La Penn Ar Bed Académie note Brest-Sochaux (2-0)

Mèch Tuyot est très fan de Georges Pernoud

Avant Match

Brest-Sochaux, le plus beau match de l’année dernière à Francis le Blé, probablement une des seules équipes venues pour jouer, gagner, et ne pas tenter le nul et le 1-0 sur un malentendu.  A ce moment là Brest était leader du championnat

Revenons à notre match du jour, cette semaine Brest est à l’honneur, on reçoit Thalassa, et les Miss viennent d’arriver pour 1mois pour préparer la succession de Laury Thilleman gagnante de l’année dernière et ex-hôtesse de l’espace VIP du Stade Brestois. Sochaux et son nouveau Zidane se joint à la fête en rejoignant le beau temps à la pointe du Finistère.

En début de semaine la possibilité de voir Roux débuter sur le banc a été évoquée dans la presse sans toutefois que beaucoup de monde semble y croire, le 4-3-3 sera reconduit, avec ce qui semble devenir l’équipe type de Dupont plus Lorenzi qui joue les utilités sur la gauche de la défense.

Il est à noter qu’il est très important de gagner ce match, car Loulou nous voit parmi les plus mal barrés, et aussi parce que c’est pas si loin la zone des relégables.

Sochaux vient à nous handicapé par les absences de Boudebouz, Bakambu et Perquis(?), Maiga un peu juste, et M² sûrement fatigué de son périple avec les grands au Stade de France et probablement dépité de devoir passer la balle à Mikari plutôt qu’à Ribéry .

 

On peut donc voir que l’année dernière, le stagiaire live avait pris de la drogue au moment de placer les joueurs brestois sur son schéma, Kantari arrière droit, Ewolo ailier droit, Lesoimier à la récup et Daf dans l’axe. Mais surtout qu’avec les blessures et la grosse tuile côté Peugeot, l’arrivée de Mécha, on a le droit à une compo bien moins intéressante et ambitieuse chez les visiteurs. Et c’est encore flatteur tant Mikari et Butin passeront le plus clair de leur match en tant qu’arrières latéraux entourant un bloc de 4 défenseurs centraux et deux milieux récupérateurs. Alain Casanova prévenu par un copain à lui s’est alors masturbé tout au long du match devant cette belle organisation inoffensive.

En hommage à George Pernoud que la Penn Ar Bed Académie adore, quelques références à la belle bleue seront glissées dans cette académie, comme un symbole des beaux yeux bleus de Mélanie Laurent, qui sont verts.

 

Bonus Blague : Qu’est ce qu’un pépito© sur le sable ? (réponse en bas de page)

 

Et comme les joueurs sont aussi fans de Thalassa, ils ont décidés de remonter au temps de la première émission, nous voici donc pour un match de 1975, avec des joueurs de 1975, jouant comme en 1975.

 

Le Match

1ere minute, centre de Touré pour personne, suivi d’un bon double débordement et deuxième centre dans la foulée, le ballon ressort sur Lorenzi qui rate sa frappe. Ça commence plutôt bien.

ça se calme, on joue au milieu, beaucoup de déchets, peu d’intention des deux bords, Privat semble aimer se rouler par terre malgré son gros physique, il a du mal avec le duo Martial-Zebina.

A la 15e Corchia s’extrait du Pot au Noir du milieu de terrain pour un beau centre. Il trouve la tête de Privat plus haut que tout le monde, c’est au dessus. Sochaux commence a rentrer dans le match. Le pauvre Corchia pénalisé par la présence de Butin complètement perdu à un poste qui n’est pas le sien, comme Alain Colas sur son Manureva

Dans l’ordre nous aurons ensuite une belle frappe de Grougi sans danger pour Richert, encore un centre sochalien pour la tête de Privat qui passe à droite du but d’Elana.

Elana qui hésite sur un centre raté de Butin et finit par claquer le ballon qui est ensuite écarté difficilement. Ben Basat qui s’échappe dans le dos de la défense mais la joue trop alTruiste (de Schubert).

Privat qui tente de démembrer Zebina, et un double jaune (sans glace) pour Lorenzi et Carlao pour des fautes évidentes sur M² et Roux.

C’est la mi-temps, Camara s’échauffe.

 

Plus encore qu’un poisson rouge dans son bocal on s’emmerde et voilà déjà l’heure de jeu, Roux tente sans réussite, et Sochaux subit de plus en plus balançant tous ses ballons vers Privat isolé en pointe du 6-3-1 mis en place par Bazdarévic. Mikari et Butin plus disciplinés qu’un banc d’anchois ne tentent en aucun cas d’apporter le danger.

Mikari saur, comme le hareng, remplacé par Camara qui se met rapidement en valeur, 5 ballons touchés, tous perdus.

63e Roux face à Richert après une belle inspiration de Grougi par dessus la défense, c’est le portier qui gagne.

65e, Licka joue au Poulpe et mimétise la passe de son compère du milieu, il met la même Ben Basat qui file au but mais Peybernes le déséquilibre, l’Israélien se laisse tomber comme une merde. Penalty et rouge pour le défenseur lionceau. Penalty, pas Penalty… je laisse ça à votre appréciation, le rouge est par contre complètement stupide, il s’agit au pire d’une maladresse, mais il vaut mieux être bête et méchant comme le requin tigre, si on veut continuer d’arbitrer en ligue 1.

Penalty doublement tiré et doublement réussi par Bruno Grougi.

L’espoir d’un 0-0 supplémentaire et l’objectif du record de nuls de Bordeaux Pavon s’éloigne Sochaux n’ayant apparemment aucunement l’intention d’essayer de marquer un but ce soir.

Martin sort en marchant remplacé par Zouma, aucun lien avec Jacob  qui a une tête qui plaît à Mèch. Il a l’air bien fatigué le petit international, et n’a pas réalisé une seule passe vers l’avant, plus que Xavi c’est à Toulalan qu’il a ressemblé ce soir, l’activité défensive en moins.

Il ne se passe toujours rien à Francis le blé, Sochaux soigne son goal-average.

80e Poyet entré depuis peu et remuant (à sa vitesse proche de celle d’un Napoléon, pas le nain, le gros mérou, faut pas déconner) perd un ballon, Roux qui a bien suivi devance Sauget, s’enfonce dans la surface et sert… Poyet en retrait platdupiedsécurité c’est pour le 2-0.

Sauget reste au sol, faisant semblant d’être blessé pour éviter d’avoir à se justifier de son humiliation sur le coup et sa nullité sur tout le match, il rentrera plus tard le temps de faire une faute ignoble sur Poyet.

Ewolo prend un ballon de la tête à Anin. Roger sur ce match.

93e minute et première frappe Sochalienne du match signé Maiga, Elana réalise un beau plongeon et garde son but inviolé comme un symbole de la supériorité de l’école des gardiens français sur le système scolaire comme en témoigne Agnès à Chambon-sur-Lignon, enfin en témoignerait si elle le pouvait.

Un match moche, 3 points, une bière savoureuse pour Dupont, et pour tout le monde, Poyet annonçant à la radio plus tardivement que c’est avec les Miss que les joueurs vont faire leur après-match. J’espère qu’elles sont pas trop innocentes, parce qu’avec un but marqué, c’est slip sur la tête qu’il va finir le Romain.

 

Les Joueurs

Elana  4/5 : Rien eu à faire à part être vigilant sur le centre de Butin, et les tentatives au dessus de Privat. Premier arrêt 93e minute, tranquille comme Némo dans son anémone.

Baysse 4/5 : Je ne sais pas s’il est de retour ou si c’est l’absence d’allant offensif sochalien qui fait ça mais c’est bien, beaucoup de ballons gagnés, plus mobile que lors des matchs précédents il a essayé d’apporter offensivement

Zebina – Martial  4/5 : peu mis en difficulté, la doublette a bien maîtrisé Privat, Maiga plus mobile aurait pu leur poser problème. L’alliance de l’expérience et la puissance a passé le match tranquillement tel un couple murène-homard dans son trou.

Lorenzi 3/5 : un peu moins rassurant défensivement que ses compères, il a multiplié les appels sur son côté sans toutefois recevoir beaucoup de ballons délaissant parfois un peu trop son rôle défensif aspiré par le manque d’envie doubiste.

Une belle punition infligée à Corchia sur qui il est bien retombé, coude sur la tronche après une tentative de tacle à la con de celui ci. Janot aurait cherché le Corse sur Tweeter pour le féliciter.

Culma  3/5 : A plutôt bien maîtrisé l’international qui se baladait en face de lui, mais qui ne faisait que des passes en retrait, toujours précieux et combatif, un gros déchet sur certaines passes faciles, comme le Bar (loup pour les sudistes) c’est dans le gros temps qu’il est à l’aise, donc soirée moyenne pour le Colombien.

Licka (1+1)/2 donc 1/5 : Emprunté, lent, il sauve son match par sa superbe passe pour Ben Basat amenant le penalty. A plutôt bien fait le nombre sans récupérer beaucoup de ballons. +1 pour sa passe. Une algue aurait fait mieux par son côté plus accrocheur.

Grougi 3/5 : parce qu’il a dû retirer le penalty et n’a pas tremblé ce qui n’est jamais facile, sinon une belle passe pour Roux, des coups de pied arrêtés de moins mauvaise qualité que sur ses dernières prestations mais toujours un peu moches. Les fautes sochaliennes toujours situées à une bonne trentaine de mètres ne lui ont pas permis d’être dangereux. Manque de précision et de force sur certaines passes. Muscle ton jeu. A apporté sa pierre à la récupération.

Touré 3/5 puis 2 puis 1 : Quand un joueur mise tout sur son physique, et que celui ci le lâche progressivement ça se voit, pourtant opposé à Sauget que la Lionceaux ne présente plus, il n’a pas réussi à bien se mettre en valeur. Il a fait la Bonite sur ce match, ça tire une fois, deux fois, et c’est fini. Pas comme Miss France et ses longues jambes, enfin Mèch espère.

Ben Basat 3/5 : Discret tout au long du match, il a pesé passé l’heure de jeu lorsque tout le monde semblait cramé, il est passé plusieurs fois dans le dos de la défense sochalienne sans pouvoir vraiment exploiter les ballons gagnés grâce à sa vitesse. Obtient le penalty qui lance le match et marque un très beau but malheureusement horsjeu.net de peu.

Roux 3/5 : Il l’a dit lui même, un attaquant qui ne marque pas ce n’est pas bon, même si il fait un gros travail à côté. On a retrouvé le gros travail, en partie, mais toujours pas de but, la confiance reviendra peut-être avec son beau débordement sur Sauget (qu’il ne lise pas la Lionceaux académie pour voir que c’est comme s’il avait passé George Pernoud) et sa passe décisive pour Poyet.

 

Les Remplaçants

Poyet (Touré 73e) Ole Gunnar Solskjær/5 : Je l’oublie dans mon bilan au tiers de la saison et il marque pour se venger, sacré Romain, volontaire et dans le match dès son entrée il a su bien se placer pour recevoir l’offrande de Nolan.

Lesoimier (Roux 84e) : Rentré en pointe pour faire souffler le petit Roux avant qu’il ne se frustre trop à tout rater et le laisser finir sur une bonne note. Aurait pu se mettre en valeur par sa vitesse à un poste qui n’est pas le sien et une défense doubiste (c’est plus rigolo à dire doubiste que doubien) parti aux ormeaux.

Ewolo (Licka 77e) : Il a pris le ballon de la tête à Anin qui fait 20cm et 20kg de plus que lui.

 

Le Coach :

Changement un peu tardif mais payant. C’est bien, une bière méritée.

 

Les Adversaires :

Faut vraiment virer votre entraîneur là, bravo aux 24 supporters Jaune et Bleu présent.

Sauget est ridicule. Corchia décevant sur ce match, Privat plus seul que Tom Hanks, Martin à côté de ses pompes, Peybernes plutôt correct jusque là paye sa maladresse, j’aurais eut de la compassion pour lui si il n’avait pas affirmé ne pas toucher l’attaquant brestois alors que c’est le cas, un manque d’honnêteté ou de fibres nerveuses sensorielles ? Nogueira est apparemment au cinéma avec Jean Reno mais certainement pas sur le terrain hier soir.

Mais le prix du mec le plus inquiétant est pour Anin, ne pas aimer ce qu’il fait est un droit, mais qu’il laisse la place à quelqu’un qui en veut.

Les Images.

 

Le Bonus Blague :

Réponse : un sombrero de la mer.  Est-ce un hommage au Picon ?

2 thoughts on “La Penn Ar Bed Académie note Brest-Sochaux (2-0)

  1. Poyet (Touré 73e) Ole Gunnar Solskjær/5
    Luke aime ça, d’abord pour le bon goût de citer son Norvégien préféré, mais en plus parce que Poyet vient de la même ville que Luke et il trouve ça marrant cette double connexion avec lui qu’a fait Mèch, sans le savoir.

  2. Heureux de cette double connexion fortuite !

    Pour le coup du Norvégien préféré, faut avouer que le choix est pas plus grand que la bite d’un japonais trempée dans l’eau froide…

    Parce que des fans de John Carew j’en connais pas beaucoup.

    Mais j’avoue en matière de Norge j’ai bon gout, j’en ai profité pour découvrir un peu Petra Havlasová…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.