Pour cette affiche de haut de tableau qui sent bon la Champion’s League, les Reds alignent « the best midfield in the world » avec Gerrard, Xabi Alonso et Mascherano, Sissoko prenant place sur le banc. Il faudra faire un grand match pour maîtriser Cesc et sa bande… Oui ? Quoi ? C’est pas ça ? Notre milieu c’est Spearing, Kenderson et Adam ? Oh dear, où sont mes antidépresseurs ?

L’avant match

Morlinos du monde entier, unissez vous

Le match :

Privé d’Agger, de Gerrard et de Johnson pour cause de blessures, Kenny revient au 4-3-3 et doit faire appel à deux joueurs à cours de rythme (Carra et Kelly) pour compléter le back four. Kuyt, le héros de Wembley, est titularisé à droite alors que Carroll retrouve le banc de touche.

Team in full : Reina – Kelly, Carragher, Skrtel, Enrique – Spearing, Adam, Henderson – Kuyt, Suarez, Downing.

Subs: Doni, Bellamy, Shelvey, Coates, Flanagan, Maxi, Carroll.

Je me permets à ce moment là d’écrire quelques mots sur cette équipe d’Arsenal, dont les victoires face à Tottenham et nous sont les arbres qui cachent la forêt dévoilée par Warren dans une couinade pas piquée des hannetons. Il y a de cela encore deux ans, nous craignions ces Gunners, et je dirais même plus, nous craignions de ne pas toucher le ballon du match. Ils impressionnaient par leur qualité technique, leurs mouvements et leur vitesse. Même défait, je reste éberlué de voir Tonton aligner un joueur comme Walcott qui court tout droit, ne fait une passe que quand il n’a plus le choix et qui fout son coéquipier dans la merde. Tonton continue dans cette voie en faisant confiance à Oxlade-Chamberlain, qui a toutes les caractéristiques pour partir dans ces mêmes travers, aussi doué soit-il.

Quand au reste de l’effectif Gunner, et mis à part Van Persie qui est au-dessus du lot, il est composé de joueurs capables de l’excellent et du pitoyable, d’une action sur l’autre. Je tire mon chapeau à Warren pour les noter, même si visiblement il a vu la pinte à moitié pleine.

 

Allez, pour résumer le match, les moments poétiques de celui-ci.

Le début de match est entièrement à l’avantage des Reds grâce au duo Suarez / Kuyt.

9′ : Le gardien d’Arsenal (je refuse d’écrire son nom, trop pénible) sort au devant de Suarez. Sa tête revient sur Downing qui n’a qu’à volleyer du droit pour marquer dans le but vide. Il manque le ballon, 0-0.

17′ Belle protection de balle de Suarez dans la surface, suivie d’un une-deux supersonique avec Kuyt, l’Urugayen surprend ensuite le gardien d’Arsenal d’un crochet intérieur. A part ça tout le monde (sauf Warren) se demande s’il y a penalty ou pas.

18′ Penalty transformé par Kuyt. 1-0. Pardon ? C’est pas ça, on a loupé notre 8ème pénalty de la saison ? Oh dear… Si le gardien d’Arsenal a du mérite sur le premier arrêt, après sur le rebond, je ne suis pas sur que le ballon serait arrivé jusqu’à la ligne de but. Franchement, Dirk…

23′ Koscielny n’a pas de caractère et cède à la mode des CSC à Anfield. Mouton.

25′ Poteau de Suarez. Ça, on ne les compte même plus.

31′ Enrique sait que les centres de Sagna ne sont pas dangereux et n’intervient pas sur le Français. Carra ne défend pas non plus sur RVP. 1-1 alors que l’on domine outrageusement.

40′ On retrouve le Suarez de ses premiers mois à Anfield, une série de feinte de corps et de crochets précis suivie d’une frappe au ras du poteau. Pas assez puissante pour tromper la gardien qui détourne en corner.

45′ Kuyt coupe un centre d’Adam. Poteau. Ah ah. Rire nerveux. 1 partout à la mi-temps grâce à un CSC.

50′ Non je ne ferais pas de blague sur Diaby, trop facile.

60′ Les Reds en ont marre de la discipline tactique et retombent dans un football imprécis et individualiste. Suarez est épatant, mais ses raids solos qui commencent à 40 mètres des buts s’essoufflent avant qu’il ne puisse se mettre en position de frappe.

62′ Skrtel intercepte un ballon aérien. Feinte de corps pour tromper l’attaquant, amorti orienté de la poitrine puis relance propre à terre. Mais qui est dans le corps de Martin depuis un mois ?

70′ Un centre parfait de Kuyt trouve Kelly seul face au but. Il manque le ballon. Toujours 1-1. Merci aux laboratoires Boiron.

72′ Reina nous fait son arrêt miraculeux dominical sur sa ligne. On ne peut pas laisser Walcott marquer non plus.

80′ Le soigneur des Gunners intervient pour la 12ème fois du match. Il a passé 30 minutes au moins sur le pelouse.

93′ RVP touche son deuxième ballon dans la surface des Reds. 1-2. Victoire chanceuse des hommes de Tonton, mais on l’a bien mérité.

 

The lads:

Reina 2/5 N’a rien tenté sur les deux buts encaissés. Pepe est bon le reste du temps, surtout dans la relance. On attend mieux.

Kelly 3 puis 1/5 Pas inquiété par Benayoun qui a touché peu de ballons, et qui repiquait dans l’axe quand il l’avait, Kelly s’est écroulé en deuxième période. Il est sorti de son match après avoir vendangé la balle de match.

Skrtel 4/5 En forme olympique. Quelques erreurs de placement toutefois.

Carragher 2/5 En forme paralympique. Hors de forme, RVP a appuyé sur notre point faible. Deux fois.

Enrique 2/5 A géré Walcott sans soucis, mais n’a rien apporté offensivement.

Henderson 2/5 Moins mauvais qu’à droite, Kenderson voulait sauter sur le buteur mais Koscielny l’aurait mal pris.

Adam 2/5 Du bon et du moins bon. Il n’a pas essayé de frappe de 35 mètres mais a foiré quelques coups de pied arrêtés et un beau contre.

Downing 3/5 Je ne sais plus quoi dire sur lui. A chaque action on a l’impression qu’il va faire la différence, il lui arrive même de la faire, mais il n’en ressort jamais rien. Frustrant.

Kuyt 3/5 Il semble être le seul à s’entendre footballistiquement avec Suarez. Un match correct, plombé par ses occasions manquées, notamment le pénalty. Mais peut-on brûler celui qu’on a adulé une semaine avant ?

Suarez 4/5 Délesté de la pesante présence de Carroll et recentré à la point de l’attaque, on a vu le Suarez intenable balle au pied. Il obtient le penalty mais ne trouve toujours pas le chemin des filets. Le chemin de la Rédemption est encore long.

 

Substitutes :

Bellamy et Carroll sont rentrés quelques instants.

Le King : Kenny est sous le feu des critiques après cette défaite imméritée. On s’interroge tous sur l’absence de Bellamy. Cependant, ses joueurs ne lui facilitent pas la tâche, ce n’est pas lui qui manque les occasions et les penalties. Par contre, pour une fois, j’aurais titularisé Carroll pour le mettre sur le dos de cette fiotte de Koscielny.

 

BONUS ENNEMI PUBLIC

Blame Suarez

 

BONUS MARCEAU

Mais que voulait-il dire ?

 

Vous le savez, JustWide est sur Facebook, mais vous pouvez désormais faire comme des centaines de milliers de fans des Reds et rejoindre la page de la Reds Academy, ou ne serez plus obligés d’attendre les academies pour discuter de l’actualité des Reds.

JustWide est vrai Scouser, il vous trouve même les belles images de ce match. belles images de ce match.

11 thoughts on “La Reds Academy note Liverpool – Arsenal (1-2)

  1. bah oui mais j’ai pas vu les images du match moi; je VEUX voir les buts de RVP tout de suite !!!

  2. Belle académie, pleine de nostalgie… Et bon match des Reds malgré tout.

    Concernant le déroulement du match : les rencontres avec grosse domination et 52 frappes dont 25 sur les montants, on connaît ça à Arsenal. Et malheureusement, personne est jamais vraiment venu nous pleurer. On a préféré dire manque d’efficacité, absence d’un tueur devant,etc.

    Donc là, le tueur est carrément dans la place, l’efficacité est là, je n’aurai pas vraiment de pitié (si ce n’est pour ce pauvre Carragher, contraint de trimballer famille et belle-famille derrière lui).

    La bise quand même ;)

  3. 4ème : Arsenal 49points, 15victoires, 4nuls, 8défaites, 55buts marqués, 38encaissés.

    7ème : Liverpool 39points, 10victoires, 9nuls, 7défaites, 30buts marqués, 25encaissés

    Je dis pas ça méchamment, parce que Liverpool est le club qui attire le plus ma sympathie en Angleterre (après Arsenal), mais avant de regarder l’arbre qui cache la forêt de l’autre faudrait peut être regarder celui que Carragher se traîne au cul.
    Enfin bonne chance quand même, ça me ferait mal que vous finissiez derrière Newcastle.

    (Et nous quand rate des recrutements, ça a pas coûté 42M )

  4. @Père : Je n’ai demandé à personne de venir pleurer. Je n’ai pas invoqué la malchance. Liverpool n’a effectivement pas inventé le « dominer n’est pas gagner » sur ce match.

    J’espère que vous pourrez garder RVP et construire une belle équipe autour de lui. Si nous aussi nous rectifions notre effectif, peut-être que nous verrons à nouveau des grands matchs entre nos deux équipes.

    La bise

    @Hugog : Si tu aimes les chiffres, va lire ceux de Morlino, il en a plein sur Arsenal.

    Et fait un bisou sur la photo de Stevie G en haut de l’academy en sortant.

  5. @Kedo ; @JustWide; @Scoursers en herbe ;

    Dites les gars si j’ai bien compté c’est les 22éme et 23éme fois que Liverpool touche les montants cette saison (j’ai pas les stats officielles) ! La 8ème pour Suarez … On tente de battre un record ou quoi ?

    C’est dommage d’être si maladroit devant le but, mais bon quand la réussite reviendra, on pourra prétendre au top 4, mais c’est pas pour cette saison… dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.