SM Caen – ASSE (1-0) : la Forez Académie livre ses notes

Mes belets, c’est vraiment avec les dents serrées que je commence cette acad’

Le déplacement à Caen ne s’annonçait pas simple, il faut bien le dire. La pire équipe à domicile ? Ouais, mais on savait que les Normands jouaient bien le coup en contre et qu’ils étaient en confiance après quelques matchs plutôt pas mal. Puis, faut bien le dire, les Verts étaient diminués, avec un début d’année 2015 absolument dégueulasse. Entre les blessures vraiment emmerdantes, le manque de points et des prestations anales, on peut dire que le mois de janvier nous a bien niqué notre saison.

M’enfin, on va pas tomber dans la sinistrose les gars. Il reste plusieurs mois de compet’, alors on va se remobiliser, serrer les dents (décidément) et repartir de l’avant ! Du moins, on l’espère.

Allez, passons au compte-rendu de ce match qui nous a laissé un peu démunis.

Le match en une phrase : « Je me suis bouffé les couilles en 1ère mi-temps, en seconde il me reste quoi ? »

 

Galtier était privé de 9 joueurs. NEUF. Dont certains sont plutôt du genre utiles : Bayal, Pogba, Gradel, Cohade, Corgnet, etc. Avec des postes laissés à poil, Galette devait un peu bricoler :

Aucun créateur au milieu (Lemoine tentera de palier à ce problème, en jouant pas mal à gauche avec Mollo), alors même que notre jeu offensif est complètement pourri : non, non, on va se mettre bien. Sinon, l’équipe était tout de même taillée pour être solide. Pensait-on.

 

 

Houla, je vais pas m’étendre.

En première, les Verts commencent à prendre leurs marques. Que j’te garde le ballon, que j’le donne au copain, qui va me le rendre… Caen touche pas trop le cuir, mais Sainté joue comme en gériatrie.

A ce p’tit jeu, c’est Caen qui se montre menaçant en premier, avec un centre pour le plat du pied de Bazile. Le Caennais met le ballon au-dessus alors qu’il était à 5m des cages et que Ruffier pouvait pas grand-chose (3ème). Rigolez pas : on va pas cadrer avant la 78ème nous.

Pour preuve, Lemoine sert Ricky sur un plateau. Mais vraiment : le petit ballon dans la profondeur, Ricky est servi dans l’axe, la passe est bien dosée… Et l’appel du batave était bon, les défenseurs trop loin pour intervenir… Mais voilà, Ricky s’avance, tire, et le ballon passe à deux mètres des cages. Je veux bien le défendre le Ricky, mais sa frappe écrasée m’a fait me taper la tête sur la table. Putain, mais c’est Vercoutre en face, si vous cadrez, y’a déjà 50% de chance qu’elle soit au fond, merde !

Du coup, sur un coup-franc, Mollo fait comme s’il avait compris : il fait mine de centrer mais vise bien le but. Vercoutre est sauvé par sa barre transversale.

Après, ça se poursuit : Théophile-Catherine, qui fait un bon match, centre pour Hamouma. Contrôle-frappe, mais c’est trop croisé. Bon. A la limite, c’était pas si simple. Mais pas longtemps après, c’est Landry Joël N’Guémo Tsafack qui hérite du ballon dans la surface mais qui la fout à côté alors que franchement, c’était p’t-être plus simple de la mettre dedans.

Herr Sphynx rage un peu et zappe deux minutes pour se calmer.

« Ô rage, Ô désespoir »

Du coup, on a plusieurs occas’ qu’on foire. Tu le vois venir le but punitif ? Tsafack se fait bouger dans l’axe et perd le ballon. Féret est servi dans notre moitié de terrain pour un raid assassin : au bout de sa course, il devance de peu le tacle de Baysse et sa frappe finit au fond. 42ème, 1-0, y’en a au moins qui savent se montrer réalistes. Féret revit depuis quelques matchs, et fait beaucoup de bien au milieu normand. Juste après, Garande est renvoyé au vestiaire. Mais pourquoi tu gueules comme un veau alors que ton équipe vient de marquer ? Toujours est-il qu’on rentre aux vestiaires avec 3 occases vendangées et un but pris sur un contre où les Caenais ont eu toute latitude pour planter. Herr Sphynx est plutôt vénère et montre sa désapprobation :

Au retour des vestiaires, c’est au même match qu’on assiste, en pire. Sainté se crée encore moins d’occas’, les transmissions deviennent vraiment dégueulasses et c’est pas que la faute de la pelouse, et les locaux se montrent encore plus dangereux en contre. Gé-nial. Mais le pire, c’est le rythme du match. J’ai l’impression d’être dans une maison de retraite et d’enchaîner les redifs de Motus.

Du coup, ça va être festif, je vais me chercher une bière dans le frigo.

Pour vous montrer à quel point les Verts se marchent dessus et produisent pas de jeu, voici la position moyenne des joueurs au fil du match :


Offensivement, c’est plus que poussif.

Donc, voilà. On est là, devant l’écran, et on regarde les Verts qui semblent accepter de patauger dans leur propre caca. Parce qu’en plus, derrière, c’est portes ouvertes.

Féret orchestre les contres, et on manque de se prendre un super but à l’heure de jeu, un autre de Lemar qui avait mis Baysse sur le cul en repiquant dans l’axe.

78ème : OH ATTENDS, ON VIENT DE CADRER POUR LA PREMIERE FOIS SUR UNE FRAPPE MI-MOLLE !

Sans déconner, je m’y attendais pas, j’ai le cœur qui bat un peu fort. #geriatrietoujours

Le listing des frappes stéphanoise, pour se faire plaisir (bleu = cadré, rouge = hors cadre, gris = contré) :

Les Verts cadrent aussi bien que toi avec ta copine dans le noir.
Enfin une dernière occas’ à la 90ème. Heureusement, le contre parfait de Caen est gâché par la pelouse, le ballon rebondit, et Lemar tape le ballon du talon, ce qui permet à Ruffier de revenir alors qu’il était battu.

On évite une humiliation, mais franchement, c’est une défaite qui fait très mal et fout les nerfs en pelote.

 

 

Ruffier 3/5 : il est battu sur plusieurs occases, mais avec une défense qui coupe les centres, ç’aurait été plus facile.

Brison 2/5 : il a été hors de position trop souvent. Pourtant, il a essayé d’apporter et de faire bouger ses partenaires.

Perrin 3/5 : heureusement qu’il était là, j’ose pas imaginer le score sans lui.

Baysse 3/5 : il s’est beaucoup battu, il passe pas loin de contrer Féret sur le but. Pour un mec qui revient de 2 saisons blanches, il est quand même pas mal.

Théophile-Catherine 4/5 : il a été le seul à vraiment apporter du mouvement à droite. Derrière, il a bien défendu. Si les locaux passaient pas de son côté, c’était pas pour rien.

Clément 1/5 : ses passes en retrait ou au mieux sur la même ligne que lui me foutent la nausée. J’y peux rien, c’est pavlovien. Et si en plus il est au fraise lors des contres adverses, j’en mets à côté de la cuvette, moi… Et des putains de litres. Après une action dégueulasse, il est remplacé par Bamba (84ème) qui n’a pas eu le temps de faire grand-chose.

Tsafack 1/5 : déjà, son nouveau nom me rappelle Toschack. L’un des rares gallois que je peux pas blairer. Mais en plus, il a été nul dans la transmission, il vendange une occasion et c’est lui qui se couche par terre sur le contre qui amène le but de Féret. Merci. Remplacé par St Maximin (57ème, non noté) qui n’est pas parvenu à dynamiser le jeu.

Lemoine 3/5 : il s’est vraiment démené, mais il était seul au milieu.

Mollo 3/5 : +1 parce qu’il a eu le mérite de proposer d’écarter le jeu. Son coup-franc qui touche la barre aurait mérité mieux.

Ricky 1/5 : Non, bah non. Cette fois-ci, je te le dis : merde. Il a raté une occasion plutôt aisée à négocier pour un attaquant de son supposé calibre. Derrière, il a été mal servi, et comme il ne changera jamais la physionomie d’un match à lui tout seul…

Hamouma 2/5 : il se précipite trop souvent, il fonce parfois tête baissée. Son enchaînement contrôle-frappe sur le centre de Théophile-Catherine aurait mérité meilleur sort, mais c’est aussi le seul frisson qu’il offre dans tout le match.

 

 

11 tirs stéphanois, 1 cadré (78ème, frappe des 35 mètres de Lemoine qui n’inquiète pas Vercoutre).

Alors, ouais, on a une possession de 66%, mais on se montre mous dans les duels (faut se révolter, merde !) et on fout rien avec le ballon. Comme si on était emmerdé avec ce truc une fois dans le dernier tiers du terrain. La preuve, avec 34% de possession de la balle, les Caennais ont réussi autant de passes que nous dans les 40 mètres adverses. C’est dire.

Alors, au final, on est décroché au classement alors qu’on était au contact des meilleurs y’a pas longtemps. En fait, faut arrêter de le regarder le classement, et se focaliser sur notre jeu et notre combativité. Sur le terrain, j’ai trouvé les Verts beaucoup trop passifs et sans imagination, ni sens de l’initiative. Pas étonnant de perdre dans ces conditions. Tout cela manquait d’ambition en fait, et c’est plutôt préoccupant. J’espère que c’est un passage à vide, à une période éprouvante et qu’on va repartir de l’avant. Car si on continue à se déliter comme ça, on va couler au class… Oh, merde avec le classement.

Les blessures font vraiment chier. Bayal qui rechute, Pogba qui voit sa première grosse saison en L1 niquée, Cohade qui ne jouera plus non plus… Cela nous met vraiment mal, et cela ruine nos possibilités de 3-5-2. En plus, en réaction à cela, Sainté n’a recruté personne, même pas en prêt. C’est navrant, et Galtier l’a bien souligné auprès de la presse. Cela n’augure pas une fin de saison jouasse.

Herr Sphynx dans une interprétation saisissante symbolisant le mercato stéphanois

Sur ce, je vous laisse, faut que j’aille nettoyer mes chiottes #MerciClement

Gruger Rocher_

 

Gruger t’offre les images du match, que tu n’as pas vraiment envie de voir. La rediffusion complète est quant à elle fortement déconseillée.

Roland, Vincent et Gruger tiennent à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère ; tandis que Vincent et Gruger sont aussi là sur le sôchôl net-oueurk.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

5 commentaires

  1. Erding est blessé lui aussi, où il ne figure pas (plus) dans les plans de Galtier ? Après, il reste toujours les jeunes pousses issues du centre de formation.

  2. Erding a été blessé. Galtier a pas apprécié son match contre le PSG. Là, il a été dit qu’il était pas dispo pour ce match, mais il est quasi apte à jouer.

    Pour les jeunes pousses, j’espère qu’ils apprendront vite. Parce qu’on a pas le temps de jouer à Pikmin.
    Plus sérieusement, pour que des jeunes s’expriment, il vaut mieux que l’équipe joue mieux et ne se crispe pas. Là, le contexte est pas idéal pour des jeunes.

  3. Belle académie Gruger. N’ayant vu que le résumé, j’ai bien aimé avoir ton avis sur la prestation globale de Sainté. Le positionnement moyen des Verts sur ce match est criant, et je ne parlerai même pas du graphique des tirs : même sur le résumé, on voyait que ça avait méchamment croqué côté stéphanois. Bref, match vendredi à domicile contre Lens : on va dire que c’est victoire obligatoire pour éviter de gamberger avant le tour de Coupe de France contre le Red Star.

    @Bernard : Erding est au fond du seau. Galtier a mis en avant sa déception après le match contre Paris en championnat. Du coup, il est allé faire un petit tour en tribunes contre Caen.

  4. Et à la fin de la rencontre le chambrage de Vercoutre aux supporters stéphanois, ça doit faire mal ça aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.