Liverpool – Arsenal (0-0) et Arsenal – Newcastle (1-0) : la Gunners Academy s’en contentera

Salut à tous !

Comme on le pressentait, point de GRANTATAKAN à l’horizon en cette fin de mercato. Pour tout vous dire, je préfère ça au fait de claquer le PIB de Djibouti pour acheter des joueurs qui n’ont aucune expérience de la PL, ou qui n’ont jamais brillé en Angleterre (oui, je parle bien de Martial et De Bruyne, bravo). Mais ça, on vous en reparlera plus tard dans la semaine, promis. Je sais, cher lecteur, on n’a rien publié depuis un mois et voilà qu’on vous sort un teasing dès la 1ère phrase de l’Acad’. Comme un symbole du mercato des Gunners. Ah oui et le Père Fidalbion vous promet un retour sur la finale de la Cup, dès que Tomas Rosicky aura enchaîné dix matches de suite.

Tonton se préparant à essuyer le feu des critiques post-mercato

Ces prolégomènes étant consommés (pardon, j’ai croisé Pape Diouf cet été, ça laisse des traces), abordons à présent ce pourquoi vous avez cliqué sur le lien de l’article : les derniers matches d’Arsenal. Par flemme autant que par honnêteté intellectuelle, je me vois mal vous décortiquer le match contre Liverpool vieux de plus d’une semaine. Qui sait, peut-être que les collègues Scousers auront envie de plus développer. Nous nous contenterons donc de quelques brèves remarques sur ce match.

ZE FLASH

(Le résumé du match ici).

  • Recevoir les Reds n’est jamais une sinécure, mais se présenter contre eux avec une charnière Gabriel-Chambers t’annonce une soirée ô combien douloureuse. Un peu comme quand Roy Sullivan sort faire une balade en forêt un soir d’orage. Je ne m’associerai toutefois pas aux sycophantes qui se sont répandus en insultes contre ce pauvre Calum après la rencontre. Le garçon ne joue jamais et se retrouve jeté dans la fosse aux lions, à un poste qui n’est pas vraiment le sien pour ne rien arranger.
  • Quand au bout de huit minutes, l’adversaire a déjà frappé le poteau et ton équipe s’est déjà vue refuser un but pour hors-jeu (peu évident), tu fais quoi ? Pour ma part, j’ai tenté le LSD. Ça m’a fait réclamer l’entrée de Walcott. Plus jamais.
  • Point positif de la soirée : les gens ont réalisé l’importance de Koscielny au sein de l’équipe. Dès qu’il ne joue pas, on souffre énormément dans la relance. Le pressing de Liverpool était très bon, mais notre bloc aurait pu jouer 10m plus haut avec la qualité de relance de Kos.
  • Qu’avait fumé le président de Chelsea quand il nous a laissé Cech pour 12 millions ? On lui doit le point du match nul, notamment pour ça :

Benteke en fait encore des cauchemars

  • Szczesny aurait-il arrêté la frappe de Coutinho ? Parce que visiblement, il se met à jouer au foot depuis qu’il est parti à Rome.
  • Heureusement que Coquelin est nul et surcoté. Qu’est-ce que ce serait sinon ?

  • 0-0, au vu du déroulé de la rencontre, ça tient du miracle. Il y a encore un an et demi, on aurait perdu. A croire qu’il y a un petit quelque chose en plus au sein de l’équipe. Pourquoi ricanez-vous ?

En un mot comme en cent, ce résultat me satisfait. Dans le sens où, comme souvent à domicile, j’ai craint le pire durant 90 minutes. Toutefois, si l’on veut grandir, il faudra qu’on soit capables d’arracher la victoire dans ce genre de matches. Place maintenant au déplacement à Newcastle.

ZE GAME CONTRE LES MAGPIPES

(Les images sont ici)

Enchaîner la même semaine un match débridé contre une équipe joueuse et une rencontre sur les terres de la pire bande de buses surcotées du Royaume, ça fait un choc. On sait que, quand on se déplace à St James Park, on assiste souvent à une purge au résultat aléatoire. Pour supporter cela, nous montons un comité de soutien mutuel avec plusieurs autres Gooners au pub. Quand soudain tombe la compo :

Si on veut voir le verre à moitié plein, il faut se réjouir de voir enfin Koscielny et Gabriel alignés ensemble en charnière centrale. De quoi potentiellement dégager pour de bon le Big Fucking German. Si on veut voir le verre à moitié vide, Walcott en 9 et Oxlade-Chamberlain sont présents sur le terrain.

Depuis le temps que Théo réclame à cor et à cri sa titularisation au poste de 9, on espérait le voir tout casser. Au bout d’à peine dix minutes, il gâche un caviar de Bellerin. Je dois vous avouer que j’ai fort bien pu être grossier envers sa génitrice à ce moment-là. Encore plus vingt-cinq minutes plus tard, quand il rate l’immanquable, après une frappe de Sanchez mal repoussée par Krul. Même Giroud l’aurait mise, celle-là…

Du côté de Newcastle, on n’est pas venus pour réciter de la poésie. Un carton rouge de Mitrovic au bout de quinze minutes pour une très vilaine semelle sur Coquelin (Eduardo a déjà perdu une cheville pour moins que ça), une faute de Thauvin sur Bellerin qui aurait pu nous valoir un penalty, un tacle non-maîtrisé du même Thauvin sur le même Coquelin… Si les Toons avaient été réduits à neuf avant le retour aux vestiaires, personne n’aurait crié au scandale (sauf José Mourinho, probablement, mais c’est une mimique maintenant).

En deuxième période, les Magpipes sont acculés dans leur camp. Les Gunners finissent par trouver l’ouverture à la 51e minute. Ramsey décide d’envoyer une lourde, repoussée par Krul. Oxlade-Chamberlain hérite du ballon. Sa frappe trop croisée est gentiment accompagnée par Coloccini dans ses propres filets. Plus rien ne sera marqué, Sanchez puis Giroud s’appliquant méthodiquement à ne pas faire enfler le score. Et il ne faut pas compter sur Newcastle, surtout en infériorité numérique, pour assurer le spectacle. Encore une fois, on s’en contentera.

ZE BÂCHES GROUPÉES :

Cech (5/5) et non noté : Incroyable contre Liverpool, aurait pu planter un hamac entre ses deux poteaux contre Newcastle. A d’ores et déjà conquis le public d’Arsenal, ce qui n’est pas une mince affaire quand tu viens de Stamford Bridge.

Bellerin (2/5) et (3/5) : Parfois inquiétant au marquage de Coutinho, le petit Hector amène toujours quelque chose quand il monte, à l’image de son décalage somptueux pour Walcott. Tant et si bien qu’il vient d’être convoqué avec la Roja. Pas mal pour un gars qui jouait avec la réserve il y a deux ans.

Gabriel (2+/5) et (3/5) : Tiens, un mec qui sait se placer, qui descend sous les 15″ aux 100m et dont la qualité de relance fait écho à celle de Koscielny. Encore un ou deux matches comme ça et il s’installera pour de bon.

Chambers (1/5) et (N/N) : Non, je ne lui ai pas mis zéro. D’une part parce que sa deuxième mi-temps contre Liverpool a été beaucoup plus intéressante. Et parce que je déteste hurler avec les loups.

Koscielny (N/N) et (5/5) : Appelez-le Monsieur.

Monreal (2/5) et (2+/5) : Plutôt discret, ses progrès depuis un an méritent d’être salués. Lui aussi est un danger permanent lorsqu’il avance dans le terrain. A noter qu’une énième rumeur à la con l’envoyait à Bilbao avant-hier. J’en rigole encore.

Coquelin (5/5) et (5/5) : Irréprochable. Il intercepte tout, gagne tous ses duels, y compris dans les airs et la qualité de son jeu long fait très mal à l’adversaire. Pourvu que ça dure, comme on vous le dit ici depuis janvier. Oui, ça commence à faire.

(Au fait, c’est cadeau)

Cazorla (3/5) et (4/5) : Il arriverait à trouver ses attaquants au milieu d’un attroupement de fans des One Direction.

Ramsey (2/5) et (3/5) : Quand il décide de jouer simple (passe à une touche ou contrôle/frappe), il fait partie des meilleurs box-to-box de la planète. Quand il décide de s’empaler sur trois joueurs alors que deux coéquipiers sont démarqués, il me donne envie de relancer l’industrie du napalm.

Sanchez (3/5) et (4/5) : Si on met de côté sa propension à vouloir endosser le rôle de sauveur, on a quand même un mec d’un professionnalisme rare qui se dépouille pour le jeu d’équipe. Avec du talent, qui plus est.

Özil (2+/5) et (N/N)  : Lui aussi réalise des tours avec le ballon que même David Copperfield ne comprendrait pas. Dommage que son côté nonchalant me fasse si souvent rager.

Oxlade-Chamberlain (N/N) et (1/5) : Un point pour sa frappe déviée par Coloccini. Aucun point pour son entrée contre les Reds, où il a accumulé les frappes ratées.

Walcott (N/N) et (0/5) : OK, il mérite peut-être mieux mais je n’en peux plus.

Giroud (2-/5) : J’ai l’impression de me répéter à chaque Acad’ : il est très bon dans le jeu d’équipe et pour peser dans la défense adverse. Plus qu’à trouver le moyen d’expédier le machin rond qui traîne sur le terrain dans le grand rectangle blanc.

Giroud sur la performance de Walcott à Newcastle. Le groupe vit bien :

Arteta (N/N) : Je l’avoue. J’adore quand il rentre en cours de match pour tout découper. Parce qu’il le fait comme personne.

IF NOTE :

Chelsea et Manchester qui perdent, et si on faisait l’énorme opération du week-end ? Comment ça, City ?

Qu’arrive-t-il à Liverpool ?

Je suis perdu : Coquelin est nul ou pas ?

Si Martial vaut 80 millions, on ne peut pas essayer de refourguer Campbell pour le quart de cette somme ? Ou, encore plus audacieux, de le faire jouer ?

D’ailleurs, je veux bien recruter un GRANTATAKAN, mais si c’est pour mettre 50M€ sur Yacine Bammou ? D’ailleurs, figurez-vous Arsène qu’avant de jouer à Nantes…

Et si on lançait un crowdfunding pour envoyer enfin Newcastle en Championship ?

A très bientôt après la trêve internationale ?

Johny Kreuz (@Ros_Jo21)

Tu aimes Horsjeu ? Tu veux que cette belle histoire se poursuive ? Abonne-toi par ici on est gentils et le stagiaire fait le café.

Tu aimes Arsenal ? Tu as raté l’Acad’ d’un match ? C’est par ici.

Tu aimes les films de gladiateurs ?

Et si jamais t’as envie de taper dans un ballon en vrai, le site 1 ptit foot est fait pour toi

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

3 commentaires

  1. Même pas un gif du double-contact de Coquelin
    Je suis outré.
    Très belle acad’ sinon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.