Roumanie 2-0 Irlande du Nord : la Tuica’ reine du Groupe F

Hier il y’a eu les élections présidentielles chez nous. Mais aussi et surtout, vendredi soir on a fait un grand pas vers la qualif à l’Euro 2016. Bordel qu’elle est bonne cette victoire. On va passer l’hiver au chaud, à la 1ère place du Groupe F.

romania

Le Papp

L’avant-match

La Roumanie s’apprête à disputer son match le plus important des préliminaires à l’Euro 2016, contre l’Irlande du Nord, le leader invaincu du Groupe F jusqu’à là. En cas de victoire, les tricolores piqueraient aux Britanniques ce fauteuil de leader, et augmenteraient au passage leurs chances de qualification à l’Euro, après 8 ans d’absence. Aussi bien Iordanescu, le nouveau sélectionneur, que Burleanu, le président de la Fédé, ont compris l’importance de cette rencontre : « Il s’agit du match le plus important de l’année de mon point de vue. Si on gagne, cela nous ferait faire un pas de géant dans la résolution de l’équation de la qualification » déclarait avant le match le remplaçant de Piturca, l’esprit très matheux visiblement.

Car oui, on a récemment changé de sélectionneur. Malgré le bon début de qualifs à l’Euro, Piturca a cédé aux avances d’Al-Ittihad, qui le convoitait depuis quelque temps. C’est alors que Anghel Iordanescu, qui bossait à la fédé depuis un peu moins d’un an, fut nommé le pour remplacer en octobre. Il avait déjà repris la sélection en pleine campagne d’éliminatoires : c’était en 1993, avant la Coupe du Monde aux Etats-Unis, où Iordanescu avait emmené la bande à Hagi en quarts. Il tentera une nouvelle fois l’exploit à la Coupe du Monde 1998, mais échouera en huitièmes contre le Mexique cette fois-ci, et quittera son poste peu de temps après. Il refit un cours passage aux rennes de la sélection entre 2002 et 2004, sans pour autant connaître le même succès. Depuis, le coach roumain n’a connu que deux courtes expériences entre 2004 et 2006 à Al-Ittihad puis à Al Ain. Gros pari de la part de la fédération.

Du côté nord-irlandais, on accepte plutôt facilement le statut d’outsider en terre roumaine. Malgré tout, l’Irlande du Nord est la grande surprise du Groupe F avec ses deux victoires en Grèce et en Hongrie, ainsi qu’à domicile contre les Iles Féroé. Les verts et blancs devront se débrouiller sans Shane Ferguson et Jamie Ward, mais surtout sans leur capitaine, Steven Davis, tous les trois titulaires lors de la victoire en Grèce il y’a un mois.

Après les incidents lors du match contre la Hongrie, où la FRF a été lourdement mise à l’amende, les autorités ont interdit toutes sortes de bannières et autres sortes de banderoles ou tifos au stade, n’acceptant juste les drapeaux tricolores. Il s’agit du dernier match officiel de l’année pour la sélection roumaine.

Le XI roumain : Tatarusanu – Papp, Chiriches, Grigore, Rat – Pintilii, Sanmartean – Torje, Chipciu, Tanase – B. Stancu.

Le XI nord-irlandais : Carroll – McLaughlin, McAuley, Hughes, McGivern – McGinn, Norwood, Baird, Evans, Brunt – Lafferty

Le match

Malgré le changement de sélectionneur, le jeu produit en début de match ressemble fortement à celui qu’on a montré contre les Hongrois. On se montre les plus entreprenants dans les premières minutes, et après un quart d’heure de jeu Chiriches se prend pour un attaquant 5 étoiles (à juste titre) et reprend d’un ciseau un corner mal dégagé par la défense adverse, mais Carroll l’arrête. Quelques minutes après Chipciu touche la transversale et rate une deuxième occase sur la même action. 64% de possession de balle après 20 minutes, tiki-taka mon gars. De l’autre côté Carroll prend son temps à chaque remise en jeu et passe très près du carton jaune, ça joue le 0-0. À la demie-heure de jeu, Sanmartean met tout le monde d’accord et se lance dans une action personnelle du milieu de terrain, défaisant deux-trois joueurs sur le chemin, et conclut le tout par une passe millimétrée pour Bogdan Stancu devant le but… vous devinerez la suite (s’emmêle les pieds et tombe juste devant le gardien). Juste avant la mi-temps Rat rentre méchamment dans McLaughlin, mais l’arbitre suédois ne bronche pas, l’occasion pour les commentateurs roumains de louer ses qualités de jugement et d’appréciation… très très subjectivement. Il y’avait pénalty.

0-0 donc à la mi-temps. Iordanescu s’est rendu compte de l’ampleur de sa bêtise, et décide de faire rentrer Keseru à la place de Stancu pour la deuxième période.

Moins de 10 minutes après la pause, Rat passe à côté de l’ouverture du score en ne réussissant pas à éviter Carroll depuis une position plutôt favorable. À l’heure de jeu, Sanmartean réalise une nouvelle phase de génie, et est stoppé par le genou d’un britannique. Cependant l’arbitre a jugé à tord (une nouvelle fois), histoire d’équilibrer un peu, que le roumain l’ait un peu trop cherché. Sur le banc pendant ce temps, Iordanescu se fait prendre en train d’embrasser des icones qu’il tenait dans sa main, jugeant nécessaire l’invocation des divinités. Et ça marche ! À la 74ème minute, Rat envoie un centre anodin depuis le côté gauche, mais aucun défenseur nord-irlandais ne parvient à repousser, et la balle se retrouve aux alentours du point de pénalty. C’est alors que Paul Papp surgit à la surprise générale et trouve la lucarne droite du but de Carroll. 1-0 ! Et à peine 5 minutes plus tard, le défenseur droit du Chievo prêté au Steaua récidive en reprenant un centre de Sanmartean au deuxième poteau, et inscrit un doublé, ses deux premiers buts sous le maillot de la sélection.

2-0 score final ! On prend les commandes du Groupe F un point devant l’Irlande du Nord, et nos chances de qualification se font de plus en plus importantes. Iordanescu, lui, retrouve le banc de l’équipe nationale avec un succès, son 50ème au total avec la sélection.

Les notes

Tatarusanu (4/5) : Quelques interventions mineures au cours du match toutes maitrisées. Il n’a pas eu grand chose à faire honnêtement. Sa situation en club (remplaçant à la Fiorentina) pourrait tout de même remettre en question son avenir avec la sélection.

Papp (5/5) : Excellent match de Paul Papp. Il a retrouvé l’équipe nationale, il a inscrit le premier doublé de sa carrière (jusqu’à là il n’avait jamais marqué plus de 3 buts en une saison), il a confirmé au Steaua… un transfert définitif au pays est sur le point d’aboutir.

Chiriches (4/5) : Il a beaucoup impressionné aujourd’hui, personne n’attendait une telle prestation de sa part. Un jeu propre, aucune erreur, un très bon match dans l’ensemble. On espère le voir trouver un club avec lequel il serait titulaire… Il a montré ce soir sa vraie valeur.

FOTBAL - ROMANIA - IRLANDA DE NORD - PRELIMINARII - CE 2016

ciseau de bg

Grigore (4/5) : Il a fait son match. Défense solide, aucune erreur. Rien à signaler.

Rat (4/5) : Très gros match une nouvelle fois du défenseur du Shakhtar. Impeccable en défense, très entreprenant sur les phases offensives, il est l’auteur de la passe décisive sur le premier but, et s’est trouvé dans tous les bons coups de l’équipe.

Pintilii (2/5) : Une première mi-temps un peu fébrile, il a raté une grande partie de ses passes. Cependant il semblait tout de même avoir plus d’envie que les autres, et ça c’est encourageant. Un mauvais jour…

Sanmartean (5/5) : « Zinédine Sanmartean » titrait un journaliste nord-irlandais le lendemain du match. Encore un match fantastique de la part du steliste ! Il est de loin le joueur le plus technique du lot, et se détache de la plupart de ses coéquipiers. Il fait un bien fou aussi bien en sélection qu’en club !

Torje (1/5) : Mauvais match. Il a notamment gâché absolument tous les corners qu’il a tiré, il faudra rapidement lui trouver un substitut. Remplacé par Hoban à la fin du match, bien trop tard.

Chipciu (2/5) : Pas au plus haut de sa forme. Il n’a pas su concrétiser le peu d’occasions qu’il s’est crée et a paru relativement usé physiquement.

Tanase (1/5) : On attendait plus de lui, match indigne du jeu produit par le reste de l’équipe. Sorti sur blessure peu avant l’heure de jeu suite à un choc avec Evans, il se dit que sa saison pourrait être terminée. Coup dur pour le Steaua, peut-être pas pour la Roumanie.

Stancu (1/5) – sorti à la 45’ : Il a eu 45 minutes pour briller en attaque, et au final il a mis tout le monde d’accord sur son inutilité. Il n’était clairement pas au niveau, et s’est montré ridicule par moments. Aucune inspiration, un instinct de buteur perdu, une technique désastreuse… Il faudra se remettre au niveau impérativement.

Keseru (3/5) – rentré à la 45’ : Il s’est surtout illustré grâce à ses coéquipiers. Il a tout de même montré de l’envie et s’est montré beaucoup plus convainquant que Stancu.

L’après-match

Voilà enfin la Roumanie que l’on a toujours rêvé de voir ! Fini le jeu sans spectacle de Piturca (certes efficace). On a vu ce soir une équipe très offensive, et ça, ça nous plait ! En même temps faut l’avouer : en face les Nord-Irlandais sont clairement venus jouer le 0-0, et tentaient dès les 5-10 premières minutes de jouer la montre autant que possible, au point d’en rendre jaloux José Mourinho.

346680_346680_corry_evans

Vous l’avez cherché!

Aussi grand soit l’étendue de la technique, du talent et du génie de Sanmartean, il n’y avait pas moyen de faire le moindre coup en première mi-temps du simple fait de la titularisation de Bogdan Stancu en pointe. Il semblait s’être trompé d’endroit, tout simplement.

Et puis quelques minutes après la pause, c’est Tanase qui sort sur blessure. On sentait bien que l’issue du match se dessinait de plus en plus. Mais d’un autre côté on commençait aussi à flipper en voyant l’ambition des mecs en face de jouer le 0-0. Une arrogance à vouloir gagner du temps encore et encore telle qu’on en voit que très rarement. Et c’est sur une action, où les commentateurs ainsi que la plupart des spectateurs étaient préoccupés par un conflit relativement violent entre supporters et forces de l’ordre, que Papp ouvre le score puis double la mise dans la foulée. Justice a été rendue, et on se retrouve sans trop de pression en tête du groupe pour l’hiver (au moins).

Les prestations de Stancu, Tanase ou encore Torje sont vues par certains comme un manque de respect vis-à-vis du travail fourni par les autres joueurs sur le terrain… Mais une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, non seulement on a gagné, mais en plus Stancu et Tanase sont rentrés dans leurs clubs respectifs ce samedi, tous les deux forfaits pour le reste du stage. Le match contre le Danemark mardi s’annonce de plutôt bon augure.

Avec 10 points après 4 étapes et une première place du groupe devant l’Irlande du Nord, on est plus que bien parti pour se qualifier à l’Euro. Surtout que la favorite du groupe, la Grèce, est bonne dernière du groupe avec un seul point glané en 4 matchs. Prochain RDV en mars 2015 avec la réception des Iles Féroé.

classement

On se met bien

La cerise sur le gâteau désormais serait de se qualifier invaincus à la première place du groupe… De toute façon Michael O’Neill l’a dit juste après le match : «  La Roumanie est la plus forte du groupe ».

Mihai Viteazu

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

2 commentaires

  1. Que devient Rusescu ? Il était pas mal avec Braga l’année dernière.

  2. Merci pour cet excellent compte rendu. Ca fait plaisir de voir la Roumanie en tete et bien placee pour la qualification meme s’il faut reconnaitre que leur groupe est quand meme bien moisi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.