Parce que nous aussi on veut faire dans le commercial et mettre nos plumes en avant, nous créons pour vous, un face à face unique en son genre, le onze contre onze.

C’est très simple, afin de tirer vers le haut nos académiciens et les footballeurs notés (ils se ruent sur les notes d’horsjeu.net afin de connaitre leur réel niveau ; les connivences avec L’Equipe font que leurs notes ne valent plus rien, et ils le savent), les gros membres choisissent chaque semaine les meilleurs et les pires performances avec les meilleurs et les pires commentaires de nos académiciens.

Le Onze Anal de cette semaine :

Un onze anal exceptionnel cette semaine où la tactique retenue est un audacieux 5-3-3 sans gardien avec un maximum d’axiaux, un milieu polyvalent et des attaquants formidables. Rafa Benitez est évidemment le chantre de cette stratégie pour tenter le surnombre. Evidemment, son équipe perd face à onze mondial clinquant. Le détail du onze anal de la semaine par nos académiciens :

Diakhaté: 1/5. Lyon On se plaignait de son irrégularité au cours d’un match, il nous a démontré que nous ne devrions guère nous plaindre d’un tel fait, parce qu’il est régulier quand il est à côté de ses pompes. Arrivant à sublimer son talent pour offrir un paquet de Zubrelances, sans doute parce que les fêtes de Noël approchent et les soldes avec, un peu à l’ouest sur quelques placements défensifs, arrivant à gêner un peu tout le monde derrière, Pape était loin du patron qu’il peut être.

Cordoba 2/5 : Inter Dès qu’il joue on perd, mais aujourd’hui, c’était pas possible. Il a joué sur 20m².

Eboué : 1/5 Arsenal Il a servi à rien devant et pourtant il y était tout le temps. Du coup, l’Ivoirien était toujours à la bourre derrière. Et les retours musclés estampillés Bacary S., c’est pas vraiment son truc. Globalement, il s’est fait passé à chaque (très rare) fois où les Portugais avaient le ballon. Et ça risque pas de s’améliorer, vu l’angle qu’a pris son genou, on le verra plus de si tôt sur un terrain…

Diawara (2/5) : OM Un « serial trouades maker » : Relances dans l’axe dorénavant habituelles, passes approximatives, communication proche du néant et encore un acte de provocation toujours pas sanctionné (contrairement au russe qui sera exclu). Les plus fidèles du Mad savent de quoi souffre Souley : L’absence de Daniela. A moins qu’il soit juste con…

Berthod 2/5 Auxerre A découvert le côté droit après tant d’années à gauche, tel un vulgaire Eric Besson. A quitté l’équipe à la moitié du chemin, tel un vulgaire Bernard Kouchner.

Dudka  Auxerre 1/5 en arrière droit puis 3/5 en milieu défensif, puis re-1/5 en arrière droit. Soit 1,77 au prorata des minutes passées à chaque poste. Dariusz (et non Sergueï) est utilisé pour sa polyvalence mais s’en sort quand même mieux au poste qu’il brigue (6). Il a l’agressivité de Winnie l’ourson mais il lui arrive de se trouver là où il faut. C’est un concept.

Marveaux 1/5 : Stade Rennais S’est blessé sur sa seule accélération du match. Dommage, il avait montré du mieux sur ses corners et dans ses chutes. Sorti à la 56e.

Bulot – 2 /5 AS Monaco A manqué de lucidité sur l’occasion du 2-1 en préférant tirer, a moins que ce qu’il a tenté était un centre… S’est rendormi par la suite.

Rivière : 0/5 ASSE Dans la lignée de son début de saison : Affligeant !

Suarez (2) Ajax 1ere mi-temps « DONNE TA BALLE PUTAIN !»
Sur son face à face manqué « TIIIIRE PUTAIN !!! »
Sur son lob « mais qu’est qu’il f…OOOOH PUTAIN !!!! »
Sur ses accrochages avec Afellay, Reis puis Bakkal « HAHAHA, ah PUTAIN il est bon celui-là quand même ».

Traoré:2/5 SM Caen : N’a pas trop fait peur aux parisiens. Aurait pu obtenir un pénalty mais on l’aurait manqué. Déprime inside.

La banquette de stupre

Bonnart – 1/5: AS Monaco A demandé à être rétribué à la hauteur de son niveau et est parti de Marseille pour cette raison, espérons que ses émoluments sont proches du néant.

Micola  1/5 : Stade Brestois Rarement vu une entrée en jeu aussi inutile, voire même nuisible. 8 ballons touchés, 6 de perdus, pas 10 de retrouvés. Fallait faire rentrer Yoann Bigné bon dieu!!!

Monsoreau : 2/5. ASSE Plutôt mou dans ses interventions et pas du tout préoccupé par la relance : « Je donne direct à Marchal qui sait mieux faire que moi ».

Marveaux (1/5) MHSC
: Mister blague : une mi-temps, un jaune, des relances tribute to Zubar, et un nez cassé. Marveaux frappe à la porte du onze anal… (remplacé par Belhanda).

Makélélé : Paris SG (2/5) allez hop, une verveine et au lit! Il semblait bien fatigué notre cap’tain… Pour une fois, il devait plus son surnom de « Trépied » à sa canne de vieillesse qu’à sa… son… enfin, vous voyez le truc…

Sorbon: 1/5 SM Caen : A été sur tous les bons coups parisien. S’il ne se trompe pas de côté la prochaine fois, ca pourrait être intéressant.

Découvrez leurs redoutables adversaires du Onze Mondial, ici.

4 thoughts on “Le Onze anal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.