Le comité de vigilance médiatique du jeudi 8 juillet

Le comité est aussi rouge que le maillot de Puyol à un endroit de son corps.

Un gros membre du comité a uriné sur la porte du garage de Bob Sinclar au moment où il rentrait chez lui. Bob n’était pas content, mais le gros membre a eu la politesse de ne pas lui révéler ce qu’il pensait de sa musique tout en gouttant.




Les déclarations du jour

« S’il y a eu fiasco, il y a des raisons. Et pour moi il ne faut pas se voiler la face: elles viennent de l’entraîneur. Le vrai problème, c’est le sélectionneur (…). Je n’ai pas été bon, on n’a pas été bon. Mais le coach n’a pas été bon non plus »
William Gallas, comme un guignol.

« Je suis bien sûr très déçu. Perdre une demi-finale, c’est une grande déception. Mais il faut féliciter les Espagnols pour leur match. Ils ont très bien joué. »
Löw est un gentleman. Quand il parle.

« Vous pouvez avoir les meilleurs joueurs du monde dans votre équipe, si vous n’avez pas l’entraîneur qu’il faut, vous n’aurez pas de résultats. »
William Gallas
n’était pas en Allemagne en 2006.

« On s’attendait plus à encaisser un but sur une action de jeu que sur un coup de pied arrêté. »
Löw. Merde alors, ils auraient pu prévenir.

« Il n’y a jamais eu de problème avec lui à Old Trafford. C’est seulement son association avec Ruud Van Nistelrooy qui n’a pas fonctionné, explique Sir Alex. Il avait d’autres soucis, comme l’état de santé de sa soeur en Espagne. Et puis il a toujours voulu évoluer en Liga. La seule erreur de notre part a été de ne pas le vendre plus cher. »
Sœur Alex, à propos de Forlan. Unique.

« Domenech n’était pas ouvert. Beaucoup de joueurs ne pouvaient pas parler avec lui. C’était mon cas »
La langue des signes, William, vous connaissez pourtant.

« Je ne peux pas faire n’importe quoi, à n’importe quel prix. (…) Mais on dispose bel et bien d’une enveloppe de recrutement, puisqu’on a déjà une recrue et qu’on est en train d’en négocier d’autres »
Robin Leproux, blagueur.

« Domenech nous a martelé: Mettez votre ego de côté. Mais je pense que lui a oublié de le faire. »
Tandis que vous, William, êtes resté pro jusqu’au bout.

« Ton penalty était digne d’un film, mais tu peux être tranquille, mon cœur est dans un état impeccable. »
La Mamie d’Abreu.

« Même les entraînements n’étaient pas au niveau»
Quels entrainements William ?

« Je voudrais que cette saison soit une saison de progression sur le terrain sportif. Je voudrais voir le PSG aller vers les hauteurs du championnat. Je suis venu ici pour cela »
Robin Leproux nous fait rire,  mais tellement.

« Il y avait une très bonne ambiance »
William. Lol.

« Les doigts dans le nez. »
Vicente Del Bosque
en profite pour chambrer l’Allemagne et son sélectionneur aux étranges moeurs.

« Il m’a dit: De toute façon, tu ne seras pas un bon capitaine. »
William Gallas. Domenech avait vu juste, mais n’a pas su à quel point ce serait pire avec Evra.

« Je n’ai aucune envie de jouer le match pour la troisième place. »
Lahm. Et le public ne veut pas le voir.

« Je n’ai pas de commentaires à faire. Les spécialistes du football ont parlé, voilà… Forcément, ça m’a touché. Mais je n’ai rien à dire. Oui j’ai entendu les propos de Thuram, mais je n’ai pas envie de rentrer dans ce genre de polémiques »
Govou, comme un aphone.

« Leur jeu est bien rodé mais nous allons essayer de leur poser des problèmes. Ce n’est sûrement pas en les attendant dans notre moitié de terrain que nous allons les battre »
Joachim Löw
avant le match.

« Je vois un match ouvert et agréable. Les Allemands ne vont pas rester derrière, tout verrouiller à double tour et nous priver d’espaces. Je crois que cette configuration va nous permettre d’exprimer une très grande partie de nos qualités »
Fernando Hierro
avant le match.

« Je dois dire que j’ai été un peu déçu par la conférence de presse de notre nouveau sélectionneur. Là où je ne le suis pas, c’est qu’il n’est pas franc du collier concernant les joueurs qui ont eu un comportement intolérable en Afrique du Sud. Il a dit qu’il ne voulait en aucun cas « être un Père Fouettard » et il laisse même la porte ouverte à un retour probable de certains qui sont devenus indésirables. (…) Je m’attendais à plus de franchise et, surtout, plus de parti pris »
Larqué, avait préparé le petit bois et la boite d’allumettes familiale.

« Ça lui a coûté à peu près un an de salaire mais ça les valait. Il en a parlé comme le jour le plus cher de sa vie. Mais au final, il a la garde exclusive »
Un proche de CR9. 12M€ l’usine à merde, c’est un peu cher. Le comité est heureux de ne pas être confronté à ce genre de cas. 6 000 euros, c’est une somme quand même…

«On compte beaucoup sur lui (Lolo B., ndlr), on fait bloc autour de lui pour l’aider à accomplir le mieux possible sa mission»
Soucieuse des économies de l’Etat, Rama Yade a recyclé un vieux discours.

« Ça ne va pas du tout. On n’a pas envie de voir nos consultants se répandre dans la nature. On va y mettre fin très rapidement. Il faudra choisir entre Canal+ et Betclic »
Grand stratège, Cyril Linette a enfin trouvé un bon argument pour justifier le départ de Marcel Desailly sans froisser son ego.

« J’ai envie. J’ai toujours envie. Mais il n’y a que le terrain qui peut décider »
William, serein, à propos d’un retour en Equipe de France.


Le Gros entretien du jour

Le comité en veut de plus en plus à William Gallas qui l’a forcé à acheter les Inrockuptibles alors que le comité s’était promis d’arrêter ne serait-ce que de le feuilleter après avoir lu dans le même numéro la critique du décevant Nocturama de Nick Cave et du sympatoche New Folk Implosion, l’un des groupes de Lou Barlow. 3 euros 30 pour 3 pages d’interview… Le comité aurait préféré offrir un demi à la première demoiselle qui rentrait au Balto. Morceaux choisis :

« Je n’arrête pas d’y penser. Je continue à suivre les matchs à la télévision mais quand je vois les équipes adverses, je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’avec les joueurs qu’on avait, on aurait pu aller beaucoup plus loin. La plaie est encore ouverte. »
William
a probablement choisi de parler aux Inrocks parce qu’ils n’y connaissent rien au foot et qu’ils peuvent laisser passer une telle affirmation. Il paraitrait d’ailleurs que William ne connaissait même pas vraiment les Inrocks. Remarquons au passage cette quasi-citation Evresque.

« Il y a beaucoup de choses fausses qui ont été dites sur ce groupe et sur les joueurs, c’est difficile à accepter. »
William, doit inclure les interviews exclusives post-mondial de ses collègues.

« Après l’Euro 2008, on savait tous que ce 4-3-3, avec un seul attaquant en pointe ne fonctionnait pas. Il fallait jouer avec deux attaquants. »
William
continue de suivre la Coupe du Monde, mais ne s’est pas rendu compte que les 3 dernières équipes européennes jouaient toutes avec une seule pointe. Au passage, William confirme donc que les cadres souhaitaient pousser Gourcuff sur le banc.

« Il m’a dit : « de toute façon, tu ne seras pas un bon capitaine ». Il a ses raisons, je peux les accepter. Mais le manque de communication, ça n’est pas passé. »
William paraphrase maintenant Patrick Vieira. Malheureusement aucun commentaire sur le retrait de brassard de capitaine qu’il a aussi connu avec Arsenal.

« C’était un match capital pour nous, il fallait absolument le gagner. J’étais concentré. Malouda revient dans l’équipe, l’ambiance est bonne. Mais encore une fois, sur le plan tactique, on n’est pas costauds. En défense, on laisse des boulevards. »
Mais,William… Qui était censé être le patron de la défense ?

« J’ai eu des différends avec ce journaliste, j’ai plusieurs fois refusé de participer à Téléfoot. Cela n’a pas plus. J’ai donc eu ce geste. Je veux qu’on m’en excuse si cela a pu blesser des gens. »
Nous, non. Par contre, vous, ça ne vous a pas fait du bien.

« (Dans le bus), chacun est dans son coin, écoute de la musique, téléphone ».
Mais le groupe vivait bien. Faut pas croire…

« Mais encore une fois, on se crée très peu d’occasions. Après ce match, on est tous très abattus. L’équipe en a bavé pendant deux ans pour se qualifier. Personne n’était content de rentrer. Il faut que les gens le sachent. Une coupe du monde, c’est énorme pour un joueur. En 2006, on a été en finale, c’était magique. Après chaque match, on faisait des barbecues, on rigolait, on se chambrait. Ça avait commencé comme ça cette année »
Vous étiez donc bien là en 2006, et Domenech aussi. C’est beau de noter que ce qui déçoit le plus un champion c’est de plus se faire des barbeucs. Ce sont des gens simples finalement.

« Ma fille au téléphone m’a demandé : « Papa, c’est vrai que t’es un caïd ? » Elle avait entendu ça à l’école. »
La séquence émotion avec la petite fille innocente allait forcément être de la partie. C’est petit William. Vous deviez être emmerdé pour votre réponse, ça a donné quoi ?

« Mais quand j’entends monsieur Dugarry me fracasser, lui, après tout ce qu’il a vécu en 98… Il va trop loin. Mais c’est un consultant, il a droit à la parole. Nous, quand on est joueurs, on ne peut pas parler. Ou alors on nous casse, on nous met sur le banc. J’en ai marre de me faire attaquer. »
Et c’est donc légitimement que vous attaquez à votre tour un coach qui n’a jamais dit grand chose sur vous… Pourquoi ne pas avoir plutôt commencé par défendre, durant les matchs par exemple ?

La conclusion de Luis Fernandez :

« Les déclarations de William Gallas sont surprenantes. Depuis le temps qu’il est en équipe de France et que Raymond Domenech lui a donné sa confiance… Ecouter ça, ça me fait vomir. »
Ecouter, oui, parce que Luis n’aime pas trop la lecture. Ça lui fait un peu mal à sa tête.


Les grandes nouvelles du jour

« A l’image des clubs de L1 de Brest et de Marseille qui ont demandé à leurs joueurs de limiter l’usage des casques pour écouter de la musique, Laurent Blanc, le nouveau sélectionneur des Bleus, va lui aussi demander aux Bleus sélectionnés de ne pas porter ces écouteurs quand ils seront en public. C’est ce qu’il a déclaré mardi, dans l’interview accordée à Pierre Menès, sur Canal +. Blanc aurait déjà abordé le sujet avec Henri Émile, le nouveau coordinateur sportif de l’équipe de France. »
Le sens des priorités de notre sélectionneur laisse le comité pantois.

« Touché à la tête après un choc avec un adversaire, Puyol a en fait été victime d’une « perte momentanée de la vision » »
Le10sport.com. On comprend mieux le but.

« Bruno, le gardien et capitaine de Flamengo, s’est rendu mercredi à la police qui le soupçonne d’avoir enlevé sa maîtresse de 25 ans. Eliza Samudio, qui est mère d’un bébé de quatre mois qu’elle aurait eu avec le joueur, a disparu il y a un mois. Un jeune cousin de Bruno a déclaré à la police avoir participé à l’enlèvement de la jeune femme qui, selon lui, serait morte. Bruno, ainsi qu’un complice présumé surnommé Spaghetti, sont accusés d’enlèvement. Le joueur, qui a été suspendu par « Fla » «le temps de l’enquête», devait être placé en détention provisoire. Il avait assuré il y a quelques jours à la radio avoir «la conscience tranquille». »
lequipe.fr connait super bien Flamengo et lui donne un diminutif. Mignon. Le comité aime beaucoup le surnom du complice, même si ça ne fait pas crédible.

« Jacob Zuma est un Zoulou, et il dirige l’Afrique du Sud. Ainsi, tout espoir de revoir à nouveau notre chère patrie d’adoption s’était évaporé. »
Bernard Delavillelumière, homme de droite décomplexé, en est à la découverte de l’eau froide. Roazh Takouer s’en mange la saucisse. Ici.

« Le journaliste de 45 ans s’apprête à découvrir un nouvel univers. En effet, Pascal Praud vient d’écrire une pièce de théâtre autobiographique qui devrait voir le jour à l’automne, annonce Ouest-France. Mise en scène par la Nantaise Mathilde Moreau, la pièce s’intitule « Itinéraire d’un enfant nantais »…
Pascal a donné envie de prendre une cuite au comité et de bon matin. Merci Pascal.

« Cadeau sous X Bobbi Eden, pornstar batave, promet une gâterie à ses 18 000 premiers followers sur Twitter en cas de victoire finale des Oranje. »
Liberation.fr ne nous a pas offert de vanne avec le titre. Sofoot.com non plus. Le comité est déçu.

Le nouveau film inutile du Substitute. Si vous avez beaucoup de temps à perdre.


Les questions que personne ne se pose

… sauf le10sport.com :

« Qui va remporter ce Mondial ? »
Plus que deux choix.

…sauf maxifoot.fr :

« Qui sera le huitième ? »

…sauf… B(u)RP :

« L’Espagne mérite-t-elle sa place en finale de la Coupe du Monde ? »

…sauf Nicolas Dieuze sur twitter :

« …Mais y a que moi qui le trouve suffisant et absolument pas drôle du tout, Pierre Menes? »

…sauf le comité :

Mais alors, Nicolas Dieuze ne lirait donc pas le comité ?


Rencontre avec un sifflet

Stéphane Lannoy livre ses impressions à lequipe.fr sur sa prestation au Mondial, lui, et lui-même.

« C’est tout un symbole d’organiser une Coupe du monde en Afrique du Sud »
Stéphane, concentrez-vous un peu. C’est « comme un symbole » le jeu.

« A titre personnel, j’ai beaucoup évolué. Les deux matches que j’ai dirigés ont été très formateurs et me serviront pour la suite de ma carrière internationale. Mes performances me laissent présager de belles choses pour la suite avec en ligne de mire l’Euro 2012 et la Coupe du monde 2014. »
Vous prévoyez réellement d’officier pour ces compétitions ? Le comité pense que le Brésil ne sera pas déçu.

« En tant qu’ambassadeur de l’arbitrage français, j’avais une responsabilité de plus sur les épaules mais je suis toujours resté très concentré. La pression ne me paralyse pas. Elle ne permet en revanche pas d’éviter les erreurs, la preuve… »
Etait-ce la pression, Stéphane ? Vous avez par contre, parfaitement représenté votre corporation.

« J’ai eu un doute quant à l’endroit où il avait contrôlé le ballon. Je ne savais pas si c’était de l’épaule, du haut du bras ou de la poitrine, alors je suis allé l’interroger après le but. Il m’a alors dit « chest » qui, en anglais, signifie poitrine. Donc à partir de là, je ne pouvais qu’accorder le but. »
Logique implacable. Etes vous bien sûr que Luis Fabiano parlait en Anglais ?

« Après coup, je constate qu’il y a eu un manque d’honnêteté de la part de Luis Fabiano. Si le joueur avait eu un minimum de fair-play, il aurait dû me le dire. »
Ah, l’ordure. C’est lamentable de faire ce genre de chose sur les terrains de football, lieu de fair-play et de câlins.

« En regardant les images, il faudrait être idiot pour ne pas voir que Kader Kaïta en rajoute trois tonnes. »
Ne vous faites pas tant de mal Stéphane.

« Je pense néanmoins que j’aurais dû exclure Kader Kaïta pour cette simulation et après son tacle appuyé sur Michel Bastos. »
Ca vous en fait des petites erreurs, Stéphane.  Pas si grave, l’Equipe en fait aussi avec le nom des joueurs. Le comité espère que la FIFA ne vous en a pas tenu rigueur.

« Je ne considère pas que le match m’ait échappé. On ne peut pas dire que c’est un naufrage de l’arbitrage français. »
Vous l’avez peut-être un peu modifié au pire des cas, mais ça ne change pas grand-chose après tout.

« On ne peut pas dire que c’est un naufrage de l’arbitrage français. »
Non, Stéphane. Le mal était déjà fait depuis bien longtemps.

« Juste avant mon départ, j’ai été reçu par la commission d’arbitrage de la FIFA qui m’a confié que j’avais réalisé d’excellentes prestations. »
L’humour FIFA toujours si, comment dire, particulier.

« Comment expliquer que je n’ai plus officié ? Il y avait, et il y a encore, beaucoup d’équipes européennes dans la compétition, ce qui réduisait mes chances. Je dois aussi dire que l’image de l’équipe de France, dans son ensemble, n’a pas joué en notre faveur. A mon humble avis, la France agaçait la FIFA. »
Encore les Bleus… Saleté de Raymond. On vous soutient Stéphane.


Les photos du jour

Robben se la fera. Oh, oui, un jour il se la fera.

Adriano se demande pourquoi il a mis cette écharpe.

Rooney était possédé pendant le Mondial, voilà pourquoi une telle compétition.

L’ambiance était bonne on vous dit. De toute façon c’est de sa faute.

Podolski pense que Löw n’a pas lavé son pull.

Puyol fan de Xzibit.

Saut à la corde invisible.

Même les handicapés se foutent des Bleus.

Arjen sous toutes ses formes. 



Les analyses du jour

« Piqué 6 : Un jeu long exquis et un bon corps de stoppeur, mais de là à le faire passer pour Beckenbauer… »
Tout à fait d’accord sofoot.com

« Xavi Alonso 6,5 : Du jeu long et des frappes de loin. Le meilleur anglais sur la pelouse. »
Sofoot.com. Xabi. Pareil pour Capdevila, d’ailleurs, y avait aussi une faute. Sinon, c’est parfaitement vrai. En plus il est roux.

« Côté allemand, on s’aligne parfaitement (la formation se lit sur le terrain) »
Sofoot.com. Hé bien ? D’habitude c’est compliqué ?

« Il y a eu l’histoire du père caché de l’enfant de Rachida Dati. Il y a maintenant l’affaire de la mère anonyme du mouflet de Cristiano Ronaldo. L’identité de cette fameuse mère est encore inconnue. »
Le10sport.com, lance des pistes.

« bémol pour l’EAG, le montant du transfert ne devrait plus être aussi intéressant que les 8 M€ évoqués l’an passé. »
Footmercato.net veut nous faire croire que Richard Soumah vaut 8M€… à  part Roazh Takouer, le comité ne voit pas qui pourrait mettre autant d’argent pour un Guingampais.

« Un bel abattage pour la touche subtile de l’entrejeu défensif espagnol. »
Xabi Alonso, d’après vbcfoot.com

« Puyol est un joueur à l’ancienne. Que tous les jeunes s’en inspirent ! Talent plus amour de son métier. Je ne l’ai jamais vu mauvais. Ce n’est pas un artiste. Il s’agit d’un artisan, d’un compagnon du football. C’est un père. Oui, il est plus qu’un frère. »
Brotha Morlino

« Pas un match de classe, pas une seule démonstration exemplaire. Des attaquants habiles, comme Pedro, mais qui semblent désactiver leurs neurones à l’instant de conclure (en seconde période contre l’Allemagne, Pedro nous a rejoué la Blokhine 76 du Saint-Etienne-Kiev de l’époque). Un gardien, Casillas, qui ne bloque plus un seul ballon, même les faciles. Xavi Alonso qui joue les tondeuses à gazon. Un but chanceux en demi-finale de l’improbable Puyol. Ramos qui songe plus à sa permanente qu’a jouer… Bof, bof et re-bof… »
B(u)RP
second degré et demi. Rien à voir avec les bières qu’il s’enfile.

« Friedrich & Mertesacker 6 : Ponçage, poinçonnage, marquage, Black & Decker ont fait du bon boulot. »
B, r, a, v, o. Sofoot.com.

« On nous présente maintenant les joueurs comme s’ils avaient quelque chose à dire. On s’est fait une nouvelle fois avoir avec Evra, Henry et Abidal. Gallas parle dans un canard de la branchitude et pas dans France Football. Me voyez-vous me précipiter pour lire ce qu’il dit ? Ce n’est pas du journalisme mais de la communication. Ce canard confidentiel va peut-être battre un record. Dire qu’il se targue de parler de la culture qui compte. C’est le négatif de Télérama, rien de plus. »
Morlino avait raison, mais le comité a voulu être pro, pour une fois.

« Le poulpe Paulpe avait raison »
La meilleure intervention du matin de Pascal Pro sur I-Télé, 09h45.

« Trèfle de plaisanterie anale. La Redoute Collection « bleu cobalt » à même une peau satinée au verre à soif, Löw aligne son 4231 amputé de Müller, nonobstant la bonne volonté de Mme Trochowski. »
Votre footballologue inspiré par le match d’hier soir. Le reste de sa vision ici.

« Ce n’est plus le quotidien du sport qui est relaté, c’est devenu un fait divers. De la télé-réalité ! Tous les jours, il y a des insultes qui se font dans le monde du sport et dans tous les métiers mais ce n’est pas pour autant qu’on en fait tout un scandale. Je n’approuve pas cette manière de vulgariser l’image des joueurs et je crois que c’est vraiment tirer profit du football. »
Karembeu.


Les rectificatifs du jour

« quatre joueurs ont gagné le triplé avec leur club et le Mondial avec leur sélection mais pas la même année : Henry (triplé avec Barcelone en 2009, Mondial 98), Vieira (triplé avec l’Inter en 2010, Mondial 98), Lucio et Materazzi (triplé avec l’Inter en 2010 et Mondial 2006) »
Lequipe.fr pense que Pat’ a remporté plusieurs titres cette année et que Lucio est Italien.

« Casillas 8 : Parfait. Le meilleur espagnol de la rencontre avec Jango Edwards. (…)Puyol 8,5 : A tout pris, et surtout une tête à Pique sur un corner pour délivrer l’Espagne… »
Sofoot.com
et son système de notation cohérent.

« La nouvelle recrue française (après Marouane Chamakh) devra donc batailler ferme pour trouver sa place dans la formation anglaise. »
On pourrait accorder le bénéfice du doute à quelqu’un d’autre, mais pas à football.fr

 » Et comme un symbole, à l’issue d’un match combatif et rempli de hargne, le Blaugrana voit ses efforts récompensés par un but extrêmement précieux qui permet à l’Espagne de rêver à un doublé Euro-Coupe du monde inédit. »
Sports.fr. Aussi inédit que le doublé 72-74 de l’Allemagne de l’Ouest. Du jamais vu.


Les proses du jour

« La grande ½ demie attendue propose plutôt un match entre équipes se craignant beaucoup. »
Riolo, au galopin.

« Le problème de l’Espagne c’est, je crois, de n’avoir qu’un plan. Pourquoi n’alterne-t-il pas ? »
La grande Espagne, Daniel, féminin.

« Quant à l’absence de Muller, elle est préjudiciable dans le sens où Trochowski est bien discret et n’a pas du tout le même volume de jeu que Muller. »
Et Müller, Daniel ?

« Cela a été impressionnant. Il n’avait pas eu droit qu’à un bout de match face au Paraguay jusque-là mais il a débuté la rencontre et il a très bien joué. »
David
Villa retranscrit par football.fr

«les Allemands sont comme teutonnisés »
Jean-Charles Bannoun
sur Europe 1.


Prix d’originalité

Drame collectif aujourd’hui.

« Puyol comme un symbole »
Rmc.fr

« Puyol, comme un symbole »
Sports.fr

« Puyol, comme un symbole »
Tv5.org

« Puyol, comme un symbole »
Canalplus.fr

« Puyol, comme un symbole »
Chronofoot.com

« Puyol, tout un symbole »
Football365.fr

« Gallas tacle Domenech ! »
Maxifoot.fr

« Gallas tacle Domenech »
Sports.fr

« Gallas tacle Domenech »
Rfo.fr

Et un doublé-manqué de l’ami Olivier De Los Bueis

« Puyol, tout un symbole »
De peu. Essayez encore.

« Auf wieder sehen… »
En un mot c’est mieux. « Auf Wiedersehen ».


Les titres du jour

« La leçon d’Espagnols »
Liberation.fr

« Mondial : Puyol comme Boli »
Lephoceen.fr évidemment.


Les « communsymboles » du jour

Profitons-en encore un peu, avant la fin du Mondial. Belle journée pour le symbole qui gagne chaque jour un peu plus de crédibilité médiatique.

« Comme un symbole, Xavi, désigné homme du match, tirait le corner repris victorieusement par Puyol (73). Comme un symbole, Khedira, la tête basse et épuisé, laissait sa place (81) à Mario Gomez pour un dernier coup de poker sans effet. »
AFP
infiltrée par Vincent Duluc.

« Comme un symbole, c’est le toujours exemplaire Puyol qui libéra les siens d’une tête rageuse et superbe consécutive à un corner. »
Minutebuzz.com

« Comme un symbole, le but de la victoire a été inscrit par Puyol, de la tête, sur un corner de Xavi 28′ après la reprise. »
Ouest-France.fr

« Comme une évidence, l’Espagne se réveille dans la foulée et l’Allemagne pleure. Sur un corner distillé par Xavi, Puyol arrive lancé et catapulte de la tête le cuir au fond des filets (73e). »  football.fr





Le comité revient demain vers 13h.

Merci à Nadim A. Jam Ram et Omar M. pour leurs délations.

Si vous voyez ou entendez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante: lecomite@horsjeu.net

25 thoughts on “Le comité de vigilance médiatique du jeudi 8 juillet

  1. Gallas est vraiment un grand. En plus de chier sur Domenech, il le fait dans les toilettes les plus sales de la presse écrite. Comme un symbole

  2. Cette interview de gallas est l’illustration de la malveillance de la presse Trochowskiste

  3. Putain… Pascal Praud sur les planches. Déjà une heure d’On refait le match où il n’est que simple intervenant, c’est très pénible, mais alors là.
    Il ne faut pas s’étonner que les Bretons se droguent autant dans de telles conditions.

  4. « La nouvelle recrue française (après Marouane Chamakh) » Bernard a surement vomi en lisant ça.

    Lannoy est une buse en anglais, Fabiano lui a dit « cheat » (car il est fair play en fait) et l’autre a compris « chest »

  5. au fait: Poulpe 1-Pronoman 0
    Peut etre que pronoman serait encore meilleur si on lui delivrait des caisses de nourriture avec des drapeaux dessus.
    Et pis non… En fait il boufferait tout a chaque fois et dirait qu il avait raison

  6. Quelqu’un saurait-il où je pourrais trouver une vidéo du phénomène paranormal auquel l’équipe.fr affirme avoir assisté lors du match amical de l’OL contre le Servette de Genève ?

    J’ai lu qu’il avait effectué une Okocha, suivie d’une frappe du pied gauche dans la lucarne. J’attend de le voir pour y croire, et je pense que même en le voyant j’aurais du mal à y croire.

  7. Charles Bietry, sur son compte tweeter :

    « Et so lasagna await joke as finale contra lasting et Louise as finale contra lasagna? Les Pays boos sernin champions!  »

    Sérieusement, il met quoi dans ses plats le cuistot de la cantine de l’Équipe ???

  8. Non non, l’Okocha c’est le gri-gri plus la frappe. J’attends aussi les vidéos parce que là…

  9. « Mondial : Puyol comme Boli »

    Moké n’a pas vu Puyol courir partout en indiquant qu’il ne pleurait pas cette fois ci…

    Titre exceptionnel quand même. C’est Papa Malleville qui a dû le souffler.

  10. Alors comme ça, le comité ne lit plus les Inrocks depuis… Nocturama de Nick Cave=2003=disparition du Inrockuptibles mensuel au profit du Inrocks hebdo, ceci expliquant peut-être cela…

  11. La photo sur ceux qui refusent de courir me laissent sans bras … Je me demande quel sera le prochain détournement du fiasco bleu …
    On pourrait lancer un concours d’invention, on serait surpris …

  12. Bah pourquoi faire avant ce qu’on pourra faire après le spectacle son et lumières qui s’annonce fabulissimeux, histoire de faire dans la totale?

  13. @chantivlad

    Rho… énormissime ton lien vidéo prêt-à-fayoter automne-hiver 2010 !!!!!

    « La nouveauté, c’est que les bandes sont un peu en diagonale, donc ça fait un pètipo de charme »

    Ederson

  14. @Eva
    Jorgie ne veut plus parler chiffon… Il a vu les teasers préparés par Adidas pour le 13 et a eu envie de chier…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.