Saint-Etienne – Monaco (2-0) : la Forez Académie livre ses notes

 

L’avis de Notre Président :

Notre Président est de retour, normal on joue un gros plein de sous. Il était assez inspiré et s’est même permis de donner le bon score, même si ce ne sont pas les bons buteurs. Extrait :

Beuon, en même temps, quand t’achètes pour l’équivalent du PIB du Cameroun alors que tu viens juste de r’monter en Ligain, y’a pas b’soin d’avoir fait l’ENISE pour comprendre qu’ils vont être bien classés à la fin. Y z’ont juste perdu leur attaquant colombien : Gargamel Cacao. Dedzeu, mais avec un nom pareil, tu fais carrière au Théâtre de Guignol dans la banlieue neuon ?? Faut dire qu’il est beuon c’t’oiseau, et qu’chui pas méconteuent de pas le voir sam’di.

Pour la suite de son avis, c’est sur la page de la Forez Académie, à cette adresse.

 

Le match résumé en 1 phrase : « Saint-Etienne ? Présent ! »

Oui, au moment de l’appel des équipes qui jouent encore quelque chose en cette fin de saison, Sainté répond enfin présent. Un match à sens unique, Monaco s’est fait bouffer sur la pelouse du Chaudron, et repart avec une défaite logique dans les valises. Enfin. Enfin, on a vu Sainté ne pas se liquéfier dans un match crucial. Enfin, on a vu les joueurs jouer à leur niveau, en mettant de l’engagement et du talent dans cette partie qui, si elle ne décidera pas de la fin de saison, permet quand même de prendre 3 points de plus dans ce sprint vers les places européennes. Au-delà du résultat très positif de samedi, c’est vraiment la manière qui m’a plu. Quand je lisais les déclarations de Galtier (« Il faudra être à 120% »), ça me rappelait tellement les phrases pré-derby ou pré-match important que je me disais que, comme souvent, on allait dormir en dominant stérilement, et que la sanction serait de prendre un but de merde. Il n’en a rien été : les Verts ont mordu dans le ballon, ça fait plaisir.

Lemoine a été le 1er à se mettre en vue, avec une frappe qui passe peu à côté. Les Monégasques n’en avaient pas encore conscience, mais Fabien était en train de régler la mire. Sur un corner tiré, on va assister à l’un des buts de cette année au Chaudron (un peu dans la veine de celui de Diomandé contre Bastia) : une demi-volée splendide qui part droit dans la lucarne de Subasic. Un vrai pétard comme on les aime ! Ensuite, on claquera un peu du fessier sur 2 occasions monégasques, mais Bayal (qui enlève le ballon du pied juste devant Ramès) et Lemoine (qui sauve sur sa ligne) permettent aux Verts de rentrer à la pause en menant au score. Logique. La 2ème mi-temps sera à sens unique. Les Verts maîtrisent le jeu, particulièrement le milieu de terrain, et se montrent dangereux devant. Tremoulinas passera en revue le milieu monégasque avant de s’offrir une frappe qui passera largement à côté. Là encore, Monaco ne sait pas que ce rush sera un avertissement. A la 66e, Hamouma récupère la balle dans sa moitié de terrain, et remonte la balle à une vitesse folle, il passe en revue 1 joueur, résiste à un 2e, Toulalan vient lui couper la route, mais se mange un petit pont parfait, exécuté à pleine vitesse. Ensuite, il frappe du gauche, plein axe. Subasic est dessus mais se troue complètement et laisse filer la balle dans le but. Explosion dans le stade, dans la Divette, les Verts viennent d’assommer le match. Plus rien ne sera marqué, et les Verts empochent 3 points mérités.

Sinon, on a vécu un truc surréaliste dans ce match. On est à la 80e, Brandão reçoit un ballon devant et se trouve sur le côté gauche. Il lève la tête, voit un joueur au qui arrive lancé plein axe. Ce joueur c’est Bayal. Et là… Centre MILLIMÉTRÉ de la Brandade pour une REPRISE DE VOLEE plat du pied de Bayal. Je répète pour que vous compreniez bien : centre MILLIMÉTRÉ de la Brandade pour une REPRISE DE VOLÉE plat du pied de Bayal. Reprise qui viendra fracasser la barre de Subasic. Bon… Après, Bayal état hors-jeu (.net) d’au moins 3m. Mais j’avais rien vu d’aussi fou depuis le centre en reprise de volée de Albin Ebondo (oui, rappelez vous) face à Ajaccio. Quand on a vu ça, on sait qu’il ne peut plus rien nous arriver sur ce match. Avec cette victoire, les Verts mettent la pression sur Lille, Lyon, et l’OM, et se permet d’aborder sereinement 2 déplacements délicats au Moustoir d’abord et au Parc la semaine suivante. Le mois de mars va être crucial pour la suite de la saison, avec en point d’orgue le derby pour le dernier week-end de mars : on espère que d’ici là, les Verts seront toujours bien placés pour cette 3e place.

Sinon, un petit mot sur ce qui se passe en tribunes. Je n’étais pas au stade, mais même à la télé, avec un stade rempli à ras bord ou presque, on entendait rien. Seul moment de folie (à part les descentes sur les buts) : quand les Greens ont craqué des fumis, sorte de baroud d’honneur pour le groupe banni des tribunes de Sainté. Cette action divise encore les supporters, entre incompréhension d’un côté et nostalgie de l’autre. Dans tous les cas, les plus gros dégâts ne se chiffreront pas en IDS ou en huis-clos, mais bien en décibels : le Chaudron ne bout plus autant qu’avant alors que les résultats sur le terrain n’ont jamais été aussi bons. Et avant de vouloir faire le ménage en tribunes, les dirigeants de Sainté devraient aussi se pencher sur le problème de l’accueil des supporters : il n’est juste pas normal de devoir attendre près d’une heure pour rentrer dans le Kop Sud.

 georges-clooney

Oui, on m’a déjà dit que j’avais la même couleur de cheveux que Fabien Lemoine. Je trouve ça plutôt flatteur en effet.

 

La compo :

 Compo

Une compo classique en l’absence de Corgnet, blessé. Même si on peut s’étonner de l’absence de Mollo, plutôt bon sur le dernier match. Mollo, qui d’ailleurs pleurera sur l’épaule de Romeyer dans les couloirs et nous gratifiera d’une belle gueule de con sur le cri de la victoire dans les vestiaires (voir plus bas) suite à cette non-titularisation. Sinon, Guy Lavogui est logiquement titularisé dans l’entrejeu, on va voir s’il peut nous apporter plus que Cohade au même poste.

 

Les buts :

Saint-Etienne   16: but de Lemoine, 1-0. sur un corner de Tabanou renvoyé mollement par Kondogbia plein axe, Guilavogui peut récupérer la balle à l’entrée de la surface. Seulement il entend Lemoine gueuler « LAISSE ! » et s’efface intelligemment, tout en faisant obstacle au retour du défenseur monégasque. La suite, c’est cette frappe du cou du pied très pure qui vient se loger en pleine lucarne. Un superbe but.

Saint-Etienne   66: but de Hamouma, 2-0. Monaco attaque mais perd la balle bien grattée par Hamouma. L’ailier stéphanois s’appuie sur Guilavogui qui lui remet immédiatement. Et là, c’est le talent qui parle: accélération, résiste au retour de Kurzawa, efface Kondogbia, fait perdre son slip à Toulalan sur un petit pont effectué à pleine vitesse et frappe du gauche (son mauvais pied). Son tir est puissant, mais sans plus, et plein axe sur Subasic. Et là, c’est l’anti-talent: saut de grenouille sur le côté et trouage sur la frappe qui lui passe dessous pour finir tranquillement dans le but. Le stade exulte, moi aussi.

 

Les notes :

Ruffier (double face, 3/5) : son match est résumé sur sa parade sur le retourné de Kondgobia. L’arrêt est décisif, mais s’il a eu à l’effectuer c’est avant tout parce qu’il a foiré sa sortie aérienne. S’il a été faible dans les airs, il a été impérial sur sa ligne avec un arrêt sur une belle frappe de Germain, et surtout sa sortie décisive sur Ramès en tout début de 2nde mi-temps. Si les Verts ramènent les 3 points, il ne faut pas oublier que Ruffier y est aussi pour quelque chose.

Clerc (propre, 3/5) : un match sans souci pour François , qui a bien verrouillé son côté, et a su dégoûter Moutinho et Martial assez transparents sur ce match. Pas un hasard si les deux ont été remplacés à la mi-temps d’ailleurs. Peu en vue devant par contre.

Bayal (Oswaldo, 4/5) : j’avais peur que sa prolongation de contrat ne l’incite à se reposer sur ses lauriers. Il vient de me prouver le contraire. Un match de titan, parfait derrière, et capable aussi de montées rageuses qui ont déstabilisé l’équipe du Rocher. Et sa reprise sur le centre de la Brandade restera gravée dans ma mémoire.

Perrin (je gère, 4/5) : il fait une erreur face à Germain ? Pas grave, il se rattrape juste derrière en enlevant proprement le ballon au sosie de Geoffrey Dernis. On l’a vu aussi bouffer Martial à la course et imposer sa loi aux attaquants monégasques. Une stat hallucinante : il a gagné 32 ballons (!!) sur ce match, de loin le 1er dans cette catégorie. Impressionnant.

Tremoulinas (Hamoumoins, 3/5) : notre vendeur de roses a encore cassé quelques reins, notamment sur cette percée plein axe qui s’est malheureusement mal finie avec une frappe toute pourrie. Si Germain s’est plus mis en valeur car il jouait de son côté, il n’a pas fait de grosses erreurs défensives. Son entente avec Tabanou s’améliore de match en match.

Clément (le retour ?, 3/5) : vous l’avez vu dans le match ? Presque pas. Comme le milieu de Monaco en fait, preuve qu’il a bien son taf. Toujours dans l’ombre, mais jamais inutile, Jérémy a enfin sorti un match référence face à une grosse équipe. La présence de Guilavogui a ses côtés l’a clairement libéré d’un poids. Plutôt encourageant pour lui.

Guilavogui (bienvenue chez toi, 3/5) : très prometteur. Il a mis au supplice le milieu de Monaco, grattant de nombreux ballons, avec une tendance à trop se précipiter derrière par contre. En tout cas, sa présence a soulagé tout le milieu stéphanois, permettant à Lemoine de vraiment jouer son rôle de relayeur. Il va nous faire du bien le Joss, j’en suis persuadé. Remplacé à la 85e par Cohade (non noté) rentré pour casser le rythme en fin de match.

Lemoine (BOUM, 5/5) : une 1e mi-temps de feu, avec un but superbe et un sauvetage sur sa ligne. Son but est superbe, et a lancé le match de la meilleure des façons pour les Verts. Il s’offrira encore une énorme occase que Subasic détournera du bout des gants. Omniprésent au milieu, il a parfaitement joué sa partition dans l’orchestre stéphanois, comme c’est le cas depuis le début de la saison. Remplacé à la 90e par Zouma (non noté), pour avoir droit à sa standing ovation.

Hamouma (bip-bip, 4/5) : son but est juste ouf. Un rush tout en vitesse et dextérité, avec un prime un petit pont sur l’ex-quenelle Toulalan (il doit d’ailleurs encore chercher son slip). Sa frappe du gauche n’est pas exceptionnelle, mais elle a au moins le mérite d’être cadrée, ce qui poussera Subasic à la faute. Un bon match.

Brandão (le caillou dans la chaussure, 3/5) : un match indispensable de la Brandade. Très utile comme point de fixation, il beaucoup joué en déviation et a énormément pesé sur la défense centrale monégasque. Isimat-Marin a passé une sale soirée. Son geste de la soirée : ce centre parfait vers Bayal.

Tabanou (manque quelque chose, 3/5) : préféré à Mollo au coup d’envoi, il a usé tout le flanc droit de Monaco, percutant sans cesse mais sans jamais arriver à trouver la faille. Il a plutôt pas mal tiré ses corners, et son entente avec Tremoulinas est évidente. Ne reste plus qu’à marquer un peu plus souvent.

 

Le coach (gestion de crise, 3/5) : il a préféré aligner Tabanou plutôt que Mollo, et du coup, il va falloir qu’il fasse avec un boudeur dans son effectif. Sinon, le choix d’aligner Guy Lavogui au milieu était clairement la meilleure solution. Bon, après, il fait toujours des changements qui ne servent à rien, mais là ça peut se comprendre s’il voulait casser le rythme.

 

Bonus track : la « joie » de Mollo après la victoire fait plaisir à voir…

 

Les adversaires : le titre c’est clairement pas pour cette année pour Monaco. J’ai trouvé cette équipe faiblarde, notamment au milieu où ils ont été bouffé par les Verts. Valère Dernis a été le seul monégasque un peu en vue sur ce match, Moutinho a été sorti à la mi-temps, tout comme Martial, preuve qu’ils ont été nuls. Subasic ne devrait pas faire de vieux os sur le Rocher, mais par contre, bas les pattes sur Ruffier.

 

La question minitel : la question a bu de la verveine. Trois fois.

Putain c’est bon !! Oh oui !! Un match, un vrai, avec des buts, de l’engagement et une victoire ! Je pense qu’on a vu un des meilleurs matches des Verts cette saison après ceux contre Paris. Et vous, vous en retenez quoi ?

Question

138 réponses pour cette question, vous avez pété les records. Et c’est logiquement Lemoine et son match de mammouth qui obtient la majorité des suffrages. On rappellera quand même le superbe petit pont d’Hamouma qui nous offre en plus le plaisir de le faire sur l’ex-quenelle Toulalan. Une pensée pour ce supporter monégasque (oui oui, il en existe, j’en ai vu un) qui disait « Avec Toulalan, ça passe pas ». Bon, il n’avait pas bien dû regarder cette action. Quant à Bayal, s’il continue sur cette lancée, il va finir par nous marquer un but sur une de ses chevauchées, tresses au vent, et rappeler aux plus anciens le défenseur mythique Oswaldo Piazza.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match, et se demande pourquoi personne n’a encore chronométré la frappe de Lemoine.

L’avis d’en face, il n’y en a plus depuis quelques temps. Sale temps chez les riches.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Roland tient aussi à saluer le Diable Vert, et te conseille d’aller faire un tour sur son excellent site.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

8 commentaires

  1. Et, sinon, on aurait pas trouvé comment faire jouer Kurt en mettant Bayal avant centre ?

  2. Quel bonheur ce match et cette acad’! Lemoine est d’ailleurs en lice pour etre le sportif du weekend sur L’Equipe! Je suis d’accord sur l’apport de Guila, il nous a fait beaucoup de bien, notre milieu etait beaucoup plus fort qu’avec Cohade. Et Mollo m’a aussi bien fait marrer sur la vidéo du cri de victoire !

  3. Kondog…kongod…kondogbia. vraiment pas facile à écrire. Heureusement le reste de l’ académie est limpide comme votre match. Hélas pout nous. (Le match pas l’acad)

  4. @l’ours : ah oui tiens, j’avais pas vu la faute de frappe. Il pourrait pas s’appeler Guilavogui comme tout le monde aussi.

  5. Très bon match et très bon accad, je ne vais pas m’attarder dessus =)
    Par contre, j’ai bloqué sur les 32 ballons gagnés de Perrin, la stat vient d’où ?

    Je n’ai pas pu m’empêcher de jeter un coup d’oeil sur FourFourTwo : d’après eux Perrin a 4 tacles réussis, 3 duels aériens gagnés, 1 interception, et aucun ballon chipé dans les pieds, ce qui fait max de 8 ballons gagnés. Ce qui me parait plus réaliste, 32 ballons gagnés ça serait complètement fou (plus d’un ballon gagné toutes les 3 minutes 0_0)

    Sinon, tant que j’ai le nez dans les stats:
    35 passes réussies sur 41 pour Jérémy Clément… Après le tacle d’Essyric, le toubib avait dit qu’il fallait 1 an pour que Clément retrouve son niveau, il a été taclé le 2 mars 2013, ça concorde, il est de retour =)

  6. Je peux m’expliquer. J’ai pris les stats sur le site de la LFP dimanche aprèm, mais elles ont été corrigées entre-temps.

    Au final, il en a quand même gagné 27 (!), ce qui est énorme pour un défenseur central.

    http://www.lfp.fr/ligue1/feuille_match/77781

    Voilà pour l’explication. Mais après, c’est quand assez différent de ce que tu as trouvé sur FourFourTwo.

  7. Oui, j’avoue que je ne comprends pas autant de différence entre les stats d’Amisco (qui fournie les chiffres à la LFP)et FFT.

    Pas seulement pour Perrin, Clément c’est pareil, 5 ballons gagnés sur FFT, 15 d’après la LFP… idem au niveau des ballons joués, ça ne colle pas non plus.
    Je veux bien qu’ils ne comptent pas pareil, mais je serais curieux de connaître la raison d’un tel écart… j’ai d’ailleurs noté que ces différences inexpliquées avait préoccupé Y.Mollo après le match, vivement que l’on tire ça au clair.

    Au moins ils sont d’accord sur les chiffres concernant les fautes subies/commises, c’est déjà ça… =/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.