Nantes -Reims (1-0) : la Canaris Académie digère tranquillement

Salut les P’tits Beurres,

Retour au championnat ce dimanche, trois jours après la qualification en Coupe de France, Petit Toumaï se met en mode Ligue des Champions avec deux matchs par semaine à commenter. 24e journée de Ligue 1 donc, avec la réception de Reims, qui totalise 27 points. cinq de moins que que les Canaris, qui creuseraient donc un écart conséquent en cas de victoire. Demi-finale de coupe et possibilité de se remettre bien au classement, Petit Toumaï et ses copains peuvent vivre un truc sympa d’ici la fin de saison.

Les Nantais restent sur une défaite au match aller. Et une défaite la saison dernière à domicile sur un but en fin de match, ce qui a participé à la fin de saison en claquement de fesses que l’on connaît. Donc il faut poutrer les Rémois. Petit Toumaï sait que c’est jouable et ne se laisse pas tromper par le 5-0 infligé aux Bordelais dimanche dernier. En ce moment, les Bordelais sont en mode open bar donc tout le monde leur met des branlées. Mais ce n’est pas le sujet, Petit Toumaï se méfie surtout du palindrome rémois, Etikite.

Côté nantais, Tonton revient au 5-3-2, plus sécure en ce moment. Il tente le retour de Fabio à droite, Castelletto, revient en titulaire après sa CAN. Ce qui fait remonter Girotto d’un cran, le seul milieu potable donc pour faire la doublette avec Chirivella. Les trois talents de devant sont alignés ensemble pour tenter de faire la différence rapidement. Et bien sûr Lafont reprend son poste dans les cages et son brassard. Petit Toumaï a lu qu’il était sur la short liste du Barça pour remplacer Ter Stegen. Quand il vous dit qu’on se place bien en mode Ligue des Champions.

Ce qui donne donc la compo suivante :

Lafont

Fabio, Appiah, Castelletto, Pallois, Merlin

Girotto, Chirivella,

Blas, Kolo Muani,  Simon

Le match :

On ne va pas se mentir, petite ambiance ce dimanche à la Beaujoire, le public et le onze nantais sont comme Petit Toumaï, en mode décrassage. Le tournant du match intervient direct à la 13e avec la capitaine rémois Abdelhamid qui met une énorme semelle sur la cheville de Fabio. Rouge direct, merci et au revoir à celui qui a crucifié les Nantais en marquant à la fin du match de l’année dernière. Putain de karma. Ce qui donne aussi un coup franc très dangereux, enroulé magnifiquement par Simon dans le petit filet. Bon retour à la maison champion (1-0, 17e). Derrière, les Nantais monopolisent le ballon mais n’en font pas grand-chose. La sieste dominicale fait insidieusement son apparition. Jusqu’à cette belle passe de Chirivella pour Blas qui réussit presque à lober le gardien. Tonton va encore gueuler à la mi-temps car les Nantais sur le terrain s’endorment, comme contre Bastia.

Petit Toumaï n’était pas près pour le début de seconde mi-temps, comme les Nantais apparemment. Deux grosses occasions rémoises sorties sur la ligne par Lafont puis par Chirivella. Ça a le mérite de réveiller les Nantais qui reprennent le ballon et multiplient les actions mais ne marquent pas le break. Derrière, ce sont les Rémois qui font peur et sont à un cheveu (pas ceux de Pallois) de tromper Lafont sur trois incursions. Petit Toumaï croit au break à la 86e mais la frappe de Geubbels passe d’un rien au dessus. Bon ça se termine sur ce score minimaliste. Il y avait clairement moyen de s’éviter des sueurs froides et de soigner le goal average par la même occasion. Mais on prend. Assumer son statut et gagner un match peu excitant du dimanche après-midi, les Nantes ne savaient pas faire l’année dernière.

Les notes :

Lafont (3) : sort l’arrêt décisif quand il le faut, Concentré le reste du match. Lafont la forme.

Fabio(-) : a le mérite de provoquer le coup franc et l’expulsion. Merci pour le don de cheville sur ce coup. Remplacé par Coco à 13e (2) qui a eu du temps pour tester le rôle de piston droit. Voilà, c’est tout.

Appiah (2) : s’est permis de monter de plus en plus régulièrement. Semble s’est imposé dans cette défense à trois. cela reste à vérifier contre une grosse équipe. Ça tombe bien, on reçoit les Qataris samedi soir.

Castelletto (2) : concentré pour son retour, plusieurs interceptions bien senties en première mi-temps. Est resté au chaud et a pris ses marques.

Pallois (3) : un match solide comme un autre pour le rutilant Pallois, appliqué et dominant dans les duels. Taulier.

Merlin (3) : un peu moins de jus cet après-midi. Plutôt logique au vu de ses dernières prestations. Mais a fait le taf et a aidé à reprendre la possession par ses débordements et son activité.

Girotto (3) : aussi bon en jouant un cran plus haut, un bon harcèlement et un sens du positionnement affirmé. Plus une fausse piste sur le coup franc. Malin

Chirivella (4) : libéré par la présence d’un vrai récupérateur à ses côtés, l’Espagnol s’est régalé en claquant des passes de 40 mètres dans les pieds. Et en orientant le jeu de manière générale, en vrai régulateur du milieu de terrain. +1 pour le sauvetage de la hanche sur le ligne

Blas (3) : pas décisif au score cet après-midi, Ludo était en mode décrassage. Plusieurs frappes malgré tout et une influence sur le comportement global des Canaris.

Kolo Muani (2) : des courses et du intentions en première mi-temps, mais n’a pas réussi à faire la différence. Peu dangereux , un peu en dedans physiquement. Remplacé par Augustin à la 73e. Une frappe un peu pourrie et c’est tout.

Simon (3) : débloque le match avec son joli coup franc et toujours aussi pénible pour les défenseurs avec ses débordement côté gauche. + 1 pour le salto. Petit Toumaï fait les mêmes au petit déj. Remplacé par Geubbels à la 73e. Qui commence à prendre du poids en ailier, à l’image de sa belle frappe. Continue à bosser et à dégonfler ce boulard, tu as les encouragements de Petit Toumaï.

Le point ventre mou : repositionnement au milieu de tableau mais surtout 35 points déjà pris. Petit Toumaï attend les 42 points du maintien pour être complètement serein et voir comment se comportent les Canaris avec l’esprit libéré. L’année dernière, on avait 19 points au même nombre de journée. C’était il y a 1 an, avec l’arrivée de Tonton qui fêtait ce weekend son premier anniversaire à la tête du FC Nantes en tant qu’entraîneur. Ce qui est au passage pas loin d’être un record de longévité pour Kita. Qu’on n’entend pas d’ailleurs en ce moment. Ce qui fait du bien et permet aux Canaris de vivre une belle saison sur le plan sportif.

Les prochains matchs : semaine de récupération avant de recevoir les Qataris. Bon ne soyons pas fous, on est clairement les victimes sur ce match. Mais Petit Toumaï attend de voir la défense à 5 contre une grosse équipe, et si on peut les piquer en contre comme l’année dernière. A voir quelle sera l’attitude et la motivation des qataris en face après la branlée qu’ils vont prendre contre Madrid.

Merci de m’avoir lu. Bonne fin de semaine les P’tis Beurres.

1 thought on “Nantes -Reims (1-0) : la Canaris Académie digère tranquillement

  1. A voir quelle sera l’attitude et la motivation des qataris en face après la branlée qu’ils vont prendre contre Madrid. Oui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.