Parce que nous aussi on veut faire dans le commercial et mettre nos plumes en avant, nous créons pour vous, un face à face unique en son genre, le onze contre onze.

C’est très simple, afin de tirer vers le haut nos académiciens et les footballeurs notés (ils se ruent sur les notes d’horsjeu.net afin de connaitre leur réel niveau ; les connivences avec L’Equipe font que leurs notes ne valent plus rien, et ils le savent), les gros membres choisissent chaque semaine les meilleurs et les pires performances avec les meilleurs et les pires commentaires de nos académiciens.

 

 

 

Douchez – Rennes (5/5) : Ne marche pas sur l’eau en ce moment, mais court tout simplement dessus. Deux arrêts impressionnants et s’imposant dans les airs sur à peu près chaque C.PA.de l’adversaire. Hugo qui ?

ABIDAL – Barcelone (4/5) : il sort un ballon sur un caviar de Fabregas pour Van Persie à la 25ème. Moltès gràcies ! Il fait un match monstrueux à gauche, à droite, au centre, en haut, en bas. Il est LE taulier de l’équipe cette année et le joueur de l’équipe qui ne fléchit jamais. Le seul de Knysna a pouvoir traiter Domenech d’abruti. Ne te prive pas Rico.

Koscielny – Arsenal (5/5) : Ou comment rentabiliser 12 millions d’euros. Un pur patron. Une lecture du jeu rare, qui entraîne des interceptions salvatrices. Des récups’ musclées, des tampons sur Messi et sur Pedro (tous licites), une vitesse de course vitale pour faire face aux poisons du Barca. Ajoutez à cela des relances qui percent deux lignes d’un coup, et mon Koko signe son match référence. Dire que ce mec était à Tours il y a deux ans…

SeubeCaen (4/5) : Bon intérim en défense centrale, grosse saison du Nico. Une des femelles SMAïste le trouve « parrrrrrfait », on ira pas jusque là: elle n’y connait rien.

Zanetti – Inter (5/5) : Ce mec est incroyable… Et il n’est né qu’une semaine avant moi… C’était mon destin d’arriver en retard sur l’adversaire !

Wilshere – Arsenal (5/5) : Un ami à moi est resté sur le cul en apprenant qu’il n’avait que 18 ans. Tout comme Szczesny, il a géré son match comme un papa. Physiquement de plus en plus impressionnant, il a expliqué aux milieux barcelonais ce que signifie tenir sur ses jambes. Il a été le relais le plus solide des Gunners sur le terrain, distribuant à gauche et à droite, et accélérant les montées de balle. Les supporters ne s’y sont pas trompés : il a été élu homme du match.

Gattuso -Milan AC (4/5) : Bloody Ivan is back ! Et quel retour ! Ce Gattuso là m’avait manqué. Parfait dans son rôle de ratisseur et dans ses transmissions de ballons, il a insufflé sa hargne et sa gnaque à toute l’équipe et à tout le stade. S’est battu 3 fois ce soir : une fois contre Crouch qui n’arrêtait pas de lui mettre les coudes (il s’est vite arrêté d’ailleurs), une fois contre un membre du staff anglais à qui il a failli arracher les yeux à la fin du match et finalement avec son double imaginaire qu’il a fracassé après avoir un jaune synonyme de suspension pour le retour.

 

XAVI – Barcelone (4/5) : le Xavi des grands soirs était de sortie. Lamborghini, costard 3 pièces, boutons de manchette en diamant et chaussures en peau de chamois du Bengale, la grande classe. Bon le soucis reste que ses potes étaient fringués comme des sagouins. Vélib, pull jacquard, baskets Atemi aux pieds et jeans Kerozène, la loose.

Ronaldo – Real (4/5) : Il a su la jouer collectif. C’est bien. La passe decisive pour Marcelo est pour lui. Il aurait pu en faire d’autres si l’autre tige qui sert d’avant centre avait été efficace. Sinon on l’a beaucoup vu,pour le plus grand plaisir de Dudu,  le Real opérant en contre attaque, sa grande specialité.

Cavani – Napoli (5/5) : Encore une fois sous la lumière des projecteurs, il va finir par se prendre pour Maradona. Il ne faut cependant pas oublier que lui ne décide jamais seul de l’issue du match

Hamouma – Caen (5/5) : Le caennais du moment. Entre un superbe débordement à l’énergie amenant le premier but et une magnifique tête laissant pantois Carasso pour la clôture du score il a trouvé le temps de mettre à l’amende les latéraux bordelais. Sur ce match c’est à la fois Monsieur Propre et Monsieur Plus.

Les remplaçants :

Adan – Real (4/5) : Il est rentré, une parade sur le coup franc d’emblée pour montrer qu’il était bien dans le match. Il a par la suite été impeccable. Bon petit va.

Chantôme – PSG (4/5) : une énorme activité au milieu de terrain. C’est vraiment le digne successeur de Claude MC. Il a souvent eu l’occasion de prendre sa chance face au but, une excellent technique, beaucoup d’engagement, bref, le Clément qu’on aime !

De Jong – Ajax (4/5) : Son excellent travail sur le coté est à l’origine du premier but puis il place sa tête pour le 2-0 à la 34eme. Hormis un sauvetage sur la ligne, il n’a plus existé en deuxième période.

Les autres apparitions :

Le vomi de M’Bengue 4/5 : Plutôt jaunâtre. Environ une canette de redbull en quantité. Par rapport à celui de Roland de la veille, il mérite facile 5/5.

Vous préférez la médiocrité ? Le onze Anal vous attend.

10 thoughts on “Le Onze Mondial de la semaine

  1. Putain même pas de Zanetti cette semaine ? Ca doit se compter en mois la dernière absence de Javier dans ce onze prestigieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.