La Scapulaire académie note Valenciennes-Bordeaux (2-2)

Ce bon Claude vous fait un de ces tour de France.

Comme je le disais la semaine dernière, cette équipe est improbable. Samedi soir dans son nouveau show, l’équipe a commencé par offrir deux buts à Valenciennes avant d’en marquer deux en étant bien aidée par Penneteau qui voulait être sympa. Le pire dans tout ça c’est que ces deux buts marqués ne viennent pas d’une révolte des joueurs qui se seraient soudain rappelés qu’ils sont professionnels et grassement payés pour gagner des match mais juste d’un concours de circonstances et de l’utilisation des coups de pieds arrêtés qui semblent, match après match, être la seule possibilité d’inscrire un but pour cette équipe.

Sinon Valenciennes c’est quoi ? Une ville de 40 000 habitants, ce qui fait environ 900 tavernes, et un taux de chômage de 15% ce qui en fait une ville où le Pôle-Emploi est l’un des plus actifs. A part ça il y a une grande école, l’ENTE qui forme l’élite de la DDE (rien que ça) et un club de foot qui permet de placer sur n’importe quelle carte de France cette ville ainsi que le jardin des parents de Christophe Robert. A part ça c’est une équipe où il y a des joueurs agréables à voir jouer (Pujol, Danic) et d’autres beaucoup moins (Bisevac, Bong) et qui finit régulièrement son championnat dans le bourrelet de bière du classement (entre la 11ème et la 15ème place).

Pour ce match, Tigana se passe toujours de Henrique (qui de son propre aveu « ne pouvait plus marcher » mais on sait toujours pas ce qu’il a en vrai) ainsi que de Gouffran en convalescence. N’ayant donc que Wendel et FBK pour jouer les ailiers (celui qui dit Jussie je le bifle), Jeannot décide de se passer aussi de Ayité qui voit son avenir s’obscurcir aussi vite qu’un ciel qui voit arriver une ligne de grain.

Savic et Salif Sané sont eux aussi écartés, tout ça pour que Marange soit dans le groupe, lui qui est aussi utile qu’un anus au niveau du coude. En gros pour résumer si un défenseur axial se blesse c’est Lamine Sané qui passe dans l’axe, et vu ses dernières prestations à droite je préfère encore un Planus sur une jambe. Pour le reste c’est du classique, en même temps qu’est-ce qu’on a comme alternative ? On a donc la même équipe que face à Monaco avec Carrasso dans les buts qui a pris un livre au cas où il se ferait autant chier que face aux Azuréens, Sané à droite, lui qui ressemble de plus en plus à une nana dans une tournante à force de se faire violer à chaque match par son adversaire direct, Trémoulinas à gauche, Planus et Ciani dans l’axe.

Au milieu on a la moitié du fantôme de Diarra en sentinelle, lui qui se rematérialise à l’approche des matchs de l’Equipe de France, Fernando et Plasil pour faire du jeu ou au moins tenter d’en faire, FBK et Wendel pour provoquer et déborder et toujours seul à la pointe de cette équipe, on retrouve Modeste qui après s’être démerdé face aux poètes que sont Puygrenier et Mongongu a le droit d’aller se frotter à la gentillesse de Bisevac et d’Angoua. En face on retrouve un ex-Bordelais (Cohade), un futur bordelais depuis 5 ans selon footmercatix (Pujol), et quelques routards de la L1 qui font une carrière honnête à défaut d’être brillante (Mater, Ducourtioux, Penneteau…).

Le début du match ressemble à celui de Monaco, Bordeaux domine mais ne fait pas la différence et je bois des bières qui font la différence. A la 36ème, Cohade récupère tranquille à 30 mètres du but, décale côté droit pour Mater qui fait un bon appel (prends-ça Lamine) et qui centre fort devant le but pour Danic qui est tout seul à 3 mètres du but, bien lâché par Sané décidément très fort au marquage ces derniers temps.

Le spectre du match de Monaco apparaît devant moi et je le chasse à grand renfort de Margaritas maison vu qu’il n’existe quasiment plus de bars foutus de les faire correctement. A la mi-temps, Bordeaux est mené 1-0 encore une fois « contre le cours du jeu » comme le disent les maîtres penseurs du football. J’en profite pour boire un petit Gewürztraminer, petit vin allemand alsacien qui passe bien mieux que la langue de bois d’Arsène Wenger qui laisse des échardes un peu partout.

La seconde période reprend tout comme ma consommation de bière, et là, alors que je semble maitriser mon taux d’alcoolémie, Planus chie sa relance, Sané regarde les papillons, pif paf pouf, Danic dribble Carrasso et marque dans le but vide. Le drame. Je passe au kamikaze (vodka – citron vert) comme un symbole du hara-kiri bordelais sur le coup.

Alors que le match s’achemine tranquillement vers une défaite bordelaise, sur un corner, Sané dévie la balle de la tête (son meilleur coup du match) pour Jussie qui marque malgré la tentative de Penneteau de faire « je t’embrouille ni vu ni connu alors que la balle est rentrée ». Bordeaux vient de réduire l’écart sans réellement en avoir affiché l’envie alors que j’affiche clairement une grosse envie de pisser. Sans avoir eu le temps d’essuyer la dernière goutte (celle qui tient chaud l’hiver), je reviens pour assister au but gag de l’année à savoir une tête de Ciani des 16 mètres qui semble anodine mais sur laquelle Penneteau se la joue « Gardien FIFA97 » en laissant passer la balle entre ses mains pour une égalisation inespérée pour les Bordelais, désespérante pour les Nordistes.

Le match se termine sur une perle du stagiaire de chez football.fr : « La passe au pied et en retrait d’Angoua pour Penneteau qui ramasse la balle avec les mains ! L’arbitre ne siffle pas penalty… Jean Tigana est fou furieux. », ce qui nous prouve une nouvelle fois qu’on n’a ni besoin d’être intelligent ni même besoin de connaître les règles du football pour bosser pour ce site.

Au final un match qui se finit à 2-2 alors qu’il aurait du finir à 0-0 avec des défenses correctes et une nouvelle fois un sentiment de gâchis pour les supporters qui attendent avec impatience la fin de la saison alors que Jean-Wii Triaud attend toujours qu’elle commence comme en témoigne sa déclaration d’après-match: « Vous me demandez si la saison est terminée pour les joueurs ? Je n’ai pas l’impression qu’ils l’avaient commencée. Tout ça n’a ni queue ni tête. ». Place à l’analyse:

Les gars:

Carrasso (3/5): J’ai de la pitié pour lui. Il est laissé à l’abandon par une défense qui semble dépassée dès lors que l’attaque adverse se met à jouer tout simplement. Il aurait éventuellement pu faire péter l’exploit sur le dribble de Danic sur le second but mais bon il évite que l’équipe en prenne un à chaque occasion adverse. Rien à lui reprocher.

Sané (1/5 parce que la déviation pour Jussie pour le but parce que sinon c’est un bon gros 0/5) : Il fût un temps où les violeurs allaient de villes en villes pour commettre leurs actes. Grâce à Lamine Sané, désormais, c’est le violé qui se déplace. Bientôt dans votre ville ! Plus sérieusement, Sané n’a pas les qualités d’un latéral, ça tombe bien il est défenseur axial de formation. Donc faut arrêter Jeannot de persévérer avec cette idée de le mettre à droite, remet Chalmé, même si ça ne se passe pas bien avec lui.

Trémoulinas (2/5) : A qui doit-on reprocher le fait que Mater soit libre comme l’air pour centrer sur le premier but ? A lui ou à Wendel ? Mais bizarrement, comme face à Monaco, le but arrive de son côté. Et quand en plus l’apport offensif est aussi faible (continue à centrer comme ça et je t’appelle Bakary Sagna) ça donne un match pas terrible.

Ciani (3/5) : Trop agressif au début du match, il prend un jaune mérité qui a pour conséquence de le calmer et de le rendre meilleur en seconde période. Ne mérite pas un +1 pour son but vu qu’il le doit entièrement à la cagade de Penneteau. Il est sur une bonne pente tout de même. Merci Planus.

Planus (2/5 parce que putain ta relance c’était quoi ?) : Si on excepte sa putain de relance foireuse, il a fait plutôt un bon match, dans la lignée des précédents. Il ne lui manque plus grand chose pour être à son meilleur niveau. Le match amical face au Gabon le week-end prochain devrait finir de le remettre en jambe.

Diarra (PSG/5) : Il n’a clairement plus la tête à Bordeaux, son interview d’après-match où il se permet de sourire lorsqu’on évoque le PSG alors qu’il sort d’une prestation à la limite du lamentable prouve qu’il n’en a plus rien à foutre du club. Ah si quand même il s’est bougé un peu sur le terrain. Les matchs internationaux approchant, faut-il y voir un lien ?

Fernando (2/5) : Il est cramé, ça se voit. Il a envie d’aider le club, ça se voit. Mais il y a un moment où il faut arrêter les conneries Jeannot et le mettre au repos, après tout on a Ducasse qui peut prendre sa place (un mec qui était titulaire à Lorient l’an dernier n’est pas une burne), ou Jussie dans une configuration plus offensive. Remplacé dès la 66ème par Jussie et on peut comprendre qu’il en soit mécontent vu que lui au moins se bat pour l’équipe.

Plasil (2/5) : Ça pue le coup de mou pour Jaro, mais une passe décisive malgré tout. En même temps il porte l’équipe sur ses épaules depuis plus de 6 mois, il a lui aussi besoin de souffler.

Ben Khalfallah (3/5) : Surement le Bordelais qui montre le plus d’envie sur le terrain, mais il est incapable d’être décisif à l’approche du but adverse. En même temps quand ton latéral t’aide pas c’est dur de faire la différence. Obtient le prix de l’envie sur ses derniers matchs.

Wendel (3/5) : La moyenne parce que le corner du 2-1. Sinon… il fait son boulot, correctement mais sans éclats. Pour voir mieux regardez les cassettes de ses précédentes saisons.

Modeste (non noté) : Chaque week-end il répète ses efforts en pointe, souvent en vain puisque pas soutenu par ses coéquipiers. Et en plus Tigana ne l’aide pas en le remplaçant par André à la 66ème comme s’il avait été le bordelais le plus mauvais sur le terrain. Et quand en plus les « supporters » s’acharnent sur lui…

Les entrants:

Jussie (non noté) : Fantomas a le mérite de marquer le but de l’espoir.

André (non noté) : Vise un stadier sur son premier tir. Pas grand chose sinon. Jouera face au Gabon en amical avec Bordeaux pour se mettre un peu plus dans le rythme.

Le coach:

Pourquoi Sané ? Pourquoi Diarra ? Pourquoi du changement poste pour poste sans aucune prise de risque alors qu’on perd 2-0 ? Mais tout de même du mérite à continuer avec ce groupe qui semble peu concerné par sa fin de saison.

Les mecs en face:

Danic est en tête du concours « violez un Sané » avec son doublé, Bisevac fait ce qu’il sait faire de mieux, mettre du bois, Mater est le genre de latéral solide sur qui une équipe peut compter, Pujol n’a pas pu briller et Penneteau nous offre le nul.

Les kamikazes (2/5) : De biens grands mots pour un cocktail bien faible. Je le qualifierai de « sympathique »

Le Gewürztraminer (3/5) : Ils sont sympa ces alsaciens à mettre des copeaux de bois dans leurs fûts pour que leur vin ait un peu de goût mais ça reste loin des vrais blancs bordelais.

Le kebab d’après-match (5/5) : Colle dans les chiottes, pas dans la main.

Ils soutiennent l’activité du Claude : webgirondins.com



10 thoughts on “La Scapulaire académie note Valenciennes-Bordeaux (2-2)

  1. Le kamikaze normalement c’est 6 shots de vodka-carrasso-citron vert que tu bois cul-sec et d’affilée. Normalement après une tournée de kamikaze tu vas mieux, après la deuxième tu parles polonais, après la troisième tu couches polonais.

  2. Le Gewürztraminer est quand même pas dégueu, et je ne me souviens pas avoir bu du bon blanc du coté de la Gironde…en rouge vous êtes pas mal, mais en blanc vous êtes en dessous! viens faire un tour en Bourgogne, on t’apprendra ce qu’est le Vin Blanc! Oui Môsieur! Non mais ho!

  3. @Spado
    en rouge on est « pas mal »???? Il y a pas un bannissement automatique pour ce genre d’hérésie?
    Sinon on n’a pas le meilleur blanc du monde mais je te conseille quand même de goûter certains Entre-deux-mers délicieux…

  4. Du coté de Bordeaux, il vaut mieux parler pinard que de fond de jeu en ce moment… »pas mal », c’était une litote, le rouge est ce que vous faites de mieux, mais le rapport qualité/prix me pousse vers d’autres régions: vive les grands crus du Beaujolais! L’Entre deux mers c’est bien pour bouffer des moules, mais rien à voir aux Blancs prestigieux de Bourgogne!

  5. Tigana n’a rien reussi aux GDB. Il faut dire que la blessure de Planus a ete tre prejudiciable.
    + CHALME : fini + SANE : peut etre au milieu et encore! + CIANI aperdu toute confiance, et comme il est tres moyen…. + DIARRA au bout du rouleau et …du contrat + JUSSIE, GOUFFRAN n’apportent RIEN + FERNANDO est plus negatif que positif + FBK n’a rien à voire avec les GDB ET LE BOUQUET : DEPUIS PLUS D’UN AN TOUS ONT APPRIS A TROP BLABLABLA.
    TIGANA, s’il reste, les GDB joueront en L2

  6. Bisevac est certes un stoppeur pur sans grande qualités techniques autre que celle de gagner des duels de la tête, de tacler et de faire une passe à son compère de l’axe mais il est rarement pris à défaut et pour remplace Ciani (qui va se barrer à Fenerbahce ou dans un club du ventre mou d’Angleterre genre Newcastle ou Birmingham) dans ce registre de « brute » à côté de Planus ça serait peut-être pas une mauvaise pioche …

    Perso, il y a un joueur dont personne ne parle mais que je trouve bon à chaque fois que je vois Valenciennes, c’est Rémi Gomis ! Comme Bisevac, il a un registre limité; celui de récupérateur pur mais il le fait très bien avec beaucoup de sobriété et ne met jamais son équipe en danger.

  7. Un entre deux mers avec des huitres ca met la luette en érection.
    et puis on va pas aller faire un tour en bourgogne pour acheter du chablis. y a Leclerc.

  8. Claude,
    Bonne anal-yse du match comme d’habitude. Je ne relèverais pas la phrase de fin sur les copaux dans le vin blanc alsacien. Jaloux ! !

  9. sinon du coté de bordeaux on a quand même du bon sauternes! et quoi de mieux avec du fois gras? sinon encore une trés bonne analyse qui fait plaisir a lire!

  10. je vous trouve dur avec jussié. il fait beaucoup d’effort et se bat sur le terrain. Certe ses interventions sont pas des plus décisive mais le peu de temps où il est sur le terrain il mouille le maillot. En bref jussié si il a + de temps de jeu et une place en milieu off peut apporter beaucoup mieux que de ciré le banc et rentrer à une place qui n’est pas la sienne.

    Diarra n’y est certainement plus alors passons à un jolie 4-4-2 sans Diarra et 2 attaquants, Modeste sera déjà moins perdu.
    En ce qui concerne modeste, il fait beaucoup d’effort mais à un moment il faut être réaliste, il ne concrétise pas ses actions devant le but. Je lui renouvelle tout de même ma confiance car je pense que se sera un super joueur dans l’avenir mais il a besoin d’un coéquipier sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.