La Scapulaire Académie note Dijon – Bordeaux (2-0)

Putain c’est chiant les trêves internationales. Non seulement je peux pas me bourrer la gueule devant les matchs des Girondins mais en plus je m’emmerde autant devant un match de l’équipe de France que si c’était un épisode de Derrick. J’ai failli même être sobre. Mais heureusement il fait 5°C depuis 15 jours en Picardie, il faut donc boire pour se réchauffer et ça je sais faire.

Heureusement la L1 est de retour (c’est ce que j’ai dit samedi midi en portant à mes lèvres ma 4ème Leffe Bleue de la journée) et Bordeaux doit confirmer ses dernières bonnes prestations face à Dijon, nouveau venu en L1 (bientôt reparti ?), ville connue pour sa moutarde (qui n’y est plus fabriquée selon Michel Panini) mais aussi pour son pinard dégueulasse qui te file une gueule de bois monstrueuse en seulement un verre. Mais au niveau football il y a quoi ? Un club coaché par Carteron, un ancien joueur de caractère.

Niveau joueurs on retrouve un gardien qui a tout juste une dizaine de matchs de L1 dans les jambes mais qui s’est imposé comme un titulaire indiscutable dans les buts bourguignons. A droite on a Bamba, un inconnu pour moi, formé à la Juve (Michel Panini, un avis ?) d’après Foot+ et possesseur d’un passeport italien même si « en Italie on préfère ne pas mettre de joueurs de couleur en sélection » d’après Guy Roux. A gauche on retrouve Souprayen, un mec formé chez Roazh mais qui ne s’y est pas imposé. Dans l’axe on a Zarour, un mec qui a fait l’essentiel de sa carrière dans les divisions inférieures et Meïté, un mec qui a fait l’essentiel de sa carrière sur le banc mais que j’apprécie pour son CSC superbe en 2005/2006 à l’époque où il jouait à Marseille. Sur un centre de Cheyrou (Bruno, mais si, le gros qui court pas vite), il avait propulsé le ballon sous la barre de Barthez. Devant cette ligne de poètes on a la paire Altama (inconnu pour moi) – Marcq, le second étant habitué à vivre des saisons galères vu sa carrière (Boulogne, Caen puis Dijon). Pour animer le jeu dijonnais on a Bauthéac (ex-Cannes), Guerbert (ex-Luzenac) et Corgnet, le joueur « hype » depuis 1 mois, que « c’est le joueur qu’il faut au PSG/OM/OL/Bordeaux/Rennes/Insérez un club ici ». Devant on a Jovial, sorte de Darcheville local mais qui réussit à lever son cul pour claquer un ciseau de temps en temps.

A Bordeaux, pas de Ayité qui a été transféré à Reims, pas de Krychowiak qui a été prêté à Nantes. Et ouais à Bordeaux on est des dingues, on a un seul milieu défensif dans l’effectif et on fait avec. Si Krycho est absent, cela veut dire qu’il y a un retour dans le groupe : celui de Magic Jussie qui a mis plus de temps à faire disparaitre sa blessure que son talent. Parmi les blessés on a les mêmes : Henrique, Poko, Marange, Keita et Traoré. Savic à lui droit d’aller voir en CFA s’il est meilleur que Ciani.

Pour la compo, on change pas une équipe qui ne perd pas, on retrouve donc les mêmes, avec Carrasso dans les buts, Chalmé à droite, Trémoulinas à gauche, l’axe Sané – Planus qui semble solide est reconduit dans l’axe. A la récup’ on a Landry N’Guémo qui est le seul choix disponible. Devant lui Plasil doit faire le jeu, aidé par FBK à droite et Maurice-Belay à gauche. En pointe on retrouve Gouffran et Diabaté qui auront pour tâche de conforter Dijon dans sa première place de « plus mauvaise défense du championnat ». Ça nous donne à peu près ça :

Pour ce match j’ai le droit au duo Giraudon – Guy Roux aux commentaires, ça risque d’être long. Les joueurs entrent sur la pelouse au son de la Guerre des Etoiles, ça change des autres stades. D’entrée, Foot+ annonce un « match entre grands vignobles » qu’ils se retiennent d’appeler le « pinarico » ou le « vignoblico ». Considérer la Bourgogne comme un grand vignoble est une hérésie pour moi et je calme ma colère en dégustant le Long Island que me sert Madame.

 

Le match :

3ème : Centre d’un Dijonnais qui finit derrière le but. Il semble contré mais l’arbitre désigne les 6 mètres. Carteron râle.

6ème : Bonne phase de construction bordelaise, malheureusement pourrie par une passe foireuse de Diabaté. Je râle.

9ème : Bonne récupération de N’Guémo qui décale vers Trémoulinas qui centre pour Gouffran qui place sa tête à côté. Sur le banc, Carteron râle parce qu’il pense qu’il y a faute de N’Guémo. Guy Roux explique : « Charge régulière mais non à distance ».

10ème : Combinaison Maurice-Belay – Gouffran mais le centre est repoussé en touche. Faute de Souprayen sur Fahid Ben Khalfallah. « Il était impétueux dans l’attaque de balle » explique Guy Roux. Madame me ressert un Long Island pour m’aider à supporter ces commentaires.

11ème : Corner pour Bordeaux tiré par Plasil. Reynet capte la balle dans la surface. « ça va lui faire du bien cette captation au milieu des joueurs », Guy Roux est dans la place, il enchaine en parlant de la « première division » ce qui a pour effet de faire évaporer mon Long Island rapidement.

13ème : Diabaté s’arrête au moindre contact ce qui a le don de m’énerver autant que Francis Gillot qui gueule : « Joue ! »

17ème : Centre de Trémoulinas vers Diabaté qui est à l’arrêt et qui rate sa frappe. Sur le banc, Anthony Modeste rigole.

18ème : Premier changement du match, l’arbitre de touche, visiblement claqué au mollet, cède sa place au 4ème arbitre.

20ème : Action côté droit (oui, c’est possible), Chalmé décale FBK qui centre. Frappe de Maurice-Belay qui est contrée et file en corner. Sur ce dernier, Sané place une frappe en pivot qui passe au-dessus.

21ème : Maurice-Belay décale Trémoulinas qui centre. Gouffran passe devant son défenseur mais sa frappe est repoussée par Reynet en corner, corner qui ne donne rien, comme d’habitude. Guy Roux en profite pour se signaler : « Premier poteau, premier servi ». Il compare ensuite le pressing des attaquants Dijonnais à celui effectué par le Barça et le Real.

27ème : Suite à une faute sur Diabaté, Planus envoie un long parpaing en avant, la défense s’emmêle et Diabaté se retrouve dans la surface, seul, et en position de frappe. Il décide donc de frapper sur le gardien. Sur le banc, Modeste se marre.

29ème : Sur un centre de Chalmé, Diabaté place sa tête sur la barre transversale. Francis Gillot vérifie bien qu’il a mis Diabaté en pointe et pas Modeste. Sur le banc, Anthony fait la gueule.

33ème : Occasion dijonnaise avec une frappe de Corgnet qui est contrée par Planus, sur le contre, Gouffran donne le ballon à FBK qui frappe… en touche. La possession est de 71-29 en faveur des bordelais et pourtant le score est toujours nul et vierge, ce qui m’inquiète un peu.

39ème : Contre Dijonnais avec Corgnet qui accélère seul et qui frappe mais Carrasso est là pour s’interposer et se réchauffer un peu. Guy Roux est chaud : « ça lui a ouvert le chemin de l’angle du but ».

40ème : Giraudon, éclipsé par la prestation linguistique de Guy Roux, décide de se faire remarquer à son tour : « Ballon dans le dos de la surface bordelaise ». La course au micro de plomb va être épique cette année.

41ème : Gouffran prend un dégagement de Meïté dans la gueule. Aucun organe vital n’est touché, heureusement.

43ème : On nous annonce une pointe au mollet pour Chalmé et l’entrée probable en seconde période de Ciani. Un frisson glacé me traverse l’échine et je demande en tremblant à Madame de préparer d’autres cocktails, plein.

Mi-temps, j’écoute pas l’interview de Chalmé, je préfère aller pisser et emmerder Madame qui commence à préparer à manger (des paupiettes de veau aux champignons et au vin blanc).

 

Pendant ce temps-là dans le vestiaire bordelais :

Lobello : « Francis, y’a Mathieu qui peut plus courir, un truc au mollet apparemment, enfin j’ai pas trop écouté, il sent fort quand il a couru, j’étais donc assez loin »

Gillot : « Merde. On a qui sur le banc en défense ? »

Bénédet : « Euh… Ciani »

Gillot : « C’est parfait, il va rentrer dans l’axe et Sané glisse côté droit »

Lobello : « T’es pas sérieux Francis ? Ciani ? Même si on gagnait 3-0 je le ferai pas rentrer »

Bénédet : « Je préfèrerais même qu’on fasse descendre Fahid arrière droit »

Gillot : « Laissez-moi faire les gars, je sais ce que je fais. On fait rentrer Micka, il est nul, on perd, les supporters lui mettent la défaite sur le dos, au mercato on s’en débarrasse et on recrute de vrais footballeurs »

Lobello : « T’es sur de ton coup ? »

Bénédet : « Ça semble fou mais possible. Cette semaine à l’entraînement, Ciani devait marquer Modeste sur un petit match. Ben Antho a claqué un triplé et Ciani a mis 2 csc. Ça peut marcher, même face à Jovial. »

Gillot : « Et puis de toute façon si on gagne, je passerai pour un génie qui a relancé Ciani, et pareil, on le vend au mercato. »

Lobello et Bénédet pense que Francis force trop sur le Xanax mais le raisonnement tient la route. Ils annoncent donc à Ciani qu’il va entrer en jeu. Le match reprend alors que je reviens sur le canapé armé d’un Long Island.

46ème : Première relance de Ciani, en touche. Claude 1, Long Island 0. Madame me ressert.

50ème : Guy Roux lance sa seconde période : « Equipe de Coupe, public de Coupe » en rajoutant : « ce n’est pas péjoratif ».

53ème : Pied haut de Diabaté, suivi d’une main du Malien dans la même minute.

57ème : Frappe de Bamba, au-dessus. Les Bordelais n’y sont plus, je crains le pire.

62ème : Retour de Planus sur Jovial dans la surface, à la Planus. Jovial, vexé d’avoir été rattrapé en vitesse par un mec aussi gros, fait faute sur le Marc.

65ème : Expulsion d’un adjoint de Carteron. Pourquoi ? Aucune idée.

69ème : La minute du drame. Sur un coup-franc lointain en faveur des Dijonnais, Marc Planus se place de manière à être sur de ne jamais pouvoir intervenir tout en couvrant tout le monde. Ciani se fait baiser par le long ballon et lève le bras pour demander le hors-jeu qui n’existe pas. Jovial saute (façon de dire, ses pieds ont décollé de 10 cm) et propulse la balle au fond des filets devant un Carrasso auteur d’une sortie un peu bizarre. Premier tir de Jovial, but. J’ai envie de lapider la défense bordelaise à coup de gros rochers avec des clous rouillés qui dépassent mais faute de pouvoir le faire, je bois des Long Island même si la bouteille de vodka me fait de l’œil.

71ème : FBK et Souprayen se prennent la tête pour savoir qui a le moins de technique des deux. L’arbitre annonce que c’est Damien Marcq qui est le moins bon et colle un jaune aux deux joueurs.

72ème : Xavier Giraudon prend la tête au challenge du pire commentaire du match en annonçant que Dijon se trouve dans les Côtes d’Armor.

73ème : Double drame puisque sur un long ballon, Bauthéac est le seul à y croire et réussit à centrer vers Jovial. Carrasso intervient du poing mais se fait cartonner par Ciani qui passait par là. Son dégagement part donc à 2 mètres sur Corgnet qui n’en demandait pas tant pour doubler la mise. 2-0 pour Dijon en 5 minutes. Je craque psychologiquement et prépare une vodka – caramel d’un litre.

74ème : Saivet remplace Fahid Ben Khalfallah. Lorsque le  Tunisien s’assoit sur le banc, il est pris à partie par Jussie: « C’est toi l’encoulé qui m’a vole mon coustoume dou Casper à la mi-temps? »

75ème : Histoire de bien parachever son œuvre, Ciani prend un jaune.

76ème : Diabaté sort, Modeste se lève du banc, prêt à entrer mais voit Bellion lui passer devant et entrer à sa place. De rage il veut frapper Jussie mais le rate et touche le montant du banc de touche. Diabaté se fout de sa gueule.

77ème : Vilaine faute de Marcq qui est toujours vexé par la réflexion de l’arbitre à la 71ème. Il prend un jaune.

Les joueurs bordelais n’y sont plus, ils contestent la moindre touche, notamment Planus et Trémoulinas qui sont complètement sortis du match.

79ème : Tentative de gain de temps de Guerbert qui reste au sol après un air-contact avec Planus.

85ème : Marcq a décidé que s’il était le plus mauvais techniquement sur le terrain, il serait aussi le plus violent. Il fait une nouvelle faute et prend un deuxième carton. C’est donc le rouge. Il sort du terrain la tête haute.

87ème : Corner pour Dijon, joué à deux. Re-corner, re-corner. Putain de mentalité de merde. Tout se termine avec une simulation ridicule de Jovial. L’arbitre ne se laisse heureusement pas abusé. Les commentateurs de Foot+ ont trouvé ça bien. Connards.

Fin du match, défaite bordelaise avec une attitude de certains joueurs en seconde période qui m’a donné envie de mettre des claques. Heureusement pour eux, Madame a fini de faire à manger et c’est bon. Bordeaux est retombé dans ses travers et se retrouve, grâce à la victoire de Nancy au Parc, à la 18ème place. Cette saison va être longue. Place à l’analyse :

Les gars :

Carrasso (2/5 – Mode « Lexomil, le retour ») : Après une bonne première période où il s’est interposé sur les rares offensives adverses, il a vécu une seconde période désastreuse, appelée « Syndrome Ciani ». Sa vraie-fausse sortie hommage à Létizi sur le premier but dijonnais est à montrer dans toutes les écoles de non-football (les Stages Larqué par exemple).

Chalmé (3/5 – Mode putain de mollet) : Jusqu’à sa sortie, j’étais serein. Il maitrisait son adversaire direct et se montrait même dangereux offensivement. Mais pourquoi ton mollet a lâché ? Porqué ? Porqué ? Remplacé à la mi-temps par Ciani.

Trémoulinas (3/5 – Mode Méthode Assimil Italien) : Annoncé à la Roma dans la semaine, Benoît en a profité pour travailler son italien a défaut de son placement défensif qui est toujours aussi light. Ses centres ont été plutôt bons mais n’ont que rarement trouvé preneur vu que Diabaté se trouvait rarement dans la surface. Fatigué en fin de match, il a disparu des offensives bordelaises.

Sané (3/5 – Mode Ah c’est Ciani qui veut me piquer ma place ? Lol) : Auteur d’une très bonne première période dans l’axe, il s’est retrouvé exilé sur l’aile droite à l’entrée de Ciani, ce qui ne l’a pas empêché de continuer sa bonne prestation. Encourageant.

Planus (1/5 – Mode je descends pas Ciani sur le premier but parce que bon je couvre tout le monde) : Une mauvaise note malgré un match pas trop mauvais. Il mérite 3/5 mais :
· -1 parce qu’il couvre tout le monde sur le premier but alors que le reste de sa défense est correctement alignée (fait rare)
· -1 parce qu’il est placé à l’angle de la surface, complètement en-dehors de la zone où le ballon est sensé retomber sur un coup-franc pareil. Il est donc plus inutile qu’une déclaration de Claude Guéant.

N’Guémo (2/5) : Son plus mauvais match sous les couleurs bordelaises. Il a perdu plusieurs ballons dans sa zone et a beaucoup subi face à Corgnet. A sa décharge la pelouse était indigne d’un stade de Ligue 1.

Plasil (3/5 – Mode je tire mes corners comme Valbuena) : Malgré une bonne présence dans le jeu, le match de Jaro a été terni par des corners tous plus mal tirés les uns que les autres. On a pas d’autres tireurs ?

Ben Khalfallah (2/5 – Mode j’ai fait un match tout pourri mais j’ai réussi un petit pont) : Mis à part son petit pont sur Souprayen et sa frappe d’anémique qui a fini en touche, il a pas fait grand-chose. Le téléthon approche, pensez à faire des dons. Remplacé à la 74ème par Saivet.

Maurice-Belay (2/5) : Après une bonne première période, il a disparu de la circulation plus vite que le triple A de la Grèce.

Gouffran (2/5 – Mode fin de l’Etat de Grâce) : Après une série de buts qui a fait croire que c’était le nouveau Pauleta (oui j’ai lu ça), il est revenu à ce qu’on attend de lui. Une occasion et puis c’est tout.

Diabaté (1/5 – Mode Beaujolais nouveau) : Comme le Beaujolais, Diabaté est le premier à vendanger. On sait qu’il va être très mauvais, il est très mauvais, il fait mal à la tête, il rend malade. Et pourtant certains s’obstinent à le trouver bon. (Celui qui trouve d’où s’inspire cette phrase aura droit à une bière payée par mes soins). Remplacé par Bellion à la 75ème.

Les entrants :

Ciani (0/5 selon les syndicats, 5/5 selon les Dijonnais) :

· L’entrée de Ciani vue par les bordelais :
o Première relance en touche, ça t’annonce une seconde période très longue
o Putain mais saute gros con au lieu de lever le bras ! (69ème, but de Jovial)
o Putain mais accélère grosse brêle ! Putain cartonne pas Carrasso ! (73ème, but de Corgnet)
o Putain mais vendez-le ! A Besiktas ou Blackburn mais qu’il se casse ! (fin du match)
· L’entrée de Ciani vue par les dijonnais :
o Putain, ils ont quand même un banc pas dégueu à Bordeaux (à la 46ème)
o Ah en fait, je comprends mieux pourquoi il est sur le banc (première relance)
o Quel magnifique air-marquage. Et quel lever du bras pour réclamer le hors-jeu plein de conviction. (69ème, but de Jovial)
o Putain, même Meité il est pas aussi mauvais. (73ème, but de Corgnet
o Heureusement qu’il est rentré, on lui doit les 3 points. (fin du match)

Saivet et Bellion : Ont fait leur footing

Les remarques à la con :

· Giraudon – Guy Roux au commentaire… Crève langue française, crève.
· Perdre 2-0 avec 70-30 de possession ? Bordeaux peut le faire
· Je commence à en avoir plein les couilles des gardiens qui font le match de leur vie contre Bordeaux
· Bordeaux – Nancy la semaine prochaine. Une victoire à domicile ?
· Si vous êtes sur Bordeaux le 25 Novembre : Soirée Webgirondins au Café des Sports. Je n’y serai pas mais allez-y ça en vaut le coup.
· Si vous êtes sur Paris le 3 décembre : Soirée Chez Les Girondins au Truksel. J’y serai peut-être alors viendez.

Bonus Lonely Island :

 

 

Bonus La Classe Américaine

 

Regarde mes mains, saloperie ! Regarde, je me suis niqué les mains, moi, avec cette saloperie de collec’ de pin’s à la con.

Bonus Géographie (Pour Xavier Giraudon) :

Allez Xavier, qui est qui ?

Bonus Interview:

Ma première interview

Bonus parodie:

C’est bien aussi

Message à caractère informatif :

Vous aimez Horsjeu.net et la Scapulaire Académie et nous vous aimons aussi. Si vous voulez que cet amour réciproque continue, abonnez-vous pour nous soutenir, ou faites un don. Et si vous n’avez pas d’argent, vous pouvez cliquer sur les pubs rapidement mais aussi en bas de page sur l’insigne +1, pour un meilleur référencement du site. L’éditeur est beau et rusé.

Ils soutiennent l’activité du Claude : Girondins33, Webgirondins , Chez les Girondins, Girondins Analyse, Supporters Virage Sud Centre Haut, Girondins4ever et La Légende des Girondins, Made in Girondins, Girondins de Bordeaux.net. Pour les suivre, vous avez aussi leur page facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net, de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés mais surtout de l’Editeur, ce si bel Homme, si beau et si intelligent (et je ne parle pas de son potentiel attractif mesdames). Le Claude est aussi sur Twitter pour des leçons sur l’alcoolisme, la vie, le nord, un peu tout.

Si vous ne deviez être fan que d’une seule page sur facebook (en dehors de celle de la Scapulaire Académie), ce serait celle-ci: Supporters des Girondins partout en France . La bise anale à ceux qui animent cette excellente page.

Roazh Takouer

25 commentaires

  1. J’ai bien ri.
    J’étais au Stade (Supporter Dijonnais)
    Les répliques sur Ciani sont épiques et très réaliste au vu du match, j’ai ri une nouvelle fois.

  2. 70% de possession, et pas moyen de foutre en difficulté Reynet au moins une fois. Regarder jouer les attaquants bordelais, c’est à en regretter Christian.
    Pour un dijonnais tel que moi ce match, accompagné du bon Bourgogne qui a bien, fut 1h30 de bonheur.

  3. MDR…
    Nous a sainté on a Kitambala… vous voulez pas l’adopter à Bordeaux..??

  4. Amateur de diatribe et, au passage, fan de tes acad’, il me vient dès le début de l’article de te poser une question. Afin de favoriser un maximum ton inspiration, celle-ci se voudra la plus générique possible: que penses-tu de Guy Roux?
    Merci d’avance.

  5. Sans vouloir porter la guigne à Claude, à qui j’en ai déjà parlé ya quelques semaines, c’est un peu le copié collé de la saison de Lens l’an dernier… en vous souhaitant une meilleure issue quand même.

    ++

  6. Claude, je compatis pour le match mais aussi pour avoir subi les commentaires du Guy Roux : j’y ai eu droit récemment (contre Montpellier), et c’est juste pas possible que ce mec ait encore le droit de nous infliger sa mentalité « vieille France qui sent le terroir, c’était mieux avant ma p’tite dame ».

    J’étais bien content de ne pas y regoûter cette semaine parce je crois que j’aurai balancé une bouteille de Cristalline sur la 1ère Xsara qui serait passée devant mes yeux.

  7. Académie lue dans le métro ce matin, j’ai senti le poids du regard des autres voyageurs qui ne comprenaient pas comment on pouvait éclater de rire, dans un wagon archi plein.
    Merci Claude, merci Ciani.

  8. Gros éclat de rire sur la réplique’ de Jussié à FBK : énorme !!
    Tout comme le match de Ciani…..comment ce mec a-t-il pu tomber si bas en moins de 2 ans ??
    Comme toi, à l’annonce de son entrée, j’en avais des frissons. Et pi, j’me dis, Gillot, il est pas con, il va pas prendre de risque, il va le coller à droite et pas toucher à Sané-Planus. Ciani, à droite 45 mn, ça devrait la faire…..et bah non, et on a vu le résultat.
    Mais bon, grâce à toi, j’ai mon explication…..MERCI
    J’me dis que j’suis vraiment trop con….

  9. « 53ème : Pied haut de Diabaté, suivi d’une main du Malien dans la même minute. » Mais KikooLol bordel !

    Pq Bellion entre à la place de Modeste (pbm de comportement à l’entrainement gnagnagna … ??)

    Excellente académie as usual – chaque ligne écrite sur Ciani est énorme. Idem pour celles sur Jussié qui bien que moins nombreuses ont un impact dévastateur

    @+ (Pl)anus

  10. Heureusement qu’il y a des gars comme toi pour nous faire sourire et sortir de la déprime. Ptain mais c’est pas possible cette équipe ;)

  11. Je rejoins l’avis de Roland. Guy Roux c’est la France d’après guerre qui sent le nationalisme et le terroir. Il parle de l’ancien temps qui est tellement mieux et pour peu qu’il y ait un joueur allemand ou polonais, il se permettrait une remarque « ton amitié franco-allemande tu te la fous au cul ».

    Pour résumer, ce mec ne devrait pas avoir droit de parole sur une chaîne de télé.

  12. Je rejoins l’avis de Roland. Guy Roux c’est la France d’après guerre qui sent le nationalisme et le terroir. Il parle de l’ancien temps qui est tellement mieux et pour peu qu’il y ait un joueur allemand ou polonais, il se permettrait une remarque « ton amitié franco-allemande tu te la fous au cul ».
    Pour résumer, ce mec ne devrait pas avoir droit de parole sur une chaîne de télé.

  13. Oui comme d’ab je rigole je rigole je rigole de tes ptit compte rendu claude mais ……….. je suis entrain de me dire que plus tu nous fait rire plus ça veut dire que ces tartuffes sont nul et surtout qu’on ne gagne pas !

    esqu’on rigolera toujours en mai prochain !!!

  14. Perso j’aurais mis Diabaté arrière droit, il aurait sûrement été plus utile que devant !!

  15. Je confirme que la moutarde n’est plus de Dijon. J’ai vu ça en Com’

    Sinon, je connaissais « Baiila Bamba, baiiiilaa bamba » mais pas A. Bamba, illustre inconnu à la Juve. En catégorie de jeune, c’est un peu l’unicef, on récupère tout ce qui traine… On leur dit qu’ils auront leur chance, puis non.

  16. C’est Bordeaux-Caen samedi pas Nancy !
    En tout cas encore bravo pour cet article, ca m’a presque fait oublier à quel point j’été désespérer samedi soir ..

  17. Salut Claude !!!
    La citation référence pour la comparaison entre Diabaté et le beaujolais nouveau est de Pierre Desproges.
    J’ai bon ???????
    Putain Claude grace à toi je me crois aux grosses têtes !!!!!!!
    Merci pour les bons moments passés à te lire.
    Si seulement les gigis pouvaient être aussi bons que toi ….
    A +

  18. Moi je verrais bien Claude président des girondins, avec tournées de calva à la mi temps, fbk serait le nouveau messi et chalmé centrerait d’un seul oeil, ca aurait de la gueule une équipe bourrée qui plante le psig ou lion à coup de vodka martini…
    En tout cas merci claude, j’attends chaque lundi ton nanalyse mais bon, fais ton dugarry présente toi à la direction bordel…

  19. J’ai attendu tes commentaires ce WE pour faire passer ma grosse colère de samedi soir.
    Non, Ciani n’est franchement pas possible, c’est clair !
    Mais quel coaching de Francis Gillot, mettre le plus faible au centre des hostilités, fallait le faire. Et avant-centre pourquoi pas ? Parce que vu le réalisme devant, ce ne peut pas être pire et au moins il sait marquer des buts … lui …Contre Son Camp !!!
    Au fait, quel est le dieteticien des GDB ? Car on va pouvoir changer de sport (je pense au rugby), merci le surpoids de certains.
    On est bien dans la direction de la L2 si nos dirigeants ne se réveillent pas. Au fait, pensez-vous que ces chers artistes sont aussi lents pour aller chercher leur paye en fin de mois ? A vous dégoûter du SMIG qu’ils y gagnent comme (Salaire Mirifique et Indécent des Girondins) !!!

  20. J’adore ton site, quel humour, et tu décortique extremement bien la situation. Ciani est OUT. je suis bordelais et en deuil, souvenez vous aussi, bordeaux toulouse, bordeaux mene 2-0, toulouse remonte 2-2, 93e min attaque bordelais (à chier) contre avec une longue passe en profondeur pour rivière (toulouse), donc duel rivière ciani, qui l’emporte selon vous ? et voila, toulouse gagne 3-0… encore ciani, dans tous les match il est à l’origine de la descente aux enfers… je dit pas qu’il est nul (enfin je me limite par correction) en tout cas, il n’a plus sa place à bordeaux, et je ferai pas mieux à sa place de toute façon… quoique… lol bref, continue ton good job, je kiffe ton blog !! salut à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.