« So Foot, c’est à la fois l’âme et le cœur de toute la culture foot »

On nous a demandé notre avis, alors on l’a donné.

Vous avez peut-être déjà lu la participation d’horsjeu.net au grand débat sur So Foot organisé par Newsring et publiée ce midi sur leur site. Nous avons décidé de mettre en ligne ici-même l’interview intégrale que nous avons accordée par écrit pour nos nombreux lecteurs qui s’en carrent l’oignon des réseaux sociaux, pour les curieux qui souhaiteraient comparer les deux versions parues sur la toile, ainsi que pour tous ceux qui s’orientent vers des études de journalisme et qui s’interrogeraient sur le travail à fournir pour avoir des participations nombreuses et variées à des débats de société. La liste est bien sûr non-exhaustive. Quelques questions donc bien choisies, et comme vous pourrez le voir, l’argumentation est lancée. Comme le poids, le javelot, ou le marteau.

 

La question principale est donc : So Foot a t-il ringardisé la presse sportive ?

Comme je vous le disais dans mon premier mail, j’aurais aimé savoir la place qu’a So Foot pour le mouvement « alter foot », un modèle ? une inspiration ? un repoussoir ? Quelle est l’influence de So Foot pour vous ?

En tant qu’horsjeuïen, nous ne sommes pas les uniques représentants de l’alterfoot, et ne voulons surtout pas le devenir. Cela dit, personne ne peut nier l’archi-influence que So Foot a exercé, exerce encore, et exercera toujours sur l’Alterfoot. Il est très probable que tous, comme nous, ouvrent l’onglet sofoot.com avant même de faire le café caca du matin. On lit tout ce qui y est publié parce que c’est généralement riche, pertinent, et novateur, tout en restant très clair et cohérent. A l’image d’un bon vieux « top 10 » ou d’un « tu sais… quand ». Le site est tellement riche qu’on peut y passer la journée, même leur rubrique Wags a ringardisé youporn.

Ceci dit, So Foot ne peut pas être un modèle… l’alterfoot n’ayant pas l’intention de devenir un magazine un jour. En termes marketing la place n’existe pas, puisque sofoot est là. Qui achèterait autre chose ? Ils ont cannibalisé la footopresse. Et puis par réalisme aussi parce qu’on sait que même si on donne tous le meilleur de nous-même, on n’arrivera jamais à la hauteur de So Foot.

Une source d’inspiration, en revanche, oui. Mille fois oui. C’est même la seule source d’inspiration que nous avons à horsjeu.net. On se pose chaque fois la question « Que feraient Frank ou Javier à notre place ? » mais on n’arrive pas à se projeter alors on se contente de pomper comme les vulgaires Shadoks que nous avons conscience d’être. On a cependant eu une idée… Frank l’a surement déja eue… mais bon… allons y: on plaint les anglophones qui n’ont pas la chance de pouvoir lire sofoot dans leurs transports ou dans leurs hôpitaux, qui en plus marchent très mal… pourquoi So foot n’est-il donc pas encore traduit en anglais ? Il ringardiserait tout là bas, à commencer par ces cons prétentieux de When Saturday Comes qui ont préféré rester dans l’obscurité en s’associant avec les croûtons des Cahiers.

Quelle est l’ambition d’Hors-Jeu ?

On t’arrête tout de suite. C’est horsjeu en un seul mot. Comme newsring. Comme cockring. Hors-jeu en deux mots, ce n’est pas nous. Comme news-cockring, c’est pas vous.
Ensuite, associer ambition et horsjeu, ça fait toujours un peu bizarre, forcément.

Parler du foot autrement ? L’humour et le ton décalé ?

Ben, ce n’est pas notre ambition, ça, c’est plutôt un fait. Au départ, on a essayé de faire comme So Foot, pour être repéré par So Foot et ainsi pouvoir contribuer à So Foot. On s’est rapidement rendu compte qu’on y arrivera jamais. Par exemple, le comité de vigilance médiatique avait été créé exprès pour montrer aux lecteurs de France qu’ils avaient bien de la chance d’avoir So Foot. Malheureusement, Franck n’y a jamais vu le moindre intérêt. On a longtemps hésité à supprimer la rubrique. D’ailleurs, on hésite encore. En fait, le comité continue le temps qu’on prenne vraiment la décision de l’arrêter. Les gros membres espèrent toujours séduire Franck un jour, ou même Javier… mais bon… Nous n’y croyons plus

Voilà, ce qu’on est en fait des gars qui n’ont pas le talent pour travailler à So Foot, mais qui le savent très bien quand même. Du coup, on fait un truc à notre sauce, blanche avec un peu de harissa, dans l’espoir qu’un jour, on aura une interview dans la rubrique « média » de So Foot.

 

Quelles sont les différences majeures avec la ligne de So Foot ?

La ligne d’anus. So foot, c’est à la fois l’âme et le cœur de toute la culture foot. Nous, on s’efforce de lui servir de trou du cul. La création aurait sinon été imparfaite.

Avez-vous une définition de « l’alter foot » pour ceux qui ne connaissent pas encore ?

Oui. On en a même plusieurs pour ceux qui connaissent déjà. D’autres participants en ont d’autres. Le concept étant évolutif, il faut reconnaître qu’il y a des définitions pour tous. Et par tous. Et partouze aussi. Mais bon si on ne définit pas notre concept en termes Marketing, qu’on n’a pas de positionnement Comm, vaut mieux se résigner.

Du coup, peut on en conclure que : « So Foot a ringardisé la presse sportive ? »

Ceci est bien sûr une vraie question, parce que nous trouvons de notre côté que Javier Prieto Santos est resté bien trop mesuré dans son analyse. L’ humilité sans doute…

La vraie question qu’il faudrait oser se poser nous, lecteurs chanceux de So Foot, ce serait plutôt : « existait-il vraiment une presse sportive avant So Foot ? ». Sérieusement… Reprenez n’importe quel onze mondial avec Jean-Michel Larqué, ou n’importe quel France Football spécial transferts publié au mois de mars, vous aurez tout au plus une impression de « presse préhistorique », de « balbutiement du journalisme sportif ». Nous ne pouvons leur en tenir rigueur, il a bien fallu des australiens-pythèques avant de faire des hétéros et homos-sapiens. Là, c’est pareil, il a fallu des éditos de Gérard Ernault avant d’oser faire des interviews décalés des joueurs, ou des interviews foot de groupes de musique qu’on n’écoute pas.

 

 

Le deuxième point auquel vous avez réagi sur Twitter, l’interview de Javier Prieto Santos :

So Foot : des donneurs de leçons ? Pensez-vous que c’est un magazine de bobos, qui intellectualise trop ses sujets ?

Peut-on reprocher aux enseignants de donner des leçons aux élèves ? La réponse est évidemment : « non ». Sauf peut-être si vous êtes un gros con de gauchiste-hippie-soixante-huitard. Mais bon, on peut espérer à ce moment-là que vous ne faîtes pas d’enfants, donc ça ne change pas grand chose à la stricte vérité qui est que dans « donner » des leçons, il y a surtout « donner ». Il y a même en fait un côté messianique dans so-foot.

Quant à la deuxième question, la réponse est bien évidemment : « non ». So Foot ne peut pas trop intellectualiser, vu qu’il n’intellectualise pas. Comparons avec les blogs des cahiers, pas ceux qui ont 80 ans, les autres-là… Ben, c’est n’importe quoi ! Un bon article sur sofoot.com te fait tout comprendre 20 fois plus vite. Un mauvais, seulement 10 fois. C’est dire.

Et puis, ça veut dire quoi exactement « bobo » ? N’est-ce pas juste une insulte trahissant surtout la jalousie de celui qui l’utilise ? C’est quand même pas anodin que Frank ait figuré au moins 10 fois dans le top 100 des personnalités média qui comptent réalisé par Tecnhikart. Ne sommes nous pas tous les bobos d’un autre ?

 

Partagez-vous son analyse sur le journalisme sportif ?

S’il veut bien nous la prêter, alors, oui.

=> Sur la radio : « la radio c’est quoi? Trois mecs qui se foutent sur la gueule, qui gueulent, qui ont des accents du Sud, et à la fin ça n’avance pas. »

Oui, c’est évident. L’accent du Sud de la Seine de Pascal Praud commence par exemple par nous sortir par les trous de Frédéric Née. Mais bon, nous ne sommes pas forcément les mieux placés pour çaen parler parce que nous n’écoutons la radio que quand nous conduisons, et que nous n’avons pas nos permis. On a tenté de faire notre propre radio. L’émiffion sur Radiorsjeu. Elle ne tourne pas, parce qu’aucun journaliste de So Foot n’y participe. Ils ont cette intelligence de refuser les supports qui ne mettraient pas en valeur leur finesse d’esprit.

Rapidement, votre avis sur RMC et l’aftertwittos dont on avait beaucoup parlé ?

Ah ben, s’il faut être rapide, on va donner des liens c’est plus simple. Sur horsjeu, il y a des gens qui pensent ça, ça, et ça.

 

=> Sur France Foot’ et l’Equipe : « L’Equipe a fait une nouvelle formule, ok mais ça reste la même chose (…) France Football a un peu de mal »

L’Equipe a au moins compris qu’il fallait inviter des mecs de So Foot sur le plateau de l’Equipe 21. Il faut pas trop lui en demander non plus. T’as vu son âge ? France football ne l’atteindra probablement jamais, alors…

Et puis les journaleux de So Foot, contrairement à ceux de L’Equipe ou France Football, ne sont pas obsédés par le foot. Ils ont compris que les fringues, la sape , le parler jeune, les cultures urbaines, la musique , le cinoche… Tout ça, c’est important, c’est la culture foot. Un mec de France football qui te parle musique, t’imagines l’ennui ? Pourquoi pas causer littérature avec Vincent Duluc tant qu’on y est.

=> Sur Planète Foot : « Planète foot c’est bien, si t’as pas eu ton Bac, ton BEP, ton Brevet, si tu ne sais pas très bien lire, et si tu aimes les images: c’est parfait. »

Javier est encore une fois modeste, vu le niveau du bac actuel… peu de simples bacheliers saisissent toute la finesse de So Foot. On voudrait également saluer son fair-play car il ne manque pas de saluer ceux qui proposent un autre contenu que So foot. A la place des mecs de Planète Foot, on serait plus qu’honoré de savoir qu’on forme l’alternative ‘print’ avec So Foot. Les mecs de Surface par contre ont dû pleurer leur race après avoir lu ses lignes. On tient nous à dire qu’on pense aussi à eux.

=> Sur les Cahiers du Foot : « Les Cahiers du Foot, c’est trois types qui font les malins dans leur bureau, qui donnent des leçons de morale, qui s’attaquent à des sujets plutôt faciles. »

Et qui ont 80 ans en plus. Laisse tomber… ça vaut rien les Cahiers, Vikash Dhorasoo leur parle même pas, ou alors peut-être pour les insulter quand il est bourré. On peut saluer l’esprit d’aller encore attaquer des trucs à 80 ans quand même, même si c’est seulement des sujets faciles, mais bon, c’est bien tout ce qu’on peut leur trouver. On ne nous ôtera pas de l’idée que parler de tactique alors qu’on parle de foot, c’est un peu bizarre quand même. Ça nous paraît vachement plus cohérent de parler sapes et technologies avec des joueurs. Mais bon… Ils sont dans leur monde quoi.

Comment ça fonctionne le footgame ? On va te synthétiser tout ça: Les mecs des cahiers, ils se prennent un procès par Balbir, ils perdent et doivent payer 3 000 boules… ils ferment ! Alors que So foot perd un procès contre Lilly Alen en Angleterre et devient le magazine le plus fort du monde ! C’est quand même vraiment pas la même dimension ! Tu parles Jay-Z contre la Rumeur là… Encore une preuve que nous tenons là notre Maître vénéré.
La Raie d’Ac O’dak remercie Matthieu de Newsring pour son attention et ses questions.

35 thoughts on “« So Foot, c’est à la fois l’âme et le cœur de toute la culture foot »

  1. Prieto en espagnol ça veut dire étroit, et en esperanto ça veut dire sombre. Je vous laisse chercher le commun symbole.

  2. Absolument d’accord avec ce point de vue. So foot, tellement foot quoi. C’est le magazine qui porte le mieux son nom. Exemple : France Football ne parle pas que du foot en France.

  3. Je me disais aussi que cette interview encore plus géniale qu’un recrutement d’un génial génie devait être mise en lumière et sur un piédestal. Il fallait effectivement une modeste analyse fasse briller la pensée sofootienne d’une lumière intense et messianique, même si le sublime de sofootixme rend bien pale chaque louange qu’on peut leur faire.

  4. Euh, je suis au taf avec justement le spécial 10 ans de Sofoot… On peut lire les cahiers et SoFoot non?

  5. Luke, Un jour, je perdrai mon boulot en riant de vos conneries; Et ce jour là, ba je toucherai des indemnités chômage.

  6. Gaffe quand même, si on te choppe en train de lire So Foot en même temps que tu surf sur horsjeu.net et que tu bosses, tu prouverais une sorte de capacité à faire plein de choses en même temps, et on te filerai plus de boulot.

  7. ça veut dire que l’article du mec de so foot n’était pas une parodie ?
    ça fait peur !!!!

  8. C’est quoi newsring à la base ? Etes vous certains qu’ils ont compris vos réponses là ?

  9. Putain je croyais que c’était les CdF les papas de l’Alterfoot et So Foot le cousin qui avait réussi. C’est quoi ce bordel les gars ? J’y comprends plus rien.

  10. Je vous le dit clairement et simplement. Vous nous cassez les couilles avec vos guéguerre, c’est pas pour ca que je viens ici et c’est pas pour ca que je m’était naïvement abonné sur twitter.

    Réveillez vous les gars.

  11. @seb, « Je me lève, et je te bouscule, tu ne te réveilles pas, comme d’habitude » (Mike Tyson)

  12. Seb,

    Cest pas une question de guéguerre là, le mec de So Foot à posté un truc assez hallucinant de connerie et de prétention (du même niveau que le type des Inrocks, Biankowki ou je sais plus quoi )sur ce site ou il dit qu’à part So Foot « il y a que de la merde » et taille les cahiers gratuitement.
    Bonne réponse des gros membres en tout cas

  13. Pourquoi mes commentaires sont systématiquement en attente de modéation pendant 1 ou 2 jours en ce moment? J’ai insulté personne ces derniers temps

  14. En tout cas je suis pas abonné mais je kiffe bien So Foot. C’est d’ailleurs le seul mensuel papier qui vaille la peine d’être lu avec Sciences & Vie.

  15. Et  »franc maconnerie »c’est peut etre de la daube ?? le numero 25  »esoterisme et initiation » est génial, j’espere qu’ils mettront bientot une rubrique foot et maçon.

  16. @ kamikaz koala

    Que les gars de so foot soit un poil prétentieux et aient le boulard, ya aps vraiment de scoop si?

    Prieto dit de la merde, on s’en fout non? C’est pas tellement pire que le pauvre article des cahiers sur Dhorashoo.

    La ca commence à faire beaucoup, d’abord riolo, avec 50 articles, des tweet dans tous les sens, des échanges avec des gars dont tous le monde se fout et sa arrive sur mon portable (alors que moi je m’étais abo pour rigoler), et ensuite on enchaine avec l’affaire so foot, dans 1 mois ils feront une lettre ouverte à foot mercato?

  17. Quand on avale avec ironie, ça fait pas moins de calories.
    Chacun sa place: SoFoot la bite du patron et HJ les ambitieux secrétaires.
    J’ai toujours eu une tendresse pour les moins fortunés. Moins César que Marc Antoine.

    Le mensuel, c’est un de mes plaisirs de kiosque, mais je fuis leur version ramasse-thune en ligne. Malheureusement, les partenariats poker et téléphonie grignotent le papier.

  18. Merci de rendre justice à tous ceux qui ne sont pas assez intelligents,comme moi,pour lire SoFoot.

  19. Pour quelqu’un qui a jamais lu So Foot, c’est pas facile d’être sûr que c’est du second degré…

  20. Comme tout, SoFoot c’était mieux avant!

    Dans 4 ou 5 ans horsjeu ça sera de la merde aussi…enfin….non rien en fait

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.