Lettre ouverte à Monsieur Frédéric Thiriez

Aujourd’hui, le comité écrit à la plus belle moustache de France.

Cher Frédéric, chère secrétaire qui filtre le courrier de Monsieur le président Frédéric,

Le comité a décidé de vous écrire aujourd’hui tout d’abord parce qu’il s’inquiète un peu. On ne vous entend pas beaucoup en ce moment, et vous nous manquez d’autant plus qu’on entend beaucoup Jean-Claude, qui est très drôle au début mais rapidement lassant. Etrangement, on n’a rien vu non plus signé de votre élégante plume dans le livre blanc de l’Equipe, ce qui nous étonne tout de même puisqu’il paraît logique qu’en tant que président de la ligue de football professionnel depuis tant d’années déjà; fonction d’ailleurs que vous remplissez peut-être pas à la perfection mais tout de même beaucoup mieux que votre prédécesseur Gérard Bourgouin; vous ayez votre mot à dire sur la question.

Nous espérons sincèrement, et quand je dis nous, ce ne sont pas uniquement les trois gros membres du comité mais aussi tous les membres du site horsjeu.net et sans nul doute une très importante majorité de nos lecteurs, que vous vous portez bien. Nous vous imaginons actuellement surchargé de travail avec l’énorme problématique des droits télé qui se pose à vous, et c’est probablement pour cette raison que vous vous faîtes discret en ces heures de doute. Mais nous, et là cette fois-ci nous parlons uniquement de nous, le comité, venons pour vous venir en aide.

Et sans vouloir se la péter, parce que c’est vraiment pas le genre du comité. Nous paraissons au contraire plutôt légitimes et ce pour deux raisons :
nous sommes en premier lieu de sérieux consommateurs de football. Nous regardons les matchs chez nous. Nous regardons les matchs au pub. Et comme nous n’allons dans aucun autre endroit autant vous dire qu’on est des gros consommateurs;
nous décortiquons avec vigilance et même de temps à autre pertinence, la scène médiatico-footballistique pour le site horsjeu.net, où nous occupons la place de « chronique phare » et pourtant, croyez bien qu’entre les pronostics des frères Hullé, les billets du Francis, les lives en retard du stagiaire de 9 ans, les enquêtes de Bernard de la Villelumière, ou encore les analyses et les jeux de mots de Jean-Paul Hoth, la concurrence est aussi rude que celle du ventre mou de ligue 1.

Cette question des droits télévisuels nous concerne donc à double-titre, et nous nous permettons alors de vous formuler quelques premières pistes de réflexion que nous sommes prêts à explorer à vos côtés, Monsieur le Président.

En premier lieu, nous avons remarqué le changement de votre site et c’est vrai qu’il claque plus. Les informations sont toujours aussi faciles à trouver, au point d’ailleurs que nous n’osons plus nous aventurer sur lequipe.fr pour d’autres raisons que pour trouver des fautes de style, des erreurs d’amateur, et des analyses bancales… Bref tout ce qui est susceptible d’alimenter notre comité du jour, soit les derniers domaines où le site du seul quotidien sportif reste le number one. En revanche, nous nous étonnons quelque peu de l’absence de vidéos sur votre site. Vous allez nous répondre que ce n’est pas sa vocation, mais de notre côté, nous avons aussi envie de vous rétorquer que cette possibilité doit être analysée en profondeur, et là-dessus, comme vous le montrera notre cv, nous sommes des candidats notables. Pourquoi par exemple ne pas s’inspirer de la NBA qui proposait déjà des vidéos sur son site nba.com et qui vient de passer un accord avec dailymotion alors que les résumés des matchs de la coupe de la ligue sont déjà sur ce site-là ? Cette question se pose d’autant plus que la loi hadopi a pris soin d’ignorer les problèmes que vous pouvez rencontrer avec le streaming, et pour tout vous dire Frédéric, le comité en a un peu marre de voir des matchs de ligue 1 chez lui uniquement en roumain avec une qualité d’image dégueulasse, et des résumés sur rutube qui mettent autant de temps à charger.

En deuxième lieu, qui en fait découle du premier, puisque c’est là une partie du défi qui vous attend. Notre président, pas vous, mais celui qui est aussi le vôtre, bien que nous, les gros membres, n’ayons personnellement pas voté pour lui, a dit que la France comptait faire du sport un élément de sortie de crise. Autrement dit, le sport comme élément intégrateur des citoyens. Et là, croyez-bien que nous sommes beaucoup plus qu’un symbole vincent-duluquien ou qu’un citoyen lambda, mais bel et bien un véritable défi puisque nous nous sommes jusqu’à présent intégrés à peu près nulle part. Un défi qui vous intéressera d’autant plus puisque nous avons l’impression qu’à l’heure où les ex-footballeurs réclament des postes au sein de la fédération et confisquent de plus en plus l’antenne, le consommateur-spectateur-supporteur-à-ses-heures est de plus en plus ignoré par les instances dirigeantes, qui leur font paradoxalement les yeux doux à l’image du plan Leproux. Bref, en tant que sport numéro 1 de la scène médiatique française, le football pro doit penser à intégrer ces éléments allogènes que le reste du monde professionnel et/ou sportif rejette/nt. Alors bien sûr, nous ne faisons pas ça pour être engagé par la LFP, c’est le sens du devoir qui nous anime. Mais si jamais vous êtes intéressés, nous vous rappelons que notre cv est ici, et que notre mail c’est ça : lecomite@horsjeu.net

En troisième et dernier lieu, nous avons bien noté que vous étudiez la possibilité de créer une chaine télé. Nous vous soutenons dans cette démarche. Pour rappel, nous sommes beaucoup moins chers, beaucoup plus sympathiques et beaucoup plus intègres que Pierre Ménes. Mieux, nous aidons grandement l’éditeur de horsjeu.net à animer quotidiennement un site avec trois bouts de ficelle et aucun moyen financier. Avec notre participation, c’est déjà l’assurance d’avoir des programmes environ de qualité pour un moindre coût et quelques précieux conseils. À notre humble avis, par exemple, vous n’avez pas à payer un consultant par match mais uniquement pour les deux trois grosses affiches, ce qui vous fera déjà de sacrés économies. Un seul commentateur, relativement discret, sur le modèle anglais, nous semble suffisant pour un Lorient-Valenciennes ou un Arles-Avignon-Toulouse. Sachant aussi que la ligue ne peut se permettre de vivre sur les paris en ligne comme un site de foot quelconque, comptez sur nous qui n’en touchons que des sommes ridicules pour créer des liens avec d’autres partenaires bien plus fréquentables, comme par exemple myco-apaisil puisque nous sommes des experts en mycose anale, ou encore Kronembourg, 33 export et autre Valstar puisqu’il nous paraît fort regrettable que la ligue 1 orange n’imite pas sur ce point les ligues belge ou tchèque en mettant en valeur d’honnêtes producteurs de biens indissociables de notre quotidien, à nous, pas seulement le comité, mais tous les citoyens allogènes qui ne demandent qu’à intégrer ce qui se présente à eux.

Ce ne sont que des premières réflexions, et nous sommes sûrs qu’ensemble, nous saurons plus que les explorer, mais y construire quelque chose de solide, de stable, et de libre.

Monsieur le président Frédéric, merci de nous avoir lus. Madame la secrétaire, merci aussi, et surtout merci de ne pas jeter ce courrier dans la corbeille mais de le transmettre à Frédéric. N’oubliez pas qu’ensemble, tout devient possible.

Le comité.

5 thoughts on “Lettre ouverte à Monsieur Frédéric Thiriez

  1. Magnifique, que dis-je, grandiose. J’espère un retour positif sur cette appel au travail commun.

  2. En tous cas ça c’est de la recherche active d’emploi. C’est la dame du Pôle Emploi qui doit être fière du comité.
    J’aurais bien quelques conseils sur la rédaction d’une lettre de motivation ou d’un CV mais dans mon passé de chargé de recrutement (en entreprise pas en club de foot) j’ai déjà vu bien pire.
    L’audace est là et ça va bien finir par payer!
    Prochaine étape: comment préparer un entretien d’embauche…

  3. Si les gros membres on des problèmes avec les très bonnes retransmission que font gracieusement nos amis roumains, ils devraient essayer les émissions de nos très chères amis chinois. L’image est de très bonne qualité. Et les analyses de mi-temps n’ont rien à envier a celle de c+.

  4. Entièrement d’accord sur le fait que les Yankees ont un siècle d’avance en matière de gestion des images (et de leur image avec). La NFL est aussi un excellent exemple.

  5. On parle de chez nous, mais comment ça se passe ailleurs ?

    Tiens par ex, en Bundesliga, championnat qui semble être l’exemple à suivre pour ses stades, finances bien équilibrées etc. Comment ça se passe les droits d’image là bas ?

    Il est où Karlito ? Encore en Europe de l’est ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.