Bordeaux-Strasbourg (0-1) : La Scapulaire Académie s’ennuie

« Damnant quod non intelligunt »
Ils condamnent ce qu’ils ne comprennent pas.
Notre passion ne s’achète pas, en tout cas, pas à ce prix là…

Nos dernières académies se ressemblent toutes un petit peu. Il ne faut pas avoir peur de l’admettre. Nous en avons bien conscience. Nous sommes particulièrement préoccupés par le contexte extra sportif. Le feuilleton ne nous amuse guère. Et nous ne sommes pas les seuls naturellement. Bixente Lizarazu, Alain Giresse ou même Ludovic Obraniak ont tous témoigné, à leurs façons et avec leurs moyens, leurs inquiétudes sur l’avenir et la pérennité du club. Revenons en quelques lignes sur les derniers épisodes navrants de la vie de château.

Massacre en tribune

Le sportif commence à partir sérieusement en cacahuète. Mais croyez-nous, l’essentiel est ailleurs. L’actualité en coulisse est assez flippante. Nous le savons désormais depuis quelques jours. GACP n’est plus en odeur de sainteté. Il leur est reproché en premier lieu une gestion courante catastrophique. Vous voulez quelques exemples en pagaille ? Lors du transfert de Lukas Lerager au Genoa, Varela et ses hommes n’ont pas exigé de garanties bancaires. Résultat ? Le transfert reste dû. La gestion du cas Kamano revient souvent également dans les discussions. En se loupant successivement sur deux mercatos, les dirigeants gestionnaires ont perdu de grosses sommes, de la maille, de la fraiche qu’ils ne reverront jamais. Cet amateurisme, cumulé à une vie de château un brin outrancière, a scellé le sort de GACP.

Depuis l’éviction des petits rigolos de Miami, King Street n’a toujours pas communiqué. Tout le monde les attend. Dimanche, ils avaient même envoyé deux nouveaux administrateurs (Niklas Von Daehne et Rafael Coste Campos) en tribune. Ils sont là, ils vont bien finir par communiquer. Mais quand ? Comment ? On leur prête l’intention de vendre le club pour une somme absolument irréaliste. Le lendemain King Street promet de ne pas sabrer le sportif et répète son attachement à Bordeaux. Laissez-nous douter de ces balivernes et de ces effets d’annonce qui n’engage que les naïfs et les désespérés.  Les Girondins ne sont devenus qu’un simple produit financier comme un autre. Les nouveaux propriétaires ne veulent pas saborder volontairement le bateau, mais ils peuvent le conduire par accident et incompétence sur un récif. Le résultat sera le même.

Bien évidemment, nous n’en sommes pas encore là. Et nous espérons ne jamais y arriver. Nous sommes aux côtés des UB 87 dans ce combat. Contre Strasbourg, ils affichaient une banderole qui sonnait comme un cri du cœur « Nous ne serons jamais des spectateurs, nous sommes des supporters ». Les médias à l’unisson, s’attaquent à la bêtise de ces supporteurs qui gâchent la fête et le spectacle. Nous ne les citerons pas. Vous les connaissez, tout le monde les connait. Ils sont nombreux à crier au scandale pour quelques fumigènes mais où sont-ils pour évoquer la gestion scandaleuse des Ultras et des supporters en France ? Ou sont-ils pour dénoncer le traitement grotesque de Fréderic Longuépée du Virage Sud ? Nous défendons les UB et tous les amoureux du club naturellement. Ils sont nos sœurs et nos frères. Les Girondins est notre club. Il peut être possédé par des magnats russes, des touristes chinois ou des financiers américains, ça ne changera rien. Nous espérons que monsieur Longuépée renoue enfin le dialogue. Il est temps de faire des efforts sincères, il est temps de nous donner des réponses, il est temps d’arrêter de nous prendre pour des cons. Et je vous le dis comme je le pense, ce combat est plus important que tout. Et nous ne pouvons pas l’abandonner.

Ce lundi, King Street a enfin officialisé le départ de GACP. Ils jurent qu’ils ont des ambitions, qu’ils ne sont pas des fossoyeurs et que Paulo Sousa fait partie intégralement de leur projet. Ces annonces apaiseront-elles les tribunes ? Les promesses n’engagent que ceux qui les croient. Nous jugerons sur les faits.

Le match en images

Si vous tenez à souffrir, cliquez ici. Sinon, vous pouvez regarder notre résumé sans ballon. Il est tout aussi navrant mais il sauvegarde vos facultés mentales et c’est bien là l’essentiel.

Le service d’ordre semble légèrement excessif
A défaut d’avoir le sens du jeu
« Nicolas de Préville est l’atout offensif des Girondins de Bordeaux »
État Psychologique des supporters à la 95e
Laurey visiblement satisfait de lui même
Joyeux Noël les Enfants

Les Notes

Costil 2/5

Au chômage technique toute la rencontre, il encaisse un but en bois sur sa seule période d’activité du match. Et après ça va se plaindre du climat social. Heureusement, il reste des forçats du travail pour donner un peu l’exemple.

Cet homme a du mérite, il cumule des fonctions de conseillers, de rédacteur et de ministre. Heureusement, il reste des stakhanovistes comme lui.

Benito 1/5

L’histoire commençait plutôt bien. Le suisse remplaçait numériquement Maxime Poundjé. On a déjà connu des missions plus galères. Pour résumer, le coach lui demande de mieux défendre, de se limiter à des gestes techniques simples et surtout de ne pas oublier son adversaire direct dans les moments chauds du match. A ce niveau-là, il faut le reconnaitre Benito reste très supérieur à Maxou. A force d’avoir des bucherons sur le côté gauche, nous avons baissé considérablement notre degré d’exigence. Mais même la meilleure illusion a ses limites. Loris a vraiment du mal sur son coté. Il est lent, pas très technique, il n’a pas ou peu d’automatisme avec le milieu de terrain. Paulo Sousa considérait le Suisse comme un axial. Il le fait jouer un peu par défaut comme piston. Le technicien portugais va devoir revoir très certainement revoir ses plans. Benito reste un joueur intéressant dans l’effectif et dans la rotation défensive mais pas comme piston gauche.

Pablo 1/5

Notre Brésilien est en verve. Il trouve merveilleusement bien Ajorque sur un amour de passe. A force de finir à chaque fois homme du match, Pablo va bien finir par partir au mercato de Janvier. Et on ne va pas se mentir, on ne serait pas complètement contre. On lui accorde tout de même une note généreuse pour « services rendus au club ».

Koscielny 2/5

Spectateur sur le but, Lolo a manqué d’influence sur le jeu. Il n’a pas su prendre un peu plus de risque pour venir épauler ses camarades paumés au milieu de terrain. Alors, il ne fait pas d’erreur, il est capable de relancer proprement, il pue le football à kilomètres à la ronde, mais nous attendions mieux de l’ancien gunners.

Mexer 1/5

On lui accorde un petit point pour la mélodie entrainante.

« Et ça fait bim, bam, boum et ça relance n’importe comment

Ça fait pshit et ça fait vroum et ça s’endort en se replaçant.

Ça fait bim, bam, boum, dans sa tête y’a tout qui tourne.

Ça fait chut et pis blah blah, tu vas jouer à Libourne « 

Remplacé par Kalu, à la 72e, qui s’est procuré la seule occasion du match. Après ce moment de folie et d’excitation fugace, il a fait comme ses coéquipiers une petite sieste reposante sur son coté.

Kamano 0/5

Passé sur le marché des transferts d’une valeur estimée à trente millions d’euros à une valeur de quelques euros pour pièces (vous rigolez mais le contrôle technique, c’est chaud maintenant), François Kamano est la plus grosse arnaque depuis la mise en vente des actions Eurotunnel. Notre Guinéen signe une prestation qui ne nous surprend même plus. Je ne sais pas si vous vous rendez compte mais Cafu est le joueur le moins décevant comme piston.

Otavio 1/5

Depuis son doublé contre Nîmes, le Brésilien a perdu le fil de sa saison. Il signe une prestation indigne à Marseille et il nous refait le même coup contre Strasbourg. Ça ne lui réussit pas de marquer. On commence à comprendre pourquoi il s’arrange pour foirer ses frappes habituellement.

Ait Benasser 0/5

Je crois que je n’ai pas vu de joueur plus mauvais depuis Abdou Traoré. Franchement ce n’est pas si facile de remplir toutes les conditions. C’est une sacrée performance.  Il faut courir plus lentement que Sertic, être moins précis que Poko, plus inconstant qu’Abdou Traoré, moins technique que Lerager, moins affuté que Plasil. On peut lui accorder quand même un truc. Il est nettement plus barbu que Younouss Sankharé. L’ancien monégasque fait vraiment de la peine à le voir se trainer ainsi sur le terrain. Il ressemble tellement à un gars lambda sur un terrain de district le dimanche après-midi. Pourtant il s’agit du même joueur qui brillait à Caen et qui sortait d’une saison correcte à Sainté. Peut-il revenir ? Peut-être. Nous l’espérons. Mais on ne déborde pas d’optimisme.

Contre exemple : Ait Bennasser

Adli 1/5

Strasbourg l’attendait. Ils étaient une garnison à l’attendre à chaque ballon touché. Yacine n’a pas su gérer la pression. Il est remplacé, à la 62e, par un Jimmy Briand des grands soirs qui loupe la seule action du match. On le félicite d’avoir des soucis de conscience avant de la mettre au fond. Ce n’est pas monsieur Sorbon qui me contredira.

Préville 0/5

Notre espoir de le céder à Newcastle au mercato hivernal vient d’en prendre un sérieux coup. On va le garder six mois de plus. Mais après, il faudra le libérer. Si, on lui accordera une remise de peine. Je suis même prêt à ouvrir une cagnotte Litchee pour financer son retour à Reims. Faut arrêter de nous faire souffrir Nico.

Maja 1/5

Josh a raté son match, ses contrôles, ses crochets et ses appels. Bien lancé en profondeur par Kamano, le Nigérian se fait rattraper in extremis par Sissoko. Ce loupé le hantera tout le match. Remplacé, à la 76e, par Hwang. Le Coréen n’a pas eu beaucoup de ballon à exploiter. Il a pu méditer sur sa chance d’effectuer, pendant ses vacances de noël, son service civique. Autant d’engagement en quinze jours, ça va le changer de Bordeaux.

Les autres

Ils sont venus pour défendre, ils l’ont fait. Ils espéraient une offrande, ils l’ont eu. Ils voulaient au moins un point, ils en auront trois. A part ça ? Rien ou presque, on peut noter malgré tout la qualité de footballeur de Ludovic Ajorque. N’insistez pas, je vous l’accorde. Ajorque aurait pu faire une carrière de catcheur tellement il sait jouer avec ses coudes et son cul. Mais le résumer à sa capacité de tweerker serait malhonnête. Le garçon est précieux. Il sait faire les efforts défensifs, conserver le ballon, remiser, bref c’est un attaquant complet, agaçant mais terriblement efficace.

Notre Académie de la semaine s’arrête là. Vu le bordel à la baraque, nous n’avons pas tellement envie de vous parler des ailleurs. Vous retrouverez Nausée pour la dernière académie de 2019. Nous profitons de l’occasion pour vous souhaiter des bonnes fêtes et tout le reste. Si vous vous ennuyez, n’hésitez pas à venir tailler le bout de Darcheville sur Twitter, perdez-vous sur Horsjeu et si le cœur vous en dit, venez proposer vos services en nous rejoignant.

Kiki Musampala

Élevé en fûts de chêne et mis en bouteille au château .Exilé à Charlestown. Voisin de Rimbaud et de Francis Maroto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.