Parce que nous aussi on veut faire dans le commercial et mettre nos plumes en avant, nous créons pour vous, un face à face unique en son genre, le onze contre onze.

C’est très simple, afin de tirer vers le haut nos académiciens et les footballeurs notés (ils se ruent sur les notes d’horsjeu.net afin de connaitre leur réel niveau ; les connivences avec L’Equipe font que leurs notes ne valent plus rien, et ils le savent), les gros membres choisissent chaque semaine les meilleurs et les pires performances avec les meilleurs et les pires commentaires de nos académiciens.

Jourdren – MHSC (4/5) : De retour dans les buts, Geoffrey a été très bon. Certes il y a ce coup-franc qui, dès la deuxième minute, surprend le portier montpelliérain et amène l’ouverture du score nancéienne, mais il y a ensuite toute une série de parades et de claquettes décisives de la part du même homme, sans qui la victoire n’aurait pu être possible.

Adriano – Barça (4/5) : à son poste de prédilection, il brille et marque son premier but en tant qu’azulgrana. Dans une autre position, il est mauvais. En espérant que Guardiola l’aura compris. Et s’il était le futur de l’équipe au poste de latéral gauche. Mais… elle est réversible cette veste ?!

Inez – Caen (4/5) : Le titulaire de mon poste est une buse épisode 5 : je m’installe. Il prend de l’assurance, et son association avec Hamouma c’est zéro tracas.

Puygrenier – ASM  (4/5) : Un match très solide avec des taquets bien placés pour montrer qui est le patron. Sa seule présence a obligé DD à placer Gignac à gauche pour éviter une boucherie et ne pas avoir à récupérer les 4 estomacs du joueur sur le terrain.

Chalmé – Bordeaux (4/5) : Un match de rentrée plus que convaincant pour le rouquin. Il a mangé Mounier défensivement jusqu’à l’écœurer (il est parti côté droit voir si c’était plus cool) et offensivement il a provoqué et a été d’un grand soutien pour Plasil et Jussie, se permettant débordements et accrochages avec Clerc. Attention tout de même, le week-end prochain ce sera Bastos ou Lisandro.

Zanetti – Inter (522/5 ) : Aux « mille bornes », ce serait l’Increvable… et le Prioritaire… et la Citerne… et l’As du ballon

Fernando – Bordeaux (5/5) : Fernando retrouve son poste et par la même occasion son envie. Une activité importante (86 ballons touchés), il a éclairé le jeu bordelais en alternant jeu court et jeu long avec une qualité de jeu et une envie qu’on n’avait pas vue depuis un petit moment. Son pressing important a permis à l’équipe de récupérer un grand nombre de ballons et notamment celui du deuxième but inscrit par Modeste. Et s’il était à la base d’un renouveau bordelais ? A confirmer tout de même comme pour le reste de l’équipe.

Xavi – Barça (4/5) : Van Gaal a dit un jour « Xavi n’a perdu qu’une seule fois le ballon… quelque part vers 1996?. Et ce n’est pas contre l’Hercules qu’il fallait chercher une autre passe râtée ou dribble foiré. Un Xavi des grands soirs. Quoi de plus normal quand on sait que la Ligue des Champions approche à grands pas.

Hamouma – Caen (5/5) : Bon dieu qu’il nous fait plaisir! Comme on dit chez nous, il n’y a pas de mauvais outils il n’y a que des mauvais ouvriers. Maintenant que Dumas sait s’en servir, il rayonne. Son grand pont qui amène le but était limpide, Gritchoum ne s’en est pas remis. Si on joue la champion’s league, on attendra avec impatience le duel Hamouma-Reina (désolés).

Van Persie – Arsenal (4/5) : La 100e titularisation du Dutch s’est soldée par une de ses meilleures performances cette saison (ouais, je sais, y’en a pas eu des masses). Au programme : une talonnade qui envoie Cesc sur orbite, une roulette comme tuto pour Chamakh, des appels d’une justesse impressionante, un CF qui partait en lucarne, et une passe décisive sur corner. Sur place ou à emporter ?

Hoarau – PSG (5/5) : un Guigui des grands soirs, un triplé pas dégeu’ (du gauche, de la tête, et un lob astucieux du droit), et le sens du collectif à chaque ballon touché. On nuancera un peu en voyant l’opposition du soir. Mais ça fait toujours plaisir de le voir dans cette forme internationale, hein Laurent ?

Les remplaçants :

Eto’o – Inter (4/5) : Enfin ! Samuel s’est remis à casser des reins. Il n’était pas flèche rouge non plus, mais tranchant, et efficace sur penalty. Samuel est de retour !

Arshavin – Arsenal (4/5) : Franchement kiffant. Il est entré en jeu frais et dispo, plein de confiance et d’envie. Son but prouve qu’il est toujours aussi important pour l’équipe.

Ozil (4/5) : Un chef d’orchestre dans un concert de punk. Du coup difficile de jouer une symphonie.

Un coup d’oeil aux idiots du Onze Anal d’en face ? C’est ici que ça se passe.

9 thoughts on “Le Onze Mondial de la semaine

  1. Les deux gardiens Montpelliérains de la saison dernière sont titulaires. L’un est parti, l’autre est resté. Chacun est titulaire dans son Onze, l’Anal et le Mondial. Comme un symbole.

  2. Le meilleur championnat du monde, c’est Javier Zanetti !
    Et selon mon ami Claude M., Moké en a une petite !

  3. On sait trier le grain de l’ivraie à Montpellier, qu’est-ce que tu crois! (enfin y a quelques encarts mais bon, chut…)

  4. Je commente en retard mais je m’en fais régaler la chique ( comme le gros Loulou ) . Cela dit est-ce normal qu’au cun lillois ne soit jamais présent dans le onze au seul titre qu’aucun nordiste ne souhaite être académicien ? Moi même je ne puis dans le sénés ou d’une part je suis d’obedience Parisienne et d’autre part mon perre et ma mèrre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.