Ironie de l’histoire c’est l’Ajaccien Benjamin André qui a marqué l’unique but du match tandis qu’André Ayew a toujours mal à l’épaule, et qu’André-Pierre Gignac enchaîne les enculeries de la vie. Dédé Deschamps tout être dédégoûté.

5 thoughts on “OM-ACA : une histoire de Dédés

  1. Commentateur : « Lippini, je sais pas comment il a récupéré ce ballon ? »
    Bah, avec la main… c’est plus facile !
    Belle air parade de Mandanda.

  2. La célébration du but est charmante, est-ce à dire que Benjamin André venait de tirer son coup ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.