Notice: Undefined index: mime-type in /home/jdvu3391/horsjeu.org/wp-content/plugins/ultimate-social-media-icons/ultimate_social_media_icons.php on line 256

Parce que nous aussi on veut faire dans le commercial et mettre nos plumes en avant, nous créons pour vous, un face à face unique en son genre, le onze contre onze.

C’est très simple, afin de tirer vers le haut nos académiciens et les footballeurs notés (ils se ruent sur les notes d’horsjeu.net afin de connaitre leur réel niveau ; les connivences avec L’Equipe font que leurs notes ne valent plus rien, et ils le savent), les gros membres choisissent chaque semaine les meilleurs et les pires performances avec les meilleurs et les pires commentaires de nos académiciens.

Andrade – OM (2/5) : a pris deux buts avant de se réveiller et de réaliser qu’il était titulaire. A fait quelques arrêts ensuite pour éviter de s’en prendre un troisième. Oui mais non.

Démont -Lens  (0/5) : Régulier dans sa nullité.

Skrtel – Liverpool (1/5) : Catastrophique, surtout dans les interceptions ratées qui laissaient un boulevard derrière si grand que même Menès s’y serait engouffré…

Agger – Liverpool (0/5) : Il s’était plaint de ne pas jouer. Il a compris pourquoi. Concéder un pénalty dans la première minute ça aide pas à gagner les matches.

Cordoba – Inter (2/5) : A chier, pré-vomi, ou erratique, au choix. Quel chips !

Collin – MHSC (2/5) : Le retour de monsieur propre ! Mais hélas même lui a été paradoxalement une grosse tâche, entre désossages de joueurs même pas dignes d’un Gattuso et relances en bois. Deuxième apparition cette saison, et deuxième connerie de René Girard (entre autres).

Abriel – OM (2/5) : Voulait du temps de jeu pour démontrer son talent. Il a eu du temps de jeu. C’est tout.

Archavine – Arsenal (1/5) : un duel vendangé à la Thierry Henry en finale de Ligue des Champions… (allez ici pour le débat…)  une bonne passe sur Bendtner, puis des mauvais choix. Beaucoup. Trop. Une petite lueur d’espoir sur cette belle passe pour Walcott qui perd son duel.

Camara – MHSC (1/5) : Le cas soc’ du carré vert. Deux pieds gauches sur un côté droit sans être capable de repiquer, habitué des vendanges et ami du public à qui il aime envoyer le ballon, Camara ne sait finalement que défendre. En fait, il a dû se planter d’orientation quand il était en 3ème : il a pris option attaquant alors qu’il aurait pu jouer les brochettes.

Lisandro – OL  (1/5) : A part sa frappe repoussée par Perquis, ce fut un festival de ratages, tant sur les passements de jambes, que sur les passes ou l’orientation du jeu. Mention spéciale à sa combinaison sur coup franc, tellement téléphonée que même les commentateurs l’avaient sentie au moment où il se positionne vers Kallström et discute avec lui. C’est dire… Un match sans, une sortie logique.

Torres – Liverpool  (1/5) : Il est toujours à coté de ses pompes. Malheureusement, ça fait déjà un moment que ça dure et je ne sais pas si on reverra El Nino à son meilleur niveau sous le maillot des Reds. Sorti à la 76? pour N’Gog. Il a du jouer à cache-cache pendant 15 minutes.

Les remplaçants :

Jemaa – Lens (0/5) : A joué deux minutes, juste histoire de tenter un improbable tir immettable. -1 pour son immonde loupé à la 71e.

Milito – Inter (2/5) : Vous êtes sûrs que Manchester City ne cherche pas un 8ème attaquant axial ? Parce qu’à 30M€, je le vends direct !! Remplacé à la 90ème par Ranocchia, qui ne va pas tarder à renvoyer Cordoba en maison de retraite, pour le bonheur des supporters, des amoureux d’un football technique, voire même de ceux qui aiment simplement un contrôle réussi.

Vela – Arsenal (nn) : Bah t’es pas encore parti à Bolton ? Allez, faut y aller maintenant… Regarde Jack, il s’y est bien amusé l’année dernière… Prends soin de toi.

Les adversaires du Onze anal, le Onze mondial qui détruit tout. ici.

2 thoughts on “Le Onze anal de la semaine

  1. Une belle semaine pour Torres, à la fois anal et mondial!
    Une performance que peu de joueurs avaient réussi même sur les versions historiques .

  2. Les Reds sont bien représentés, l’aboutissement d’un travail de longue (et mauvaise) haleine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.