Saint-Etienne – Nantes (2-0) : la Forez Académie livre ses notes

 

 Entrez dans la Légende :

Notre Président n’a pas eu le temps de m’appeler, il était trop occupé à faire l’ouverture de son musée consacré aux Verts. Le Progrès a publié quelques photos sympas, dont voici quelques extraits :

split

Le ballon du match retour contre Split en 1974 (perdu 4-1 à l’aller, gagné 5-1 au retour). Ce soir-là, Geoffroy-Guichard gagne le droit d’aller au tour suivant et le nom de « Chaudron »

poteaux

Les légendaires poteaux carrés de Hampden Park 

sergio

Sergio, le patron de la Divette, exposé de son vivant au musée des Verts. C’est beau.

 

Le match résumé en 1 phrase : « 30 pts et un match en moins : 2013 > 2012 »

Alors qu’on a l’impression que c’est beaucoup plus poussif que l’année dernière, les Verts finiront de toute façon avec un meilleur bilan à mi-saison que l’année dernière. Car si on se souvient, en décembre 2012, les Verts avaient connu un gros coup de mou et laissé filer énormément de points. Cette saison, s’ils sont moins flamboyants, ils sont beaucoup plus réguliers et n’ont jamais connu de gros trous d’air.

classement

Evolution du classement (1 journée en moins)

Jamais plus bas que 9e, le plus souvent 7e, mais au final 4: si on pouvait répéter le même schéma en fin de saison, je signe de suite. Les Verts se sont souvent retrouvés devant la plupart du temps pour voir les autres les dépasser sur la fin ces dernières saisons, alors pourquoi ne pas inverser la tendance cette année ?

points

Evolution du nombre de points (1 journée en moins)

Le nombre de points a quasiment constamment augmenté, même si sur 2-3 journées consécutives, les Verts ont stagné. En tout cas, finir à 30 points à la trêve, avec un match en moins, c’est un bilan plus qu’appréciable. Surtout quand on a cette impression que les Verts dominent moins leur sujet dans le jeu. Au final, cette impression n’est peut-être pas si justifiée que ça, et tient surtout au nombre de points (ou de qualif) perdus dans les derniers instants de quelques matches.  En tout cas, les Verts passeront Noël au chaud et ça fait plaisir.

Sinon, le match face aux Canaris. Ben, les Verts ont dominé, les Verts ont marqué, la victoire est logique. Avec la grève des chants des 2 Kops pour protester contre les mesures de répression qui les ont touchés dernièrement, le stade pourtant aux ¾ plein sonne bien creux. Nantes fait passer le 1er frisson dans les rangs stéphanois dès l’entame du match qui débouche sur un dégagement « claquage de fessier » de Perrin je crois (une balle qui file au ras du poteau de Ruffier). Mais la réaction ne tarde pas. Sur une pelouse dégueulasse (dès l’échauffement, les mottes de terre volaient sur chaque appui), Sainté tente de développer son jeu en passant par les ailes. Gradel allume la 1e mèche 2 minutes plus tard : sur un de ses rares bons dribbles, il élimine son vis-à-vis et trouve Erding en retrait qui enlève trop sa frappe et tire au-dessus. A la 24e, les Verts ouvrent logiquement le score grâce à un bon travail d’Erding et une frappe chirurgicale de Corgnet. On atteint la mi-temps sur ce même score (même si Bayal nous a fait peur sur une tête renversée qui lance Gakpe dans le dos de la défense), la rencontre est plutôt plaisante. A la reprise, les Verts laissent les Nantais revenir peu à peu dans le match, mais bizarrement on sent mieux les coups côté stéphanois : les enchaînements sont bons, les appels d’Erding dans le dos de la défense se multiplient, et il ne manque pas grand-chose pour que ça craque côté adverse. Finalement, ce coup de pouce c’est Nantes qui nous le donnera : le latéral au nom imprononçable de Nantes se dégage dans le bras sur un geste en extension, penalty. Certains le jugeront sévère : pour moi, le mec prend des risques à faire ce geste, il se loupe, tant pis pour lui. Clairement, son geste n’était pas maîtrisé, et il n’aurait jamais pu avoir le contrôle du ballon derrière sans son arrêt du bras. Bref, Erding transforme tranquillement, et ça fait 2-0. Le Turc, infatigable sur ce match aura encore une grosse occase, mais Riou claquera joliment la balle.

Bref, une victoire qui fait plaisir, un match plus ou moins maîtrisé coté stéphanois. Maintenant, l’heure est à la récupération, avec d’entrée, en janvier, une semaine à 3 matches. Hé oui, ces génies de la Ligue nous ont reprogrammé le match d’Evian le mercredi 8 janvier : c’est sûr, la pelouse aura moins de chances d’être gelée  à cette date-là que début décembre. Bande de blaireaux.

 potager

C’est vrai que c’était un peu n’importe quoi dans la surface côté Kop Sud.

La compo :

 compo

Quelques changements par rapport au match face à Paris. Brison prend la place d’un Ghoulam décevant mercredi et Erding est titularisé en pointe à la place de la Brandade, qui devait déjà penser aux caïpirinhas qu’il allait s’envoyer sous le soleil de Rio. A mon avis, il devrait rentrer aux alentours du 15 janvier. Retour aussi de Clément, remis sur pied plus vite que prévu et qui déchargera donc Lemoine des tâches défensives auquel il était assigné depuis quelques matches. Gradel est titularisé à ma grande surprise, malgré sa rentrée anale face à Paris. Galette ayant choisi de se passer de Mollo, et Hamouma donnant quelques signes de fatigue (je ne parlerai pas de Sissoko), il ne reste plus grand monde à mettre de toute façon. Sinon, du classique pour le reste.

 

Les buts vu du Kop Sud :

Saint-Etienne   24: but de Corgnet, 1-0. Gradel lance Erding dans la profondeur côté droit. Le Turc contrôle tant que mal la balle sur ce bourbier, temporise et attend la venue de la seconde lame Corgnet qui déboule plein axe. La balle est bien dosée et le Ben Stiller ne se pose pas de question : il la reprend comme elle vient à l’entrée de la surface. La précision de sa frappe est exceptionnelle (bien que peu puissante) et vient se loger au ras du poteau gauche de Riou. Parfait.

Saint-Etienne   83: but d’Erding (penalty), 2-0. Après un joli dribble en toupie de Lemoine, le milieu a vu l’appel d’Erding à l’opposé. Transversale qui passe au-dessus de la défense, mais pas d’Alhadur qui nous fait une cagade décrite un peu plus haut en voulant dégager la balle en extension. Jaffredo n’a rien vu et dit de continuer à jouer, mais pas son assistant qui lui signale la main. Penalty qu’exécute tranquillement Erding en prenant Riou à contre-pied.

 

Les notes :

Ruffier (sur sa lancée, 3/5) : si les Verts n’encaissent pas de buts, il y est aussi pour quelque chose. Rassurant sur sa ligne, jamais pris à défaut sauf sur les déviations de ses défenseurs (heureusement ça file à côté), la Ruff’ finit bien l’année cette 2e « clean sheet » en championnat. Ça fait toujours du bien au moral quand on a déjà encaissé 20 buts en 18 matches.

Clerc (du mieux, 3/5) : il a très mal démarré avec Bessat (aucun lien, il n’est pas forézien) qui lui met la misère dès sa 1e accélération. Puis il a repris le dessus et s’est contenté de bloquer son couloir, laissant les responsabilités offensives à l’ailier devant lui.

Bayal (T-Rex, 4/5) : son sprint pour revenir après une montée sur corner était dantesque ! Surtout qu’il récupère la balle en taclant derrière. Gros match du Mouss encore une fois, avec une seule frayeur : cette tête ratée en fin de 1e mi-temps qui se transforme en presque passe décisive pour Gakpe (après un rebond malheureux et involontaire sur la tête de Perrin).

Perrin (l’équilibre, 3/5) : rien à redire pour le cap’tain. Il s’est montré serein derrière, contrôlant sans trop de difficultés Djordjevic puis Aristi-Bob Sinclar. Il finit l’année sur une bonne note, et sans grosse blessure : pourvu que ça dure (la belle aventure).

Brison (sonné, 3/5) : il a remplacé au coup d’envoi un Ghoulam décevant depuis quelques matches, et il a apporté ce qu’on lui demandait : une défense plus serrée. Du tacle, de l’engagement, mais aussi des solutions sur son côté gauche. Il s’est fait découpé par Gakpe en 1e mi-temps, et on ne donnait pas cher de la malléole du Nantais au prochain duel, mais finalement, il s’est fait sonner par le DJ d’en face. Remplacé à la 63e par Ghoulam (non noté) qui, chose rare, a failli marquer sur coup-franc en toute fin de match.     

Clément (rassurant, 3/5) : pour son retour de blessure, il était direct propulsé titulaire, faute de solution convaincante de remplacement. Et il a plutôt bien rassuré. Harcelant le porteur de balle au milieu, il a réussi à gratter quelques ballons et à les transmettre plus ou moins proprement (le terrain se dégradant de plus en plus, à la fin c’était pas ça). En tout cas, ça fait plaisir de le voir à ce niveau.

Lemoine (inarrêtable, 4/5) : même s’il a encore pris une biscotte qu’il aurait pu éviter, Fabien a été impressionnant. C’est lui qui a joué le plus de ballons chez les Verts, et sans doute celui qui a le plus couru (avec Erding). Gros match du poumon du milieu qui ne semble pas être fatigué, alors que la saison dernière, je pointais sa tendance à plonger régulièrement en cours de match. Bravo à lui.

Corgnet (le compas dans l’oeil, 4/5) : sa frappe est un bijou de précision. Il a été très utile devant, et n’a pas hésité à aller au charbon sur certains ballons, preuve qu’il a compris que, dans ce système, il ne pouvait pas se contenter de ne pas défendre. Un bon match. Remplacé à la 72e par Cohade (non noté) qui gagnerait à jouer plus souvent en 1e intention au lieu de vouloir toucher la balle 3 fois avant de faire une passe.

Gradel (en progrès, 2/5) : ben ouais, il ne nous a pas coûté de but cette fois-ci. Auteur d’un bon débordement dès la 2e minute, et dans le coup sur le 1er but, son match a ensuite été une succession de dribbles téléphonés et de centres contrés après 14 touches de balle pour se décider. Toujours pas convaincu. Remplacé à 81e par Hamouma (non noté) qui a bien failli donner une passe décisive à Erding, avec ce superbe centre en 1e intention.

Tabanou (sur la bonne voie, 3/5) : plutôt pas mal sur ce match, même s’il n’a pas flambé devant. C’est plus par son implication sur tout le flanc gauche de l’équipe stéphanoise qu’il a fait plaisir. Appliqué dans son placement, il a souvent combiné avec Brison pour tenter de déborder la défense nantaise, mais le jeu penchait plutôt de l’autre côté en règle générale. On espère que ça va le lancer pour 2014.

Erding (mamouth, 5/5) : 1 but, 1 passe décisive, des appels en pagaille et une volonté sans faille : Mevlut a fait un gros match. Son meilleur sous les couleurs vertes je pense. Intelligent dans le jeu et généreux dans l’effort, il a tout donné sur la pelouse et vient de montrer à tout le monde qu’il n’était pas cramé, loin de là. La Brandade serait bien inspiré de ne pas prolonger ses vacances au pays et de rentrer avec le couteau entre les dents. Parce qu’avec ce que le Turc a montré sur ce match, et au vu de ses dernières performances, il n’est pas près de décoller du banc.

 

Le coach (persiste et signe, 3/5) : toujours en 4-3-3, sans doute pour stabiliser son milieu, j’espère qu’il n’a pas définitivement remisé son 4-5-1 // 4-4-2 au placard. On verra avec le retour de Diomandé, même si une doublette axiale Clément – Lemoine pourrait bien tenir la route. Sinon, plutôt d’accord avec le retour de Brison dans le 11 titulaire, pas trop avec le maintien de Gradel à droite. Mais comme Hamouma était sur les rotules, il valait mieux ne pas prendre de risques de le blesser si près de la fin de l’année. Surtout sur un terrain aussi pourri.

 

Les adversaires : pas aussi joueurs que sur certains matches que j’ai vu d’eux, ils n’ont jamais été vraiment dangereux. Leur défense centrale n’a rien à envier à une doublette de catcheurs, le milieu pas sensationnel non plus, et devant Djordjevic est sorti sur blessure assez tôt. Bessat a fait mal sur quelques accélérations, et Nicolita a été aussi applaudi que les Verts (voire plus que certains), que ce soit à l’échauffement ou lors de son entrée.

 

La question minitel : la question vous souhaite de bonnes fêtes.

30 points à la trève, c’est du jamais vu depuis un bail chez les Verts. Et en plus, ils ont encore un match en retard. Une belle victoire qui fait plaisir à tous les niveaux. Mais on en retient quoi ?

question

Un match énorme de Erding qui a sans doute s’inspirer du grand chevelu qu’il a affronté mercredi. Plutôt un bon exemple à mon avis. Sinon, le sprint de Bayal était assez magistral, et je dois avouer qu’à la place du Nantais qui avait le T-Rex stéphanois aux basques, j’aurai pas fait le mariole. Sinon, Gradel a fait du Gradel et apparemment, le coup de coude d’Aristibidule serait involontaire. Tant pis, on s’en prend pas à Brison comme ça.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match, Nicolas le jardinier a apprécié la pelouse en connaisseur.

L’avis d’en face, c’est la Canaris Académie qui devrait le livrer. Prendre un but d’un ex-Rennais a dû leur faire plaisir.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaye l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Roland tient aussi à saluer le Diable Vert, et te conseille d’aller faire un tour sur son excellent site.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

4 commentaires

  1. « La précision de sa frappe est exceptionnelle.. »

    Elle est quand même un peu contrée sa frappe non?

    Super acad’ comme tjs.

  2. Si l’exemple de Bayall pouvait donner envie à tous les blaireaux trop payés qui boudent de tous les clubs de France, de faire un effort et de remettre le bleu (enfin vert là) de chauffe..

  3. @John : ben je crois pas. J’ai revu le ralenti plusieurs fois, et je ne pense pas que la jambe du défenseur la touche.

    @Mèch : Bayal a été placardisé avant de revenir en grâce (parce qu’il était plutôt en « graisse » avant). Un gros effort de sa part (notamment financier), mais au final, tout le monde est gagnant dans l’histoire.

  4. c’est ce que je dis, il a fait un effort et tout le monde y gagne, et que pas mal de joueurs devraient en faire de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.