Le post-bonus du comité pour le goûter : l’entretien du week-end

Le comité est amour et a envie de vous faire des surprises tous les jours.

Le blog enpleinelucarne.net continue à finement exploiter son carnet d’adresses pour donner la parole aux grands noms du foot français. Après Pierre Ménès donc, ou plus récemment Jacques Vendroux, c’est Hervé Mathoux qui est dans la place, pour continuer à essayer de nous vendre son C.F.C. Nous en avons choisi quelques extraits. Vous trouverez l’entretien intégral ici.

« Quand on a lancé l’émission, il était assez compliqué d’avoir des invités par exemple. Aujourd’hui, ce sont les acteurs du foot qui nous sollicitent pour venir participer au CFC. Ils ont compris que s’ils voulaient faire passer un message fort, le Canal Football Club était le bon endroit pour le faire. »
Toute corrélation avec l’exclusivité canal +, le carnet d’adresse de Pierre Ménès, et la multiplication des consultants est bien sûr à écarter. Bizarre tout de même que les gens ne préfèrent pas aller à stade 2, où ils pourraient bénéficier de la protection d’interpol.
Cela dit, on aurait bien aimé savoir quel message fort a un jour été prononcé à l’antenne du C.F.C. On a beau en avoir vu beaucoup pour le Replay, on nen trouve toujours pas.

« – Allez, je sais que tu n’aimes pas te mettre en avant, mais tu as été lauréat ces deux dernières années des Mag d’Or de l’Equipe Mag en tant que meilleur journaliste sportif, c’est donc que le succès du CFC ce n’est pas uniquement du à Pierre Ménès et à ses consultants ?
– Oui, je ne vais pas dire que je n’y suis pour rien dans tout ça, d’autant que j’en suis aussi leJe rédacteur en chef. Je n’en suis pas seulement le présentateur et je m’investis totalement dans le contenu. »
D’ailleurs Hervé, pas trop dur de passer pour quelqu’un de sérieux et de modéré à côté de Pierre Ménès ou de Christophe Dugarry.

« Honnêtement, animer un talk avec plein de grandes gueules, sans contraintes de temps parce qu’ils sont souvent enregistrés ou alors avec beaucoup de temps parce que la formule talk peut le permettre, c’est plus simple que de tenir le CFC, qui lui est en direct et qui, je le répète, n’est pas un talk show ! Il ne faut pas perdre de vue que chez nous le plus important restent les images. »
Méritait sa place doublement en grandes nouvelles, alors. On est même rassurés, Hervé. Mais on préfèrerait quand même plus d’images de jeu plutôt que celles sur les cheveux gominés de Mathieu Valbuena en zone mixte, ou celles des blagues d’Adil Rami et de Rio Mavuba dans « la grande surface ».

« Avec l’arrivée de Pierre, on a pu proposer une version du Canal Football Club complète »
Le C.F.C est une émission garantie oeuf-jambon-fromage.

« Si donner de l’opinion c’est être beauf… je ne crois pas. C’est juste que Pierre Ménès a ses codes de dialogues qui sont un peu directs ! Ca ne me dérange pas, il ne faut pas être coincé non plus. »
Peut-on vraiment parler de donner, Hervé ? Et si oui, peut-on quand même les lui rendre ? Merci d’avance.

« C’est sûr qu’au début, il m’a fallu faire plus d’efforts car, pour prendre une image de foot, quand tu arrives dans un nouveau club, avec de nouveaux joueurs, les automatismes ne naissent pas du jour au lendemain. De temps en temps, tu attends le ballon dans les pieds et tu reçois une mauvaise passe. »
Hervé reconnaît tout de même que les mauvaises passes ne venaient pas, pour l’essentiel, de son côté. Mais pour rester dans l’image footballistique, Hervé, le comité s’étonne que vous ne vous êtes pas rendu compte plus rapidement que c’était surtout à vous que revenait la tâche de prendre la profondeur dans le duo offensif que vous êtes censés former avec Pierre Ménès.

« Il fallait aussi que de son côté Pierre s’habitue à ne plus être dans une émission de talk, parce que lui en vient (100% Foot sur M6, ndlr) et là il pouvait en dire et en dire et en dire… »
Hervé ne précise pas ce que désigne précisément ce « en » dans « il pouvait en dire et en dire et en dire ». Le comité laisse ses lecteurs seuls juges, et parti pris.

« En fait, avant que l’émission n’arrive à l’antenne, j’ai passé mon temps à dire à la presse que le Canal Football Club n’était pas un divertissement mais que j’espérais que ce soit une émission divertissante. Mais tout le monde a cru que parce que le CFC n’allait pas être une émission de spécialistes de chez spécialiste, ça allait au contraire être un divertissement autour du foot. »
Raté, donc.

« Non, ce n’est pas du tout ça et j’espère que les gens le comprennent mieux aujourd’hui : c’est une émission de football qui fait en sorte qu’on ne s’emmerde pas. »
Raté aussi.

« Nous sommes diffusés à un horaire à la fois difficile et formidable. Il est difficile parce que la concurrence est énorme, la plus grosse concurrence étant celle avec la vie tout simplement : on est en fin de week-end, il faut s’occuper des enfants, les faire manger, il y a plein d’autres choses à faire que de regarder la télé autour de 20h. »
Prendre l’apéro aussi. Ça peut même se faire devant le CFC. Il arrive parfois mais rarement que tout le monde se taise quelques secondes, le temps de revoir une action ou de saluer un geste.

« On préfère donc aller au combat avec cet horaire compliqué que de dégainer facilement parce qu’on serait le midi et qu’il n’y a personne en face à part la messe. »
Il y a quand même les grasses matinées, Hervé. C’est ainsi que l’on sait que l’on est devenu adolescent, lorsqu’on n’arrive plus à prendre son café devant téléfoot parce qu’on n’a pas encore assez dormi, à 11h le dimanche matin. Cela dit, vous vous moquez, mais on ne croit pas que ce soit la messe qui ait tué france 2 foot. Ni attention à la marche d’ailleurs. On soupçonnerait plutôt Guy Carlier.

« si tous les autres membres du CFC ont des rôles bien définis, celui d’Isabelle l’est moins et au final on peut se demander, que fait-elle là ?
Ce serait un homme, se poserait-on la même question ? »
Tiens « une question que personne ne se pose ». Si Isabelle était un homme, le comité se poserait la même question, sauf peut-être Gros Membre numéro deux, qui porterait un nouveau regard sur elle/lui. Mais le comité n’aurait alors probablement pas entendu les mêmes réponses. Quoi que…

« Le jour de Knysna restera comme un moment extrêmement fort. On était en plein pendant la coupe du monde, on a sorti des infos importantes, on était chaud, et tout ça a pris des proportions invraisemblables et qu’on avait pas vu venir. J’ai eu le sentiment de vivre quelque chose qui allait vraiment marquer et faire date. Un peu comme un journaliste de politique étrangère qui voit tomber le Mur de Berlin en direct. Toutes proportions gardées »
Comparaison foireuse qui devient auto-rectificatif. Un superbe geste-technique qui mérite que vous figuriez dans le comité hebdo-maso de samedi prochain.

On vous laisse le mot de la fin :

« je pense qu’on a gagné une forme de légitimité vis-à-vis de nos abonnés justement parce qu’avant la création du CFC certains de nos abonnés pensaient qu’on allait faire une émission de divertissement, en clair, grand public, etc et ne sont pas venus. Et là, pendant la coupe du monde, avec un CFc en crypté, ceux qui sont venus ont vu ce que nous faisions vraiment. »

Oh et puis finalement non.

 

31 thoughts on “Le post-bonus du comité pour le goûter : l’entretien du week-end

  1. Si la qualité devait à chaque fois être cryptée, il n’y aurait pas beaucoup de programmes gratuits.

  2. Très belle phrase Mr Moké, et totalement vrai également.
    Vous êtes le nouveau BHL.

  3. Putain l’insulte. On aurait pu faire de belles choses ensemble pourtant Justine…

    Si Moké comprend bien le dernier paragraphe, l’abonné de Canal regarde une nouvelle émission seulement si elle est cryptée (car synonyme de qualité sous jacente, puisque le grand public ne peut pas y accéder).

    L’abonné n’est donc pas un fan de porno, juste un élitiste con.

    Bon et pour contredire Mr Mathoux que le policier aime bien quand même, les sketches de vuvuzela de la coupe de Monde de JCS, ça passait sans souci chez Patrick Sébastien…

    Ps : Hervé avez vous eu la lettre de candidature de Moké ?

  4. Oui c’est vrai Moké, on aurait pu faire des belles choses ensemble, d’autant plus que j’ai cru comprendre que vous étiez amateur de grosses matraques…

    ps: si vous le numéro à Gros Membre 2 je suis preneu(r)se.

  5. Autant pour moi, et GM2 alors ? Je ne suis pas brésilienne mais je peux faire l’affaire.

  6. Autant de quoi, pour toi ?

    de toutes façons au CFC ils ont pas trop de pression (dommage) niveau audience : ils succèdent à « Canal Presque », émission de sinistre mémoire, si ce n’est pour la plastique de Virginie Efira, que Moké doit préférer à Justine Pubère…

  7. « angoraphobe dit :
    01/03/2011 à 22:04 Il me semble, même si ça m’a toujours étonné, que l’on dit: au temps pour moi »

    Me semble aussi, car l’expression vient de l’armée et quand un brave soldat marchant au pas perdait la cadence, il demandait « au temps pour moi » et on lui redonnait, donc le temps….
    …pour que l’ensemble soit de nouveau près pour le 14 juillet…
    …pour le plus grand plaisir des Gros Membres du Comité!

  8. J’adore le paragraphe sur Isabelle Moreau. En gros, elle sert à rien oui, mais si on se le demande c’est parce que c’est une femme.

    A quand l’interview de Thomas Thouroude sur la nouvelle formule « stand-up-one-man-show-sketches-tout-pourris-de-On n’demande qu’à en rire » de l’Equipe du Dimanche ?

  9. Tout n’est pas pourri dans le CFC, il ne faut pas exagérer. Et surtout pas cette magnifique asiatique qui vient se poser régulièrement sur l’épaule d’Hervé le chat.

  10. Autant pour moi / Au temps pour moi:

    Les deux sont acceptés, cela fait cinquante fois qu’on nous la sort celle-là, et cinquante fois qu’on le rappelle.

    Merci de ne plus faire chier à ce sujet..

  11. Ok, ça ira. Circulez…Après de voir que l’irrespect du français vous irrite, c’est un plaisir.

  12. En même temps faut dire que le machin aime bien provoquer tout ce qui bouge, déjà sur la vidéo de la chouette il essaye de me lécher la boule, j’ai préféré ne pas réagir. Une sorte de train Abitbolesque sur les vastes prairies des jeunes filles en phase de menstruation.

    J’ai pas compris la coupe du monde de JCS avec les sketches de vuvuzela, me mémoire fait défaut d’un coup…et ne voyez point d’inconvénient à m’appeler Saussis, aucune formalité entre nous.

  13. Il suffit que je le mentionne, que voilà ma deuxième boule accrochée sur une autre vidéo. Je m’efforce de voir le côté positif, ça me détendra le scrotum.

  14. Ce autant/au temps est un serpent de mer des forums.
    Sinon, je ne trouve pas le CFC si mauvais que ça. On a connu pire. OK, Pierrot est exaspérant parfois, mais il y a des rubriques intéressantes.

  15. S’il vous plait, ne parlez de canl presque/Virginie Efira….une sombre histoire qui m’a fait perdre 4000euros…

  16. Le CFC c’est plutôt bien oui. Dans l’analyse des Cahiers, c’est dommage qu’ils aient pas pris le Match des Experts comme cas d’étude, parce qu’on touche le sommet du ridicule.

  17. P’tain c’est vrai. J’ai arrêté de regarder Téléfoot quand c’est passé de 18h00 à 11h00 (fin 80’s ou début 90’s).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.