La Real académie présente Real-OL (demain)

Robert Carlos tenait à accueillir les Lyonnais personnellement.

Si à l’aller le Real craignait la malédiction de Gerland, il se doit de voir que c’est bien à Bernabeu qu’il a été éliminé par Lyon l’année dernière. Certes les madrilènes sont en « ballotage favorable », mais en jouant aussi mal qu’à l’aller la qualification est loin d’être dans la poche. Pour remédier à cela Mourinho doit tirer les enseignements des erreurs commises au match précédent.

 

A priori il devrait reconduire son 4-2-3-1 car C.Ronaldo n’est pas compatible avec un 4-4-2 qui lui a certes réussi deux fois de suite mais qui ne peut être le jeu à long terme du Real. Quoiqu’il en soit ici aussi ce système permet de tirer des enseignements. En effet, aussi inutile soit Adebayor en pointe, il reste que les deux derniers matchs, le Real a eût un jeu plus fluide avec lui qu’avec le Portugais depuis le début de l’année. Malgré le fait qu’il ait marqué à peu près la moitié des buts de l’équipe cette saison, on peut quand même confirmer ce qui saute aux yeux du premier amateur de foot venu : Cristiano Ronaldo gêne le jeu du Real.

Une des  « clés » du match sera donc, comme dit dans l’acad’ OL-Real, « la forme physique mais avant tout psychologique de CR ». Et a priori, on pourrait ajouter que les trois « clés » du match mises en avant la dernière fois seront les mêmes pour le match de demain soir.

Car ce n’est pas un hasard si le Real semblait mieux jouer avec le 4-4-2 des deux derniers matchs : ce dispositif avec Di Maria et Ozil sur les ailes répond enfin au problème principal de l’équipe qui est sa « latéralité », que ce soit défensivement ou offensivement.  De plus avec le 4-2-3-1 habituel, les permutations d’Ozil, Di Maria mais surtout de C.Ronaldo (sans compter les « décrochages » de Benzema) semblent plus nuire à l’équilibre tactique des madrilènes qu’à la stabilité défensive de leurs adversaires.  Marcelo a ses défauts mais aussi cette qualité que son entente avec CR conduit ce dernier à rester plus présent à gauche et donc à moins parasiter cet équilibre tactique.

Mourinho devra donc faire les bons choix tactiques dès le onze de départ pour régler ses précédentes erreurs. A l’aller on a pu voir que l’idée de titulariser Arbeloa sur l’aile gauche avait certes apporté défensivement mais avait vu C.Ronaldo être complètement à poil et donc faire n’importe quoi de son corps. L’intérêt de Marcelo à ce poste est donc non seulement d’accélérer le jeu madrilène, de faire ressortir le ballon plus vite et plus bas, mais il est principalement de coller un peu plus le Portugais sur son aile, et donc de l’empêcher de foutre en l’air le système de jeu merengue. Ajoutons qu’avec la suspension de Bastos et la probable titularisation de Briand à droit, la vitesse de Marcelo et préférable à celle d’Arbeloa.

Le choix de Lassana Diarra à la place de Khedira serait également un ajustement « justicieux », la titularisation de l’Allemand a failli coûter cher les vingt premières minutes du match aller, contribuant à ce que les lyonnais mangent totalement le milieu merengue. Heureusement le gâteau était trop sucré pour Gourcuff et ses amis (j’ai dit amis hein, pas petits amis, ne vous méprenez pas)  qui se sont alors cassés les dents contre la défense madrilène. Le milieu français a également l’avantage de dynamiser l’attaque, proposant une bonne alternative au jeu long de Xabi Alonso.

Demain Lisandro et Briand devraient prendre les postes respectifs de Gomis et de Bastos dans le même système (4-2-3-1) qu’au match précédent. Le Real doit donc s’attendre globalement à plus de percussion offensive des lyonnais, qui plus est quand ceux-ci sont en pleine confiance en ce moment. C’est pourquoi le Real organise une campagne de presse d’avant match à coups de « Nous sommes le plus grand club du monde, l’histoire est dernière nous, la pression est sur Lyon » et autres « Il faut que le public joue le jeu, que le public soit le douzième homme sur le terrain ».

 

Pour résumer ces considérations tactiques : même si l’adversaire était assez pathétique le récent (3 mars) 7-0 contre Malaga est un bon point de référence pour Mourinho. Collectivement le Real est apparu très soudé et dans l’animation offensive l’équilibre était assez bon. Hormis Albiol qui laisserait son poste à Pepe, le Real a donc vu son équipe type contre Malaga : Casillas – Ramos/Albiol/Carvalho/Marcelo – Xabi/Lass’ – C.Ronaldo/Ozil/Di Maria – Benzema. Espérons juste que Mourinho lise la Real Académie d’horsjeu.net…

5 thoughts on “La Real académie présente Real-OL (demain)

  1. Tres bon comme d’hab’ mon cher Robert.
    Mais bordel c’est la meringue academie, pas la real academie…

  2. Oui mais Real academie, ça sonne moins bien que meringue academie. Les gays qui font la mode et de ce fait je sais ce qui est In ou ne l’est pas. Et puis c’etait meringue academie le nom au depart.

  3. Je pense que Bafé sera titulaire demain, avec Lisandro pour l’épauler « sur la gauche », mais en fait très proche de l’axe.
    Et je mettrais une piécette sur Delgado plutôt que Briand à droite. Déjà parce qu’il est toujours bon dans ces grands matchs et surtout parce qu’il peut à la fois faire des efforts pour gêner les attaques de Marcelo et surtout le maltraiter défensivement!

    Sinon, aucune chance qu’Adebayor soit titulaire? José semble tellement y tenir, malgré qu’il soit, je cite, « inutile ».

  4. Je suis d’accord pour Delgado ! Je le voyais+ titulaire que Jimmy d’ailleurs.
    Et Dudu pour le « Real ici » je relevais juste le fait que l’acad est portée par un soutien visible et néanmoins détestable du Real (pour ce match !) et non une quelconque bataille rhétorique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.