LOSC – METZ (0-0) : LA METZ QUE UN CLUB ACADEMIE TÂTE DU SAUVAGEON

 

Rigobert en a vu des choses et des pays du monde. Cependant, jamais, ô grand jamais, n’avait-il osé un jour imaginer qu’il pourrait mettre les pieds dans le Nord. Pas le grand Nord, celui de Game of Thrones qui a la classe, non, le Nord, département français qui pue la mort et le sexe entre cousins germains. Et pourtant, cette fois c’est la bonne : un match de Metz prévu tout en haut de la France et voilà que Rigobert chausse ses bottes de sept lieues pour voir des premières loges à quoi la Liguain ressemble. Chronique d’une aventure anale.

 

Interview :

 

Des explorateurs, des aventuriers et des grands voyageurs, il en est un qui les surpasse tous. Passé maître dans l’art de découvrir le monde, c’est à une légende vivante que Rigobert a décidé de se confronter à l’aube de son voyage en terres inconnues. Des centaines de fidèles sont devant sa cahute, attendent fébriles leur entrevue avec le maître ès globbe-trottage. Mais Rigobert n’en a cure, il a rendez-vous. C’est alors qu’il sort, vêtu d’une longue toge blanche et d’un bâton de bois. Il sourit : « Je vous attendais », dit-il doucement. C’est ainsi qu’en préambule de son voyage dangereux, Rigobert pût recueillir le témoignage précieux de Monsieur Xavier Gravelaine.

 

 

Bonjour Xavier Gravelaine. Qu’est ce que c’est que ce cirque ?

De quoi ? Ça dehors ?

Oui « ça dehors ». Pourquoi devant votre taudis, y’a des centaines de gitans pieds-nus qui chialent?

Parce que je suis un gourou. Je suis directeur sportif du SM Caen et gourou.

Je vois ça. Et donc, tous les gens du voyage du monde se regroupent devant chez vous pour avoir droit à une sentance béate de Xavier Graveleux ? Ca pue l’arnaque à des kilomètres à la ronde !

Oui, mais que voulez-vous ? Je ne gagne même pas d’argent. C’est juste que j’imagine que les gitans aiment quand ça pue l’arnaque. Ou alors c’est juste que ma réputation me précède !

Quelle réputation ? A part votre petite gueule de moine alcoolique, je ne vois pas ce que vous avez d’une icône religieuse !

Non mais ce n’est pas affaire de religion Monsieur Rigobert. C’est juste que je bouge beaucoup. Et comme les gens du voyages adorent les déplacements, je suis devenu une sorte de légende pour la communauté.

La communauté gitane donc ?

Oui gitane, tsigane, manouche, romanichelle, enfin tout le bazar quoi ! Il y a même André-Pierre Gignac qui est venu me dire bonjour ici l’autre jour !

Oui c’est vrai que votre passeport est bien rempli, mais de là à devenir une légende, il y a anguille sous roche. C’est encore plus louche que l’Anzhi Makachkala cette histoire là !

Eh pourtant, croyez-moi, je ne fais rien pour ça. A part le costume, mais je suis obligé de le mettre, sinon ils me ruent de coups et ils me traitent d’imposteur. Donc je mets le drap blanc comme ça là, et puis quand ils viennent je souris, je suis très fort pour sourire.

Et c’est tout ?

Non, je leur donne quelques conseils niveau valise, bagage et pour les routes à péage mais ça s’arrête là.

Et eux ils prennent ça comme ça et ils s’en vont ?

Oui, en général. Les Vieilles mamas gitanes aiment me prendre le poignet, pour voir mes lignes de la main. En général elles crachent un glaire dans la paume de ma main et regardent mes lignes de vie. Apparemment je suis le messie gitan.

Oh mon Dieu. Et quelles répercutions ça a cette histoire là ?

Ben, ils m’ont dit que je dois faire un miracle sous quinze jours ouvrés sinon ils me crucifient avec une couronne d’épine sur la tête et un maillot de Caen comme unique vêtement.

Ah merde. Vous savez faire des miracles ?

Je sais pas trop. Je pense que je vais tenter une talonnade ou un geste technique. Peut-être que ça leur suffira.

Ah mon avis, une talonnade de Xavier Gravelaine c’est ric-rac niveau miracle ! Vos collègues sont au courant ?

Oui bien sûr. L’autre jour Daniel Lauclair est passé. Il m’a traité de petit pédé et il est parti. Apparemment ça ne passe pas bien à France Télévision que je sois devenu le messie des gitans…

Mais vous pensez pouvoir vous enfuir ou c’est foutu ?

Ah non ! Ma cahute est gardée par 19 gitans armés. En plus ce qui est cocasse, c’est qu’avant il n’y avait qu’un seul garde, mais un jour pour faire le malin, j’ai dit que 19 était un chiffre sacré et depuis ils se sont mis à garder la piaule à 19. Je crois que ça sent le sapin là. A moins d’un miracle.

Bon ben bon miracle alors. J’étais venu pour quelques conseils sur le déplacement à Lille, mais je crois que vous avez des choses un peu plus urgentes à régler !

Oui, merci Rigobert. S’il vous plaît, une dernière chose.

Oui ?

Si je meure crucifié, vous pourrez faire un discours à mon enterrement ? Il faut que les gens sachent que je ne suis pas un mercenaire. C’est juste que je suis très influençable. Merci de leur expliquer ça.

Je le ferai, c’est presque promis ! Allez, adieu Xavier Gravelaine.

 

Les méchants : le LOSC

Association sportive belge fondée en 1994 par Bruno Cheyrou et Johny Ecker, le LOSC est un club fatigué qui se taperait sans aucun problème si ce n’était René Girard (pas le philosophe, l’autre ; celui qui n’a jamais souri). Ce René Girard là est le dresseur hargneux des Dogues lillois et à l’inverse de Jean Fernandez, il déteste perdre. Affronter une équipe dressée par un entraîneur qui déteste perdre ce n’est jamais très bon.

L’autre problème vient du terrain où le LOSC dispose de quelques bons joueurs comme ce guerrier chauve de l’espace qu’on appelle Florent Balmont, ou l’autre Viking lesbienne de Simon Kjaer. Même Ronny Rodelin et son nom de dessin animé pour enfant trisomique de moins de 4 ans sur un coup du sort ça peut faire mal.

Le match :

Remarques d’avant-match :

 

 

  •  L’alcool lillois.
  •  A Metz il n’y a pas de métro et il n’y a pas de lillois moches, donc forcément, quand Rigobert et ses sbires sont dans le métro à L’île, c’est normal qu’ils aient un  peu envie de faire des blagues limite limite. Faut les comprendre.
  • Les contrôleurs lillois : « Allez-y vite, c’est pas grave, de toute façon je suis pour Lens. Mais ne le criez pas s’il vous plaît. » On n’a pas crié mais on a fait une minute de silence.
  • Mais à L’île, il y a d’autres menaces bien pires que les contrôleurs lillois ; il y a également les policiers… :

 

La Police : Donc ça va faire 52 euros, par personne. Sauf si vous chantez tout de suite  »Allez le LOSC ».

Les Messins : Non. On ne chantera pas ça.

La Police : 52 euros donc… Mais qu’est-ce que c’est que cette machine ? Hmmm… Ca ne marche pas…

Les Messins : C’est coincé Sidi !

La Police : C’est coincé Sidi, c’est coincé Sidi, je vois bien que c’est coincé ! Me prend pour un crétin ?! Oh !

(pas d’amende)

Le match :

 

LOSC METZ COMPO

(à agrandir pour mieux voir)

-10 : Arrivée dans l’antre de Pierre Mauroy pour Rigobert et sa bande.
https://pbs.twimg.com/tweet_video/BugfWefCMAEnu2x.mp4

-8 : Rigobert est un peu soul. Mais il est content.

https://scontent-b-fra.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/10525809_10152115993400882_7798362511694169268_n.jpg?oh=1a58e3eb0e3d1238b165acc8f70688bc&oe=5418A913

 

2 : Un chant anti-Nancéien cause à Rigobert un petit problème logistique avec un supporter belge du LOSC, qui préfère manifestement quand Rigobert est assis dans le calme.

http://gifdrole.com/bastonsderue/bv000038.gif

18e : Metz a beaucoup de mal à remonter le ballon.

https://fbcdn-sphotos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpf1/t1.0-9/10366244_496126770517965_363961813185743709_n.jpg

20 : Les chants en la gloire de Carrachaud sont repris par des enfants lillois.

 

 

27e : Metz n’est tellement pas dans l’optique d’attaquer que Sylvain Marchal prend Gaëtan Bussmann au marquage sur un corner pour les Grenats.

40-photos-insolites-compilation-6

31 : Alors que la speakerine du LOSC annonce au micro : « les parents du petit Fadil Sido sont attendus à l’accueil, les parents du petit Fadil Sido, merci ».

38 : Donc en fait Albert Cartier c’est Otto Rehhagel. Vivement l’entrée de Charisteas.

43 : Pierre Mauroy c’est bien, mais même dans les maternités messines il y a plus d’ambiance…

Mi-Temps. L’occasion d’apprendre que Pierre Mauroy est aussi la plus grande salle de concert d’Europe et que c’est pour ça qu’il est interdit de : fumer, boire, manger, dormir, prier, bailler, se lever, parler, taper des mains, etc… Le stade de football du futur.

 

46 : L’heure de permission de sortie du petit Fadil étant maintenant dépassée, Albert Cartier est contraint de le laisser rentrer chez lui et de le remplacer par Doukoure.

52 : Kjaer et Basa se régalent :

64 :

72 : Entrée de Ronny Rodelin :)

 

76 : Sortie de Falcon sous les vivats des quelques Malaysiens présents dans le stade. Entrée de Diafra Sakho.

77 : Alors qu’on nous signale que le grand noir qu’on ne voit pas bien qui vient de remplacer Falcon ne serait pas Diafra Sakho…

78 : Qui peut-il bien être ?

79 : D’après certaines rumeurs qui enflent à Pierre Mauroy, il s’agirait de Moussa Gueye. Le parcage messin s’en prend au grillage.

80 : Le FC Metz va donc finir le match à 10.

84 : Le public du LOSC commence à pousser derrière son équipe :

 

http://www.rfa.org/english/news/china/supporters-08232013105148.html/china-bo-cctv-aug2013.gif/@@images/1a6a0d62-ddcc-4184-83e4-1c2233e43e6d.jpeg

90 + 4 : FIN DU MATCH. PREMIER POINT EN LIGUAIN DU FC METZ DEPUIS LA CHUTE DU MUR !

<br /> "Yes, Mr. Frodo. It&#8217;s over now."<br />

http://33.media.tumblr.com/tumblr_m1powhRVdz1rqnp16o2_500.gif

90 + 14 : Des hooligans lillois tentent de ne pas sympathiser avec Rigobert et sa bande.

90 + 15 : Avec pour argument : « Vous êtes des sales mineurs ! » L’humour du Nord en somme.

90 + 421 : Retour à Metz.

 

Les notes :

 

Chaud Carrasso, 4/5 : Homme fort du projet « tous derrière » du FC Metz, le gardien messin est fier de garantir dès le premier match le maintien des Grenats.

Romain Métanire, 3/5 : Vole petite hirondelle et bats-toi comme si tu étais payé pour le faire ! Et deviens champion du monde ensuite.

 
Gaëtank Bussmann, 3/5 : La meilleure occaz messine : une tête du Bus propulsée hors des radars les plus sophistiqués de la NASA. Par ailleurs, si c’était parfois un peu portes-ouvertes dans son couloir gauche, le bus magique a fait preuve d’une solidité allemande dans les moments durs. Parce que le Vosgien aime les moments durs.

Sivieux Marchal, 2/5 : Jamais trop à l’aise dans ses pompes Patrick de footballeur professionul, le vétéran messin n’a toutefois pas trop fait souffler un vent de panique dans la défense. Il a parfois même joué juste. Sorti à l’heure de jeu, parce qu’il ne faut pas déconner non plus.

 

Jérémy Choplin, 3/5 : Foutez-le à Gaza, et il vous dégagera les rockets israéliennes de la tête jusque sur Tel-Aviv. Par contre ne lui demandez pas de faire une passe. Merci.

Guirane N’Daw crawlé, 3/5 :  Noir parmi les noirs, le nouveau Albert Baning a fait le métier avec mention AB minimum : empêcher les autres de faire du foot. Avec un volume de jeu assez volumineux.

Romain Rocchi, 3/5 : Chef d’orchestre du non-jeu messin, le vice-capitaine a bien vice-capitainé l’organisation défensive des siens. Le football est resté étranger à son propos, mais on s’en bat les couilles puisqu’on est à égalité avec le PQSG, l’OM et qu’on est devant Lens.

Roi Bouna et Génie N’Gbakoto, 3/5 : Repliez-vous. Attendez. Allez-y dribblez ! Tous les Lillois, vite !!!! Dribble ! C’est pas grave, replace-toi. Défends. Plus bas, plus bas. Voilà. Contre-attaque !!!! Cours, cours ! Trop tard, défends. Replacez-vous. Voilà.

Fadil Sido, 2/5 : Et encore c’est parce que les points de Rigobert tombent comme des petits juifs en ce moment… Parce que Fadil, passer de la CFA 2 à la Liguain en 2 mois c’est bien. Mais CE N’EST PAS SUFFISANT PUTAIN ! Merci de ta compréhension.

Juan Manuel Falcon, 2/5 : Et voilà, c’est ça l’Europe. Enfin la France. C’est nul hein ? Eh oui, on sait, mais c’est trop tard.

On a pu apercevoir :

 

Cheick Doukouré, 2/5 : Franchement, aucune idée. Désolé.

 

Guido Milan, non noté : Alors quand il s’agit de foutre du gros argentin vénèr en début de match il n’y a personne. Mais dès qu’on se rend compte que Lille est plus fort au foot que le Stade Lavallois, on rappelle son gros argentin en catastrophe pour remplacer Papi. C’est pas honnête par rapport au gros argentin vénèr.

 

Moussa Gueye, 5/5 : Au top de la classe avec son numéro 6 de buteur à l’envers qu’il est. Moussa Gueye pèse dans le milieu.

 

Rigobert Pirès

Rigogobert Pirès

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.