Tottenham – Manchester United (1-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Damn you Fergie Time !

Avant-Match :

La Neige. La Terreur. Le suspense. Le monde est paralysée. A part des connards dans les rues qui se prennent pour des génies de la photographie, reflex (ou iPhone) en main à photographier des sapins blancs, et quelques vols pleins de joueurs de Ligue 1 à destination de Londres ou Newcastle, le monde s’immobilise. Oui on a eu peur d’être privé de notre dose de Premier League en ce weekend, le doux manteau blanc recouvrant une partie de la perfide Albion, Londres en particulier. Quel poète, je sais.

Mais finalement, le football. Et ce Tottenham – Manchester United était particulièrement attendu. D’abord parce que sur le papier, c’est pas dégueu, surtout, parce que les londoniens sont les seuls à être venus chercher les trois points à Old Trafford cette saison et surtout les seuls à avoir réussi à contenir la « fureur de la remontée » dont les mancuniens ont usé et abusé déjà cette saison. Revanche donc. Nous demandons réparation. Tremble William Gallas. Ah ben non t’es pas là.

 

La Composition Infernale :

Haha! Welbeck à nouveau titulaire tu ne t’y attendais pas. Et Rooney sur le banc non plus! La magie de United : on ne sait jamais qui va jouer, on ne sait surtout jamais comment ils vont être alignés. L’absence d’ailiers purs semblent promettre un 4-3-1-2, mais récemment on a vu Kagawa jouer dans un couloir et c’est une situation qu’a déjà connue Welbeck aussi… Donc pour le coup… Enfin au final après des recherches on avait un truc comme ça :

 

Toi aussi joue au Jenga avec les stratégies de United
Toi aussi joue au Jenga avec les stratégies de United

 

Subs : Lindegaard / Smalling / Anderson / Giggs / Valencia / Rooney / Hernandez

 

Le Live en direct en différé écrit avec des moufles :

3′ : Lloris loupe un dégagement. Il craque sous la pression. Brad Friedel se dit qu’il y a un coup à jouer selon Le 10 Sport.

4′ : Naughton loupe son contrôle sur un dégagement de Lloris. Les joueurs n’ont pas confiance en leur nouveau gardien qui envisagerait un retour à l’OL, écrit Footmercato.

11′ : Première frappe du match au crédit de Parker qui en deux temps, aprè avoir buté sur Jones enroule un ballon à 20 mètres, mais ne trouve pas le cadre.

13′ : Manchester répond par une superbe balle en profondeur de Jones qui trouve la tête de van Persie. Malheureusement ce n’est pas assez appuyé pour inquiéter un Hugo Lloris qui est pourtant de plus en plus critiqué par la foule.

14′ : Enorme double arrête de De Gea face à Defoe. Malheureusement je n’ai plus d’image. Je vais donc imaginer qu’il sort consécutivement et avec les pieds, deux frappes dans les deux lucarnes opposées.

24′ : Bon, c’est pas la folie. Tottenham a pris la possession du ballon. Manchester peine à construire en s’obstinant à jouer dans l’axe. C’est beaucoup trop prévisible.

26′ : Ben tiens. Welbeck part de la gauche et renverse pour Cleverley à droite. Centre de l’international anglais qui renvoie de l’autre côté pour une tête de van Persie d’une précision chirurgicale. 0-1. Le stade entier chante à la gloire du néerlandais laissant plâner le doute sur l’avenir de Lloris à Londres selon France Football.

28′ : Defoe s’esseaie au centre tir de pute. De Gea est vigilant et boxe en corner.

34′ : Mauvaise passe de Walker pour Lloris qui se retrouve en difficulté face à van Persie, mais finit par dégager. Le désavoeu de la défense pour son gardien est désormais certain, indique l’Equipe.

40′ : Sur un centre côté Tottenham renvoyé plein axe de la tête par Rafael, Bale cogne comme un sourd. La balle est en plus déviée par Ferdinand, pourtant, De Gea a l’intelligence de laisser traîner son pied et ainsi détourner miraculeusement le ballon.

44′ : Welbeck loupe coup sur coup deux centres qui auraient pu être putain de mortels pour Tottenham tellement c’était le feu dans la défense. Et pourtant il fait tout bien comme il faut avant de donner le ballon. Ce mec est incroyable.

Mi-temps : Sans forcer, Manchester mène au score avec un match sérieux à défaut d’être plein d’entrain. Enfin sérieux, disons plutôt sobre, on concède des occasions sans s’affoler, la défense tiens bien le choc, malgré l’entrain des locaux. On va dire que les conditions de jeu encouragent les mancuniens à laisser venir.

46′ : Tottenham à l’assaut, Lennon intercepte au milieu de terrain et glisse à Defoe sur la droite qui frappe sans chercher à comprendre. A côté.

47′ : Très belle session collective des mancuniens avec Evra, van Persie et Kagawa. La conclusion étant donnée à Welbeck, la frappe est sans surprise contrée.

51′ : Encore une fois, De Gea sauve la maison. Dempsey passe en revue la défense avant de décaler Dembelé pour un face à face perdu contre De Gea qui n’a pas bronché, pas plongé et laissé le milieu de Tottenham décontenancé lui tirer dessus.

52′ : Frappe sournois de Kagawa entre les jambes d’un défenseur mais ce n’est pas cadré.

61′ : L’anti Evraïsme primaire à pris un nouveau tournant alors que le défenseur de United est pris pour cible par des boules de neige venant des tribunes. Patrice répond au peuple en ricanant. Il vous baise tous. Il est au-dessus de vous, mécréants.

63′ : Rooney remplace Kagawa.

64′ : Wayne est déséquilibré par Caulker dans la surface et demande un penalty. Si c’est parce que t’espère le tirer, ça sert à rien de réclamer. C’est non. Bon, y avait quand même quelque chose hein. Mais on les connaît les arbitres anti United, soutenus par la fédé.

66′ : Hop, le petit plongeon de De Gea pour détourner la frappe de Defoe presque dans les six mètres. Tranquille.

75′ : Cleverley est remplacé par Valencia.

77′ : Lennon explose les reins d’Evra et offre un caviar à Defoe seul face à De Gea. Et surgit Rio qui tacle impecablement. Parfait.

81′ : Et Defoe de loin. Dans les bras de De Gea.

86′ : Bale part de la gauche, repique au centre et frappe. La main ferme de De Gea fait le reste.

90′ : C’est le rush côté Tottenham alors que je n’ai plus d’ongle à me ronger.

90+2′ : Sortie aérienne un peu hasardeuse de De Gea qui repousse des deux poings et s’empale contre un de ses défenseurs. C’est Lennon qui s’arrache complètement dans la surface pour récupérer ce ballon pour transmettre à Dempsey qui marque dans le but vide. Enfer et damnation. Faut qu’il choisisse aujourd’hui pour se mettre en valeur ce con ?

 

Fin du match : C’est pas très agréable. C’est vrai du coup je comprends pour une fois ce que les autres équipes ressentent quand elles se font assassiner dans les arrêts de jeu. C’est pas cool. Mais on va pas se mentir, vu la physionomie du match, c’est carrément mérité pour Tottenham. United s’est contenté d’attendre, a testé ses nerfs, pari perdant. Un nul reste quand même un resultat loin d’être dégueu à White Heart Lane, on va pas s’en plaindre.

S’agira de se remettre en route tranquillement face à Southampton dans deux semaines 10 jours. Le weekend prochain c’est Cup et la réception de Fulham.

Les images du matchs sont là.

 

Les Diables :

De Gea (4/5) : Bon ben oui il loupe le 5 à cause du but. Mais franchement, encore un match ultra costaud. On LE SAIT qu’il est encore limite dans les airs. POUR LE MOMENT.

Evra (2/5) : Petit Patrice. Averti tôt et à la peine face à « la toupie Lennon » pour citer Denis Jobard, il n’a jamais vraiment émergé.

Vidic et Ferdinand (4/5) : L’Ours et la fine lame. Les larmes aux yeux à voir le duo nous propulser quelques années en arrière. Quand ils prenaient tout de la tête, quand ils se faisaient respecter, quand l’Angleterre avait peur, quand l’Europe, QUE DIS-JE ? LE MONDE AVAIT PEUR.
Y a eu un ou deux bugs quand même, d’où une note imparfaite.

Rafael (3/5) : Un peu comme Patrice, ça manquait d’impact devant. Frustrant. En même temps avec la tempête, un peu trop de vitesse et il s’envolait.

Jones (4/5) : Dîtes moi si je me trompe, mais on défend quand même vachement mieux depuis qu’il est vraiment revenu. Quel acharné putain, qu’est-ce que c’est beau de le voir se taper un sprint sur un retour défensif et annihiler son adversaire d’un subtil coup d’épaule. Et en plus il sait centrer maintenant. Purée vivement qu’il soit titulaire, tout le temps, partout, qu’il vous fasse pleurer un par un.

Carrick (2/5) : Difficile de distribuer comme il faut dans le blizzard. Pas un match pour lui, clairement.

Cleverley (3/5) : Y eu une tendance à se marcher dessus avec Jones qui était franchement frustrante, puisque lui était censé aller occuper un peu la gauche. Mais on lui pardonne tout, parce que ça combine bien, ça défend bien, ça relance bien. Et quel centre.

Kagawa (3/5) : La saviez-tu, il se déplace si vite et gracieusement qu’il ne laisse pas trace dans la neige. Une bonne heure encore une fois, même si comme à l’aller, il était la cible numéro 1 du milieu de terrain spurs qui lui ont laissé peu de liberté.

Welbeck (2/5) : MAIS APPLIQUE TOI BORDEL DE PUTE. APPLIQUE TOI. LE RESTE C’EST PARFAIT. MAIS POUR L’AMOUR DE SATAN APPLIQUE TOI.

van Persie (3/5) : Un but, deux trois têtes sur des corners défensifs, un match loin d’être foufou. Mais un but quand même. Encore un.

Les Suppôts de Satan :

Rooney pour Kagawa, 63eme, (NN) : Entré la bave au lèvre. Il a fait ce qu’il a pu, il a couru partout. Il revient en forme.

Valencia pour Cleverley, 75eme (NN) : Va falloir se réveiller. Affreux d’inutilité et de non impact en ce moment.

 

Bonus :

Nos régions ont du talent : Caen.

 

Inferanal Kisses,

Luke Seafer

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook (mais pas Wayne) et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. 

Et tiens, il est aussi sur Twitter (mais toujours pas Wayne) et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

 

 

8 thoughts on “Tottenham – Manchester United (1-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

  1. Ah mince, c’est donc ici que j’aurais du balancer ma remarque :

    Hmm, Giggs qui rempile pour une année la semaine où Zanetti annonce qu’il prolonge son bail d’une saison.

    Je soupçonne un pari entre les deux pour voir lequel crèvera le premier sur le terrain. D’ici là, l’Italie aura de nouveau accueilli une compétition internationale.

  2. Pauvre Lloris. Une seule action de MU et il n’est pas présent. J’ai l’impression qu’il est mal placé. Mais à part ça, ils l’aiment bien ? :(

  3. Le running gag sur Lloris est aussi drôle que le walking gag Alou Diarra. C’est la première fois de la saison où ManU aligne sa défense type ou je m’abuse ?

  4. Alors, sans m’enfoncer dans mes précédentes acad, je crois que ce n’est pas la première fois, il y a du avoir un précédent en tout début de saison, mais peut être pas en championnat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.