Comme prévu, le rythme des académies n’est pas à la hauteur de celui de mon époque lycéenne, malgré l’unique match hebdomadaire aoûtien. En même temps, qui s’est vraiment intéressé à la rencontre contre Ajaccio? L’affaire était entendue avant même le coup d’envoi. Score plié au bout de 20 minutes (2-0), rideau. Rien de palpitant à relater, donc. Quand à notre déplacement chez les Nicollin le vendredi soir suivant, étant de mariage, je n’ai rien pu voir du tout. Non, la cérémonie avait bien lieu le samedi, mais repas la veille avec la famille, les amis, tout ça… Sans oublier que j’étais en vacances, et que je reviens tout juste de Sicile. Autant dire que j’ai très peu suivi l’activité de mon club de coeur avec les doigts.

Alors, quoi de neuf à Paname ces derniers jours? L’arrivée de Kurzawa, le départ de Digne à la Roma, le Real en phase de poule, les retours de blessure de Di Maria et Ibrahimovic, le mollet de Pastore, la prolongation de contrat de Motta, et la suite des virées nocturnes de Pocho. Ne soyons pas cuistres, n’oublions pas la victoire du girly-PSG contre Rodez (5-0) en ouverture du championnat féminin ce dimanche.

Avant la trêve internationale, et pour boucler ce début de saison, nouveau match à l’extérieur (déjà le troisième!) pour affronter Monaco, tout juste interdit de LdC par Valence. Quelques objectifs pour la soirée: rester leader et donc invaincu, ne toujours pas prendre de but, ne pas se blesser, faire en sorte que Di Maria s’intègre bien, ne pas flamber toute sa prime de match au casino du coin.

Le match:

Mi-temps 1 => plutôt ennuyeuse, la faute à un manque déprimant d’occasions franches. Ibra joue trop bas, Edi hante son côté comme une pauvre âme en peine, et les fulgurances de Lucas n’aboutissent que rarement. Le reste du 11 parisien est de bonne facture, avec des mentions spéciales pour Marco et Serge. La possession est largement en notre faveur (70%), sans qu’on en profite réellement. Attention aux pertes de balle dans notre moitié de terrain, les contres partent très vite chez les locaux.

Mi-temps 2 => bah voilà, il suffisait d’être patient. Tout vient à point à qui sait attendre. Cavani a fait taire Tweeter et les téléspectateurs de Canal, on a eu un très bon aperçu des misères que fera Angel aux adversaires, Motta marche sur l’eau, et notre défense est imperméable. En conclusion: ensemble des objectifs réalisé. On aura l’esprit tranquille pendant la trêve, et on reviendra pour écraser tout le monde sur notre passage. Finalement, les victoires ne sont jamais lassantes.

Trapp (3/5) youhou! Enfin 1 arrêt! C’est pas trop tôt. Le poste de gardien de but n’est donc pas un emploi fictif au PSG.

Maxwell (3/5) moins fringuant que son coéquipier de l’autre bord, mais moins jeune aussi, et moins de possibilités de dépasser efficacement la ligne médiane.

Luiz (3/5) à la cool, sans pression, le gros du taf étant effectué par son capitaine.

Silva (4/5) infranchissable, imperturbable.

Aurier (4/5) en toute objectivité, je pense qu’on peut dire que Serge a mangé sur la tête d’El Shaarawy pendant tout le match. Un sacré physique, une très bonne technique, des centres qui arrivent, et une baisse de régime logique pour les dernières minutes.

Verratti (4/5) régalade sur régalade. Et quand il fera l’amour à Isco et Modric, ce sera encore meilleur.

Motta (4/5) plus de 160 ballons touchés, 92% de passes réussies, à peine 1 faute. What else? Indispensable.

Matuidi (4/5) un excès d’engagement qui lui a valu d’être sanctionné un peu trop souvent. Il est monté en puissance au fil de la rencontre, et s’est projeté vers l’avant. Une future reconversion au poste de n°9 à venir?

Cavani (1 puis 4/5) un bilan plus que famélique avant la pause. Puis un regain de confiance avec cette tête rageuse en lucarne, et ce plat du pied filet opposé. Edi souffle le chaud et le froid sur ses supporters.

Lucas (3/5) une partie pas si mal mais où encore une fois il n’est pas décisif. Avec l’arrivée de Di Maria, le non-départ de Lavezzi, et le retour de blessure de Pastore, il va vite revenir sur le banc mettre des pailles dans le Powerade de ses potes.

Ibrahimovic (3/5) il sert Edi sur un plateau, certes. Mais à force de descendre de quelques étages pour toucher plus de ballons, il en oublie de jouer à son poste et de créer du danger. Quelques bons mouvements toutefois, de temps en temps.

Remplaçants:

Di Maria (4/5) et la lumière fut. Premier ballon, premier caviar, prémice d’une petite demie-heure pendant laquelle Angel nous a déjà enchantés. Et puis son compteur de passes décisives déjà ouvert. Il a dû trouver ça facile, la Ligain.

Lavezzi (non noté) notre Pocho ressemble de plus en plus au Capitaine Haddock. L’arrivée de son compatriote semble lui redonner des ailes, la preuve avec cette belle volée qui fusille Subasic.

Marquinhos (non noté) un maigre temps de jeu pour notre blédard préféré en cette période estivale. Dommage. Espérons qu’il garde le moral.

6 thoughts on “Monaco – PSG (0-3): la Porte de St Cloud Académie livre ses notes

  1. Enfin un vrai commentaire qui nous change des misères des journaux dits sportifs … Vivement la suite …

  2. Et L’Equipe qui met un « 5 » à S.Aurier , izont pas vu le match ou quoi ?

    Sinon , bon acad' » et content de te relire.

  3. il manque le mot « tête » dans la note de Cavani. :D

    RAS sinon. la concurrence est morte :)

  4. Non, il est encore en vacances. Il reviendra bientôt, quand j’aurai plus de tps pr pondre mes acad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.