Retour vers le futur: la Meringue académie note Betis Séville-Real (2-3)

L’homme trois fois plus mystérieux que les autres

Avant-match :

Depuis que le Mou a quitté Chelsea, c’est la débandade à Londres. 4 buts en deux ans pour un mec à 50 millions, des vieux à toutes les lignes, etc… Du coup, Roman a sauté sur le premier supposé successeur de Mourinho, André Villas Boas. Résultat, encore des pétroroubles balancés par les fenêtres et une semaine de divagations sur celui qui doit remplacer AVB. Du coup, José prend la première place des charts et se marre bien en allant se promener à Londres pour se foutre de la gueule du néo-chomeur qu’il ne peut pas saquer. Taquin un jour, taquin toujours, le Mou déclare qu’il reviendra si il peut mettre CR7 dans ses valises, autant dire que c’est foutrement improbable et pour cause, il n’a vraiment aucune raison de quitter Madrid aujourd’hui et ce au moins tant qu’il n’a pas remporté une champion’s. Pour la renégociation de son contrat à la hausse en revanche, ça tombe à pique.

La Liga, elle, ne s’arrête pas au rumeurs et mine de rien, le meilleur entraîneur du monde fête son 100éme match sur le banc blanc pour ce déplacement au Betis Seville. Anniversaire toujours, Lass’ a 27 ans. L’adversaire du jour n’est remarquable qu’à un seul titre : c’est la seule équipe de Liga a ne pas avoir pris un but de Cristiano Ronaldo. Grosse perf’.

 

Composition :

Aucun changement par rapport à l’équipe qui a troussé l’Espanyol 5-0 à l’exception de Pepe qui revient de suspension et remplace logiquement Carvalho/Varane.

Le banc retrouve les fessiers de Benzema et Lass’ de retour de blessures.

Casillas – Marcelo, Ramos, Pepe, Arbeloa – Khedira, Xabi – Ronaldo, Ozil, Kaka – Higuain.

 

Le match :

3′ : Super déboulé de Kaka qui décale Ronaldo dont la frappe est détournée par le gardien Fabricio.

9′: Centre pour Rubin Castro qui contrôle magnifiquement devant Pepe et Ramos. Sergio est battu et ne peut empêcher Molina de profiter de la passe de Castro et de la mettre en lucarne. 1-0. On retrouve enfin le vrai Real qui prend un but en début de match avant d’en mettre trois ou quatre. Enfin normalement.

14′ : Rubin Castro se paye Arbeloa – c’est un peu facile monsieur ! – mais sa frappe ne donne rien.

24′ : Ozil lance Higuain par dessus la défense. Pipita part tout droit, oublie tout le monde même le défenseur sur son dos et met une mine au ras du poteau sans se poser de question. 1-1. Gonzalo en avait mis trois à l’aller au Betis, à ce niveau là c’est de l’amour.

34′ : Iriney prend un jaune en raison de sa coupe de cheveux je pense.

36′ : Kaka tente un raffut par l’arrière. L’arbitre est perplexe et donne un jaune.

37′ : Les joueurs du Real font une passe à dix à la main pour gagner du temps et empêcher le Betis de jouer un CF rapidement. Après 8 passes, Higuain rend le ballon mais l’arbitre le sanctionne d’un jaune. Ben oui, il manque deux passes pour faire dix.

39′ : Molina se retrouve seul dans la surface mais se prend les pieds dans le tapis et Ramos peut revenir.

40′ : Énorme CF du Betis. Casillas touche juste assez le ballon pour qu’il prenne la barre. Superbe intervention.

 

Mi-temps.

Comme le montre le résumé, cette première période fut bien pauvre, la faute à un Betis solide qui serre les rangs et empêche le jeu de se développer. Efficacité maximale des deux cotés en revanche et deux buts marqués sur quatre actions.

L’arbitre est remplacé non parce qu’il est mauvais mais parce qu’il est blessé.

 

51′ : KK tente un centre pour Ronaldo mais un défenseur détourne sur Marcelo. Le Brésilien dans la surface tente un sombrero sur le dernier défenseur. Finalement, CR7 est à la réception derrière le défenseur et frappe immédiatement sous le gardien impuissant. 1-2.

54′ : Corner du Betis. Arbeloa tente un contrôle poitrine au second poteau – on parle bien d’Arbeloa – et remet directement le ballon dans les pieds de Montero qui ne se gêne pas pour marquer. 2-2.

Ce match n’a aucun sens, il y a très peu d’actions mais à chaque fois c’est but.

58′ : Panique dans la surface d’Iker qui s’y reprend a deux fois pour sauver les siens. Impossible de déterminer qui a tiré, quand, comment, pourquoi. Reste que ça pouvait encore faire but.

60′ : Énorme percée de Marcelo vers le centre et frappe du droit capté par Fabricio.

72′ : Corner pour le Real. Superbe tête de Ramos magnifiquement repoussée par Fabricio mais sur Ronaldo qui fusille à 3 mètres du but vide. 2-3.

74′ : Séville lance Santa Cruz, Granero remplace KK pour assurer.

77′ : Callejon pour Higuain.

78′ : Ouverture royale de Ramos pour CR7 dans la surface mais narcisse croise trop sa frappe.

88′ : Benzema entre se dégourdir les jambes à la place d’Ozil.

92′ : Main de Ramos dans la surface, difficile à voir et encore plus à siffler.

 

Fin du match.

 

Les notes des gens:

Casillas (3/5) : Il prend deux buts mais il sort surtout deux tentatives coup sur coup, le tournant du match.

Marcelo (3/5) : Une passe décisive involontaire et toujours plein d’allant devant mais il a un peu manqué à la défense par moment.

Pepe (2/5) : Un retour de suspension mitigé, à la rue sur le premier but où son placement laisse rêveur. Pas beaucoup plus en vue par la suite.

Ramos (3/5) : Le meilleur défenseur sur ce match mais ce n’était pas trop difficile, dommage que CR7 ne convertisse pas sa passe en or. En revanche, on lui doit le 3éme but.

Arbeloa (1/5) : Quiche.

Xabi (3/5) : Grosse bataille au milieu pendant toute la partie et on ne peut pas dire que quiconque en soit sortie vainqueur. Même pas lui.

Khedira (3/5) : Pareil mais là on ne demande pas pourquoi.

Ronaldo (4/5) : Remuant, insupportable, supersonique, et buteur. Des buts de raccro certes mais deux buts quand même et la victoire au bout. Il a désormais marqué contre toutes les équipes de la Liga. Tu peux pas test comme dit le jeune.

Ozil (4/5) : Une passe décisive puis un corner décisif et entre les deux du Ozil.

Kaka (3/5) : Un très bon match et puis s’en va, le brésilien est inconstant et souvent brouillon mais certainement pas inutile.

Higuain (3/5) : Pas grand chose à se mettre sous la semelle mais un beau but au final. Pas de quoi rougir donc. Déjà sous pression avec le retour de Benz’ malgré un ratio toujours supérieur au français.

 

Remplaçants :

Granero, Callejon et Benzema (non notés) : Non mais rien quoi.

 

Victoire de haute lutte dans un match difficile face à une équipe du Betis accrocheuse et déterminée mais qui permet de conserver la confortable avance sur le Barça. Mercredi le Real accueil le CSKA pour le retour de ligue des champion sous un climat tempéré, ça devrait être plus chouette que l’aller.

 

Analement votre.

Les buts sont gratuits.

5 thoughts on “Retour vers le futur: la Meringue académie note Betis Séville-Real (2-3)

  1. L’Homme Mystérieux est très mystérieux en ce qui concerne la très belle parade de Xabi Alonso dans sa surface, geste tout à fait Busquetien s’il en est.

  2. Fernande ne bande plus :D
    Mais c’est pas grave car comme dirait Dani Alves, « ce sont les perdants qui se plaignent de l’arbitrage ».

  3. @Fernando: je préfère ne pas rajouter de la polémique à la polémique, surtout quand ça m’arrange. Soit dit en passant je suis pour la vidéo.

  4. Ce Ronaldo, quel bel homme quand même.

    Rien qu’à l’imaginer sur la barque, moi sur mon cheval, lui la barque, moi le cheval… ho oui c’est bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.