La 26ème journée de J-league nous a offert pas mal de belles affiches entre grosses équipes du classement, pas aussi grosses qu’un gros membre cependant.

Passons donc rapidement sur les résultats peu intéressants pour commencer.

 

Shimizu S Pulse 1 – 0 Urawa Reds 

Après une belle victoire en Nabisco Cup (équivalent de la Coupe de la ligue) face à Omiya, Urawa avait l’occasion de s’éloigner définitivement de cette zone de relégation en se déplaçant à Shimizu, qui a récupéré il y a peu un Fredrik Lyunberg en fauteuil roulant. Et bien c’est raté, les Reds feront souffrir leurs supporters jusqu’au bout. Sergio Escudero a baladé ses kilos en trop pendant 90 minutes pour rappeler qu’il n’y avait pas d’attaquants valides dans l’effectif de Petrovic. Shimizu, grâce à un but du jeune Genki Omae sur une assist de Tsujio qui avait au passage ridiculisé le pauvre Ugajin, se retrouve à une huitième place assez méritée.

 

Ventforet Kofu 2 – 1 Avispa Fukuoka

Kofu doit gagner pour espérer se maintenir, face à une équipe de l’Avispa déjà condamnée à évoluer en J2. Toshiya Miura met en place une équipe assez expérimentale qui mène rapidement 1-0, bien aidée par la défense de l’Avispa et la bourde hebdomadaire de Daiki Niwa. Paulinho, Messi du pauvre, double la mise et permet à Kofu de gérer tranquillement sa fin de match. Le Ventforet est à 4 points d’Urawa.

 

Vissel Kobe 0 – 4 Kashiwa Reysol

Kashiwa reste sur une belle victoire face au champion sortant sortant Nagoya, ce qui permet aux hommes en jaune de rester à 3 points du Gamba. Pour rester dans la course au titre, c’est déplacement à Kobe, l’équipe aux deux visages. L’académie aime bien Kobe, il y fait doux, on mange bien, enfin bref l’équipe aux deux visages disions-nous, capable d’enfiler 3 buts à Kawasaki après avoir sombré à domicile face au Gamba. Abrégeons le suspense, Kobe a été sympathiquement massacré par cette équipe de Kashiwa. Tokushige a aussi bien gardé les buts qu’une grand-mère unijambiste, et le Vissel a concédé un nombre d’occasions invraisemblable. Kashiwa revient à 1 point de la première place, avec un calendrier plutôt facile. Surprise en vue ?

 

Montedio Yamagata 0 – 1 Kawasaki Frontale

Le Montedio Yamagata devait s’imposer face à Kawasaki pour recoller au premier non relégable du championnat. Et l’adversaire du jour se présentait au ND Soft Stadium (oui, ça fait plus nom de boisson énergisante qu’autre chose) avec un glorieux bilan de 8 défaites sur les huit derniers matchs. La victoire était envisageable, mais le Montedio a exposé toutes les carences qui ont compliqué sa saison : défaut de créativité au milieu de terrain, absence d’un vrai buteur. Yu Kobayashi a mis le but du 1-0, une belle reprise, et confirmé, avec 10 buts pour 9 titularisations qu’il sera un joueur à suivre, avec un profil de chasseur de buts, de renard des surfaces (se référer à Barnabé la Plume pour de plus amples explications) atypique dans le championnat japonais. Le genre de joueur qui aurait été bien utile au Montedio Yamagata.
Vegalta Sendai 2 – 0 Albirex Niigata (http://www.youtube.com/watch?v=i-X6mIYqe0Q)

Le Vegalta reste sur une bonne dynamique, et devrait terminer à une bonne place cette saison. L’Albirex Niigata n’a déjà plus grand-chose à jouer. Les deux équipes se valent, mais l’Albirex prend rapidement le contrôle du match, emmené par un bon Atomu Tanaka. Seulement, le Vegalta propose des prestations très maîtrisées cette saison, et nous l’a montré encore une fois lors de cette 26ème journée, en jouant très offensif pendant seulement une quinzaine de minutes après l’heure de jeu : et le réalisme des Golden Eagles a encore frappé, avec deux buts signés Shingo Akamine et Ryang Yong-Gi. Cette équipe de Sendai ne possède pas de stars à proprement parler, mais est parfaitement rodée collectivement. Ce qui est suffisant pour battre une équipe de l’Albirex en comparaison assez déséquilibrée en termes de qualité dans le 11 de départ.

 

Omiya Ardija 0 – 0 Cerezo Osaka

Un 0 – 0 qui arrange deux équipes encore théoriquement menacées par la relégation. Le Cerezo n’a pas montré son visage habituel, usé sans doute par la très belle victoire en ACL face à Jeonbuk (4 buts à 3, mangez ça les théoriciens de la suprématie coréenne en Asie) tandis qu’Omiya a une nouvelle fois été intéressant dans le jeu et la construction au milieu de terrain mais assez inoffensif.

Un focus ficus sur les trois chocs de cette 26ème journée.

 

Marinos 1-1 Gamba

LE choc de cette 26ème journée entre Yokohama F-Marinos et Gamba Osaka.
Les Marinos possèdent une excellente défense, avec 22 buts encaissés en 25 matchs mais sont tout de même un peu juste offensivement. Le Gamba est doté d’une puissance offensive impressionnante avec 63 buts en 25 matchs mais pêche dans le domaine défensif.
Comme on pouvait s’y attendre à partir de cette description, Gamba a dès le début de match mis la pression sur le but des Marinos. Toutefois, malgré plusieurs occasions très dangereuses dans les dix premières minutes y compris un but refusé pour un hors-jeu de Lee Keun Ho, c’est Yokohama qui a pris l’avantage à la 20ème minute: Taniguchi centre pour Hasegawa, qui d’une astucieuse remise du plat du pied donne le ballon pour Hyodo qui fusille le portier du Gamba, 1-0.
Suite à cette ouverture du score un peu contre le cours du jeu, Gamba s’est montré un peu plus patient et a cherché à combiner intelligemment au lieu d’attaquer un peu n’importe comment comme c’est le cas d’habitude, tout en jouant à fond les contres. Watanabe aurait pu doubler la mise pour les Marinos sur un face à face que remportait magistralement le gardien du Gamba, Fujigaya. En tout cas, le rythme a considérablement diminué par rapport aux folles 20 premières minutes. Ce rythme lent a profité aux Marinos qui ont semblé plus à l’aise et sont donc parvenus à regagner les vestiaires avec ce 1-0.
Après la pause, le Gamba a accéléré le rythme encore une fois et dans les dix premières minutes, ils parviennent à égaliser: sur le côté gauche, Fujiharu centre pour Rafinha laissé étrangement seul qui d’une belle tête dans le coin du but permet au Gamba de revenir au score, 1-1.
Le Gamba accentuait la pression et le brésilien Afonso était tout proche de donner l’avantage à son équipe en reprenant un excellent centre de Kim Seung-Yong mais sa frappe s’écrasa sur le poteau. Peu après, Lee Keun-Ho d’une belle tête à bout portant a failli marquer mais le portier des Marinos, Iikuka d’une magnifique parade stoppa sa tentative.
Le match avançait, et les deux équipes ont finalement opté pour la prudence et se donc quittées sur ce match nul.

 

Hiroshima 3-1 Jubilo

A Hiroshima, deux des équipes les plus irrégulières cette saison se sont fait face. La semaine dernière, Sanfrecce menait 3-0 à la pause face au Cerezo avant de se faire battre finalement 4-5. Jubilo de son côté a battu 2-1 son rival Shimizu S-Pulse, lors du derby de Shizuoka.
Hiroshima a ouvert le score à la 3ème minute suite à un centre de Mikic que personne ne reprenait devant le but mais Lee a eu l’intelligence d’attendre au point de pénalty que le ballon lui parvienne et ne se fait donc pas prier en marquant d’une belle volée.
Quinze minutes plus tard, Mikic toujours aussi remuant, obtient un pénalty que transformele héros local Captain Sato, 2-0. A la 25ème minute, Hiroki Yamada sollicitait un une-deux avec Maeda, le talentueux n°10 centrait en retrait pour Maeda, toujours lui, qui crucifiait le portier d’Hiroshima, 2-1.
Mais Sanfrecce a maintenu la pression et a ajouté un 3ème but sur un corner après le retour des vestiaires. Aoyama centre pour Lee qui saute plus haut que tout le monde et trompe le portier légendaire, Kawaguchi. Par la suite Jubilo s’est créé quelques occasions mais le gardien Nishikawa a fait du bon boulot pour préserver cette avance et pour finalement l’emporter.

Désolé pour la vidéo toute pourrie au passage.

 

Kashima 1-1 Nagoya

En première période, Kashima dominait sans toutefois mettre en danger la défense des Grampus. Nagoya a opté pour un jeu plus prudent, comme d’habitude, et leurs défenseurs ont réussi à contenir les assauts des Antlers, tout en profitant de quelques situations de contre. Les deux équipes retournaient aux vestiaires avec ce 0-0.
La seconde période a été semblable à la première toutefois Kashima accentuait la pression et la défense de Nagoya a commencé à montrer des signes de flottements. Nagoya s’est fait peur sur deux tirs très dangereux de Shinzo Koroki et Yuzo Tashiroqui ont frôlé le cadre. Puis, à la 75ème minute, Kashima a obtenu un corner sur le côté gauche que tirait Nozawa mais Narazaki dégagea aux poings en direction de Masuda laissé seul au point de pénalty qui reprenait le ballon de volée, 1-0.
Nagoya a répondu presque immédiatement: Ogawa sur le côté gauche centre dans la surface pour Kennedy qui reprend le ballon du front mais sa tentative finit sur le poteau, Kanazaki a suivi et tente une louche sous le nez du portier de Kashima, Tulio s’arrache et envoie la balle au fond. 1-1, c’est ainsi que le match se termine, Nagoya reste à 4 points du leader.

On vous renvoie ici pour le classement.

A noter que les 4 équipes en tête du championnat se tiennent en 4 points, ce qui annonce une grande fin de saison. Et que Kofu est maintenant à 4 points d’Urawa, ça doit faire la gueule à Saitama.

 

Le onze de la semaine :

Nouvelle rubrique, qui durera ou pas. C’est complètement subjectif, on place les joueurs un peu n’importe où, mais il y a sûrement un fond de vérité.

Hiroki Iikura, gardien de but, Yokohama F Marinos : Encore une fois excellent face au Gamba, dans la continuité de sa saison, on peut commencer à se demander si il ne pourrait pas être une alternative crédible à Kawashima en équipe nationale, plutôt que de s’acharner sur ce pauvre Nishikawa (soit dit en passant très bon face au Jubilo).

Hiroki Fujiharu, arrière gauche, Gamba Osaka : initialement titularisé pour remplacer un Shimohira blessé, il pourrait bien conserver sa place après avoir été excellent à chaque fois qu’il a été aligné. Une passe décisive face à Yokohama.

Marcus Tulio Tanaka, défenseur-attaquant-gladiateur, Nagoya Grampus : pour son but qui permet à Nagoya de rester dans la course au titre. Toujours aussi décisif, dans le bon comme dans le mauvais.

Yuji Nakazawa, défenseur central, Yokohama F Marinos : pour que nos connaisseurs lecteurs essuient une petite larme en repensant à cette charnière magnifique à la Coupe du Monde 2006. Soit dit en passant, Bomber-Head est toujours au niveau cette année.

Tatsuya Masushima, arrière droit, Kashiwa Reysol : présent un peu par défaut dans ce onze, il a su pallier avec efficacité l’absence de Hiroki Sakai. Passeur décisif sur le très beau but de Jorge Wagner

Shingo Hyodo, milieu gauche, Yokohama F Marinos : un bon match, ponctué d’une tentative de frappe en lucarne toutes les dix minutes. Son but est magnifique.

Toshihiro Aoyama, milieu, Sanfrecce Hiroshima : encore un match très présent au milieu de terrain. L’un des bons joueurs du Sanfrecce cette saison.

Calvin Jong-a-Pin, milieu défensif, Shimizu S Pulse : le Néerlandais a livré un match… Hem bon non, soyons honnêtes, on le met car il a un nom marrant, et une certaine classe.

Koji Yamase, milieu droit, Kawasaki Frontale : passeur décisif sur le but de Kobayashi, une bonne performance pour l’une des rares satisfactions du Kawasaki Frontale cette saison.

Junya Tanaka, attaquant, Kashiwa Reysol : simplement dans tous les bons coups de son équipe face au Vissel. Il retrouve depuis un mois son efficacité du début de saison.

Tadanari Lee, attaquant, Sanfrecce Hiroshima : un doublé contre le Jubilo Iwata, il donne cette saison l’impression d’avoir gagné en efficacité tout en gardant une certaine élégance dans son jeu. Tout le contraire de Guillaume Hoarau.

Nous profiterons de la prochaine académie pour faire un petit bilan sur les européens, qui ont tous connu un début de saison plutôt mouvementé.

 

Hakuo & Bill-San.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.