Avant-match :

Ce sera court et ça c’est joué à quelques minutes près… Je m’explique: j’avais rédigé un pamphlet retentissant pour Mino Raiola l’agent et Paul Pogba son joueur, conspuant le premier, engueulant le second, puisque toute la presse annonçait que le gamin avait signé à Turin, que c’était fait, qu’au passage son agent se mettait 4 millions dans les fouilles et faisait dans le cul de Sir Alex avec le sourire chatoyant d’un Jean-Marc Morandini, tandis qu’un joueur plus que prometteur s’en allait taquiner de la cougar. C’était un texte beau, pur, spontané, écrit avec la verve et la grâce qui me qualifie. Tu vois le « J’accuse » de Zola ?  Ben rien à voir. Oui mais au moment où je m’apprêtais à remettre l’acad à la relecture bienveillante du Chef Redac, voilà que j’apprends que notre « Giresse blanc » aurait finalement signé un nouveau contrat avec les Red Devils. Joie. Mais aussi une intro qui passe à la trappe. Donc on passe sans transition à la seconde partie et tu verras plus loin dans l’acad quelques passages en italique, comme un symbole de tippex qui vient changer quelques acides phrases à l’encontre du jeune Pogba qui a finalement fait le bon choix.

Retour au championnat, parce qu’on est quand même encore en course pour ce foutu titre, avec la réception de West Bromwich Albion, modeste 12eme. Oui, mais troisième meilleure équipe en déplacement (oui oui, je suis surpris aussi) et tombeur de Chelsea la semaine dernière (et par la même occasion de la tête de Villas Boas). Après l’outrage de jeudi soir, la réception de WBA ressemble donc au bon gros match piège qui pourrait nous mettre la tête sous l’eau, surtout que Man U nous a rappelé qu’à domicile, l’équipe ne respirait pas la confiance. Tête sous l’eau, respirer la confiance. Ouais je sais…

La Compo :

A qui faire confiance quand les trois quarts (je compte petit) de l’équipe se sont ridiculisés en milieu de semaine ? Bon on s’attendait au retour des titulaires habituels qui ont eu la « chance » d’être écartés à Bilbao, soit Ferdinand, Carrick et Welbeck. Mais que faire du reste ? Evra est à la ramasse depuis plusieurs semaines, Evans a explosé en plein vol, Jones peine à revenir à son niveau du début de saison… Et bien Sir Alex a décidé pourtant de renouveler sa confiance aux trois derniers cités. Et en l’absence de Nani, le coach des Red Devils a même décidé de mettre Welbeck sur l’aile droite pour reconduire le duo Hernandez-Rooney en pointe. Alors là pareil, en fait après l’annonce des titulaires je m’étonnais de la présence de Pogba sur le banc, je disais que c’était un scandale, que s’il avait signé ailleurs, il n’avait rien à faire sur le banc des pros tout ça tout ça, c’était passionné et bouleversant et ça aurait fait pleurer dans les chaumières.

 Le Banc : Ben Amos / Rafael / Cleverley / Park Ji-Sung/ Pogba / Giggs / Berbatov

Le match live en différé, parce que le dimanche tu te lèves peut-être trop tard :

5′ : Phil Jones fait n’importe quoi et essaye de garder la balle avec trois joueurs de WBA autour de lui. Il la perd évidemment aux portes de la surface pour une attaque éclaire des visiteurs dont le centre est coupé à l’entrée des 6 mètres par Andrews dont la « frappe-tacle » passe heureusement à côté.

7′ : Evra obtient un coup-franc à 30 mètres des buts. Young sert Jones de l’autre côté qui remet dans le paquet de la tête et la défense de WBA se dégage n’importe comment. La balle revient sur Jones qui s’effondre face à son vis-à-vis dans la surface. L’arbitre ne siffle pas et de deux choses l’une. Soit c’est un scandale s’il y a bien penalty. Soit c’est absolument minable de ta part Phil, s’il n’y a rien. C’est pas à toi de tomber tout seul, laisse ça aux mecs qui jouent devant.

10′ : Welbeck show qui grâce à un une-deux et à ses emjambées passe en revue la défense de WBA avant de décaler Young dans la surface. La frappe en force de l’anglais est bien boxée par Foster.

11′ : Welbeck est encore là pour remettre la balle en retrait aux portes de la surface pour Rooney dont la frappe sans contrôle percute violemment un pare-brise sur le parking du stade.

17′ : Gros coup-franc d’Andrews à 30 mètres, légèrement détourné par un pied bleu et blanc, mais De Gea veille et détourne en corner. Qui ne donne rien.

20′ : Offensive de Man U, Evra remet en retrait pour Scholes qui se jette face à Andrews, le rouquin gagne le duel, le joueur de West Brom s’effondre. C’est ça le double effet Kiss Scholes.

26′ : Très belle percée de Young sur l’aile gauche qui ballade Tamas, mais tarde à centrer. Corner, puis recorner, sur lequel Welbeck place une tête de peu au-dessus des cages de Foster.

27′ : Young et Welbeck encore, avec une percée du premier grâce à un une-deux avec le second qui lui remet la balle dans la surface sur une amour de talonade, malheureusement le centre de Young est contré de justesse par un mec d’en face.

30′ : Welbeck et Young s’éclatent sur les ailes, mais leurs centres sont toujours coupés au dernier moment par un défenseur adverse. West Bromwich serre quand même bien les fesses depuis 5 minutes.

32′ : Montée fulgurante de Patrice Evra comme on en avait pas vu depuis des mois avec du crochet humiliant et de la vitesse. Il transmet à Scholes après avoir traversé les trois quarts du terrain, le rouquin fini par centrer pour Rooney qui reprend trop mollement dans la surface pour tromper Foster.

36′ : La défense de West Brom peine à se dégager et perd le ballon au profit d’Hernandez qui rentre dans la surface par le côté droit avant de frapper. Un tir qui paraît sans danger une fraction de seconde, avant que l’infernalwaynerooney ne surgisse pour couper la trajectoire et surprendre Foster. 1-0

39′ : Nouvelle attaque en débordement côté gauche pour Man U, nouveau centre Young, pour Jones qui déboulait de l’autre côté. La tête de l’anglais atterrit dans le petit filet et le numéro 4 de Man U fini sa course par dessus un panneau publicitaire, incapable de stopper sa course. Les quelques secondes avant de le voir ressortir de la fosse paraissent bien longues… Mais finalement tout va bien. Ça c’est du Goldorak Jones comme on l’aime.

41′ : Superbe enchaînement à une touche entre Young, Carrick et Evra, mais sur le centre du français, Hernandez oublié au marquage dans la surface est trop court d’un poil de petit pois.

Mi-temps : Man U mène tranquillement et gère la partie sans se faire peur. Les 10 premières minutes ont été laborieuses avec quelques difficultés à se porter rapidement vers l’avant, mais passé ce tour de chauffe, les Rouges Diables s’éclatent sur les ailes où Young et Welbeck s’amusent comme des petits fous. C’est bieng.

53′ : Evans au milieu de terrain trouve Rooney, qui sert Hernandez dans la foulée. Chicharito crochète et se met sur son pied droit. Sa frappe enchaînée fracasse le poteau de Foster et ressort…

59′ : Passe laser de Scholes qui transperce la moitié adverse du terrain, tout les défenseurs et même Foster se trouent en sortant sur le ballon, Welbeck est seul, certes un peu excentré, face au but vide, reprend sans contrôle et la fout à côté. Incroyable.

65′ : Olson prend son second jaune de la partie pour un tacle bien dégueu sur Hernandez. Merci, au revoir.

67′ : Encore un beau travail de la paire Evra-Young sur le côté gauche. Ashley remet en retrait à l’entrée des 6 mètres pour Welbeck qui au lieu de cogner sans chercher à comprendre tergiverse, fait n’importe quoi et allume un défenseur. C’est hallucinant de ne pas vouloir marquer à ce point là. Dans la continuité de l’action, Young récupère encore la balle, s’infiltre dans la surface et allume, mais Foster, bien que masqué par sa défense, part du bon côté et boxe la balle.

70′ : Ça devait finir par arriver, à force de casser des reins dans tous les sens, Ashley Young a émoussé tout le monde en face et provoque finalement un penalty pour Man U en se faisant attraper par Andrews dans la surface. Rooney transforme d’une frappe forte à ras de terre. 2-0

73′ : Paul pour Paul. Enfin Pogba, pour Scholes. Là pareil, j’aurais dû t’expliquer comment j’ai tenté de me suicider à grand coups de sécateur, oubliant que j’étais immortel, meurtri que j’étais de voir ce jeune traître fouler la pelouse d’Old Trafford et mon club ranger sa fierté dans un endroit peu approprié. Diable que je peux être sanguin parfois. Je n’ai pas su mesurer le génie de Sir Alex encore une fois, qui aura réussi par un petit coup de temps de jeu à faire prolonger Pogba.

75′ : Hernandez à l’entrée de la surface pour une frappe encore une fois à ras le poteau. Mais pas du bon côté.

77′ : Cleverley remplace Welbeck qui apparemment s’est légèrement fait mal. Ou en avait marre de ne pas marquer. Au choix. Il semblerait, d’après les infos d’après matchs qu’il fusse question d’une petite douleur finalement bénigne.

80′ : Mulumbu accélère dans le rond central et trouve Long à l’entrée de la surface. L’attaquant de WBA se décale sur la droite et allume De Gea qui détourne tranquillement le ballon. Il a vu pire gamin, il a vécu Bilbao.

81′ : Hernandez se ballade côté droit et trouve Young pour une tête plongeante de renard des surfaces. C’est juste à côté. Non j’ai pas inversé les noms.

83′ : Man U fait tourner la balle devant la surface adverse. Jones se retrouve finalement tout seul sur la droite pour centrer. Il trouve Hernandez, bien placé au point de penalty, mais dont la reprise passe largement au-dessus. Quand ça veut pas.

La fin du match est d’un ennui profond donc on vous épargnera ça. Manchester a gagné sans forcer. On regrettera sur ce match la maladresse relative des attaquants, parce qu’il y avait largement la place d’en coller 2 ou 3 de plus aujourd’hui. Dommage. Le match a néanmoins été sérieux, avec seulement deux occasions concédées, un jeu sur les ailes qu’il aurait fallut développer jeudi soir, très percutant et rapide. La victoire tranquillou, mais surtout la première place puisque City a eu la bonne idée de tomber dans le piège gallois de Swansea. Et ça, c’est beau, ça me ferait presque oublier cette semaine de merde. En fait ça me fait tout oublier. On est leaders, chose qui n’était plus arrivée depuis le 1er octobre. Bon on va pas s’exciter du slip plus que ça, la route est encore longue et on ira défier City chez eux… Mais quand même.

Les Diables :

De Gea (sudoku et mojitos/5 ou 3/5) : Un arrêt en première mi-temps. Un autre en seconde. Un après-midi en spa avec des hôtesses topless pour David cette après-midi, trois jours seulement après avoir bu le bouillon contre Bilbao. C’est plutôt sympa.

Evra (3/5) : Oui, enfin, enfin un vrai bon match en 2012 (si l’on excepte celui d’Arsenal, puisqu’il est toujours bon contre les gunners). Pas grand chose à faire défensivement, mais il a surtout profité de la forme d’Ashley Young pour aller porter le danger devant, combinant régulièrement avec l’international anglais. Alors maintenant, c’est pas le moment de flancher champion.

Evans (3/5) : A ben c’est sûr qu’Odemwingie ou Fortune, ça va moins vite que Muniain et c’est moins costaud que Llorente. Un match tranquille.

Ferdinand (4/5) : Qu’est-ce que c’est bien un mec qui te mets un peu de sérénité derrière. Hein ? Oui c’était que Fortune en face, ça va, je sais. Mais quand même, il a vraiment repris son statut de patron de la défense aujourd’hui, ce qui n’est pas pour déplaire.

Jones (3/5) : J’ai cru que j’allais avoir mal a mon petit cœur encore une fois et puis en fait non. S’il a mis 10-15 minutes à se roder, Phil a géré son match tranquillement derrière étant aussi bien solide défensivement qu’actif offensivement. Bon, il manque encore un peu de cet instinct, de cette capacité à se porter vite vers l’avant, mais bon, il est toujours défenseur central à la base… Et puis qu’est ce que c’était beau ce vol plané par dessus les panneaux de pub. Un vrai petit foufou comme on l’aime.

Carrick ( 2 ou 3/5 mais plutôt 3) : Comme un symbole de match moyen mais qu’on gagne et qu’on est leader donc je saquerai pas. Mais putain, ce mec ne sait pas mener une contre attaque, même quand on est en surnombre.

Scholes (3/5) : Comme un symbole de comme Carrick. Enfin c’est toujours plus classe et plus vicieux.

Young (4/5) : Et ben voilà! Tu vois quand tu veux, tu peux emmerder tout le monde, casser des reins à la pelle. Alors ce serait quand même sympa de le faire un peu plus régulièrement. On a vraiment vu le Ashley du début de saison, celui qui est intenable, celui qui trouve toujours Evra quand il le faut, celui qui fait mal. Il aurait quand même mérité qu’un de ses 7000 centres et incursions dans la défense adverse soient concrétisées… Garde ça pour jeudi prochain.

Welbeck (3/5) : T’aurais été en pointe, avec les deux actions que tu rates, tu pouvais pas espérer la moyenne. Mais là, force est de constater que t’as fais ton match sur l’aile droite. Ses grandes cannes sont quand même bien utiles et il fait des ravages dès qu’il est lancé. Mais va falloir songer à la foutre au fond de temps en temps, parce que son instinct de tueur est toujours aussi affuté que celui de Oui-Oui.

Rooney (4/5) : Le doublé, les passes classes, la vision du jeu, la routine habituelle quoi.

Hernandez (3/5) : Du foirage dans tous les sens au moment de conclure (comme Welbeck), mais toujours plus de participation au jeu qui viennent compenser son inhabituelle maladresse. C’est ça, toi aussi garde tes buts pour jeudi prochain. Bon et puis sans vraiment le vouloir, il finit passeur décisif, donc il a le droit à la moyenne aussi.

Les Suppôts de Satan :

Pogba pour Scholes, 73eme (non noté) : Là je te racontais comment j’avais convaincu papa de maudire sa famille sur plusieurs génération… Du coup, j’ai levé le mauvais oeil, surtout que son entrée était agréable, avec un jeu simple et bien porté sur l’avant.

Cleverley pour Welbeck, 77eme (non noté) : Pas grand chose à signaler.

Allez, prochain rendez-vous jeudi dans la joie et la bonne humeur pour un triomphe à San Mamés avec un but d’Evans sur corner et un doublé de Welbeck.

Bonus investigation :

Puisque l’Editeur, ce Belhomme a décidé de tout déballer sur mon imposant totem, ce qui me vaut d’être totalement harcelé ces derniers jours (et la proportion de demoiselles pas forcément celle souhaitée) votre académicien diabolique contre-attaque. Parce qu’en rentrant samedi soir, bourré, voilà ce que j’ai découvert en bas de chez moi (true story), voilà ce que paient la pub et les abonnements, la voiture de l’Editeur Belhomme :

Oh, cette Cadillac te semble normale au premier coup d'oeil...
Mais dès qu'on se rapproche un peu... Démasqué!

 Bonus Musique :

Parce qu’il faut bien finir en beauté et en douceur (si je te jure)

Inferanal Kisses

Luke Seafer

Luke Seafer peut désormais te faire la morale, puisqu’il est passé de l’autre côté : Si tu veux que Horsjeu.net survive, que ton académicien préféré puisse être fourni régulièrement en jeune vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon Luke Seafer est aussi sur Facebook et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir.

Et tiens, petite nouveauté de 2012, il est aussi sur Twitter et depuis que l’on parle de son zizi, son nombre de followers ne cesse d’augmenter, mais il en veut plus, toujours plus.

15 thoughts on “La Raide et Vile Academy note Manchester United – WBA (2-0)

  1. Excellente acad’ une fois de plus! C’est clair que ça fait plaisir le retournement de situation de « l’affaire » pogba…

    Puis comme ce bohneur n’arrive jamais seul, MU repasse leader, plaisir.

    Sinon, un match sérieux, sans plus mais maîtrisé, c’est clair qu’il faudra faire autre chose jeudi, notamment au milieu, mais je suis confiant.

  2. Le double effet Kiss Scholes… ça marche. D’abord j’ai ri, puis j’ai pleuré.

  3. Parce que l’Editeur supporte une équipe de foot ??? je croyais qu’il était pour les Chicago Bulls moi… C’est pô juste

  4. J’irais pas jusqu’à dire que ça me fait plaisir, parce que Patrice Evra, mais j’oserais me permettre un petit GG pour cette 1ère place.
    D’autant que c’est un peu la fête ce soir.

  5. Mouais… Match rondement mené, mais sans plus… Pendant les 25 dernières minutes, il n’y a pas eu un tir de la part des mancuniens… À croire que les bookmakers avaient demandé un 2/0… (c’est pour la théorie du complot du jour du comité…) et dire que j’ai du subir cette purge en lieu et place de cet extraordinaire France/Angleterre…

  6. Donc l Editeur possède un véhicule long et rose ? Pas besoin d avoir fait une thèse en psychologie de la compensation pour comprendre, Luke : depuis qu il a vu ce qu il a vu, il te voue un culte.

  7. J’voudrais savoir un truc : Admettons que Hazard vienne à MU, il y ferait quoi à ton avis Luke ?

  8. Super académie comme d’hab!
    Le jubilé du « Giresse blanc » est donc lui aussi reporté si j’ai bien suivi?

  9. Les foirages de Welbeck étaient tout de même assez violent comme un symbole de Jean-Eudes Maurice…

    Sinon quand est ce que Sir Alex publie une alerte enlèvement pour Anderson, parce que j’ai l’impression que ça fait une éternité que je l’ai pas vu à la télé… pour tout dire j’ai l’impression que le dernière fois que je l’ai vu il faisait caca sur Fabregas.

  10. @Bart: C’est une bien bonne question… Je ne sais pas, je suis pas sûr qu’à MU il soit plus régulier qu’un Nani. Quoi qu’à l’arrivée ils deviendraient peut-être complémentaires dans les passages à vide ? Ferguson songe peut-être à lui pour remplacer Giggs ? Remplacer numériquement j’entends. Young est pas forcément intouchable.

    @Non mais : Pas du tout, en France, d’où ma surprise.

    @Boz’ : oui, par contre celui de Mame Biram Diouf pourraît avoir lieu à la fin de la saison, tu veux des billets ?

    @Gégé : Anderson a fait une courte apparition contre Bilbao. Le problème c’est qu’il aurait été capable de se blesser pour le reste de la saison pendant ce court quart d’heure. Dommage son entrée nous avait légèrement soulagée.

  11. Tout cela est fort sympathique. Déjà parce que United a gagné et j’aime bien quand United gagne même si ils jouent un peu comme des merdes des fois. En plus ils sont repassés devant City, et j’aime pas City même si il m’arrive de lire la Blue Moon Académie quand je fais caca des fois. Et enfin quand United gagne, la prose du Chevalier s’en trouve magnifiée.

    Sinon un ‘Vis ma vie’ de zizi de Luke Seafer bientôt ca pourrait être intéressant.

  12. BOn ben j’espère que tu as n’as pas cliqué sur vider la corbeille, parce que c’est pas encore signé pour le Pog’ (surnom en attente de confirmation)..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.