La grande quinzaine anale continue et place ce troisième jour sous le signe de la légèreté et de la finesse en vous présentant les 10 candidatures retenues pour le Francis Van Nobel 2014 de littérature.
En effet, après les analyses les plus pointues qui nous auront toutes permis de mieux toucher le fond hier, voici le temps de ces délicates proses qui nous aident à retrouver les formes.
Après la force des punchlines avant hier qui touchent leur époque et leurs contemporains de leur justesse, arrive l’heure douce des belles plumes et des petites fautes de frappe qui nous caressent et nous chatouillent, tel une petite gâterie de fin d’année.
Trêve de poésie.

Les 10 candidatures retenues pour le FVN 2014 de littérature sont

« Deux gardiens qui ont étés exceptionnaux. »
Jean-Pierre Papin, toujours aussi exceptianal.

« Ce tweet ne venait pas de moi, ceci n’est pas mon vocabulaire, ce qui me connaisse le save ! Certes nous sommes degouter par la non selection de AP mais je n’irai pas juska m’afficher comme cela a pu être le cas en sachant que mes parents sont sur les réseaux sociaux. Mon mot de passe a été changer à présent, je ne vois pas l’intérêt de faire ça. De nos jour, beaucoup se cachent derrière un ordinateur mais n’assument pas c’est facile d’usurper a travers à un écran. Certe j’ai une grande gueule mai je c kan l’ouvrir. »
Nadine Gignac pour son démenti dans lequel ‘el démen lé rumeur, el apa insulT deschamps..’

« Au jeu des votes, chaque voix compte et pas question de donner des points à ses principaux rivaux. Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, capitaines de leur sélection, ont voté pour deux trisos très improbables, qui présentaient l’avantage de faire plaisir à leurs équipiers et surtout, de disperser les points pour ne pas en fournir à leurs principaux rivaux. »
Eurosport.fr et ses trisos improbables, sans doute parce que Franck Ribéry n’était point dedans.

« Le milieu irlandais de 21 ans puisqu’il vient de se faire opérer des adducteurs. »
Lequipe.fr pour son kamoulox.

« Il a joué tous les matches (parfois en venant du banc de touche) depuis que Didier Deschamps est sélectionneur. Mathieu Valbuena rides the Olivier Giroud pony. »
Sudouest.fr et son introduction mystérieuse incitant avec brio le lecteur à s’abonner pour voir la suite de l’article.

« En octobre, personne te connaissais.
En novembre déjà tu brillais.
En décembre, t’arrêtais pas de marquer.
En janvier on a commencer à te kiffer.
En février, toute l’Espagne te connaissait.
En mars, à la Coupe du Monde on te voulait.
En avril, tu as confirmé.
En Mai, t’as été sélectionné.
En juin, tu nous as fait rêver.
En juillet, tu nous as fait comprendre, que pour être un grand footballeur, il faut jouer avec le coeur. Et pour ça Griezmann, on te remercie! »
Paul Pogba pour son petit poème d’amour spécial dédicace adressé à Antoine Griezmann.

« Voici un joueur comme on n’en fait plus, dandy des pelouses, mirliflore des surfaces de réparation. »
Pascal Praud et son vocabulaire qui éblouira plus d’un sycophante.

Et pour la première de l’histoire du Francis Van Nobel de littérature, une triple candidature, qui n’est pas sans rappeler les trotskistes aux élections présidentielles. Bravo donc d’ores et déjà à Denis Balbir pour son style inimitable qui nous aura régalé toute l’année avec son blog yahoo.
Ont été donc retenus pour représenter l’élégance balbirienne à ce trophée prestigieux :

« Comme d’habitude, l’adversaire est favori et plus encore aujourd’hui vu les circonstances… C’est donc le moment rêvé pour renverser le plat, mettre les pieds dedans »
Connu également sous la formulation « des pieds dans le plat renversé ».

« Dans un Monde où tout est banalisé, sauf les polémiques inutiles qui nourrissent les charognards récupérateurs dont certains ont été oubliés, mais qui grâce à cela se refont une actualité, les résultats sportifs du PSG devraient nous amener un peu plus de joie, comme la fraîcheur et l’étincelant Messi qui rejoint avec 71 buts européens le légendaire Raul, comme un Benzema qui comme le meilleur des vins est arrivé non seulement à maturité mais qu’on déguste à chaque gorgée, comme Ribery de nouveau décisif, comme le CSKA Moscou qui se balade à Manchester City et qui prouve par sa victoire d’hier en Angleterre que l’argent ne fait pas tout »
Connu également sous la formulation « qu’est-ce que je voulais dire déjà ? ».

« Si le championnat est long et que le club de la capitale est loin de ses objectifs mais loin aussi de les avoir perdus. »
Connu également sous la formulation « la proposition principale, pour quoi faire ? ».

 

Choisissez la figure de style de votre coeur :

 

Vous avez jusqu’au mardi 27 janvier, 15h15, pour voter.
Vous pouvez bien sûr relayer cette page sur les rézosociaux, vos blogs, en commentaires de n’importe quel site, ou par mails afin que votre candidature préférée ait le maximum de chance d’accéder à la récompense ultime.
Les résultats finaux seront annoncés le mercredi 28 janvier au cours de la grande cérémonie des FVN qui sera diffusée en direct sur horsjeu.net.

Rappel des immortels précédents :
2013 : « Une équipe de France qui a éteint le feu qui était en train de couler » de Xavier Gravelaine.
2012 : « On va se souder les coudes.(…) On va défendre comme des morts de chien » d’Alain Traoré.
2011 : « LE SEPTIEME POUR L’OL!!!!!! JIMMY BRIAND FINIT LE BOULOT!!! Il est hors jeu mais on s’en branle!!! » de 20minutes.fr
2010 : « Il y a toujours un pied ghanéen pour empêcher les Allemands de trouver la solution finale » de Xavier Gravelaine.

30 thoughts on “Le FVN 2014 de littérature

  1. Balbir est très bon cette année, un bon vin comme Messi qui se balade sur la pelouse du CSKA Moscou… merde c’est pas ça !

  2. J’ai voté les banalités des polémiques qui apportent de la joie au CSKA.

    J’ai pas voté trisos parce que ça me paraissait vraiment trop improbable

  3. Cette honteuses division des candidatures visant à éparpiller les voix progressistes n’aura pas raison de l’élan démocratique qui ne pourra que porter au firmament le Conducator des proseurs unis dans l’amour des belles lettres et le mépris de la ponctuation bourgeoise.

  4. Dans un Univers où tout est prosaïsé, sauf les controverses apologétiques et stériles qui embecquent les vautours recouvreurs dont certains ont été négligés, mais qui grâce à cela se refont une pertinence, les terminaisons athlétiques du PSG devraient nous amener un peu plus de ravissement, comme l’ingénuité et le reluisant Messi qui rejoint avec 71 buts européens l’illustre Raul, comme un Benzema qui comme le fleuron des picrates est arrivé non seulement à épanouissement mais qu’on écope à chaque lampée, comme Ribery de nouveau probant, comme le CSKA Moscou qui musarde à Manchester City et qui révèle par sa conquête d’hier en Albion que le grisbi ne fait pas tout.

  5. Si la principale raison de voter était de porter au pinacle la prose balbirienne mais le résultat du CSKA et le bon vin ne doivent pas faire oublier qu’au contraire Benzema est un sycophante comme les autres.

  6. Face au triso improbable des déclrations de Balbir.
    Des trisos s’imposent. Le feu par le feu.
    Des adducteurs pour des adducteurs.
    Dommage que Pascal ait crû pertinent d’ajouter « de réparation », il aurait obtenu mon soutien au combien précieux.

  7. J’ai voté Balbir même si Nadine et Le kamoulox de l’équipe étaient bien tentant. Je sais, c’est facile, mais il faut voir que ce sont les grands qui rendent les choses faciles.
    Il n’aura manqué que la coupe du monde à Denis au micro, pour le reste il a tout écrasé sur son passage cette année. Il a de plus déjà posé des jalons pour l’année prochaine. Au sommet de son art

  8. Paul mériterait un prix spécial pour sa dédicace à feu-ce-bel-homme.

    Je soupçonne toutefois l’auteur de la sélection de souhaiter la victoire de Denis Balbir. Et je le soutiens dans cette démarche.

  9. Leave Denis alone, il s’est un poil emmelé les pinceaux, mais avec un peu de bonne foi on comprend vite ce qu’il voulait dire :

    «Dans un Monde décisif et charognard où tout est dégusté, sauf l’étincelant PSG, les vins inutiles qui baladent les résultats sportifs dont certains ont été oubliés, mais qui grâce à cela se refont une maturité, devraient nous amener un peu plus d’argent et de fraîcheur et le banalisé Messi qui rejoint avec 71 buts le polémique Raul, les récupérateurs comme un Benzema qui comme le meilleur est arrivé non seulement à chaque gorgée, comme Ribery de nouveau européen, comme le CSKA Moscou qui se nourrissent de joie à le légendaire Manchester City et qui prouve par sa victoire d’hier en Angleterre que l’actualité ne fait pas tout»

  10. Que le règne de Balbir vienne, nous sommes prêts. De bonnes suprises dans le reste de la sélection, mais Denis reste indépassable cette année.

  11. Honnêtement, le kamoulox équipien est le plus beau, mais l’on se doute bien qu’il s’agit simplement d’un oubli de proposition. Alors que Denis Balbir, non, lui il massacre consciencieusement la langue française, donc je vote pour lui. J’espère qu’il n’y aura pas trop de dispersion des votes.

    N’empêche, c’est cool, ceux qui n’ont pas vu la vidéo de remise l’an passée savent enfin qui sont les vainqueurs de 2013.

  12. Je crois qu’on tient notre Titanic des Van Nobel. Denis va tout défoncer, tout, insubmersible Balbir !

  13. J’ai voté irlandais pour nous faire pardonner la main de Henry afin que nos enfants n’aient plus honte de vivre dans un monde où l’on pourrait tricher.

    Et puis j’ai trop peur que Balbir me fasse un procès.

  14. Il y a du level!! Dans ce monde où la syntaxe est plus qu’improbable, merci au dandy Pogba, exceptional poète des surfaces!

  15. Pogba, c’est beau, Balbir, c’est moche, comment choisir ?
    L’avantega d’avoir un boulot c’est qu’on peut voter deux fois… je vote Pogba de chez moi et Balbir au taf…

  16. Balbir aurait merité un FVN d’honneur pour sa belle année -il aurait pu obtenir 10 nominations ça n’aurait pasété du vol.
    Ses concurrents n’ont aucune chance, et son règne ne fait que commencer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.