze mondial sont nombreux.

    Pour le onze anal, tu as, au moins :

    Carroll, van der Gouw, Prunier, Djemba-Djemba, Bellion, Obertan, Prunier, Miller, Kleberson, Dong, Jordi Cruyff, Evans peut y enter bientôt.
    Dong aussi était pas mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.