La Scapulaire académie note Marseille-Bordeaux (2-1)

Claude Pèze avait noté toutes les déclarations à la trêve…

Après un match de reprise plutôt tranquille face à Rouen, Bordeaux passe aux choses sérieuses avec un premier déplacement compliqué à Marseille pour la reprise de la Ligue 1. Dans les années 80, chaque OM – Bordeaux donnait lieu à des déclarations, des actions et des matchs musclés (voir ici). Pour ce match en 2011, les seules déclarations côté bordelais furent à propos du mercato et des envies personnelles, le summum étant Alou Diarra qui annonce qu’il quittera le club s’il n’y a pas de qualification en coupe d’Europe, sans doute la meilleure façon de préparer un match important pour la suite de la saison.

L’arrivée du grantattakan étant actuellement au point mort, Jeannot emmène son groupe habituel avec pour armes offensives du très lourd comme le dit Ouest France et sans les absents désormais connus : Chalmé qui joue avec la CFA2, son niveau de 2010, ainsi que Henrique et Planus, partenaires de belote face aux kinés. En face, un seul absent, l’un des deux videurs de la défense marseillais, M’Bia, qui a mal à la cuisse, mais qui est remplacé par le « carnicero » Heinze dont on évoque le nom en Argentine pour faire peur aux enfants pas sage.

Après avoir osé aligner deux attaquants face à Rouen, Jeannot est revenu à la raison en nous sortant une composition béton armé en théorie mais qui ressemble à du pain d’épice en pratique. Devant Carrasso le « Marseillais », comme l’ont répété les médias toute la semaine, on retrouve une charnière grinçante Ciani – Fernando (Reviens Marc, dope-toi si ça peut aider à te faire revenir plus vite) avec Trémoulinas et Lamine Sané que j’appellerai « Laminé » désormais pour le distinguer de son frère. Laminé donc à droite alors qu’il a joué 6 face à Rouen, et Salif en 6 alors qu’il a joué à droite face à Rouen. Sacré farceur le Jeannot qui n’en est pas à une surprise près en nous sortant un duo à la récupération composé de Diarra de retour, encore une fois, de suspension et de Salif qui découvre le poste. Le message de Tigana pour Plasil est clair, c’est « démerde-toi » surtout que pour l’aider à créer du jeu il a Gouffran et Ben Khalfallah. En pointe Diabaté profite de son doublé face à Rouen pour prendre la place d’un Modeste adepte de l’auto-flagellation.

Le début du match montre bien les carences bordelaises en attaque puisque l’équipe monopolise le ballon mais est aussi dangereuse qu’une grand-mère sans dents et sans dentier. Résultat Marseille se montre de plus en plus pressant et profite de la journée portes ouvertes improvisée par la défense bordelaise qui non contente de laisser des espaces, décide d’offrir de splendides cadeaux à base de manque de communication, relances hasardeuses et placements aléatoires. Le plus beau des cadeaux est fait à la 23ème minute, sur un débordement de Taiwo côté gauche, Trémoulinas et Ciani décident de laisser Gignac tout seul au deuxième poteau pour qu’il puisse se dépuceler au Vélodrome. Un beau cadeau qui rend jaloux Brandaõ qui négocie donc avec Ciani pour un autre cadeau. 22 minutes plus tard, Ciani a pris sa décision, c’est un oui. Il décide de feinter une protection de balle pour Carrasso tout en laissant Valbuena passer, lequel transmet la balle au shemale brésilien (gros membre numéro 2 confirmera) qui réussit à marquer dans le but vide.

Mi-temps, 2-0 pour l’OM, je noie mon chagrin dans l’alcool, tout y passe : bière, rhum, vin, alcool à bruler. Je sombre dans un semi-coma éthylique plus ou moins volontaire me souvenant de bribes de la seconde période : vendange des marseillais et un pénalty pour Bordeaux. Score final 2-1 pour l’OM, un gros mal de crâne et le sentiment que si les joueurs ne se motivent pas un peu plus ils vont me rendre alcoolique. Place à l’anal-yse :

Les gars :

Carrasso (3/5) : Trois tirs marseillais cadrés, deux buts. Mais comment faire autrement quand la défense a décidé de saboter tous les efforts du gardien ?

Laminé (0/5) : Il mérite son surnom sur ce match. Ce soir il doit se sentir souillé de s’être autant fait humilier par Gignac, Brandaõ, Valbuena et Ayew. Doit se reprendre, vite.

Trémoulinas (1/5) : Un placement aléatoire qui permet à Gignac de marquer, une incapacité à prendre le dessus sur son adversaire direct, des approximations qui auraient pu coûter cher. Un match à oublier. Obtient 1 point pour avoir découpé Valbuena.

Ciani (0/5) : Oublie Gignac sur le premier but, se laisse prendre par Valbuanal sur le deuxième, une copie pleine (de vomi) pour Micka qui ferait mieux de travailler à l’entrainement que de s’épancher dans la presse.

Fernando (0/5) : Non il n’a pas tout loupé sur ce match. Il a réussi 4 choses que je pensais impossible :

1)      Il a lancé la saison de Gignac (avec ses compères de la défense)
2)      Il a relancé Brandaõ (toujours avec l’aide des ses comparses)
3)      Il a fait rire Pierre Ménès avec sa déclaration à la mi-temps (« La défense est bien en place » a-t-il dit)
4)      Il a permis à Valbuena de gagner un duel de la tête.

Salif (0/5) : Merci d’être passé, sacré Fantomas. Remplacé à la mi-temps par Jussiê.

Diarra (0/5) : Avant le match il a annoncé qu’il quitterait le club si celui-ci ne joue pas de Coupe d’Europe l’an prochain. On peut dire que sur ce match il a tout fait pour son départ, au point d’être pris de vitesse par Lucho. Pas d’envie, pas d’engagement, même pas de carton jaune, certainement son plus mauvais match sous les couleurs bordelaises.

Plasil (2/5) : Abandonné par ses coéquipiers il n’a pas pu peser sur le jeu comme il le fait habituellement. Il a tout de même tenté, sans succès.

Gouffran (1/5) : Incapable de faire la différence face à Taiwo (a-t-il tenté de la déborder au moins une fois ?) il a traversé le match comme une ombre jusqu’à son remplacement par Maazou. Il parait que West Ham le veut, qu’il y aille, ils vont bien se marrer avec un côté Faubert – Gouffran.

Ben Khalfallah (2/5) : Cette semaine il a déclaré (à croire que tous les joueurs avaient un truc à dire) qu’il avait conscience de ne pas avoir été bon lors de la première partie de la saison. Pour le début de la seconde partie de la saison il est passé au travers de son match, ne réussissant pas à prendre le dessus sur Fanni et n’amenant rien dans le jeu.

Diabaté (2/5) : Que peut faire un joueur quand il est envoyé au front seul sans soutien face à Diawara le physique et Heinze le roublard (je reste poli) ? Ben pas grand-chose même s’il s’est démené pour essayer de créer du danger, en vain. Remplacé par Modeste.

Les entrants :

Jussiê (non noté) : Sacré Fantomas !

Modeste (non noté) : Marque son pénalty, sinon pas grand-chose.

Maazou (non noté) : A fait en 2 minutes ce que n’a pas réussi à faire Gouffran en une heure : provoquer. Pas grand chose sinon.

33 thoughts on “La Scapulaire académie note Marseille-Bordeaux (2-1)

  1. J’en rajoute une couche, je viens de découvrir les déclarations d’après-match de Tigana.

    Le coach (0/5): Un coaching frileux (quasiment que du changement poste pour poste) mais surtout une incapacité à voir la vérité en face. Si on prend 2 buts en première mi-temps, ce n’est pas de la faute de l’arbitre, si on en marque un seul ce n’est pas non plus la faute de l’arbitre. Donc Jeannot, après le match, plutôt que de critiquer l’arbitrage, tu ferais mieux de faire ton boulot et de te demander pourquoi ta défense a été lamentable, ton milieu transparent et ton attaque aphone.

  2. Oui mais qu’est ce que Bordeaux est puissant physiquement. Bigre,quand ils ont voulu nous bouger, ils l’ont fait sans problèmes. Dès que la défense type sera de retour, vous allez remonter rapidement au classement c’est certain.

  3. pas d accord sur la note de fernando , plasil merite + que 2 diarra +que 0 diabate +que 2 ou alors ona pas vu le meme match vous etes sur d etre sur c+ hier .

  4. Pipo, à priori la défense type on la retrouvera d’ici mi-février, ce qui nous laisse le temps de largement pourrir notre saison encore un peu plus. Et la puissance physique on l’a vue seulement une fois qu’on été menés 2 à 0

  5. Wendel c’est 1 passe décisive depuis le début de la saison et c’était le week-end dernier face à Rouen. Il pense plus à son contrat et à son augmentation qu’au football cette saison. Il a donc perdu sa place

  6. @polo33: J’ai bien vu le match sur Canal, avec les commentaires de Dugarry qui me font saigner les oreilles. Fernando a été nul, bouffé par tout ce qui passait à sa portée. Diarra a été transparent, pas à l’aise avec Sané en première période, pas efficace en seconde. Et puis un mec qui déclare le matin du match qu’il veut se barrer… no comment. Plasil ne mérite pas plus de 2 malgré ses efforts, comme je le dis il est abandonné par ses coéquipiers et ne peut pas tout faire tout seul. Le constat est le même pour Diabaté qui s’est démerdé et a réussi à bouger l’axe central marseillais mais sans soutien derrière il ne pouvait rien faire.

  7. ok pour la defense , mais depuis que le petit sane joue arirere droit , toutes les equipes jouent sur lui et on prend l eau derriere. meme gignac le depose de 10 m a chaque fois alors apres on incrimine les autres . ben k cours et apres rien , gouffran c est battu hier quand meme mais avec heinze et taiwo tous seul c est chaud et merite au jeune diabate qui a fait un pas si mauvais match avec diarra et plasil quand meme.

  8. @Polo33: Chalmé devrait réintégrer le groupe dès le week-end prochain pour accueillir Nice (putain on va réussir à relancer Bellion), Sané devrait donc selon toute vraisemblance retourner en CFA pour continuer à apprendre.
    Gouffran ne joue pas sur sa vitesse alors que c’est sa plus grande (seule?) qualité, il se contente de jouer en retrait ou de repiquer dans l’axe. Ben Khalfallah ne joue pas sur sa qualité de dribble qu’on voyait à Valenciennes et n’ose pas percuter. Deux ailiers qui ne percutent pas et proposent seulement des centres lointains c’est du pain béni pour un axe physique comme Diawara-Heinze.
    Diabaté a énormément de mérite de s’être battu comme ça, surtout qu’il a réussi à bouger la défense, le problème c’est qu’il n’est pas fait pour jouer seul devant, mais ça après c’est un problème de tactique.

  9. Les commentaires de Dugarry..Franchement, ça m’a fait penser à la colère de l’assistant du Mad Professor dans le onze anal.

    Il devait être bouillant devant sa téloche tellement il a dit de conneries Cristobal. Puis son objectivité, ma foi..c’est vraiment le Ferreri bordelais.

  10. Dugarry il ne faudrait pas qu’il commente les Marseille-Bordeaux, il est trop impliqué pour être objectif

  11. Lamentable cette equipe. Diarra, Ciani, Fernando que des beaux parleurs surtout dans la presse mais qui ne donnent vraiment plus envie de se deplacer au stade et encore a d autres joueurs de venir porter les couleurs bordelaises

  12. c est vrai que dugarry on se demande si il est bordelais ou marseillais . car la branlette tout le match sur l om ça va . lucho il a du faire autant de borne que ma grand mere en une semaine . et brandao les fautes avec les bras c est un pro . mais l om meme quand ils gagnent ils pleurent tous le temps et surtout çe c.. de la desch .alors hier l arbitre a fait un arbitrage maison car il y a 3 mains pour l om . par contre le tacle de tremoulinas pas assez determinant sur valbu de mes 2 mais c est le rouge normalement . mais bre rime avec brèle avec ses 3 collegues . mais on va refaire le match 1000 fois bx a perdu point .

  13. Triste.
    On repart les fesses rouges sans avoir donné l’impression que ça nous plaisait pas…
    J’ai l’impression de revenir à l’époque Ricardo la solidité et les tampons en moins…
    Pour le prochain match Claude tu peux sortir le destop, la javel et l’acétone…

  14. C’est bon, on sait tous que tu es pour l’OM, tu nous prends trop pour des cons Claude.
    T’assumes pas c’est tout, mais bien joué le coup du « donnez moi la scap académie ». C’était bien fourbasse.

  15. J’avoue Moké, ce club c’est mon fils, ma bataille, c’est le fruit de mes entrailles (putain d’hélico), moi qui suit né Boulevard du Prado je ne peux que supporter l’OM, mon cœur est ciel et blanc

  16. En tout cas j’sais pas si vous avez vu Tigana répondre à la presse après le match. Aucune objectivité, le gars était au bord des larmes, en train de se pleindre de l’injustice de ci et de ça… Pitoyable. Il m’a fait de la peine le gamin.

  17. Tout à fait d’accord avec tes notes, je te trouve même indulgent avec FBK. Même s’il faut reconnaitre le bon match de Fanni qui a bouffé tout seul notre côté fort, il n’a vraiment pas apporté grand chose les rares fois où il a joué sur son côté.

    Et puis, le maillot 3 tailles en dessous de Carasso qui ressemblait à un rôti de porc ficelé trop serré…

  18. Et le beau maillot des 130 ans tu lui mets combien sur 5?

    Les notes me semblent assez justes mais je te trouve dur avec Diarra au sujet de son interview. Il est resté à Bordeaux cette année malgré une saison sans coupe d’europe, combien d’autres auraient déjà quitté le navire?

  19. Pas de vrai scapulaire, du rose, mais un bleu potable à mon goût, 2/5 parce que Puma fait vraiment de la merde avec ce liseré rose dégueulasse.

    Au sujet de l’interview c’est pas le contenu qui m’énerve et d’ailleurs le fait que Diarra soit resté cet été est tout à fait louable, c’est le moment qui m’énerve. Toute la semaine, alors qu’on s’approche d’un match important pour le club comme pour les supporters, chaque joueur y est allé de sa petite déclaration sur son avenir et sur le recrutement au lieu de se concentrer sur le match, le dernier étant Diarra, la veille du match et le matin même! D’où le commentaire

  20. J’avoue je ne vois pas bien l’intérêt du rose sur les maillots bordelais, marine et blanc ça suffit!!

    C’est vrai que quand tout le monde s’y met jusqu’au capitaine ça fait désordre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.