OL – Montpellier (5-1) : La revanche de la Gones Académie

4

L’OL c’est le pote qui t’héberge mais qui dans la nuit te colle un doigt dans le cul.

Avant match

 

 

Après une trêve internationale que je n’ai pas suivie, mon OL préféré revient aux affaires, après avoir explosé le coffre lillois avec de belles promesses, qu’elles soient offensives et défensives.

Les promesses c’est beau,  mais il ne faut pas oublier que l’an dernier les hommes de Courbis nous en avait collé 5 et que forcément, le fantôme de la Mosson rôde toujours. Il rôde d’ailleurs tellement que le match initialement prévu là-bas, se jouera à Gerland, Sir JMA aillant eu pitié de son ami Loulou, bien emmerdé par les inondations.

A une semaine d’un match qui s’annonce énorme contre l’impressionnant OM de Bielsa, les hommes d’Hubert doivent se mettre en confiance.

 

Compo

 

Après l’excellente prestation collective contre Lille, il aurait été étonnant qu’Hubert change de formule, surtout que finalement assez peu de joueurs sont partis jouer avec leurs nations respectives lors de la trève.

On garde donc cette espèce de 4-1-2-1-2 avec le retour de quelques cadres en forme, notamment en défense où Bisevac ressemble de nouveau à un footballeur et que Yoyo a ressorti son habit de lumière.

 

*HUBERT NE CHANGE PAS UNE EQUIPE QUI GAGNE*

Compo

 

Match

 

 

Exactement comme face à Lille, les gones débutent timidement, surement intrigués par la présence de Lotta Schelin dans le virage Nord, micro en main.

Barrios, devenu complètement nul après son passage en Chine rate un face à face après moins de 10 minutes, et on sent que le vent commence déjà à tourner, surtout que notre Maxime régional défonce la pommette de son ancien copain de Tola Vologe, Anthony Mounier.

Les montpelliérains continueront à pousser, mais c’est l’OL qui ouvre le score sur un but de mon beau Yoyo, encore plus beau avec le sourire.

Et c’est donc là que l’on réalise que Montpellier, en plus d’être nuls devant, sont en réalité aussi nuls derrière.

On avait parlé avant le match du fait que Congré à droite allait être une vraie piste à exploiter pour les attaquants lyonnais, et ça se vérifie puisque tous les bons coups passent par les ailes, et ce bon vieux Daniel va multiplier les fautes débiles et les erreurs. C’est logiquement par lui que passe le but du 2-0, avec un amour de piqué de Fékir, superbement lancé par Lacazette, qui efface toute la défense héraultaise en deux passes, dans un calme religieux. Et donc comme face à Lille, on se dit qu’on va pouvoir  s’amuser.

 

But fekir

(Images : @saintmex)

L’OL, jusqu’ici dominé dans la possession de la balle prend le contrôle de la balle et il faudra un excellent Jourdren pour éviter le 3-0 avant la mi-temps

Tout va tellement bien que Gourcuff décide de ne pas se reposer pendant la mi-temps et en profite pour donner une analyse tactique de 7 minutes au micro de Canal. A peine son analyse terminée, il réalise alors que le jeu avait repris, dans son dos, et rentre sur le terrain juste à temps pour inscrire son premier doublé depuis 2009, la fête est totale.

Ambiance le foot en folie, Saka Tiéné, sûrement aidé par sa toute récente contraction d’Ebola réduit la marque sur un très beau coup franc, saluant son ami Nasser au passage.

Les minutes qui suivent baissent en intensité, les Lyonnais commencent à mettre des taquets débiles et l’arbitrage sortira quand même 9 cartons jaunes, 6 pour les gones et 3 pour les gitans de la Paillade, dont certains bien orangés, notamment pour Lacazette et Ferri qui, sentant le Beaujolais nouveau arriver, devaient avoir de grosses envies de rouge.

 

tacle lacazette
(Images : @saintmex)

Alors que l’arbitre nous refuse (à juste titre) deux buts, Lacazette et Malbranque persévèrent et poussent la marque à 5-1, histoire de laver l’affront de 2013 comme il faut.

1 partout, balle au centre, et maintenant place à l’OM.

Hubert pouce
(Images : @saintmex)

 

Gones

 

Lopes– 3/5. Il ne peut rien sur la mine de Tiéné, mais sort un très bel arrêt sur un centre fourbe qui, à 3-1, aurait pu faire du mal à l’OL, sans la main d’Antho à qui les entrainements avec Ronaldo ont l’air de faire du bien.

Jallet – 5/5  Match énorme de l’international revenant. Présent dans tous les bons coups, porté par l’aérodynamisme de son crâne et profitant des énormes trous laissés par la défense de Montpellier, notamment sur les ailes, l’ancien Monsieur propre du PSG a retrouvé ses jambes de 20 ans. Au moins à qui l’air arménien fait du bien.

Bisevac- 4/5. Après sa fin de saison merdique de l’année dernière, et la présence de Rose et Koné à sa place, on en avait presque oublié que Milan était défenseur central. Et un assez bon. #BisevacStyle

Umtiti– 3/5.  A peu près le même match que Bisevac, sauf qu’il commet la faute qui offre le coup franc à Tiéné, et avec un arbitre moins sympa, il aurait pu finir le match en tribune.

Bedimo- 4/5. Face à son ancien club, le Cameroun fort a prouvé qu’il ne craignait ni les virus à la mode, ni les gitans. Alors Daniel Congré…

Gonalons- 3/5. Une grosse caresse dans le visage de Mounier, un carton jaune débile et une suspension contre Nice. Pour le plus grand bonheur de Claude Puel.

Ferri- 4/5. Il revient en forme après quelques matchs moins bien, mais il voit N’Jié le rattraper à la course du meilleur passeur. Excès de politesse sur ce coup, mais aussi de nervosité, remplacé donc avant de se faire exclure après un petit coup de pute.

Remplacé par un discret mais solide Arnold Mvuemba, 3/5.

Tolisso– 4/5. Apparemment, il avait retiré la visière mise lors du match des espoirs, et ça lui a fait du bien. Ses passes sont toujours autant gorgées d’amour et Coco se fait une vraie place de taulier dans le milieu lyonnais. Pas mal pour un mec qui a commencé la saison à tous les postes sauf celui-ci.

Gourcuff– 5/5.  Quel match. Quel joueur. Quel sourire !

Retrouvez-nous tous les matins à 8h30 devant Fourvière, ramenez vos cierges et vos briquets.

 

yoyo
(Images : @saintmex)

 

Remplacé par Malbranque 3/5 qui aura eu le mérite de mettre le 5ème but et de sécher mes larmes après la sortie de YG8.

Fekir- 4/5. Son but est une déclaration d’amour au respect, même son deuxième but, refusé, est beau et tout son match prouve qu’il est en passe de devenir énorme s’il continue comme ça, avec une capacité à savoir s’effacer quand il faut pour laisser les copains prendre la lumière étonnante pour un mec de son âge. Allô Hatem ?

Remplacé par N’Jié (3/5) le joueur manif pour tous qui, malgré des interrogations sur sa véritable identité sexuelle, a encore réalisé une belle rentrée, prouvant qu’on préfère le voir dynamiter un match en entrant à la 60ème que le plomber en étant titulaire. Big up au coaching de Fournier qui aura bien senti le coup en mettant Fékir puis N’Jié sur l’aile de Congré, le maillon faible du soir.

Lacazette- 4/5. Toujours aussi bon, Alex a encore régalé son public, avec deux passes décisives, un but, et un gros bisou à Didier Deschamps, avant de rencontrer son principal rival gitan la semaine prochaine.

Jean II Makouille

4 thoughts on “OL – Montpellier (5-1) : La revanche de la Gones Académie

  1. J’arrive pas à savoir si Lyon a vraiment surclassé Montpellier ou si Congé a vraiment tué son équipe…Surement les 2, tout le monde en saura plus la semaine prochaine…

  2. La défaite c’est pas seulement la faute à Congré, la défense de Montpeul était vraiment aux fraises. Et Yoyo, putain, à chaque fois on s’enflamme, ça fait toujours plaisir, mais on sait clairement comment ça va finir et c’est triste…

  3. On a quand même une attaque du feu de Dieu. Les défenseurs des équipes adverses vont sous peu démarrer les matchs avec un double slip absorbant.
    Bon on voit quand même le coté obscur de la jeunesse de l’équipe se révéler dans une capacité à perdre les pédales en 12 secondes alors qu’on mène 3-1. Si le match avait finit a 10Vs9 (love Congré) y’aurait pas eu scandale. Un peu inquiétant mais devrait surement s’améliorer avec l’expérience.
    Suis curieux de voir le match contre les sardines, je sais pas trop si ça va finir en 0-0 dégueulasse ou en 5-5 comme l’aut’ fois. A voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.