Ah, foutredieu, ça faisait tellement longtemps que Bordeaux n’avait pas gagné (sans commettre un vol sur une défense non consentante) que j’ai eu du mal à me souvenir comment on fêtait dignement une victoire. D’où mon retard pour cette académie qui sent le houblon et les chips comme un symbole de mon dimanche.

Enfin, Bordeaux a gagné un match (miracle), sans prendre de but (double miracle, surtout avec Sané dans l’axe) et sur un doublé de Gouffran (je refuse toujours d’y croire, il y avait une faille spatio-temporelle sur la Corse). C’est le genre de match où t’as beau être sobre (ou presque), tu te dis : « je suis défoncé, c’est pas possible, je viens de voir Gouffran marquer d’une volée pied gauche ».

Revenons à nos chèvres et parlons de l’adversaire du soir parce que bon Ajaccio c’est sympa, c’est le soleil, les vieilles ruelles avec le linge qui pend aux fenêtres et le FNLC qui passe 4 par 4, armé jusqu’aux dents, prêt à bondir. Mais niveau football, il y a quoi ? Un gardien fantasque qu’on a tous acheté au moins une fois à Football Manager pour une bouchée de pain avant de le revendre 15M€ à un grand club européen (comme ça pas de jalouses), ce qui nous fait dire : « P’tain il est con le Triaud, même moi je serai un meilleur président » alors qu’on est en slip, pas lavé depuis 3 jours, qu’on se nourrit de coca et de chips dans l’espoir de gagner un jour cette putain de Ligue des Champions. A droite on retrouvait un mec qui a une carrière qui fait rêver les jeunes : Valence (en France), Montluçon, Sète (quelle belle ville) et Nîmes (demandez son avis à Loulou la Fraiche sur les Nîmois), le dénommé Mostefa. A gauche on a Bouhours dont je ne sais rien si ce n’est qu’il a été formé au Mans, ce qui n’est pas forcément un gage de qualité. Dans l’axe on retrouve Poulard (aucun lien avec la mère), passé lui aussi par Le Mans mais surtout par Nantes époque descente en L2, son expérience sera donc précieuse en fin de saison. A ses côtés on a Leyti N’Diaye… pour résumer c’est un peu un Sané et c’est pas un compliment.

Au milieu ça se corse (cette blague vous est offerte par les auteurs des vannes de Laurent Ruquier). On retrouve un ex-bordelais, Paul Lasne (je laisse le soin au Perfettu d’écrire des choses désagréables à son propos), un ex de Liverpool (tout le monde au club l’a oublié. Volontairement.), Carl Medjani, un Corse un vrai (International Corse le garçon), le capitaine, Cavalli. A ces trois on ajoute Sammaritano sorte de Valbuena sans les cheveux gras, le hummer et la propension à se tordre de douleur tel une anguille quand y a faute sur lui, ainsi que Ilan, le mec qui a été bon à Sochaux mais tout pourri par la suite (Sainté, West Ham) et qui est chargé de faire le jeu et de distribuer pour la pointe Ajacienne qui est Andy Delort, un Sétois comme Brassens, mais passé par Nîmes… Loulou vous dira la suite.

Pour ce déplacement, Francis Gillot, looser même aux prud’hommes, doit se passer de Ciani qui est suspendu, des Brésiliens (Henrique et Jussie) qui sont blessés tout comme Marange, Traoré et Poko. A noter que Traoré est surtout blessé par la déclaration de Gillot à son encontre (« Abdou a fait une bonne préparation, je l’ai fait jouer le premier match, mais il a disparu quand il a resigné son contrat »). Keita est mis au repos par Gillot alors que Sertic ré-intègre le groupe ce qui n’est pas forcément une idée con.

On retrouve donc la compo suivante avec Carrasso dans les buts, Chalmé à droite, titulaire malgré la rumeur Séville (oui les sites de mercato s’emmerdent alors ils disent des conneries), Trémoulinas à gauche et un axe qui fait pâlir n’importe quel supporter plus vite que Michael Jackson, Planus – Sané. Au milieu on a N’Guémo et Plasil avec Fahid Ben Khalfallah à droite et Nicolas Maurice-Belay à gauche. En pointe on retrouve Diabaté, soutenu par Gouffran qui avait mis en émoi les joueurs corses par ses déclarations. Au final ça donne à peu près ça :

 

Les mecs de chez Foot+ sont en forme puisqu’ils annoncent d’entrée que ce match est un « match à 6 points » expression d’ordinaire réservée à la seconde partie de saison. Tout est en avance cette année, même Noël vu que le président de l’AC Ajaccio veut offrir un nez rouge à Gouffran (sûrement pour qu’il ressemble à Rudolf, le renne du Père Noël. Oui j’ai un côté enfantin). On continue par une minute de silence en l’honneur d’un supporter corse. Minute parfaitement respectée selon les commentateurs de Foot+ alors que j’entendais des mecs gueuler comme des cons. C’est pas tout mais c’est le coup d’envoi alors que Madame décapsule une Leffe, elle qui est aphone et qui ne peut donc pas me faire de remarque désagréables.

Le coup d’envoi est donné par Bordeaux avec le traditionnel coup de saton en touche ce qui est aussi inutile qu’un cendrier sur une moto. Ajaccio se procure la première occasion sur un centre de Cavalli. Sammaritano, malgré son mètre vingt-cinq, réussit à placer sa tête, au-dessus heureusement. Ma Leffe vite terminée, je demande un cocktail en urgence à Madame mais elle fait mine d’être sourde aussi.

Un Pain Killer dans la main, j’admire Ben K tenter un dribble mais il marche sur le ballon. Texto de Madame : « En fait la semaine dernière il a pas fait exprès de jouer au foot ». J’use du langage des signes pour lui répondre avec mon majeur et voit Trémoulinas se faire démonter par Mostefa. Sur le coup-franc, Diabaté place une air-tête à montrer dans toutes les écoles de air-football de France.

Avec tout ça on est à la 7ème minute et après un corner qui n’a rien donné, je vois Diabaté tenter un tacle que même un lapin crétin n’aurait pas tenté. Et en plus il discute avec l’arbitre ce grand con. A la 11ème, Bordeaux obtient un coup-franc, plein axe, à 35 mètres du but d’Ochoa. FBK tente sa chance et obtient les trois points. Dommage qu’on soit au foot.

Chalmé décide de se montrer aux yeux de Gillot avec un pied haut sur Sammaritano. Faute évidemment, mais pas de carton pour le rouquin vu que le joueur corse n’en rajoute pas là où Valbuena aurait roulé jusqu’au panneau publicitaire comme s’il avait été amputé du pied sans anesthésie. Sur le coup-franc, un joueur de l’ACA fout une mandale à Mostefa qui est obligé de sortir sur saignement.

Le temps de me resservir un verre (Madame fait la gueule, elle comprend le langage des signes visiblement) que je rate Delort prenant le dessus sur Sané pour frapper à côté. C’est la seule fois du match où Sané se fait bouffer et je le loupe. Shame on me.

A la 20ème, N’Guémo décide de faire briller Planus (non il ne fait pas une erreur, c’était calculé de sa part), et envoie une passe bien molle en retrait. Planus intervient bien, sans faute et sans blessure. Delort, vexé d’avoir été rattrapé par Marco, décide de faire faute. Bordeaux est pas trop mal mais peine à être dangereux. Les corners ne donnent rien et Maurice-Belay trouve le petit filet après une déviation de la tête de Diabaté.

Mais la 25ème arrive et avec elle le bonheur (un Long Island servi par Madame). Beau une-deux entre Maurice-Belay et Diabaté, le premier centre vers Gouffran qui je ne sais comment (en taclant ? du tibia ? du genou ?) marque. Bordeaux mène 1-0, Gouffran a marqué, Maurice-Belay a fait enfin une passe décisive, je suis heureux et Madama acquiesce en levant son pouce.

Pendant que le stagiaire live de football.fr écrit des conneries :

je vois Bordeaux qui continue de jouer avec un centre de Trémoulinas sur lequel Gouffran puis Ben Khalfallah sont contrés alors que Benoît s’accroche ensuite avec Cavalli sur lequel il a fait faute. Monsieur l’arbitre calme tout le monde et évite le jaune à chaque joueur.

A la 28ème, Maurice-Belay obtient une faute, Trémoulinas se charge du coup-franc et trouve Diabaté qui dévie le ballon de la tête vers Gouffran, lequel tente une volée du gauche. Stupeur et tremblements dans le stade puisque la volée est cadrée et qu’Ochoa ne peut rien. Bordeaux mène 2-0, le Long Island est bon, Madame se soigne avec.

On pourrait s’attendre à ce que les Bordelais se relâchent, que les Ajacciens en profitent mais il n’en est rien. Petite faute de N’Diaye sur Diabaté dans la surface (franchement pas grand chose) mais le Malien se jette au sol (3 mètre après la faute). Il a de la chance de pas prendre un jaune sur le coup.

Les corners se succèdent mais ne donnent rien, quelque soit le tireur. C’est par le jeu que Bordeaux est le plus dangereux. A la 37ème, Trémoulinas (qui fait des misères avec Maurice-B au côté droit corse) délivre un centre vers FBK qui reprend de volée largement au-dessus. Ayant changé de stream après le 2ème but j’ai le droit au commentaire en anglais : « I think that shot might have end up in the sea » J’aime les commentateurs de ce pays.

On se dirige tranquillement vers la mi-temps, juste le temps de voir Sammaritano déposer Chalmé (il fallait bien que ça arrive) mais son centre ne donne rien si ce n’est une bonne défense de Sané. Chalmé se rattrape ensuite avec un bon retour dans la surface face à un attaquant corse.

Mi-temps, 2-0 pour Bordeaux, Gouffran est loin d’être passé pour un clown, je suis serein et détendu même si Madame écrit Toulouse sur la vitre avec la buée.

Le match reprend avec une succession de fautes et une frappe au-dessus de Poulard. Je suis tellement facile que je repasse à la bière comme un symbole de sérénité (et puis j’aime bien roter).

A la 50ème, un rot passe de travers puisque je vois Cavalli profiter du air-marquage de Trémou pour centrer vers Delort, lequel tente le combo amorti-ciseau retourné qui passe au-dessus. Ce jeune homme doit savoir qu’il n’y a qu’à Fifa 2002 que ce genre de chose marchait à tous les coups.

Premier changement côté corse avec la sortie de Sammaritano remplacé par Kinkela (encore un qui a une carrière qui fait rêver : Red Star, Laval, Tours, Union Saint-Gilles (Belgique), Racing Paris, Amiens, Paris FC, Boulogne, Ajaccio).

A la 56ème, Maurice-Belay vole un ballon à Lasne et transmet vers Diabaté qui file seul au but. Prêt à fêter le 3ème but je me lève, commence à secouer ma bière… et voit le Malien marcher sur le ballon. Gillot est furieux, moi aussi, j’ai gâché une bière et j’en suis réduit à boire de la mousse.

Pantaloni continue ses changements avec la sortie de Medjani, transparent comme sa carrière, pour Pierazzi, un Corse, un vrai, avec le couteau entre les dents. Mais le 4ème arbitre rappelle au joueur qu’il est interdit d’avoir des bijoux sur le terrain et le joueur laisse son couteau sur le banc.

N’Guémo décide lui aussi de tenter sa chance après une récupération de balle. Alors qu’il peut la transmettre à Diabaté, il décide de foirer lui-même l’occasion en frappant. Mais Ochoa effectue un arrêt (pour une fois).

Je vois Socrier rentrer, rigole un peu (Bourg-Péronnas quand même dans sa carrière), m’emmerde un peu ensuite vu que Bordeaux maîtrise et n’est même pas foutu de se foutre en difficulté tout seul. Je regarde les supporters corses qui quittent le stade 15 minutes avant la fin, Pierazzi qui chausse Gouffran et qui prend un jaune et Diabaté qui fait faute, encore.

A la 79ème, premier changement bordelais, Maurice-B sort, applaudi par quelques supporters et cède sa place à Saivet. N’Diaye fait une faute sur Diabaté et prend un jaune, le public siffle son équipe.

FBK déborde côté droit et dépose tout le monde à la 82ème mais son centre ne peut être repris par Gouffran alors que la remise de Saivet est stoppée par Ochoa.

Gillot continue ses changements avec Modeste et Sertic qui entrent pour Diabaté et Gouffran qui auront fait très mal à la défense corse. Le stagiaire live football.fr a quant à lui pris des trucs hallucinogènes :

La dernière occasion du match est pour Bordeaux. Modeste déborde côté droit, résiste à son défenseur et remet en retrait vers Sertic qui place une bonne frappe qui prend la direction de la lucarne. Ochoa se sort les doigts pour la photo et sort un superbe arrêt.

Le match se termine sur le score de 2-0. Un match complet des Girondins, bien aidés par une équipe d’Ajaccio bien peu entreprenante offensivement et bien faible défensivement. J’ai peur pour le Perfettu. Place à l’analyse :

 

Les gars :

Carrasso (Chômage technique/5) : Un seul tir cadré ajaccien dans le match et il avait la force d’une petite vieille sur le point de mourir. En a profité pour goûter la spécialité locale, le figatellu et a pris 2 kilos.

Chalmé (3/5 – Mode roux de secours) : Bien aidé par des Corses peu entreprenants côté gauche, Mathieu a fait un match correct, se permettant même un bon retour défensif en première période. Heureusement qu’il ne tombe pas sur Bastos tous les week-ends il aurait l’impression de passer son temps à la Fistinière.

Trémoulinas (3/5) : Encensé par le stagiaire live de football.fr (toujours autant de drogue chez lui),

Benoît a certes fait un bon match offensivement mais sur le plan défensif son air-marquage me file des ulcères. Heureusement Cavalli a mis 50 minutes à s’en apercevoir et ne l’a fait qu’une fois.

Planus (3/5 – Mode bite à l’air à la plage) : Un match tranquille pour Marco qui a bien muselé Delort et qui a bien été aidé par Ilan en mode Jussie. Parfait sa condition physique pour se faire expulser face au PSG.

Sané (3/5 – Mode air-travail) : A fait semblant de défendre face à des Ajacciens qui faisaient semblant d’attaquer. Se fait bouffer par Delort une seule fois, le reste du temps on le voit pas et ça c’est plutôt rassurant.

N’Guémo (4/5 – Mode lessive à 40°C, pas besoin de repassage) : Encore un très bon Landry qui a bouffé tous ce qui passait à portée de lui tel un enzyme glouton. Et même quand il fait une erreur c’est pour faire briller un coéquipier.

Plasil (3/5 – Mode énergie renouvelable) : On retrouve enfin le Jaro qu’on attend malgré des corners désastreux. Présent dans le jeu, il a distribué le ballon plus efficacement qu’un croupier à Vegas, et avec au moins autant de classe.

Ben Khalfallah (2/5 – Mode c’est facile de briller face à un latéral qui a pas le niveau) : A violé Bouhours aussi facilement qu’Emile Louis conduisait son bus (vous vous attendiez à quoi ?). De bons appels mais pas toujours les bons choix. En progrès. –1 pour sa frappe qui termine dans la Méditerranée.

Maurice-Belay (4/5 – Mode peine à jouir) : Enfin ! Comme un jeune qui aurait retenu trop longtemps la sauce, il a éclaboussé ce match par ses dribbles déroutants qui ont mis Mostefa au supplice. Donne plus d’éclat à son match avec cette passe décisive qui lancera enfin sa saison. Je l’espère en tout cas. Remplacé par Saivet à la 79ème.

Gouffran (5/5 – Mode je joue une mi-temps, je claque un doublé et branlette) : Il marque 2 buts dont un beau. Il évite le nez de clown que voulait lui offrir le président corse. Si on l’a moins vu en seconde période c’est parce qu’il se cachait pour éviter qu’on voit l’érection que ses deux buts lui avaient provoqué. Remplacé à la 84ème par Sertic.

Diabaté (2/5) : Ok il fait la déviation de la tête qui amène le deuxième but de Gouffran, et la passe qui amène le centre de Maurice-Belay. Hop ça fait 2 points. Pour le reste il a rien fait, enfin si, des fautes, et il a pourri l’occasion du 3-0. Pas suffisant pour l’envoyer faire banquette aux yeux du Francis. Remplacé à la 85ème par Modeste.

 

Les entrants :

Saivet (non noté) : Percutant, il essaie de se montrer à chaque entrée. Un état d’esprit qui me plait.

Sertic (non noté) : Envoie la seule frappe du match qui fait briller Ochoa. Suffisant pour gagner du crédit aux yeux du coach ?

Modeste (non noté) : Un bon débordement qui amène l’occasion de Sertic, un bon travail défensif (c’est marqué sur mes notes à côté de : « penser à racheter de la bière »). Une bonne entrée donc.

 

Les mecs en face :

Ochoa, si c’est pas spectaculaire comme arrêt, ben il le fait pas. N’Diaye a pour modèle Diawara (ou Ciani), Ilan a été Jussiesque (un mot à mettre dans le dico), Lasne a aidé son ancien club et Delort m’a bien plu. Pour le reste j’ai trouvé ça assez faible, ça va être dur pour eux. Courage Perfettu et la bise anale.

 

Les remarques à la con :

  • Même à Verdun les tranchées étaient mieux que la pelouse de François-Coty
  • Je demanderai à Moké de vérifier la pelouse de Madame Coty.
  • Gillot aurait refusé El-Hadji Diouf. Quel bel homme.
  • Jean-Louis Triaud va bien.
  • Il m’a semblé voir un accrochage entre Ochoa et les supporters à la fin du match. Des infos le Perfettu ?
  • Les commentateurs anglais sont magiques.
  • Un doublé de Gouffran vu par Chez Les Girondins.
  • On a relancé Rivière et Mouloungui mais pas Ilan. Faut pas déconner non plus.

 

Bonus rumeur de transfert :

Mariano pisté ?

 

Bonus Chalmé (un gros merci à Torben pour cette image. Allez le lire, certes il est Lyonnais, mais il le mérite):

Retrouvez les meilleures fautes de Mathieu sculptées en fiente de pigeon

 

Bonus « viens chez football.fr, on a de la drogue, plein)

 

Oui Olimpa est rentré à la 85ème

 

Message à caractère informatif :

Vous aimez Horsjeu.net et la Scapulaire Académie et nous vous aimons aussi. Si vous voulez que cet amour réciproque continue, abonnez-vous pour nous soutenir, ou faites un don. Et si vous n’avez pas d’argent, vous pouvez cliquer sur les pubs rapidement mais aussi en bas de page sur l’insigne +1, pour un meilleur référencement du site. L’éditeur est beau et rusé.

Ils soutiennent l’activité du Claude : Girondins33Webgirondins , Chez les GirondinsGirondins AnalyseSupporters Virage Sud Centre HautGirondins4ever et La Légende des Girondins. Pour les suivre, vous avez aussi leur page facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net, de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés mais surtout de l’Editeur, ce si bel Homme, si beau et si intelligent (et je ne parle pas de son potentiel attractif mesdames). Le Claude est aussi sur Twitter pour des leçons sur l’alcoolisme, la vie, le nord, un peu tout.

Ils sont nouveaux : La bise anale de bienvenue à deux nouveaux partenaires pour la Scapulaire Académie : Made in Girondins et Girondins de Bordeaux.net

Si vous ne deviez être fan que d’une seule page sur facebook (en dehors de celle de la Scapulaire Académie), ce serait celle-ci: Supporters des Girondins partout en France . La bise anale à ceux qui animent cette excellente page.

Claude Pèze.

Le Claude est un bon gars, il vous a même trouvé les images du match entre deux long drinks.

23 thoughts on “La Scapulaire Académie note Ajaccio-Bordeaux (0-2)

  1. Excellent comme bien souvent !
    Je doutais de ta capacité à être efficace en cas de victoire… Mal m’en a pris… Promis, je ne m’y reprendrai plus !

  2. Le Perfettu est déçu, Memo n’a pas l’air d’avoir convaincu le Claude, alors qu’il est vraiment un bon gardien. Mostefa est passé par Montluçon, comme un symbole de la ville natale du Perfettu. Delort a de l’avenir et Ilan est cramé depuis bien longtemps.
    Le Perfettu te donne rendez-vous au match retour, il sera à Chaban. Merci pour tes multiples ‘dédicaces’, le Perfettu lui aussi a très peur, mais comme on dit l’espoir fait vivre.

  3. Si les Bordelais étaient à la hauteur de ton académie, vous seriez au sommet! Et si c’est vrai pour Diouf, c’est dommage car on aurait pu beaucoup rire, son duo avec Triaud aurait surement cartonné!

  4. 5/5 pour Gouffran, je ne peux y croire,en tout cas cette victoire fait du bien, bravo pour l’analyse Claude!

  5. Ca soulage. J’ai eu des fourmillements dans mon caleçon en voyant le score. Merci pour cet excellent résumé, comme d’hab.

  6. C’est l’académie du neuf ! Ça lave plus propre !

    On y croyait plus, une victoire propre et sans bobos. Je me demandais bien comment tu allais traiter ces pauvres Girondins tellement on était habitué de les voir se faire maltraiter par ton stylo à bille. Parce que des billes on en a vu rouler depuis le début. Une fois n’est pas coutume, mais 5/5 pour Bozo, là je crois que tu as abusé du Long Island et 2/5 pour le baobab du mali c’est pas cher tellement je pense qu’il peut être un poison pour les défenses. Bon d’accord c’est Ajaccio…

    On verra dimanche prochain comment ses grands pinceaux et ses tentacules vont gêner Sakho et Camara… à suivre

    Un bon papier, merci.

  7. bonjour
    je l avais dit ciani pas la on va gagner
    on dirais que bordeaux a gagner la ligue des champions et c t ajaccio lollll
    contre paris on vera mais pense que la defense va souffrir surtout ci il met ciani meme en cfa je le veux pas celui la

  8. Bien joué, Claude, encore une Académie de haut niveau. Bon, on risque de moins rigoler contre Paris dimanche mais autant en lisant ton académie le lendemain.

  9. Bordeaux gagne enfin et Claude reste au sommet de son art ! Merci tout simplement pour ces bonnes lectures ! Vive la scap’académie qui est de loin la plus drôle…

  10. On va vous mettre un petit tarif la semaine prochaine !!! Pastore, Menez, Nene, Gameiro j’ai peur pour vous et votre équipe de chèvres !!!
    Allez Paris, Bordelais de mes deux !!!!!

  11. Comme d’habitude, une excellent académie, j’aime bien les petites phrases à côté des notations ^_^ Un match sécrieux face à une pale équipe corse. 3 points qui font beaucoup de bien. Maintenant place au QSG dimanche prochain…

  12. Je me demandais comment la scap’ allait rédiger son résumé, avec ce doublé de Gouffran, qui signe la deuxième victoire de la saison, je suis comblé, j’ai bien rigolé en prime. En espérant que contre le PSG, ça soit la même chose, petite dédicace à Jean claude le parisien, parisien depuis cette année certainement, je te donne RDV dimanche. Bordeaux va gagner, Paris SG réussi bien à Bordeaux, qu’on est une équipe médiocre ou une bonne équipe. Allez Bordeaux. Petit pronostique au passage (2-0 pour Bordeaux avec un but de diabaté et M-B)

  13. J’aime bien les commentaires de certains suporters parisiens toujours remplis d’analyse et de finesse technique.

  14. Je me demande bien comment tu vas faire pour descendre Sané après son match plutôt bon contre nos amis Qataris…
    En tout cas, continue ainsi, c’est toujours un plaisir que de te lire !

  15. C’est tellement bon de lire tes analyses, je me marre à chaque fois, vivement le prochain match et merci à toi !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.