Montpellier – Bordeaux (0-1), la Scapulaire Académie livre ses notes

Ah la Ligue 1, ce truc qui t’a manqué tout l’été et que tu ne pourras pourtant t’empêcher de critiquer après un 0-0 tout pourri au mois de Novembre… Mais en attendant ce moment fatidique, réjouissons-nous, fini les matchs amicaux qui te font craindre que ton équipe finisse en L2 parce que t’as pas battu Nantes (ou qui te font croire que tu vas marcher sur l’Europe parce que t’as battu Willem II, coucou l’OM). Place à la compétition, à la sueur et aux litres de bières ingurgités en vociférant le plus souvent possible contre l’arbitre qui est forcément contre ton équipe. Place à la paranoïa ambiante, persuadé que le monde entier en veut à ton club (surtout si tu supportes l’OM) et que les arbitres sont des vendus (pour les lyonnais) mais place aussi à l’espoir de voir ton équipe enfin gagner un trophée (rennais et toulousains c’est pour vous), produire du jeu (pour nous les bordelais), ou ne pas faire la connerie d’aligner un joueur suspendu (coucou les nantais). Enfin, trêve de plaisanteries, la Ligue 1 revient, parlons de Bordeaux.

L’école de gestion du mercato bordelais a encore frappé. Alors que la saison s’annonçait sous les meilleurs auspices (hospice pour Marc Planus), le club a décidé que vendre Orban, qui avait fait la quasi-totalité de la préparation titulaire et dans l’axe, serait une idée intelligente. Du coup Sagnol est obligé de bricoler avec les moyens du bord en attendant que la case « arrivées » se remplisse un peu. Le point sur les absents :

  • Les blessés : Jussie (genou), Mariano (cuisse), Pellenard (genou), Poko (genou), Saivet (genou). Vous l’avez compris, s’il y a un spécialiste du genou pas trop con qui lit cette académie, c’est le moment d’ouvrir une clinique sur Bordeaux.
  • Choix de l’entraîneur : Orban (sur le départ vers Valence, son soleil, ses plages, son chômage galopant)
  • Avec la CFA : Prior (on va pas amener 3 gardiens)

Du coup le groupe est le suivant ;

  • Gardiens : Carrasso, Jug
  • Défenseurs : Faubert, Pallois, Planus, Poundjé, Sané (oui, partons avec seulement 5 défenseurs, grande idée si y’a un blessé)
  • Milieux : Badin, Kaabouni, Khazri, Plasil, Sertic, Traoré, Thiombane (Va falloir que vous vous habituiez aux 2 premiers, Thiombane est la surprise, pour pallier une éventuelle blessure)
  • Attaquants : Diabaté, M-Belay, Rolan, Sacko, Sala, Touré (Les 2 prêtés sont de retours et Touré est présent au cas où Diabaté ne pourrait pas tenir sa place).

Y’a quand même pas à sourciller, ça change de l’an dernier où on avait les Bellion, Ben Khalafallah, Bréchet et autres Chalmé dans le lot.

A 1h du début du match, la compo tombe. Et avec cette compo le premier scud lancé par Sagnol : Sertic est titulaire en défense centrale ! Si cette décision est compréhensible par rapport à Pallois (qui n’a jamais goûté à la L1 et pour qui il serait suicidaire d’être lancé comme ça au 1er match), c’est un signal fort pour Planus qui se retrouve relégué au rang de dernier choix par Sagnol, du genre le petit gros choisi en dernier à la récré pour faire un foot.

Le replacement de Sertic derrière offre la possibilité à Traoré d’être titulaire. Forcément il ne pouvait pas y avoir que des avantages. Voici donc le 1er onze de l’ère Sagnol :

tactique_montpellier_bordeaux

Vu que le Multiplex de Canal s’est rapidement transformé en une diffusion de Bastia – OM, c’est sur un classique streaming turco-moldave que j’ai pu regarder ce match. Au passage ça m’a évité les « Miroslav Plasil » de BeIn Sports. Mais place au match.

Le match :

7ème min : Gissi, recrue montpelliéraine, s’adapte rapidement au style du club en prenant un jaune pour une faute débile sur Diego Rolan qui n’avait même pas le ballon. C’est n’est pas le 1er jaune du match, Michel Mézy en ayant déjà 6 d’avance sur tout le monde.

10ème : Frappe toute moisie d’Anthony Mounier qui nous rappelle que si l’OL est un des clubs qui forme le plus de joueurs en France, il forme essentiellement des joueurs pourris.

13ème : Cheick Diabaté termine son échauffement en perdant son duel avec Jourdren après avoir été bien décalé par Plasil qui a visiblement retrouvé l’envie de jouer au football après son année sabbatique.

16ème : Lancé côté gauche par une superbe ouverture de Sané (oui ça arrive), Poundjé réalise un une-deux avec Maurice-Belay et envoie un centre parfait (ça arrive aussi) vers Cheick Diabaté qui met le pied à 2m du sol (il est comme ça le Cheick) pour dévier la balle dans le but. Ça fait 1-0, sur une véritable action construite, la bonne excuse pour moi pour me foutre à poil dans le salon et entamer la danse de la victoire.

danse

19ème : Parti dans un remake du slalom géant d’Alberto Tomba à Albertville, Maurice-Belay passe les portes montpelliéraines avec aisance. Malheureusement l’action se termine sur son pied droit et bien qu’il y mette toute sa force, sa frappe ne dépasse pas les 15km/h ne faisant pas trembler Jourdren.

29ème : Diabaté fait des misères à la défense montpelliéraines qui ne sait plus quoi faire pour l’arrêter. Le Malien centre en retrait vers Rolan qui laisse pour Traoré qui prend sa chance. Sa frappe de l’extérieur du talon meurt en sortie de but après être passée très largement à côté.

33ème : Sertic prend un jaune après une faute sur Montaño mais surtout pour sa coupe de cheveux franchement ratée. Siaka Tiéné se prend pour un autre (un qui aurait du talent) et tente sa chance directement dans les tribunes, défigurant à vie le petit Dylan qui l’avait sûrement mérité vu son prénom de merde.

36ème : Hilton a enfin trouvé un moyen d’arrêter Cheick Diabaté dans les airs : le coup de coude. C’est con, c’est faute.

40ème : Sur un coup-franc tiré par Tiéné, Hilton place une tête hors cadre. Même pas peur (mais on va se servir un verre, juste au cas où).

42ème : Débordement de Mounier qui centre vers Lasne qui place une tête puissante, obligeant Carrasso à faire une parade splendide. Pendant ce temps, à Bastia, un gardien qu’on ne nommera pas s’est fait lober sur sa ligne. Et pourtant Landreau a pris sa retraite.

44ème : Running-gag : Traoré sort sur blessure. Comme Les Guignols de l’Infos, ça ne fait plus rire personne. Pallois entre à sa place.

45ème +1 : Les montpelliérains font le siège du but bordelais et multiplient les tentatives, toutes contrées. L’arbitre finit par siffler la mi-temps, permettant à bon nombre de supporters bordelais de desserrer un peu les fesses.

46ème : Côté héraultais, Gissi, qui a vécu l’enfer face à Maurice-Belay, sort, remplacé par Deplagne.

52ème : Côté gauche, Montaño se joue de Vin Diesel Faubert et sert Mounier dans la surface. Sa tentative aurait pu faire les Croisades tellement elle l’était (croisée).

55ème : Courbis la sort et la pose sur la table : il sort Lasne (un milieu) et lance Bérigaud (un attaquant). On recense 9 attaques cardiaques au vu de ce choix, dont 4 pour le seul Pablo Correa.

59ème : A cause d’une préparation tronquée par une blessure, Cheick Diabaté manque de rythme et de jambes (un comble quand on voit les siennes) et doit laisser sa place à Emiliano Sala qui en profite pour faire sa 1ère apparition en L1 avec le maillot girondin (La 1ère c’était en Coupe de France contre Lyon sous Gillot)

61ème : Sala décale Maurice-Belay dans la surface mais le centre de ce dernier manque de précision pour être dangereux.

63ème : Visiblement à Montpellier ils sont plus option boucherie que poésie. Sanson prend à son tour un jaune pour une semelle sur Plasil.

67ème : Sur un coup-franc lointain, Carrasso nous gratifie d’une sortie foireuse (un hommage à Olimpa ?) mais est sauvé par Faubert qui dévie la balle en corner. Pendant ce temps les joueurs de Courbis réclament un penalty qui n’a aucune raison d’être. Si seulement ils mettaient autant d’application dans leurs frappes…

70ème : Pallois se veut héritier de Carlos Henrique et prend un carton jaune.

72ème : Courbis envoie au front le jeune Ribelin à la place de Montaño pendant que Carrasso multiplie les sorties foireuses. Heureusement Sané veille.

81ème : Long centre de Deplagne pour Bérigaud qui place une belle tête de l’entrée de la surface. Malgré sa surcharge pondérale, Carrasso s’envole comme une anorexique un jour de tempête pour sortir la balle du but.

83ème : Willy Sagnol est visiblement amateur de drogue puisqu’il sort Poundjé pour lancer Hadi Sacko. Maurice-Belay passe donc arrière gauche. En apprenant ça, je demande un double whisky à Madame, « c’est une urgence sanitaire ».

88ème : Ribelin, qui se montre à son avantage depuis son entrée, repique dans l’axe et frappe. Carrasso arrête le ballon facilement.

90ème +1 : Le dernier coup-franc du match est montpelliérain mais dégagé par Pallois de la tête. L’arbitre libère enfin les bordelais et Willy Sagnol qui début par une victoire, une bonne chose avant de recevoir Monaco dimanche.

Les gars :

Carrasso (4/5) : Chacune de ses sorties a fait croire à une épidémie de Parkinson chez les supporters bordelais. Mais il a assuré (et rassuré) sur les 2 occasions dangereuses des héraultais. Attendu chez le Docteur Dukan.

Faubert (3/5) : Prudent, il a été plutôt discret. C’est pourtant pas facile quand on est le sosie de Vin Diesel. Précieux.

Sertic (4/5) : Derrière ou au milieu c’est pareil, il est le leader de l’équipe. La coupe militaire c’est un hommage à Full Metal Jacket ?

Sané (5/5) : A croire que le brassard ça responsabilise même un mec qui a la capacité d’attention d’un enfant de 8 ans dans un magasin de jouets. Très gros match.

Poundjé (4/5) : Aucun geste suicidaire et une passe décisive superbe. Une bonne façon de faire table rase de la saison passée. Remplacé à la 83ème par Hadi Sacko.

Plasil (3/5) : Plus vite cramé que des broussailles dans lesquelles on aurait jeté un mégot, il n’a pas surestimé ses capacités et s’est contenté de défendre.

Traoré (2/5) : L’éternel désespoir du club s’est encore blessé. Un scénario encore plus prévisible qu’un téléfilm sur M6. Remplacé à la 44ème par Pallois.

Khazri (3/5) : A disparu trop rapidement de la circulation. Peut mieux faire.

Rolan (3/5) : Discret offensivement (et malmené par la défense peu encline à la poésie), il a travaillé défensivement et aidé l’équipe lorsque celle-ci souffrait. Solide.

Maurice-Belay (3/5) : A son avantage en 1ère période et impliqué sur le but (il décale Poundjé), il a ensuite souffert, comme le reste de l’équipe. A terminé le match arrière gauche, s’en sortant pas trop mal.

Diabaté (5/5) : J’espère que Dieu a fait Diabaté immortel, sinon il va lui piquer sa place.

Les entrants :

Pallois (3/5) : S’il a un peu trop envoyé de longs ballons devant (à peine, j’ai juste eu l’impression de retrouver un match de district à un moment), il a été solide. Encourageant.

Sala (non noté) : Dure première en L1 pour lui dans une équipe archi-dominée. A quand même trouvé le moyen de placer une frappe (non cadrée). On le reverra.

Sacko (non noté) : J’attends pour voir, j’ai encore son entrée dégueulasse en janvier dernier en tête.

En vrac :

  • Commencer par une victoire c’est fait pour Sagnol, contrairement à Gillot (défaite à domicile contre Saint-Etienne 2-1) et Tigana (défaite à Montpellier 1-0).
  • Cheick Diabaté a marqué son 45ème but sous le maillot bordelais, comme un certain Cavenaghi (et comme Wendel aussi).
  • Encore 4 buts et le Cheick rattrape Darcheville et Micoud.
  • Après une saison moyenne, Lucas Orban nous quitte pour aller à Valence. Il manquera essentiellement aux femmes.
  • Diego Contento arrive à Bordeaux en provenance du… Bayern. Ça faisait bien longtemps qu’on avait pas pris un joueur dans un grand club. Le dernier c’était Gourcuff qui arrivait du Milan AC.
  • Visiblement on ne va pas s’arrêter là vu que Tiago Ilori (bien connu chez les amateurs de Football Manager) pourrait débarquer en prêt en provenance de Liverpool.
  • Pendant ce temps on n’a pas fait la connerie de re-signer Alou Diarra. Par contre on a filé un poste à Chalmé à Girondins TV.
  • La semaine prochaine c’est Monaco, en direct sur Canal. Conseil santé : mettez des boules Quies pour ne pas être atteint par le fiel de Pierre Ménès qui travaille autant ses dossiers que Plasil son physique.
  • Sur la page facebook de la Scapulaire Académie, beaucoup avaient pronostiqué le but de Diabaté mais pas la victoire de Bordeaux. Bravo à Damien Barsacq qui avait vu les 2.

Claude Pèze

Claude Pèze

15 commentaires

  1. En tant que supporter toulousain je ne peux pas laisser passer cette énormité grotesque :
    « place aussi à l’espoir de voir ton équipe enfin gagner un trophée (rennais et toulousains c’est pour vous) ».

    Notre seul espoir en étant toulousain, c’est juste de pas être sorti 3-0 au premier tour de coupe par une promotion de ligue.

    Enfin histoire d’humilier les analyses bordelaises (que j’ai pronostiqué en L2 l’an prochain) notons celle-ci :
    « partons avec seulement 5 défenseurs, grande idée si y’a un blessé ».
    Suivie d’un :
    « Sertic est titulaire en défense centrale ! »

    Ça fait donc 6 défenseurs, essayez de compter sur vos doigts pour vous aider.

  2. Mon cher Mayoul, il se passe une journée entre l’annonce du groupe et la compo. Une journée à maugréer en voyant seulement 5 défenseurs dans le groupe, suivi d’une bonne heure à être étonné de voir Sertic en défense.

    Il y avait donc 5 défenseurs dans le groupe plus Sertic (un milieu) qui a dépanné au poste, prouvant qu’on est un peu légers à ce niveau.

  3. Ton Gaëtan va bien, on lui fait prendre un peu l’air et manger sainement (ça doit le changer) pour l’instant il s’acclimate.
    On a découvert son profil facebook et on a eut envie de vous le renvoyer à cause de sa photo de profil, mais on risque d’en avoir besoin alors on laisse couler.
    Bisous.
    Mèch

  4. Je pose la question quel intérêt de recruter l’autre rital du bayern alors que on a deja poundjé + théo a ce poste??

    Dommage qu’orban parte il aurait pu être la recrue attendue en defense centrale (mais bon si Valence crache 7-8 millions c’est tout bon!)

  5. @Mèch: Merci Mèch, prenez-en soin.

    @L’ancien: Poundjé sort d’une saison catastrophique et a besoin de progresser. Pellenard devait être prêté pour gagner de l’expérience mais s’est blessé pour 6 mois. D’où la nécessité d’un arrière gauche. Pour Orban on ne connait pas les raisons de son départ et ça m’étonnerait fort que Valence lâche 7 ou 8M€ (on n’est pas à Football Manager). Il va falloir le remplacer et surement recruter encore un mec en plus vu que Sagnol ne semble pas compter trop sur Planus.

  6. Le début est bien mais après ça parle pas assez de l’OM. A mon avis tu aurais devrais sauter les déroulés de match, vu que tout le monde s’en branle et nous parler de Bielsa.
    Pour les notes je sais pas tu pourrais peut-être les remplacer par des vannes sur des joueurs de l’OM.

  7. Salut Claude, j’adore tes articles bcp d’humour, il ya du DE Groodt en toi!!

  8. Ok pellenard est blessé mais dans 6 mois il revient, contento va signer un contrat de combien de temps? ca m’etonnerait qu’il ne signe qu’un an. Donc dans 6 mois trois latéraux gauche sous contrat… Super! Et chaud d’en décaler un en ailier vu qu’il y a NMB et maintenant khazri qui jouent à ce poste.
    Poundjé même si c’est vrai que sa saison dernière fut peu fameuse il a quand même montré de bonnes choses depuis qu’il a signé pro. En plus Sagnol lui aurai di qu’il allait avoir sa chance. On a la chance d’avoir deux jeunes prometteurs a ce poste c’est dommage de leur mettre contento dans les pattes… En attendant le retour de pellenard faubert pouvait dépanner en doublure. On a deja par le passé perdu de bons jeunes en achetant des joueurs qui leur barraient la route(ecuele-manga entre autres)…

    Orban on l’a payé cher quand même + valence vient de chopper 20 millions pour mathieu (gaucher, latéral se recentrant avec le temps, tiens tiens tout comme Orban) donc bon récupérer 1/3 de la somme n’apparait pas farfelu surtout qu’il lui reste 2 ans de contrat. Et puis n’oublions pas qu’on a réussi a vendre faubert 8 millions a west ham, et gourcuff 24 millions à l’OL (quenellus maximus plus plus).

    A par ca l’avenir s’annonce radieux pour les girondins, une equipe jeune, avec de bons espoirs, une génération qui a gagné la gambardella qui arrive, quelques joueurs expérimentés pour encadrer tout ca. Moi j’adhère!!

  9. RAS, comme d’hab c’est du très bon. Petite correction quand même (et je ne suis plus en 4/3 mais en 16/9) je trouve carrasso plutot affûté. L’abus d’alocool a pertubé ta vision!!!!! (Rires). A bientot et merçi pour ces splendides analyses dignes de Vincent Hardy (je sais celle ci est violente).

  10. La semaine prochaine ce ne sera pas Mounier qui corrigera Carasso pour ses sorties hasardeuses mais ce sera Falcao et Berbatov.

  11. Comme tjrs une excellente académie
    Mais !!
    Pas d’accord sur quelques points
    Par exemple Traore a été pour moi excellent et sa sortie coïncide avec les difficultés de fin de 1ère mi temps
    Il se blesse ok comme dab mais c’est le meilleure de la 1ère mi temps
    Et aussi poundge et pallois qui ont tous les deux le niveau CFA maximum ….
    Ces deux la font peur derrière
    Je crois que je préfère voir planus et faubert plutôt que ces deux la ou tout leur passe dans le dos tout le temps .

  12. Content du retour des tes acads Claude. Le « Michel Mezy en ayant déjà 6 (jaunes) d’avance sur tout le monde » m’ a fait pisser de rire : je t’enverrai la facture du pressing.

  13. On notera par ailleurs

    – le vibrant hommage, maillot rayé bleu-blanc à l’appui, de Carasso au Deportivo la Corogne qui hélas se transforme en tribute to Obélix.
    – la tactique bordelaise en 2è mi-temps, jouer le point du nul avec un but d’avance.
    – la traditionnelle occasion croquée par Maurice-Belay à la Mosson, qui soir de défaite comme de victoire girondine, témoigne d’une belle régularité dans le temps.
    – la regrettée absence de Henrique, qui aurait pu contre-balancer les poncifs ménèsiens sur le style de jeu de l’équipe montpelliéraine contenus dans ce brillant résumé.
    -son narrateur, visiblement peu au fait de ce qu’est un apéro arrosé, surtout pour Michel Mézy se conclue à 6 Ricards. C’est à 4 fois 6 qu’il retrousse un bras de chemise.
    Allez, au mois de mai. Vous nous manquez déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.