Le comité de vigilance médiatique du lundi 8 juin

Un comité qui ne veut plus, ne peut plus, regarder la télé. Ah bah si, il y a Direct Foot ce soir.


Le commercial du week-end

Performance ahurissante de David Astorga (l’homme qui murmurait à l’oreille de Maradona) dans le Téléfoot d’hier. Il parviendrait presque à nous vendre l’équipe de France en débutant un reportage sur l’attaque des bleus de la manière suivante: « Des occasions en pagaille, des tirs de partout, les bleus ont multiplié les face-à-face ». Le comité rappelle à ses lecteurs qui auraient raté les matchs de la semaine dernière que David parle de la même équipe qui a perdu 1 à 0 face au Nigéria et a gagné 1 à 0 sur penalty face à une équipe de Turquie réduite à dix.


La citation du week end

« Même les enfants ils courent plus vite que Vieira« . Ribéry sur Téléfoot durant un entraînement avec les enfants parrainés.

Retrouvez ici les autres citations de la semaine, avec un dirigiste Pape Diouf et des colériques Loulou Nicollin et Kita.


Le reportage presse du week-end

Les lecteurs assidus de cette rubrique savent que l’émission préférée du comité est Direct Foot, sur Direct 8, qui en plus de proposer une excellente brochette de spécialistes foot (Pierre « rugby » Salviac, Roger Zabel, Thierry Roland et Rémy « proverbe » N’Gono),leur permet de s’exprimer librement et formuler des critiques percutantes,sans concession(« mais pourquoi Domenech ne prend pas Essien? »). C’est donc avec grand intérêt que le comité a lu le reportage de L’Equipe Mag de ce week-end sur les coulisses de cette émission.

Morceaux choisis:

« Oui mais au final, ils l’ont eu dans le cul ». Thierry fournit son opinion tranchée surla finale d’Everton et le but le plus rapide de l’histoire de la FA cup.

Christophe Pacaud, maître de cérémonie: « Ici ça s’anime, ça vanne à tout-va et ça balance comme au café du coin. Pour relever le niveau, il y a quand même les proverbes africains fameux ». Cela nous en dit long sur le niveau pré-proverbe de l’émission .

Le comité inquisiteur se retourne donc vers la  journaliste de L’Equipe Mag pour comprendre l’intérêt de l’émission, et, par la même occasion, de son reportage:

« L’émission fait plutôt dans le caustique et la polémique »

 » On n’aura pas eu de scoop ni de débat de fond, mais au moins on aura bien rigolé »

Le comité vous laisse juger…


Réflexes journalistiques, stratégiques, paternalistes

Vendredi soir après l’expulsion d’Uzulmaz, Christian Jeanpierre, cette énorme personnalité qui ne suit pas le sens du vent, semble déçu et considère que « les dés sont faussés parce que l’équipe de France joue contre une équipe à 10 ».

Et on ne résiste pas à l’idée de partager cette vidéo de Christian avec  vous


A la mi-temps du match face à la Turquie M. Raymond Domenech, avec sa clairvoyance habituelle, nous gratifiait d’une analyse pleine de bon sens, considérant que l’équipe turque jouait bien.  Le journaliste de TF1 lui demandant des explications sur les deux visages de l’équipe de France, contre le Nigéria puis contre la Turquie, le sélectionneur considérait que le match contre le Nigéria « c’était un autre match, deux jours après la fin du championnat ». Le comité estime lui que le 4/4/2 en carton, inadapté aux profils des joueurs titulaires, pourrait être aussi mis en cause. (Voir  nos deux analyses)

Vendredi soir dans un vibrant hommage au regretté Thierry Roland, J.M Larqué considérait que « ce petit Sahin » était bon. Et c’est vrai qu’il était bon du haut de ses 1m80.

La bande annonce

L’Equipe Mag annonce ce week-end la spéciale téléfoot du 27 juin au cours de laquelle nos footballeurs préférés vont démontrer qu’ils ne sont pas les derniers pour la déconnade et l’autodérision subtile.

Le comité a déjà entendu parler d’un Koh Lanta assez appétissant avec les girondins (mais qui va jouer Moundir ?), et s’est donc encore une fois régalé à la lecture de cet autre extrait: « Pirès et Cygan ont rejoué une scène culte des bronzés font du ski. Cygan dans la peau de Jean-Claude Dusse conseille son partenaire de Villareal: « Oublie que tu n’as aucune chance en équipe de France. Fonce!  Sur un malentendu ça peut marcher » « .

Le comité a déjà programmé son magnétoscope.


Aux harmoniques citoyens

Le comité tient à revenir sur un débat récurent en France, et ce à la lumière du match des bleus face à la Turquie. On a pu constater durant les hymnes des deux équipes que beaucoup de joueurs français ne chantaient pas. D’aucuns en concluraient un peu hâtivement à la méconnaissance des paroles, à l’antipatriotisme ou pire à la provocation. Selon la rédaction d’horsjeu.net et le comité il en va d’un tout autre problème. En effet si certains pensent encore qu’il faudrait changer le texte de la Marseillaise, le comité milite lui pour un changement rythmico-harmonico-mélodique. Sur ces paroles qui sont vraiment super, il faudrait un peu plus de tension, de groove, écoutez l’hymne turc, c’est quand même autre chose. Qu’on se le dise une fois pour toute les bleus sont des mélomanes, et c’est pour ça qu’ils refusent de chanter cet hymne. Il n’y a qu’à voir la taille des casques avec lesquels ils déambulent avant les matchs, c’est quand même une preuve ça !


le titre du jour (du week end en fait)

« Le Guen l’a dans LOSC »  dans l’Aujourd’hui Sport de samedi.

Mais quand est ce qu’ils vont se décider a prendre des cours de jeu de mots ? A noter que le comité a longuement débattu et vous fournit le reste du podium, sans enchaînement volontaire de notre part, et toujours en provenance d’Aujourd’hui Sport (moins qu’hier, plus que demain):

« Les footeux en fin de contrat, ces cas sociaux »

« Ribéry sur les traces de Kaka« 


Le comité revient demain à 13h.

Si vous voyez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne n’hésitez pas à nous contacter en écrivant à l’adresse suivante : [email protected]

L'ancien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.