« Cruel mais Implacable » : La mort de Yoann Gourcuff est actée

le bonus pré-comité du 30 avril.

Ils sont trop trop vénères chez Football365.fr en ce moment. Les éditos coup de gueule se succèdent, même si le comité n’a plus trop de nouvelles d’OLDB, leur dirty bastard maison. Ça ne les empêche pas de maintenir le cap avec une nouvelle recrue prestige, Arnaud Ramsay, qui était déjà venu s’asseoir sur le canaproust, il y a quelque temps.
Si vous avez la flemme de cliquer, on vous rappellera juste qu’Arnaud est passé un peu partout où  l’on parlait foot : France Football, So Foot, Le 10 Sport, Aujourd’hui Sport, Super Foot Mag, les services sport du JDD et de France Soir (qu’il a dirigé) et des émissions sur I>Télé et InfoSport et on vous passe les piges à VSD et Paris Match etc.

Et Arnaud il est un peu colère. Il en a un peu marre que les gens continuent à croire au retour de Yoann Gourcuff. C’est fini, terminator, plus rien, il est condamné à finir sa carrière comme une âme en peine dans les bas fond de la Ligue 1. Et il est bien déterminé à vous le faire comprendre, bande de petits optimistes incorrigibles.

 

« Gourcuff, la dépression après l’éclaircie ? »
Météorologiquement, ça se passe souvent comme ça; Un peu comme l’automne après l’été, oui.

« En dépit de sa belle égalisation hier contre Saint-Etienne, Yoann Gourcuff, l’idéaliste et perfectionniste, est condamné à demeurer un éternel espoir déçu du football. Cruel mais implacable. »
Ah bon. Ben mince alors. On espère que Rémi Garde vous lit.

« Il était le successeur annoncé de Zinedine Zidane pour guider les Bleus. »
Comme Camel Meriem et tant d’autres, Arnaud. En attaquant un papier comme ça, c’est pas gagné question crédibilité.

« Il est désormais le remplaçant de Clément Grenier à l’Olympique Lyonnais ! »
HAHAHAHA la honte pour Gourcuff. La déchéance, la drogue, l’alcool, les combats clandestins contre des pitbulls c’est pour bientôt.

« Certes, Yoann Gourcuff était titulaire dimanche pour le 106eme derby entre l’OL et les Verts à Gerland (la onzième fois seulement cette saison). »
Bon alors en fait du coup pas vraiment remplaçant. Surtout que sur les derniers matchs, Grenier et Gourcuff étaient titulaires. Pire, depuis trois matchs qu’il est revenu, l’OL a stoppé sa vilaine série de défaite. Hasard, ou réalité scientifique ? 

« Certes encore, il a joliment égalisé à la 55eme minute d’une frappe du gauche. Evidemment, la énième renaissance de l’élégant meneur va être clamée dans tous les stades. »
Ben non, il a juste conclu une jolie action où l’on a noté une talonnade inspirée de Grenier, son titulaire qu’il ne remplace pas vraiment. L’énième renaissance, on n’est pas sûr que quelqu’un l’ait annoncé. En tout cas, pas grand monde. 

« On aimerait y croire. »
Si vous voulez Arnaud

« Je n’y souscris pas. »
Ah, flûte. Toujours pas ? 

« Sa ligne de stats reste famélique : seulement deux buts marqués, celui contre Saint-Etienne succédant au premier au mois d’août ! En 855 minutes sur le terrain, il totalise 4% des buts de sa formation et une passe décisive. »
Ah les statistiques, c’est quand même bien pratique. Mais le comité croyait que Gourcuff était mort et qu’il allait renaître là maintenant dans le futur, même si vous n’y croyez pas et que du coup les statistiques d’avant, elles ne comptaient pas vraiment.

« A 26 ans, Gourcuff le perfectionniste est condamné à la posture de l’éternel espoir. Trop esthète, trop poli, trop idéaliste, trop collectif, trop gendre idéal, trop amoureux du beau jeu, pas assez de sens du combat ou du goût du vice. »
Vous oubliez aussi sans doute, l’héritage d’un papa trop génial. Quant au goût du vice, on ne sait pas s’il est bricoleur, mais vous êtes sans doute mieux renseigné que le comité.

« Tellement propre sur lui que Christophe Galtier s’est permis de lui mettre un vent en ignorant sa poignée de main avant de se reprendre. »
Le comité dit qu’il voit pas du tout le rapport.

« L’international est, avec son ex-coéquipier et ami Jérémy Toulalan, l’autre victime collatérale de Knysna et la Coupe du Monde sud-africaine. ‘‘Mangé’’ par un Franck Ribéry rayonnant aujourd’hui avec le Bayern Munich, il semble errer comme une âme en peine sur les pelouses. »
Oh purée non, pas le point fantôme de Knysna. C’est de la triche, on n’en tournera jamais la page de l’outrage. 

« A mes yeux, ses blessures à répétition ont à voir avec une dépression qui ne dit pas son nom. Il n’est pas possible autrement de constamment rechuter dès qu’une éclaircie se présente. »
On apprécie quand même beaucoup cet usage de la première personne qui vous donne de la prestance tout ça et qui fait de vous, Arnaud Ramsay, l’expert du football. Et de la médecine donc. Du coup, Abou Diaby est en dépression aussi ? On aimerait être tenu au courant. Quid de Onyekachi Apam, de  John Mensah, d’André-Pierre Gignac ? Le monde du football est-il un reprère de dépressifs ?
« Dimanche, après le match, il a brillamment analysé la rencontre au micro de BeInSport (comme son père Christian, coach de Lorient, Yoann ferait un consultant du tonnerre). »
C’est trop tard pour reconnaître les mérites du papa, vous avez laissé passer votre chance.

« Mais son discours sur lui, sincère, apparaît toujours en décalage, comme une fuite en avant au regard des mœurs du football moderne : « Je le dis chaque semaine, je suis disponible pour l’OL. L’important pour moi, c’est d’avoir du temps de jeu. » Pas sûr que Remi Garde l’entende. Gourcuff est trop rarement décisif. »
Rémi Garde l’a quand même titularisé dans un derby, pour un troisième match d’affilé… On ne sent pas vraiment le manque de confiance… Pour le manque de confiance, voyez Réveillère qui a disparu du groupe après 45 minutes foireuses contre Toulouse.

« Au vu de son contrat en or, le constat est cruel quant à son rendement. « Invendable ! » titrait France Football à son propos, le considérant comme un boulet pour Lyon et son président. »
C’est surtout qu’il serait vendable uniquement à (grosse) perte, c’est là le soucis. L’Atletico Madrid a bien essayé de le faire venir cet hiver quand même.

« Un Jean-Michel Aulas, qui l’a recruté une fortune aux Girondins, l’a présenté aux groupies tel une rock star avant de le voir sombrer en dépit d’un salaire mirobolant. »
Breaking news, un salaire fait le niveau d’un joueur. Merci Arnaud Ramsay. Purée, qu’est-ce que ça doit être le championnat qatari.

« Le président guette un club acheteur, ce qui n’est pas gagné. Gourcuff doit retrouver l’envie d’avoir envie. »
Le comité ne commentera pas vos références, il préfère laisser la plèbe en tirer ses conclusions.

« Et vaincre le décalage qui subsistera toujours à son propos : il est considéré comme une vedette alors que lui n’aimerait être qu’un bon joueur de football. »
Ce qui est sans doute entièrement de sa faute. Comme Camel Meriem, Hatem Ben Arfa, Mourad Meghni et les autres…

Merci beaucoup Arnaud.

 

10 thoughts on “« Cruel mais Implacable » : La mort de Yoann Gourcuff est actée

  1. tirer sur l’ambulance : expression française qui a fait la fortune de certains « journalistes » sportifs (mais pas que) car elle permet d’éviter l’analyse technique en compilant des phrases toutes faites généralement reprises d’anciens articles

    synonyme : fainéantise ?

  2. Je cherche toujours en quoi le vent de gamin Galtier peut être retenu contre Gourchuff.

  3. Un témoignage (procès) à charge. Magnifique leçon de journalisme sportif. Bravo l’artiste. Et même pas une comparaison avec son idole Anelka, je suis tout de même déçu

  4. En plus ça fait bien longtemps qu’on ne parle plus de Gourcuff comme d’un espoir. La majorité des médias sportifs ont fait le deuil de leurs espérances et lui foutent relativement la paix. C’est redevenu le tâcheron plutôt talentueux qu’il aurait toujours du rester, et c’est parfait comme ça. Et dire qu’il n’aime pas le combat et qu’il est trop esthète, c’est manifestement ne pas avoir vu un seul match de l’OL depuis trois ans.

    Ce Ramsay, au lieu de remuer la merde comme ça, il ferait mieux de retourner à cauchemar en cuisine, voir si on y est.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.