C’est Zio Veronovic qui vous présentera la Lazio cette saison. Distingué quadri-national franco-italo-roumano-yougoslave, mes racines me portent tout naturellement vers des remarques à la limite de la décence et à la frontière du ridicule. Dans la famille on connait le chemin qui y mène, à la frontière.

Ce ne sera pas une académie d’Ultra, baissez les bras ; l’Aigle ne va pas atterrir dessus de toutes façons. Ce ne sera pas non plus une Académie de kikoolotito découvrant le football avec Di Canio, et pensant que Silvio Piola, c’est une marque de ravioli frais.

Non, ce sera une académie de Tontons, de zio, donc de zii pour le vrai club romain et d’ailleurs le seul, le regroupement des clubs de Rome (sauf ses c*** de gaillirossi) formant la Lazio de Benito, la somme donnant Latium.

On pourra croiser des Italiens moyens, des petits bourgeois et des jeunes un peu fous mais toujours purs : Mario Monicelli ou Pietro Gremi, et autre Gaiska Mendieta – petit sofootix ne cherche pas, aucun n’a été joueur de football. Enfin, la mamma sera là pour nous réconforter après la défaite, nous applaudir après la victoire, et nous nourrir dans les deux cas. Une comédie à l’italienne, che.

 

LOT !

 

Il risorgimento

Cette saison les chemises rouges ou noires sont dépassées, la marche sur Rome se fera en bleu ciel, l’armée SS Lazio prête pour son risorgimento – ne cherche pas, journaliste de l’Équipe, il n’y a pas de blagues à faire avec des pâtes. Le recrutement se veut ambitieux comme Lotito, il faut enrayer la défaite, et surtout gagner le Calcio avant ses uomini della Roma pour emprunter des mots à Gattuso.

 

I calciatori

Sur ce, passons au recrutement le plus improbable de l’été, avant que les Parisiens ne viennent mettre le boxon. Ceux qui auraient vite fait de passer pour des pré-retraités ou des losers sont en fait des revanchards intégrés dans une équipe revancharde.

Miroslav Klose : gratuit, comment résister ? Je ne vous dirais pas qu’il devrait apparaître plus que tous les quatre ans, les gars de l’Équipe font ça très bien ! Et puis il aura Hernanes derrière lui pour l’aider à pousser la balle au fond, et s’il le faut pour le pousser au fond avec elle. Et s’il le faut, le pousser dans le trou et le recouvrir de béton.

Djibril Cissé : Djib’ revient de Grèce avec une escale à Sidney Govou, c’est dire le traumatisme. Avantage : Cissé n’aura pas besoin de traducteur : « j’appelle ça se faire enculer » ça se comprend bien. Et les tatoueurs sont juste à la sortie du stade, facile pour se faire un Aigle. Et puis, il ne peut pas se casser une troisième jambe.

Ne regarde pas Cristina, je crois qu’il nous montre tous ses tatouages. Tous

Vous avez vu, cette troisième jambe qu’il a ?

Frederico Marchetti : l’Italien va avoir la lourde tâche de remplacer Muslera dans les buts – lui qui n’a pas été si mauvais est allé découvrir le challenge sportif du Galatasaray. Excellent il y a deux ans, il a vécu un cauchemar après avoir été rétrogradé troisième gardien par son club de Cagliari, suite à des velléités de transfert. Étrange choix de sa part que la Lazio pour rebondir, mais tout ce qu’on lui demande c’est de bien jouer pour se venger et arrêter les pénalties de Totti.

Lorik Cana : Muslera part en Turquie, Lorik en revient. Un revanchard de plus qui, à déjà 28 ans, traine une solide réputation de poissard (3 fois deuxième en 2004, 2007 et 2009). Mais un Poulidor, on prend aussi, tant qu’on finit devant la Roma.

Senad Luli? : Un Yougoslave de plus pour faire le chiffre. Voilà.

Marius Stankevi?ius : Un Yougoslave de plus pour faire le chiffre. Ah non, un Lituanien, international trentenaire sur le retour. Décidément… Son point fort? Marius a le mérite de permettre des blagues avec Jeannette – ne cherche pas Jeune Pop’, il ne s’agit pas de Jeannette Bougrab.

Loïc Nego : parmi « ceux qui partent et c’est pas bieng » selon Coco Suaudeau. Défenseur droit et bon espoir français, il va devoir se détacher de son étiquette « Joueur Football Manager ». En concurrence à son poste avec Konko et Scaloni, ça risque d’être dur pour lui, mais le petit est là pour progresser et avant tout pour oublier lui un traumatisme, celui du FC Kita.

Abdoulay Konko : « né le 9 mars 1984 à Marseille, est un footballeur français d’origine sénégalaise et marocaine ». Français, Marocain, Sénégalais et Marseillais, pas mal fils, quadri-national comme Le Zio. Prometteur, il va pousser Scaloni sur la touche, manger Négo et intégrer l’EDF. Ou faire une Assou-Ekotto et signer à la Roma au mercato.

Des vieux trentenaires, des revanchards, des jeunes pousses, tous de bons petits aquili – ne cherche pas journaliste de Slate.fr, pas de rapport avec le tremblement de terre de l’Aquila – prêts à bondir sur leurs proies. Oui, un aigle, ça bondit désormais.

 

Le coach

Edy Reja est là depuis l’an dernier, ce qui n’est pas mal en ayant Lotito dans les jambes. Son titre de doyen de la Serie A sera un garant suffisant. Mettant l’expérience au service de la revanche, sa frilosité tactique sera compensée par Hernanes. Il devra gérer un groupe qui menace d’être explosif avec sa surcharge pondérale en attaque et savoir placer les égos des joueurs derrière le seul but de la saison : la vengeance.

 

Tattica

Un bon vieux 4-3-3 concocté par Edy Reja qui fera plaisir à Mme Fourneyron. Les matchs amicaux (et notamment celui contre Villarreal perdu 3-1) et l’Europa League (6-0 et 3-1 contre un club macédonien au doux nom de FK Rabotni?ki) ont permis de détacher une équipe type : Marchetti dans les buts, Radu à gauche, Scaloni ou Konko à droite, Biava et Dias en charnière centrale.

Au milieu, Ledesma et Mauri, avec en alternance Cana ou Matuzalem, qui n’est pas si vieux (voilà, celle-là est faite pour la saison), le tout pour bétonner à l’arrière, façon entreprises du BTP napolitaines.

Devant Hernanes devra lancer Cissé et tenir la perfusion sensée alimenter Miroslav. Tout cela serait de trop pour un seul homme, mais pas pour notre Guide, Herr Nanes.

On devrait également voir des petits jeunes comme Luis Pedro Cavanda, qui comme son nom l’indique est Belge d’origine angolaise. Enfin, sauf s’il suit son idole Anelka – vraiment, c’est son idole – du côté obscur de la Forza.

A suivre également Mobido Diakité, qui comme son nom l’indique est Français, mais qui devrait ne pas avoir assez de nationalités pour jouer.

Jouant milieux défensifs ou défenseurs, ils sont avant tout présents pour des raisons de quotas. Leur objectif commun cette saison : pousser dehors un autre Noir, Simone del Nero.

Enfin, la Lazio vaudra le coup pour sa belle banquette d’attaquant avec Floccari et Zarate, et Rocchi, sauf s’il bat le boa.

 

Il tifo

Des bi-nationaux en pagaille, et même des quadri-nationaux avec Konko, des étrangers qui vont faire travailler le alt+quelque chose comme Stankevi?ius, des traîtres comme Cana passé par le PSG et l’OM, et pour finir des NOIRS ! … un cauchemar pour Ministre de l’Immigration. « Beppe le tifo de base va-t-il supporter tout ça ? » se demanderont l’Equipe et les journalix de Maxifoot.

Pensez-vous, un club fasciste, des NOIRS et des non-italiens ne faisant même pas l’effort d’être au moins argentin pour sauver l’honneur ! Beppe l’italien moyen va péter les plombs, et Paolo, qui ne manque pas une occasion de lever le bras droit, va laisser celui-ci s’abattre dans la gueule des gentilles petites recrues.

Sauf que Cissé a été bien accueilli, qu’il y a déjà des NOIRS, et que l’Ultra veut du résultat, c’est tout, peut important la provenance de la viande. Le cahier des charges se limitant à jouer avec ses tripes, faire des photos avec des Aigles, et trucider les giallorossi en faisant des brochettes avec Totti, il ne devrait pas avoir trop de meurtres en perspectives s’ils y arrivent.

 

La Saison

Un très bon départ en championnat, ainsi qu’une très belle Europa League jusqu’en décembre. En prime une victoire contre l’ennemi héréditaire en octobre, grâce à un triplé d’Hernanes et le premier but de la saison de Klose.

La suite de la saison est catastrophique, Konko signe à la Roma, Cavanda suit son modèle Anelka et met la dézone dans le vestiaire. Cissé décroche un nouveau record du monde en se faisant fracturer la jambe (droite ou gauche, choisissez) par un aigle lors du derby retour. Miraculeusement Hernanes décroche une cinquième place synonyme d’Europa League.

La Lazio finit tout de même devant la Roma, décimée par un accident d’avion en déplacement en Lituanie pour une demi-finale d’Europa League. Blessé, Totti survit.

 

L’aroma

16 million d’euros pour Bojan et un batave dans les buts. On dirait une blague de Totti. Impurs, allez en enfer !

Voilà, c’est fini, portez plainte directement dans les commentaires. S’il y a des Ultras de passage motivés pour m’aider, qu’ils lèvent le bras bien haut qu’on les voie.

 

Zio Veronovic. 

12 thoughts on “La Zio Académie, présentation

  1. « We’re taking over this town » pourrait dire Zio à la Roma…

    Tu as oublié Pjanic d’ailleurs, Zizi.

  2. @don luigi: je pense que l’ami Zio Veronovic a écrit son article avant l’élimination de la Roma.

  3. Inutile de s’énerver sur les mises à jour, on devine facilement que c’est seulement le stagiaire mise en ligne qui a tardé à valider et envoyer l’académie.
    Parce qu’un fan de la Lazio qui ne serait pas au courant que Zarate s’est barré à l’Inter ça ne doit pas exister…

  4. Biancocelesti, gobbi, serie A Académie…
    L’Italie redevient la nouvelle hype ?
    Benvenuti a tutti.

  5. Pjanic, quel morceau de choix. On avait pas de serbe.

    Pardon communauté HorsJeu-ienne, je ne ferait plus d’erreur. Mais merci pour vos infos (je ne suis pas l’actu de la Roma, mais alors pas du tout) et encouragement.

    Baccione

  6. ahhhhh Gaizka Mendieta! ô gloire de la sélection d’euskal herria! quel joueur bandant! qu’est ce qu’il est parti foutre à la Lazio bordel de merde?????
    ça me donne envie d’entonner des cris de singe!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.