Nîmes – Châteauroux (3-1) : La Croco Académie livre ses notes et se rassure

2

RIPôle Emploi Didier Tholot

Deux bonnes entames de mi-temps auront suffit au Nîmes Olympique pour faire tomber une bien triste Bérichone vendredi aux Costières. Après une défaite frustrante parce qu’imméritée à Lens (1-0), les Crocos affrontaient Châteauroux dans le match des mals classés. Le 16ème qui reçoit le 18ème ou comment creuser l’écart avec un concurrent direct.

Le match

La Remontada au classement a commencé ! C’est ce que peuvent se dire les aficionados les plus optimistes des Costières. Et ils n’ont peut-être pas tord. Car outre cette victoire qui donne au club – et à l’entraîneur qui commençait à faire débat, mauvais résultats obligent – un « bon bol d’air » comme on dit, c’est une équipe qui semble s’être dégagée. Ainsi, c’est la quatrième fois consécutive que la Zvuk’ couche sur la feuille de match ce onze-là. Résultat : 1 nul face à Clermont, 1 défaite qui n’en avait pas le goût contre Lens et 2 victoires face à Caen et à Châteauroux donc.

Contre l’équipe castelroussine, Nîmes a pu compter sur deux belles entames de période pour mettre au tapis l’adversaire. Dès le début de la rencontre, les Gardois foutent une pression d’enfer et sur une bon ballon récupéré par le duo Nouri-Ogounbiyi, Benmeziane est à la conclusion d’un centre de l’international béninois. Le ton est donné et le reste de cette première mi-temps sera dominée « de la tête et des épaules » (encore une belle expression propre aux commentaires sportifs) par les Nîmois qui ne produisent pas pour autant le jeu léché de l’an passé. Normal, Gragnic est absent. Au retour des vestiaires, même scénario : Benmezinane reprend du plat du pied un centre de Bouby et fait le break. On ne voit pas comment le match peut échapper aux Crocos et pourtant Chateauroux va réduire la marque sur un corner pourtant anodin. Pas quoi griser les Rouges (elle est pas mal celle-là aussi), qui inscriront un troisième pion par Nouri qui reprend un centre de Kovacevic.
Les notes

MERVILLE (3/5)
C’est toujours compliqué de noter un gardien qui ne bosse pas…

POULAIN (3/5)
La force tranquille pour Captain America qui s’est même procuré une occasion en première mi-temps mais sa tête passait au-dessus des bois de Bonnefoi.

BOCHE (3/5)
Seul Croco averti de la rencontre, on lui reprochera peut-être la faute qui amène le coup franc par lequel le corner du 2-1 a été concédé… Mais ce serait vraiment pour l’emmerder. Non, bonne prestation d’Aurélien, dur quand il le faut, doux si besoin.

PARPEIX (3/5)
Très bonne prestation de Jonathan dans le couloir droit, lui qui remplaçait Cordoval blessé. Ce repositionnement du milieu de formation est encore une belle trouvaille de Zvunka.

FANCHONE (2/5)
En dessous des compères de défense, il n’a pas retrouvé son tranchant habituel. Un hommage à Patrice Evra ? Ça avait du sens cette semaine.

KOVACEVIC (3/5)
Encore un match sans carton jaune ! Et une passe décisive ?! Quelle escroquerie ce mec ! Remplacé par AMEWOU à 5 minutes du terme.

BOUBY (3/5)
S’est ressaisi après sa boulette à Lens. Un bon match dans l’entre jeu et une bonne participation aux phases offensives avec à la clé une passe déc’ sur le deuxième but. Welcome back mister Bouby.

NOURI (3/5)
Un but de plus pour Riad qui démontre après chaque journée que, loin d’être un crack, il est une pièce indispensable du système Zvunka et devient toujours un peu plus le chouchou des Costières.

OGOUNBIYI (4/5)
Hyper à l’aise lorsqu’il est positionné en vrai numéro 10 (comprenez : lorsque Gragnic n’est pas là), Ogoun’ a été le véritable chef d’orchestre de l’attaque nîmoise. Encore un que l’on retrouvera la saison prochaine en Ligue 1… Et ce ne sera pas sous la tunique rouge. Remplacé par KOURA à la 80ème, histoire de sortir sous une ovation bien méritée.

CISSOKHO (1/5)
A été transparent tout au long du match. On s’est aperçu qu’il était sur le terrain lors de son remplacement pour ROBAIL (1/5) peu après l’heure de jeu. La rouquine n’a pas fait mieux.

BENMEZIANE (4/5)
4 buts en 4 matches pour l’ancien numéro 9 d’Uzès qui se fait une place à la pointe de l’attaque nîmoise. Certes, ce n’est pas un foudre de guerre mais la réussite du moment de Samir fait un bien fou !

Retrouvez toutes les notes de La Croco Académie sur What’s The Foot mais aussi sur Facebook et Twitter.

2 thoughts on “Nîmes – Châteauroux (3-1) : La Croco Académie livre ses notes et se rassure

  1. Mwouais, ça va être chaud patate jusqu’à la fin. Soyons franc et réaliste, notre objectif premier est clairement le maintien.
    Avec le 11 complet c’est loin d’être dégueulasse, mais avec un effectif aussi limité, dur de soutenir la cadence.
    Encore une année de transition, encore et encore, purée……….
    C’est vraiment frustrant :(

  2. Je ne pense pas que ça se jouera jusque dans les derniers instants. Je vois un maintien assuré très vite.
    Bon après faudra pas compter sur la perf’ d’hier soir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.